• Suède : Un site en arabe expliquant la sexualité féminine aux migrants bat des records d’audience

    Une page en arabe sur les organes génitaux féminins et leur fonctionnement, illustrée de graphiques, est la plus visitée d’un site suédois consacré à l’éducation sexuelle des migrants. En 2018, la majorité des visiteurs étaient originaires du Moyen-Orient et du Maghreb.

    La version arabe d’un site d’éducation sexuelle destiné aux migrants en Suède, youmo.se, s’est avéré très populaire au-delà des frontières des pays scandinaves, rapporte la radio suédoise Sveriges Radio AB.

    Le contenu est disponible dans les différentes langues parlées par les nouveaux arrivants, dont l’arabe, le somali et le dari, une version afghane du persan, ainsi que l’anglais et le suédois simplifié.

    L’année dernière, la plupart des visites du site (80%) portaient des adresses IP étrangères, selon les chiffres publiés par Inera, la société qui gère le site Internet.

     

    En 2018, les pays qui ont généré le plus de trafic étaient l’Algérie, le Maroc, la Turquie l’Iran, l’Égypte, l’Arabie saoudite, l’Afghanistan, l’Irak, mais également les États-Unis et l’Allemagne.

    Les pages les plus visitées, en arabe, étaient celles sur le vagin, accompagnées d’explications et d’images. L’une d’elles porte le titre «Qu’est-ce que le sexe OK?». Elle parle des rapports sexuels avec consentement mutuel.

    Lancé à la demande du gouvernement suédois, youmo.se contient des informations utiles pour les jeunes de 13 à 20 ans récemment arrivés en Suède. Il couvre plusieurs sujets, allant de l’anatomie à la santé physique et mentale, en passant par les MST, les agressions sexuelles, le mariage forcé, la circoncision et les mutilations génitales féminines, les droits des LGBT, les relations entre personnes de même sexe, etc.

     

    «Vous trouverez également des réponses aux questions concernant l’achat de services sexuels, le mariage forcé et la peur de ne pas saigner lors du premier rapport sexuel», poursuit le média.

    L’année dernière, le gouvernement suédois a investi 356.000 euros (3,7 millions de SEK) dans l’éducation sexuelle des nouveaux arrivants. L’argent a été distribué par l’Association suédoise pour l’éducation sexuelle (RFSU) afin de produire des films éducatifs dans différentes langues et sur plusieurs thématiques, précise la radio suédoise.

    Dans le même temps, le nombre de viols commis en Suède a augmenté ces dernières années. Selon la télévision suédoise SVT, 58% des hommes reconnus coupables de viol et de tentative de viol au cours des cinq dernières années sont nés à l’étranger.

    Néanmoins, le gouvernement suédois a longtemps nié le lien entre les migrants et les agressions sexuelles. Le ministre de la Justice et de l’Immigration, Morgan Johansson, avait déclaré que le sexe des violeurs (hommes) était plus important que leur origine.

    Europe Israël news


    2 commentaires
  • A 115 ans, la Française Sœur André est la doyenne des Européens

    Depuis la disparition en juin dernier de l'Italienne Maria Giuseppa Robucci-Nargiso, qui était alors âgée de 116 ans et 90 jours, le titre de "doyenne des Européens" est revenu à Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, une Gardoise de 115 ans actuellement locataire de la résidence Sainte-Catherine Labouré à Toulon.   

    "Tout ça me dépasse un peu"

    Comme le rapporte Le Parisien qui a été à la rencontre de la centenaire, cette dernière, née à Alès dans le Gard en 1904, a vu son existence rythmée par la religion. Elle a été gouvernante puis employée dans un hôpital avant de définitivement rentrer dans les rangs des Sœurs de la compagnie des Filles de la charité et de changer de prénom.  

    "Tout ça me dépasse un peu. [...] Je ne me déplace plus qu'en fauteuil roulant et je ne vois quasiment plus. Mon bonheur quotidien, c'est de pouvoir encore prier", détaille-t-elle, toujours au quotidien francilien.

    La doyenne de l'humanité est Japonaise

    Faite citoyenne d’honneur par la ville de Toulon, Sœur André a gardé un lien fort avec un homme de 90 ans dont elle s’occupait lorsqu’elle était gouvernante à 25 ans. Et pour célébrer son dernier anniversaire, cette dernière, très pieuse, a eu la joie de recevoir, directement du Vatican, une lettre signée du Pape François 1er accompagnée d’un chapelet béni.

    Si le titre de doyenne européenne lui appartient bien, ce n’est en revanche pas le cas du record mondial, encore détenu par la Japonaise Kane Tanaka, née en 1903 et aujourd’hui âgée de 116 ans. Elle succédait elle-même à Chiyo Miyako, ancienne doyenne de l’humanité, morte en juillet 2018 à l’âge canonique de 117 ans.

    BFM.TV

    Vu son état mieux vaut être morte !


    3 commentaires
  • Jeffrey Epstein : comment une affaire de pédocriminalité organisée a fini par devenir un scandale international

    La mort en prison du financier américain accusé de pédocriminalité, qui fait les gros titres outre-Atlantique, pourrait avoir des répercussions en France. Le parquet de Paris affirme "analyser et recouper" les informations sur ses activités dans le pays.

    LIEN de l'article :

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/recit-jeffrey-epstein-comment-une-affaire-de-p%c3%a9docriminalit%c3%a9-organis%c3%a9e-a-fini-par-devenir-un-scandale-international/ar-AAFW5iY?li=BBoJIji&ocid=PerDHP


    3 commentaires
  • Faute de lit, un patient de 70 ans a passé plus de six jours sur un brancard, au centre hospitalier de Saint-Quentin, dans l'Aisne.

    De nombreux services d'urgences sont en grève depuis cinq mois dénoncer leurs conditions de travail et réclamer plus de moyens. Ce que révèle RMC pourrait bien encore alimenter cette colère. Par manque de lits, un homme de 70 ans est resté six jours et 12 heures sur un brancard au centre hospitalier de Saint-Quentin dans l'Aisne.

    "Malheureusement c’est récurrent"

    Le collectif Inter-Urgences, à l’origine du mouvement social, dénonce cette situation dans un communiqué et ironise sur ce "record dans un contexte où la direction fait la sourde oreille sur les revendications du personnel".

    Vendredi, 220 services étaient toujours concernés par la grève.

    Europe 1


    3 commentaires
  • Jean-Luc Brunel, le Français soupçonné d'avoir livré des jeunes filles à Jeffrey Epstein

    Ce septuagénaire, directeur de l'agence de mannequin MC2, est accusé d'avoir été l'un des "principaux pourvoyeurs" d'adolescentes du milliardaire américain.

    LIEN de l'article :

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/jean-luc-brunel-le-fran%c3%a7ais-soup%c3%a7onn%c3%a9-davoir-livr%c3%a9-des-jeunes-filles-%c3%a0-jeffrey-epstein/ar-AAFKSv4?li=BBoJIji&ocid=PerDHP


    3 commentaires
  • Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell, «l’entremetteuse» introuvable

    La fille du milliardaire Robert Maxwell est soupçonnée d’avoir participé au trafic sexuel dont était accusé Jeffrey Epstein.

    Elle est l’une des protagonistes clés de l’affaire. Problème : elle est introuvable. Depuis le « suicide apparent » de l’homme d’affaires américain Jeffrey Epstein, l’enquête pour trafic sexuel dont il faisait l’objet se resserre autour d’une de ses plus proches amies : Ghislaine Maxwell. Fille du magnat des médias Robert Maxwell, mort en 1991, elle est soupçonnée d’avoir participé, voire organisé, un réseau international d’exploitation sexuelle de jeunes filles mineures pour le milliardaire.

    Selon plusieurs médias américains, les autorités peinent à retrouver la trace de celle que le Washington Post qualifie « d’âme sœur » d’Epstein. Selon le journal américain, ses avocats ont déclaré en 2017 qu’elle vivait à Londres, sans adresse fixe. Mais après avoir vendu sa maison à Manhattan en 2016 pour 15 millions de dollars, Ghislaine Maxwell a disparu des radars.

    Chargée de « recruter » des jeunes filles

    Lorsque le nom de Jeffrey Epstein est évoqué, celui de Ghislaine Maxwell n’est jamais loin. Une des premières à évoquer publiquement leur association est Virginia Roberts Giuffre. La jeune femme a successivement poursuivi Epstein puis Maxwell, les accusant de l’avoir sexuellement exploitée, tout comme des dizaines d’autres jeunes filles. Les deux litiges ont été réglés à l’amiable pour des montants inconnus.

    En 2018, dans une interview au Miami Herald, Virginia Giuffre confiait que Ghislaine Maxwell l’avait présentée à Jeffrey Epstein alors qu’elle travaillait à 16 ans au Mar-a-Lago, le club de Donald Trump, à Palm Beach, en Floride. Elle raconte qu’elle était aussi celle qui l’a « formée » pour « satisfaire » sexuellement Jeffrey Epstein.

    Comme le rapporte The Guardian, c’est précisément ce rôle que dénonçait à nouveau l’avocat de Virginia R. Giuffre dans les documents rendus publics quelques heures seulement avant la mort de Jeffret Epstein. Ceux-ci établissaient que, selon plusieurs témoins, Ghislaine Maxwell était en charge de « recruter, entretenir, héberger et organiser le trafic de jeunes filles pour Epstein ».

    Ghislaine Maxwell aurait ainsi été en charge de présenter les jeunes filles à d’autres hommes, comme le Prince Andrew - la famille royale britannique nie toute implication et juge ces accusations « catégoriquement fausses ».

    De compagne à complice ?

    Certains témoignages ne se contentent pas de circonscrire Ghislaine Maxwell au rôle d’entremetteuse : plusieurs victimes présumées l’accusent d’avoir également pris part à différents rapports sexuels. « Toute ma vie consistait à m’assurer que Ghislaine et Jeffrey étaient heureux », raconte Virginia Giuffre. « Leurs vies ne tournaient qu’autour du sexe. »

    Malgré ces témoignages peu équivoques, de nombreuses incertitudes entourent le binôme Epstein-Maxwell. S’il est certain que les deux ont bien été en couple pendant plusieurs années, la nature de leur relation reste ambiguë en ce qui concerne la suite. Selon les témoignages, elle est décrite comme « confidente », « collaboratrice », « gestionnaire ». Une chose est sûre : elle était indissociable de l’homme d’affaires.

    Mais en 2008, lorsque le premier scandale Epstein éclate, elle prend ses distances. Ce qui ne l’empêche pas de continuer de mener la vie mondaine à laquelle elle est habituée : elle participe à des galas, entretient son réseau et se rend même au mariage de Chelsea Clinton, fille de Bill et Hillary, en 2010.

    Une naissance en France

    Depuis son enfance, Ghislaine Maxwell est habituée au faste et au luxe. Fille du sulfureux homme d’affaires Robert Maxwell et de l’historienne française spécialiste de l’Holocauste Elisabeth Maxwell, elle naît en 1961 à Maisons-Laffitte (Yvelines) puis grandit en Grande-Bretagne. Cadette de neuf enfants, elle est présentée comme la préférée de son père qui nomme d’ailleurs un de ses bateaux « Lady Ghislaine » en l’honneur de sa fille chérie.

    Robert Maxwell meurt en 1991. Officiellement, il est tombé de son bateau lors d’une sortie en mer, mais Ghislaine est persuadée qu’il a été tué. À sa mort, le monde découvre que Maxwell est lourdement endetté. Ses deux fils Ian et Kevin, frères de Ghislaine, font l’objet d’une enquête pour escroquerie avant d’être finalement blanchis.

    Diplômée de la prestigieuse université d’Oxford en Angleterre, Ghislaine s’envole ensuite pour les Etats-Unis. C’est là qu’elle rencontre Jeffrey Epstein et que leur histoire commence. « Ghislaine était amoureuse de Jeffrey comme elle était amoureuse de son père », confie une source anonyme au magazine Vanity Fair. « Elle a toujours pensé que si elle faisait toujours plus, elle lui ferait plaisir, et qu’il l’épouserait. »

    Ghislaine Maxwell, aujourd’hui âgée de 57 ans, n’a jamais été poursuivie par la justice et a toujours nié les accusations dont elle fait l’objet.

    Le Parisien

    Quel milieu pourri !


    4 commentaires
  • Sauvetages humanitaires : plus de 400 migrants sur l'Ocean Viking et l'Open Arms

    Plus de 400 migrants sont hébergés sur les navires humanitaires Open Arms et Ocean Viking après un troisième sauvetage, près de la Libye, effectué par ce dernier bateau. Mais aucune solution n'est en vue pour leur accueil.

    Même si les capacités d'accueil optimales - 200 passagers environ - sont dépassées pour des personnes fatiguées, le coordinateur des opérations de recherche et de secours de l'ONG SOS Méditerranée, Nicholas Romaniuk, a décidé de continuer à patrouiller dans une zone située à 60 miles marins (environ 110 km) de Tripoli afin de secourir potentiellement d'autres embarcations. "Nous sommes les seuls présents dans la zone, les garde-côtes libyens ne répondent pas", a-t-il expliqué à une journaliste de l'AFP présente à bord de l'Ocean Viking, faisant également valoir des conditions météo favorables qui peuvent inciter au départ.

    La plupart des rescapés sont Soudanais 

    En outre, la célébration de l'une des principales fêtes du calendrier musulman, l'Aïd-el-Kébir, allège probablement la surveillance sur les plages libyennes. L'Ocean Viking, des organisations humanitaires SOS Méditerranée et MSF (Médecins sans frontières), a procédé à son troisième sauvetage en trois jours dimanche. "Nous avons une veille 24 heures sur 24 et deux radars qui couvrent la zone. Ce matin, c'est la présence d'un avion de reconnaissance à basse altitude qui nous a alertés et conduits plus au nord", explique "Nich". La plupart des rescapés de l'Ocean Viking sont soudanais (aux deux tiers), même si le premier bateau secouru vendredi transportait aussi des Sénégalais et des Ivoiriens, allés travailler en Libye et rattrapés par la guerre.

    Selon le médecin de MSF, Luca, "les personnes secourues souffrent de déshydratation et beaucoup de la gale". Il a aussi "noté de nombreuses blessures héritées de tortures".

    BM.TV


    4 commentaires
  • Fusillade d’El Paso : l’histoire de Paul, l’orphelin de 3 mois pris en photo avec les Trump

    Le président américain a été photographié avec son épouse tenant dans ses bras un bébé dont les deux parents sont morts samedi dernier.

    LIEN de l'article :

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/fusillade-del-paso-lhistoire-de-paul-lorphelin-de-3-mois-pris-en-photo-avec-les-trump/ar-AAFCyMZ?li=BBoJIji&ocid=PerDHP


    3 commentaires
  • La cigarette bannie d’une soixantaine de plages françaises

    Nice, La Ciotat, La Rochelle, Royan, Biarritz, Mimizan, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le Grau-du-Roi, Saint-Malo, Ouistreham, Propriano, Ajaccio, Marseille… Plus d’une soixantaine de plages ont désormais adopté le label « plage sans tabac », rapporte 20 minutes ce mercredi 7 août.

    Les arrêtés municipaux d’interdiction du tabac visent à lutter contre le tabagisme passif, protéger les non-fumeurs et préserver le littoral.

    Ce jeudi encore, c’est la ville d’Agon-Coutainville qui a inauguré la première plage sans tabac du département de la Manche. En mai dernier, c’était Marseille qui avait franchi le cap, avec une interdiction concernant les plages de Pointe Rouge, Borély et Bonneveine.

    Selon le ministère de la transition écologique, en France, ce sont chaque année 20 000 à 25 000 tonnes de mégots qui sont jetés dans la nature. Après les bouteilles en plastique, le mégot est le déchet le plus retrouvé sur les plages, assure 20 minutes.

    La multiplication des « espaces sans tabacs »

    Selon les chiffres de la Ligue nationale contre le cancer, cités par BFMTV, la France compte aujourd’hui près de 1 570 « espaces sans tabacs ». L’objectif de l’organisme est d’augmenter ce chiffre à 3 000 d’ici la fin de l’année 2020.

    Les parcs et jardins sont également visés par les municipalités, notamment à Paris et Strasbourg. A Paris, la mairie a ainsi interdit la cigarette dans 52 espaces verts en mai dernier, soit 10 % de la totalité des parcs et jardins. Quant à Strasbourg, ce sont tous les espaces verts qui sont concernés par l’interdiction.

    L'OBS


    5 commentaires
  • Méditerranée: l'Ocean Viking a secouru 85 nouveaux migrants

    L'Ocean Viking, le nouveau navire de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), a secouru ce vendredi 85 migrants.

    L'embarcation, partie de Libye il y a plus de 48 heures, avait été repérée jeudi soir par un avion de l'opération européenne Sophia, mais l'Ocean Viking, à peine arrivé dans la zone des secours pour sa première mission, a dû interrompre ses recherches dans la nuit.

    Ce n'est qu'à la faveur du jour que le grand navire rouge a trouvé la petite embarcation, à bord de laquelle les migrants ont applaudi à l'approche des secouristes.

    85 personnes dont cinq femmes et quatre enfants   

    Au total, le navire humanitaire a recueilli 85 personnes à bord, dont cinq femmes et quatre enfants. Le plus jeune a seulement un an. Les secouristes restaient en alerte, à la recherche d'une autre embarcation partie en même temps que la première.

      Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire bat pavillon.  

    "L'Italie n'est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l'Ocean Viking", a-t-il écrit.

    121 migrants sont encore bloqués sur l'Open Arms

    Le ministre italien tient le même discours envers les 121 migrants bloqués à bord du navire humanitaire Open Arms, qui fait quasiment du sur-place au large de l'île italienne de Lampedusa. Vendredi matin, l'acteur américain Richard Gere est monté à bord pour rencontrer l'équipage et les migrants, dont une trentaine sont mineurs.

        

    "Nous sommes ici sur le navire Open Arms", a annoncé l'acteur dans une vidéo où on le voit entouré de migrants, diffusée par l'ONG espagnole Proactiva Open Arms. "Je viens d'arriver depuis Lampedusa, nous avons apporté autant d'eau et de nourriture que possible pour tout le monde à bord".

    BFM.TV

    Que les pays qui affrètent les bateaux prennent les migrants chez eux !

    Richard Gere peut en prendre aussi chez lui !


    4 commentaires
  • Fusillade d'El Paso: la mère du tireur s'était inquiétée auprès de la police

    La mère du tireur d'El Paso, inquiète, avait appelé la police pour la prévenir qu'il possédait un fusil d'assaut des semaines avant qu'il ne sème la mort dans cette ville du sud des Etats-Unis, ont indiqué ses avocats à la chaîne CNN. Elle avait indiqué avoir des craintes en raison de l'âge de son fils, 21 ans, de son manque de maturité et d'expérience dans la manipulation des armes, ont précisé Chris et Jack Ayres. Un agent lui avait répondu que son fils étant majeur, la situation n'avait rien d'illégale et la conversation s'était conclue sans qu'elle laisse son nom ni celui de son fils, ont-ils encore dit.

    Des semaines plus tard, le jeune homme a ouvert le feu avec un fusil d'assaut dans un hypermarché d'El Paso, au Texas, faisant 22 morts dont au moins sept Mexicains. Avant le carnage, il avait mis en ligne un manifeste anti-immigrés dénonçant une "invasion hispanique du Texas". Arrêté, il a été inculpé pour meurtres et encourt la peine de mort. D'après Me Chris Ayres, la mère cherchait des informations et pas forcément à tirer la sonnette d'alarme. "Ce n'était pas un enfant explosif, avec un comportement erratique", a-t-il dit à CNN.

    Son crime s'est produit samedi matin, et treize heures plus tard, un autre tireur a abattu neuf personnes dans un quartier animé de Dayton, dans le nord des Etats-Unis. Ce double drame a, comme après chaque bain de sang, rouvert le débat sur les armes à feu, responsables de près de 40.000 morts aux Etats-Unis en 2018 (en incluant les suicides). Le droit au port d'armes est garanti par la Constitution et les Américains y sont très attachés.

    Face à la répétition des fusillades, de nombreuses voix plaident pour une meilleure régulation du marché des armes, notamment avec des contrôles renforcés sur les antécédents des acheteurs pour tout type de ventes, y compris entre particuliers.Ces efforts se sont pour l'instant toujours heurtés à l'immobilisme des républicains, qui sont très proches du puissant lobby des armes NRA. Deux parlementaires républicains ont toutefois fait savoir cette semaine qu'ils allaient déposer un projet de loi pour permettre de confisquer les armes de personnes signalées comme dangereuses par leurs proches.

    Paris Match

    Le flic qui a répondu à la mère aurait pu éviter 22 morts !


    5 commentaires
  • Le navire humanitaire se trouve en mer Méditerranée avec 121 migrants à son bord. Malte et l'Italie ont tout deux refusé de laisser débarquer l'Open Arms et Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien, est allé jusqu'à menacer de saisir le bateau.

    Le bateau Open Arms, de l'ONG espagnole Proactiva, qui navigue depuis six jours en Méditerranée avec 121 migrants à bord, s'est vu refuser tout débarquement à Malte et Matteo Salvini lui a interdit mercredi toute entrée dans les proches eaux italiennes.

    "Six jours sont passés sans réponse, sans que les personnes à bord voient leur dignité reconnue", a écrit l'ONG sur son compte Twitter, après avoir déploré la veille: "Malte a nié le droit au débarquement et l'Italie ne répond pas".

    "Les eaux italiennes sont fermées pour" l'Open Arms

    "Nous ne nous reconnaissons pas dans cette Europe, dans ses Etats lâches, dans sa politique vide. La lutte pour leurs droits est également la lutte pour les nôtres. Aidez-nous", a ajouté Proactiva Open Arms.

    L'Italie a répondu par la voix de son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, homme fort du gouvernement, qui a interdit l'entrée du navire dans les eaux territoriales italiennes et menacé dans le cas contraire de saisir le bateau.

    "L'Open Arms est depuis six jours en Méditerranée, et maintenant il menace d'entrer en Italie. Il aurait eu tout le temps de rejoindre l'Espagne", a écrit le chef de la Ligue sur Twitter. "Que l'Open Arms ne l'oublie pas, les eaux territoriales italiennes sont fermées pour lui et nous sommes prêts à confisquer le navire", a ajouté Matteo Salvini.

    Une nouvelle législation plus stricte

    Le Parlement italien a adopté lundi soir une nouvelle loi sur la "sécurité", prévoyant des amendes jusqu'à un million d'euros pour le commandant ou l'armateur des navires d'ONG qui violeraient l'interdiction d'entrée dans les eaux territoriales italiennes, ainsi que la saisie du navire.

    Le fondateur de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms avait réclamé lundi que les Etats européens se mettent d'accord pour permettre aux 121 migrants secourus en Méditerranée de débarquer sur le continent.

    Dans un entretien téléphonique avec l'AFP, Oscar Camps avait demandé une solution similaire à celle de l'Alan Kurdi, navire allemand qui a pu débarquer les 40 migrants à son bord dimanche à Malte après un accord de répartition entre plusieurs pays.

    L'Open Arms se trouve actuellement dans les eaux internationales, selon le site vesselfinder.com, au sud-ouest de Malte, et à l'est de l'île italienne de Lampedusa, plus proche de cette dernière.

    BFM.TV


    5 commentaires
  • Perpignan : les surveillants pénitentiaires alertent sur l'arrivée de nouveaux détenus radicalisés

    Alors que le centre pénitentiaire de Perpignan lance des travaux pour accueillir des détenus issus de l'islam radical, les syndicats dénoncent des travaux bâclés et craignent que ces prisonniers ne puissent en radicaliser d'autres.

    Interrogé par France Bleu, le secrétaire du syndicat UFAP à la prison de Perpignan, Pierre Grousset s'exclame : «On marche sur la tête !» Le syndicaliste pénitentiaire dénonce les conditions dans lesquelles les nouveaux prisonniers musulmans radicaux seront détenus dans le centre de Perpignan. A l'en croire, la structure ne serait pas adaptée pour isoler ce public particulier des autres détenus. Il souligne que ces derniers seront installés à seulement quelques mètres des prisonniers les plus dangereux du centre de détention : «D'après un protocole de 2018, ces TIS [terroristes islamistes] doivent être placés dans un quartier de la prison totalement "étanche" du reste de la population.

    Dans ce quartier d'isolement où la direction veut installer les cellules, il y a des détenus ingérables, avec des problèmes psychologiques. Ils sont donc influençables pour commettre des attentats à l’intérieur de la prison, mais aussi à l’extérieur.»

    Mais au-delà du risque contamination idéologique, les surveillants pénitentiaires de Perpignan craignent pour leur sécurité : «On souhaite plus d'effectifs. Pour le moment, il manque sept agents sur le planning, sans compter les arrêts maladie. On veut également des formations pour faire face à ce public particulier», réclame le syndicaliste.

    Et d'alerter : «J'ai visité les futures cellules. La direction va sceller au sol le mobilier, mais il faut être logique, les détenus vont pouvoir arracher ça rapidement. Il faut des cellules d'un seul et même bloc.»

    Les agents du centre pénitentiaire font planer la menace d'une grève si leurs inquiétudes ne sont pas entendues.

    RT France 31 07 2019


    5 commentaires
  • Le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, l’Ocean Viking, a quitté dimanche soir le port de Marseille pour sa première mission de sauvetage de migrants au large de la Libye. À 22H00 l’Ocean Viking, précédemment baptisé Aquarius, a appareillé du port de Marseille, salué sur le quai par le personnel de SOS Méditerranée qui reste sur place. Ces derniers, émus, ont applaudi le départ de leurs collègues à bord du navire qui a pris le large en donnant un coup de trompe.

     

    Le bateau rouge et blanc - les couleurs de son nouveau drapeau, norvégien- a pris le relais de l'’Aquarius qui privé de pavillon avait dû abandonner ses missions en décembre 2018. Le bâtiment de 69 m de long devrait atteindre la principale zone de naufrage, la Méditerranée centrale, en deux à trois jours.

    La route maritime la plus meurtrière de la planète

    La Méditerranée, dont la surface ne représente qu’1 % des océans de la planète, est pourtant devenue la route maritime la plus meurtrière au monde. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 840 personnes y ont disparu depuis le début de l’année, dont 576 en Méditerranée centrale - sans compter les naufrages non répertoriés.

    Au total, 31 personnes sont à bord de l’Ocean Viking pour porter secours aux naufragés prêts à tout pour fuir la Libye : 13 personnes pour SOS Méditerranée, dont neuf marins secouristes et neuf pour MSF dont un médecin, une sage-femme, un médiateur culturel, plus l’équipage.

    Le Parisien

    Et bien, que la Norvège accueille les prochains migrants sauvés !


    5 commentaires
  • Plusieurs personnes ont été blessées et des milliers de personnes évacuées, lundi 5 août, à la suite d'explosions causées par un incendie dans un dépôt de munitions en Sibérie. Provoquées par un feu d'origine inconnue, les explosions se sont produites dans un dépôt d'obus sur une base militaire près de la ville d'Achinsk (région de Krasnoïarsk), à 3 000 kilomètres de Moscou.

    Les évacuations ont eu lieu dans un périmètre de 20 kilomètres autour du dépôt. Son personnel a également été évacué, a indiqué le gouverneur de la région de Krasnoïarsk, Alexandre Ouss, qui s'est rendu sur place. D'après les médecins, sept personnes ont été blessées par les explosions, et deux d'entre elles ont été hospitalisées, a rapporté l'agence publique TASS. Plusieurs médias russes, cités par Le Guardian, parlent d'un soldat tué lors des explosions.

    Des trains de lutte anti-incendie sur place

     

    Des témoins ont publié sur Internet des vidéos montrant une épaisse fumée noire qui s'éleve au-dessus d'une forêt située à côté du dépôt de munitions. Plusieurs trains équipés pour la lutte anti-incendie ont été dépêchés sur les lieux, a rapporté l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence."Des mesures ont été prises pour empêcher la propagation du feu et assurer la sécurité" dans la zone des explosions, a souligné cette source.

    franceinfo


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique