• Il a subi 13 opérations… une mère accusée d’avoir inventé la maladie de son fils

    Durant des années, tout le monde a cru que le petit Christopher était malade. Onze jours après sa naissance, sa mère avait déjà fait savoir qu’il n’était pas en bonne santé. Depuis 8 ans, l’enfant a été examiné plus de 300 fois par les médecins, a été opéré à 13 reprises et a même été victime de complications graves. CBS rapporte jeudi que Kaylene Bowen-Wright, âgée de 34 ans, a été inculpée à Dallas, au Texas, pour blessures sur son enfant. Sa caution a été fixée à 150 000 dollars. Les autorités accusent la jeune femme d’avoir inventé la maladie de son fils, qui était à la naissance en parfaite santé. Lorsqu’elle a été arrêtée la semaine dernière chez elle, il était sous oxygène et était nourri par une sonde. La mère aurait même été jusqu’à inventer un cancer à son petit garçon, l’inscrivant sur la liste des patients en attente d’une greffe de poumon. Au cours de sa vie, Christopher a été forcé à se déplacer en fauteuil roulant et a été placé dans une unité de soins palliatifs. D’après les documents de la justice, la mère souffrirait du Syndrome de Münchhausen par procuration, c’est à dire qu’elle rendait son enfant malade dans le but d’attirer l’attention. Kaylene Bowen-Wright est allée jusqu’à ouvrir une collecte de dons en ligne et a récolté plus de 8000 dollars.

     

     

    Victime de trois infections sanguines 

     

    C’est le mois dernier que l'affaire a éclaté. La mère venait de conduire son fils à l’hôpital de Dallas, affirmant qu’il avait été victime d’une attaque cérébrale. Mais en l’examinant, les médecins, s’ils ont bien trouvé un enfant tremblant, n’ont vu aucun signe d’attaque cérébrale. L’équipe médicale a compris que les symptômes de Christopher avait probablement été causés intentionnellement et a donc prévenu les services sociaux.

    «People», qui s’est procuré les documents de justice, rapporte que la mère aurait commencé à abuser de son fils 11 jours après sa naissance en 2009. Depuis, elle a enchaîné les visites chez les médecins et à l’hôpital. Nourri grâce à une sonde dans son intestin, il a été victime de trois infections sanguines qui ont mis sa vie en danger. Pourtant, depuis le début, de très nombreux médecins ont déterminé que le petit Christopher était en bonne santé et que la majorité des procédures médicales lancées par sa mère étaient inutiles.

    Le père avait tenté à plusieurs reprises d’alerter les autorités de ces maltraitances. Il a expliqué au «Fort Worth Star-Telegram» savoir depuis longtemps que la mère abusait de son enfant. Il a raconté avoir fréquenté peu de temps la jeune femme et avoir été surpris d’apprendre sa grossesse. Il a tenté de récupérer la garde de l’enfant en expliquant devant un tribunal que son ex mentait. Mais le juge avait préféré croire la mère. Le petit Christopher, en plus d’avoir un corps abîmé par les nombreuses procédures médicales, souffre également de troubles mentaux «parce que la suspecte lui a continuellement dit qu’il était malade et incapable de manger normalement, d’aller à l’école et de vivre une vie normale». «Il a failli mourir trois fois à cause d’infections dues aux 13 opérations qu’il a subies… il a un long chemin devant lui», a commenté son père cité par CBS. «Je déteste le fait qu’il soit passé par tout ça. Je déteste tellement ça». 

    Paris Match

    Bravo les autorités, elles ont mis le temps pour voir la vérité !

    C'est une honte !


    votre commentaire
  • Besançon: Un homme tué après avoir demandé à ses voisins de faire moins de bruit

    TAPAGE NOCTURNE

    Un soir de janvier 2015, un homme de 59 ans est mort dans le quartier de Planoise à Besançon après avoir demandé à ses voisins de faire moins de bruit. Quatre personnes sont jugées cette semaine…

     

    Les faits remontent au 24 janvier 2015, selon le récit de L'Est Républicain. Ce samedi soir là, un homme de 59 ans va frapper chez des voisins de son bâtiment du quartier de Planoise à Besançon, à cause d’un volume sonore trop élevé. Ce père de famille trouve peu après la mort en bas de celui-ci, en attendant la police qu’il vient d’appeler.

    Le procès de quatre personnes à Besançon

     

    La police le découvre dans une mare de sang à cause d’un coup de couteau reçu au niveau du cœur. Les voisins, trois frères de 21 à 29 ans et un ami à eux sont jugés près de trois ans après. L’un pour coups et violences volontaires ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, les trois autres pour non-assistance à personne en danger.

    Descendu avec un couteau, l’un des membres de la famille a déclaré à l’audience suivie par le quotidien local que la victime disposait d’un bâton. Mais les analyses médicales ne montrent pas de marque de défense sur son corps. Les jurés tentent notamment d’éclaircir l’altercation qui pourrait avoir eu lieu. Le procès se poursuit ce vendredi.

    20 Minute

    Un coup de couteau dans le cœur si ce n'est pas pour tuer, c'est pourquoi ?


    3 commentaires
  • On lui a  donné de la nourriture avec un tranquillisant car il partait dès qu'on approchait.

    Hélas, il y en a que l'on ne retrouve pas. C'est fou le nombre de chiens abandonnés, malades, blessés qu'il y a partout dans le monde enfin plus dans certains pays


    3 commentaires
  • Côte d’Azur: Il quitte les hôtels sans payer parce qu’il est «footballeur professionnel»

    Coutumier du fait, ce Normand d’origine avait déjà été plusieurs fois condamné pour « filouterie de chambre à louer ». Un homme âgé de 49 ans vient à nouveau d’écoper de deux mois de prison ferme pour ne pas avoir réglé la note dans deux hôtels de la Côte d’Azur, à Grasse et à Mandelieu, rapporte Paris Normandie.

     

    Son séjour dans la ville des parfums, les 18 et 19 juin 2015, avait pourtant bien commencé. Lit douillet, petit-déjeuner, déjeuner et dîner… Un service 4 étoiles que les hôteliers lui ont demandé de régler. Tout Naturellement.

    Enfin, pas pour lui. Offusqué, le client particulier finira par lâcher : « Je suis footballeur professionnel, je ne suis pas un voleur. » Avant de tourner les talons.

     

    « Déçu » par les prestations de l’hôtel

    Même conclusion pour un autre voyage, dans un établissement vue mer de la commune de Mandelieu, relate le quotidien. Expliquant avoir été « déçu » par les prestations de l’hôtel, le quadragénaire décide également de partir sans payer. Il expliquera : « je pensais qu’avec l’empreinte [de carte bancaire], ça suffisait pour qu’ils se payent eux-mêmes. »

    Absent à l’audience, le Normand aurait tenté de se justifier auprès des enquêteurs, assurant avoir des problèmes de mémoire, en raison d’une chute de scooter…

    Les hôtels, tout comme le tribunal correctionnel du Havre, eux, n’ont rien oublié de ces factures laissées impayées. L’homme est condamné à deux mois de prison fermes.

    20 Minutes


    2 commentaires
  • Sommaire : Avec Gerald Moussa Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics
    Le grand débat : Et maintenant, les droites irréconciliables ? avec Dominique Renié et Claude Goasguen
    L’invité politique : Adrien Quatennens
    Plateau spécial : 2017 le grand chamboule

    Et la super semaine de Sandrine Sarroche


    2 commentaires
  • Cette chatte qui vient d’avoir une portée se moque que l’un des bébés ne soit pas un chat

    Une histoire absolument adorable et pleine d’amour.

     

     

    Bobby est un petit chiot croisé Chihuahua qui a perdu sa maman dans un accident alors qu’il n’avait que deux jours. Recueilli par  un refuge situé dans le Michigan aux Etats-Unis, le petit chien avait absolument besoin d’une maman pour pouvoir grandir sereinement et dans les meilleures conditions.

    Une maman chat pas comme les autres

    Sans réellement savoir si cela allait fonctionner, Bobby est placé dans la litière d’une maman chat prénommée Gwen. Cette dernière venait d’avoir une portée. Et à la surprise générale, la chatte a tout de suite accepté ce petit invité surprise, le prenant sous son aile comme elle le faisait avec ses chatons.

    Rapidement, Bobby est devenu inséparable d’avec ses petits frères et petites sœurs félins et tout le monde ne formait plus qu’une grande et douce famille.

    « C’est une erreur de penser que les chats et les chiens sont forcément ennemis. Ils peuvent aussi former une belle famille, » a indiqué un membre du refuge.

     

    Bien évidemment, Bobby devra ensuite être placé dans une famille qui possède des chiens afin de pouvoir recevoir tous les enseignements nécessaires à la vie d’un chien et comprendre qui il est.

    Et les membres de l’association de conclure que Bobby est un chien vraiment adorable qui fera un parfait ambassadeur pour les deux races : les chiens et les chats !

    Ci-dessous, vous pouvez découvrir cette fabuleuse histoire en vidéo et faire plus ample connaissance avec Bobby, le chien élevé par des matous.

    Wamiz

     


    4 commentaires
  • Entassés dans une caravane : une trentaine de chiens sauvés à Agde

    Bichons, griffons, labradors… 29 chiens qui vivaient dans des conditions précaires ont été secourus par la Fondation 30 Millions d’Amis à Agde (34).

     

    Une vie misérable. C’est tout ce qu’ont connu 29 jeunes chiens qui vivaient dans des caravanes à Agde (34). Dans cet espace réduit, ils étaient détenus au milieu de leurs excréments et sans aucune hygiène.

    Leur propriétaire, une femme en détresse sociale, négligeait ses animaux. Non stérilisés, ils se sont reproduits rapidement. Ils n’étaient pas non plus soignés et tous étaient malades.

    En présence de la police nationale et de la police municipale, la Fondation 30 Millions d’Amis a pu secourir ces pauvres chiens en collaboration avec l’association héraultaise « Comité de Soutien à la Cause Animale ».

    Arrêté municipal

     

    Les chiens ont pu être pris en charge grâce à un arrêté du maire d’Agde. Ils ont été placés au refuge Les Amis des Bêtes d’Aix-les-Bains (73), refuge partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis.

    « Les chiens ont des problèmes de peau qui leur ont causé des dépilations importantes. Ils sont sous antibiotiques matin et soir. Ils étaient aussi pleins de puces et de vers ! Une chienne labrador boitait mais grâce aux soins, elle va heureusement mieux maintenant », décrit Anne Askevis, la directrice.

    Ces chiens de petite taille, majoritairement des bichons et griffons, mais aussi quelques labradors, sont tous très jeunes (entre 2 et 4 ans). 2 n’ont que 7 mois et 6 chiots avaient à peine 2 semaines lors du sauvetage.

    >> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

    Appel aux familles d’accueil

     

    Ces jeunes chiens ont désespérément besoin de connaître enfin une vie de famille. « Ils sont tous très gentils et ne demandent que de l’affection », encourage Anne Askevis.

    Si vous souhaitez offrir de l’amour à ces toutous, contactez le 04 79 61 24 63. Attention, nous recherchons des familles d'accueil dans la région d'Aix-les-Bains pour un suivi plus facile.

     

    Pour d'autres photos :

     http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/12795-entasses-dans-une-caravane-une-trentaine-de-chiens-sauves-a-agde/?


    3 commentaires
  • Afghanistan: Des Français ont rejoint les rangs de Daesh dans le nord du pays

    Darzab, dans le nord de l'Afghanistan. - Maps4news

    Pour le groupe djihadiste, défait en Syrie et en Irak, l'Afghanistan devient un «refuge» d'où il pourra «planifier des attentats aux Etats-Unis», estime une chercheuse américaine...

     

    Des Français et des Algériens, certains arrivant de Syrie, ont rejoint les rangs du groupe Etat islamique dans le nord de l’Afghanistan, où les insurgés ont établi de nouvelles bases, selon des sources concordantes.

    C’est la première fois que la présence de combattants français - tout au moins francophones - est confirmée au sein de Daesh en Afghanistan par des témoins et des responsables interrogés depuis Kaboul.

     

     « On les appelle des Arabes, mais ils n’ont pas leur passeport sur eux »

    « Selon nos informations, un certain nombre de ressortissants français et d’Algériens sont arrivés il y a 15 à 20 jours (mi-novembre) dans le district de Darzab », dans le sud-ouest de la province de Jowzjan, affirme le gouverneur du district, Baaz Mohammad Dawar. Le groupe est accompagné de plusieurs femmes, selon le gouverneur, et se déplace avec un interprète venu du Tadjikistan.

    « Quatre de ces étrangers, dont deux femmes, parlent français et arabe », précise-t-il. « Sept à huit combattants algériens qui ne parlent qu’arabe sont avec eux, en plus de Tchétchènes, d’Ouzbeks et de Tadjiks. Parmi les Algériens de Darzab, certains ont déjà passé du temps en Syrie et en Irak ».

    Des centaines de Français, parfois d’origine nord-africaine, ont rejoint Daesh au Moyen-Orient, induisant une possible confusion sur la nationalité des nouveaux venus. « On les appelle des Arabes, mais ils n’ont pas leur passeport sur eux », reconnaît le porte-parole du ministère de la Défense, le général Dawlat Waziri.

     

    Un plombier marseillais condamné à cinq ans de prison

     Hashar, un ancien chef de village du district, a vu les premiers Français mi-novembre « avec leur interprète tadjik : ils entraînent les combattants aux attentats suicide et à poser des mines », assure-t-il. « Les gens du coin disent qu’ils (exploitent) des gisements d’uranium, de pierres précieuses. Ils ne sont pas là pour le djihad mais pour détruire et apporter la misère », ajoute-t-il.

    Une source sécuritaire à Kaboul a confirmé à l’Agence France Presse l’arrivée « récente » dans ce secteur de Français, dont deux baptisés « les "ingénieurs", qui semblent être venus pour organiser l’exploitation minière ». Plusieurs services européens soupçonnaient l’existence « d’une filière Daesh au Tadjikistan », relève cette source, ainsi que l’interprète accompagnant les Français semble le confirmer.

    Au moins un Français a été arrêté « en juillet » et condamné à cinq ans de prison pour « entrée illégale sur le territoire » tadjik. L’homme, un plombier marseillais résidant à Cavaillon, dans le sud-est de la France, âgé d’une trentaine d’années, a reconnu qu’il voulait rejoindre Daesh en Afghanistan. « Deux autres hommes interpellés au même moment étaient porteurs de faux passeports français », selon cette source.

     

     « Des bergers qui s’étaient approchés ont disparu »

    La province de Jowzjan, frontalière de l’Ouzbékistan, est l’une des principales poches où Daesh apparu en 2015 dans l’est de l’Afghanistan, s’est installé dans le Nord. « Je les ai vus de mes yeux. Ils sont grands, doivent avoir entre 25 et 30 ans. Ils portent des treillis militaires », raconte un sage, terrorisé - « Hajji » s’est mis à l’écart pour répondre à l’AFP. « Ils ne laissent personne s’approcher ».

    Les combattants de Daesh ont installé leur camp à quelques centaines de mètres de son village, Bibi Mariam, et de celui de Chahar Dara. « On les voit s’entraîner. Certains disent qu’ils sont là en famille, mais je ne les ai pas vues ».

    « Ils ne parlent à personne, ils circulent à moto, ils vont à la frontière et reviennent » poursuit-il. « Des bergers qui s’étaient approchés pour faire paître leurs bêtes ont disparu : on n’a même pas retrouvé leurs verres à thé ».

     

     « 200 étrangers : Arabes, Européens, Soudanais et Pakistanais »

     Selon Hajji, ce camp est surtout formé d’étrangers, « 200 environ : un mélange d’Arabes, d’Européens, de Soudanais et de Pakistanais », qui ont commencé à arriver il y a six mois. Le district de Darzab est « à 95 % aux mains de Daesh », confirme Akram, un autre villageois, tout aussi apeuré. « Beaucoup de gens ont fui, surtout ceux qui travaillent pour le gouvernement ».

    Selon le porte-parole du gouverneur provincial, Mohammad Raza Ghafoori, le groupe djihadiste a en outre recruté une cinquantaine d’enfants du district « de force ou en exploitant la misère des familles ». « Certains ont tout juste 10 ans. Ils ont un camp spécial pour eux dans le village de Sardare où ils les préparent à faire des attentats ».

    Publicité

    Daesh veut faire de Jawzjan, dont il contrôle au total une dizaine de districts, un « hub logistique pour recevoir et entraîner les combattants étrangers », affirme Caitlin Forrest, de l’Institute for the Study of War à Washington. Pour le groupe armé, défait en Syrie et en Irak, l’Afghanistan devient un « refuge » d’où il pourra « planifier des attentats aux Etats-Unis », explique-t-elle dans un article.

    20 Minutes


    3 commentaires
  • Haute-Savoie: Une skieuse meurt écrasée par une dameuse

    La skieuse de fond, âgée d'une cinquantaine d'années, a été retrouvée morte mercredi 6 sur une piste de Praz de Lys.

    Il faudra attendre les conclusions de l’enquête pour comprendre les circonstances dans lesquelles le drame est survenu. Mercredi, le corps d’une skieuse de fond a été retrouvé sur une piste de Praz les Lys, en Haute-Savoie, fermée au public.

    Les secours n’ont rien pu faire

    Selon Le Dauphiné libéré, la victime, âgée d'une cinquantaine d’années, a été écrasée par une dameuse en pleine manœuvre de recul. Les secours du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) et le médecin, héliportés depuis Annecy jusqu’à ce domaine de ski de fond, n’ont rien pu faire pour sauver la skieuse, décédée sur les lieux du drame.

    L’enquête a été confiée au PGHM et à la brigade de gendarmerie de Taninges, ajoute le quotidien régional. Il s’agira notamment de déterminer ce que la skieuse faisait sur cette piste, pourtant encore interdite d’accès.

    20 Minutes


    4 commentaires
  • Laeticia Hallyday va-t-elle s’installer à Los Angeles pour raisons financières?

    Los Angeles? Saint-Barth? Marnes-la-Coquette? Laquelle de ces trois desti­na­tions va choi­sir Laeti­cia Hally­day pour vivre avec ses deux filles adop­tives Jade et Joy? Fisca­le­ment parlant, la jeune veuve devrait prio­ri­ser la cité des Anges si on en croit les infor­ma­tions de nos confrères du Point.

     

    Depuis 2012, Johnny Hally­day, son épouse Laeti­cia et leurs deux filles adop­tives, vivaient dans le quar­­tier de Paci­­fic Pali­­sades à Los Angeles. La petite famille avait trouvé son équi­libre en Cali­for­nie où Jade et Joy sont scola­­ri­­sées dans un lycée français. Mais depuis la rentrée, c’est à Marnes-la-Coquette que Laeti­cia, Jade et Joy (qui suivaient des cours par corres­pon­dance) se sont instal­lés pour soute­nir le pilier de la famille.

    Après la dispa­ri­tion de ce dernier, la ques­tion est donc de savoir où Laeti­cia va s’ins­tal­ler? « Pour éviter une impo­si­tion trop lourde, Læti­cia a tout inté­rêt à rester à Los Angeles » expliquent nos confrères du Point. L’hé­ri­tage du rockeur est bien évidem­ment colos­sal. « Quelle part revien­dra à Læti­cia et à ses filles au final, s’in­ter­roge Le Point. Tout dépend du testa­ment de Johnny, résident améri­cain depuis plusieurs années, qui a sans doute réglé ses dernières volon­tés selon le droit anglo-saxon, beau­coup plus souple que le droit français en matière de succes­sion. (…) En revanche, l'appli­ca­tion du testa­ment s'annonce assez complexe. Le dossier n'est pas simple : une famille recom­po­sée, des héri­tiers aux statuts fiscaux diffé­rents, des biens parse­més partout, un droit inter­na­tio­nal et une fisca­lité inter­na­tio­na­le… Les déci­sions du chan­teur seront certai­ne­ment soumises au contrôle de spécia­listes fiscaux du droit privé. »

    Outre l’as­pect finan­cier, c’est aussi par confort que Laeti­cia pour­rait prio­ri­ser la cité des Anges. « Elle y a ses habi­tudes, son réseau, et pour­rait ainsi échap­per à la pres­sion média­tique qu'elle vit à Paris tout en conti­nuant à donner des nouvelles sur ses comptes twit­ter et insta­gram, indique le Point.

    Actuel­le­ment à Saint-Barth où elle a enterré son mari hier dans le cime­tière marin de Lorient, Laeti­cia va devoir très vite prendre une déci­sion quant à son avenir. Nul doute que la femme forte qu’elle est a déjà fait son choix.

    GALA

    Elle va vivre en Californie heureuse aves ses petites asiatiques et tout le pognon de son mari adoré ! La France, elle s'en moque bien, Johnny aussi qui avait bien quitté la France et n'y revenait que pour chanter et se faire du pognon !


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires