• Bondy: Les dealers se trompent de destinataire et livrent 70 kg de cannabis aux policiers

    La livraison a bien été réceptionnée par les policiers qui ont remercié les dealers en les plaçant en garde à vue…

    Ces dealers ne pourraient pas être postiers. Ceux-ci devaient livrer 70 kg de résine de cannabis stockés dans deux valises. À bord de leur voiture, ils ont approché, mercredi soir à Bondy (Seine-Saint-Denis), des policiers de la brigade anticriminalité en civil+ en leur demandant s’ils étaient les destinataires de la livraison, rapporte BFMTV.

    Les agents ont bien évidemment répondu oui et ont récupéré la drogue avant d’interpeller les dealers. Les deux hommes ont été placés en garde à vue, l’un des deux est bien connu des services de police.

    20 Minutes

    De toute façon, ils seront vite dehors !


    4 commentaires
  • Italie: Deux morts et des blessés dans le déraillement d'un train

    Après avoir heurté un gros poids lourd… Deux personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans un déraillement de train survenu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord de l’Italie. « A 23h20 (21h20 GMT) le train régional 10027 Turin-Ivrea a heurté un poids lourd qui, après avoir enfoncé les barrières d’un passage à niveau qui fonctionnait, s’est arrêté sur les rails », indique le communiqué de la société gestionnaire du réseau ferré RFI.

     

    « Selon les premières informations, le conducteur du train est décédé et plusieurs passagers ont été blessés », poursuit le communiqué du réseau ferré. Selon les médias, la deuxième victime est un homme qui se trouvait dans une camionnette accompagnant le poids lourd. Plusieurs autres personnes ont été hospitalisées dont quatre dans un état grave, selon les médias.

     

    Le poids lourd n’aurait pas réussi à freiner à temps

    Le quotidien La Stampa de Turin précise, selon des témoignages sur place, que l’accident s’est produit car le poids lourd, immatriculé en Lituanie, était un « convoi exceptionnel », transportant un chargement particulièrement grand.

    La camionnette qui le précédait aurait franchi normalement le passage à niveau, mais quand les barrières ont commencé à s’abaisser, le poids lourd, qui était une dizaine de mètres derrière la camionnette, n’a pas réussi à freiner à temps et s’est arrêté sur les rails, selon la même source.

    « Tout s’est produit en un instant, j’ai senti le train freiné à l’improviste puis un choc terrible. D’un seul coup je me suis trouvé dans l’enfer, autour de moi tout était noir », a raconté Paolo Malgioglio, 23 ans, cité dans le Corriere della Sera.

    20 Minutes

    Bien triste !


    4 commentaires
  • Marseille : des policiers mis en joue par des malfaiteurs dans une cité

    Des policiers de la brigade anti-criminalité sont intervenus, lundi, vers 16h50, dans la cité de la Busserine (14e arrondissement), haut-lieu du trafic de drogue à Marseille.

    Les violences se poursuivent à Marseille. Des policiers ont été "mis en joue" par des hommes armés de kalachnikovs après une fusillade dans une cité sensible de la ville, lundi 21 mai, a annoncé la préfecture de police. "Aucun blessé par balle n'est à déplorer mais une personne, qui s'est présentée spontanément à la police, a été blessée à la tête par un coup de crosse porté par un malfaiteur", a ajouté la même source confirmant une information de La Provence.

    Des policiers de la brigade anti-criminalité sont intervenus, vers 16h50, dans la cité de la Busserine (14e arrondissement), haut-lieu du trafic de drogue à Marseille, à la suite de "nombreux coups de feu" entendus par des habitants, ont expliqué des sources au sein de la police.sources policières.

    "Selon un témoignage, une personne aurait été enlevée par une voiture dont les occupants ont tiré en l'air à plusieurs reprises", a précisé le procureur de la République Marseille Xavier Tarabeux.

     

    Plusieurs armes dont une de type kalachnikov

    La préfecture de police précise qu'à son arrivée, le premier équipage de police a été intercepté par une voiture à bord de laquelle se trouvaient deux malfaiteurs qui ont tiré en l'air. L'un était armé d'une "arme longue" de type kalachnikov, le second d'une arme de poing.

    Une autre voiture de police est alors arrivée en renfort avant d'être, elle aussi, bloquée par un second véhicule où se trouvaient quatre hommes qui ont "mis en joue" les deux policiers, a poursuivi la même source. L'un des policiers a alors tiré brisant une vitre du véhicule des malfaiteurs qui ont aussitôt pris la fuite. "Les malfaiteurs étaient cagoulés selon les premiers éléments de l'enquête", a ajouté le procureur. L'enquête a été confiée à la police judiciaire.

    France info 22 05 2018

    Mais pourquoi n'arrive t-on pas à éradiquer ces trafics de drogue ?


    5 commentaires
  • Bretagne : un enfant de 4 ans meurt écrasé par le véhicule de son père

    L'enfant, grièvement blessé, est mort sur place après l'arrivée des secours.

    Un enfant de 4 ans est mort écrasé par le véhicule utilitaire de son père mardi soir à Saint-Uniac (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie.

     

    "Il y a eu un choc, le jeune garçon a été percuté par le véhicule de son père sans que l'on connaisse précisément les circonstances du drame", a déclaré la compagnie de gendarmerie de Montfort-sur-Meu.

     

    Grave traumatisme crânien

    D'après France 3, le père manœuvrait le véhicule quand il a renversé son fils. D'autres enfants étaient présents et ont assisté au drame.

     

    L'enfant est décédé sur place après l'arrivée des secours. Il était en arrêt cardio-respiratoire et souffrait d'un grave traumatisme crânien, précise France 3. Une enquête a été confiée à la communauté de brigade de Montauban-de-Bretagne.

    Orange

    Mais comment peut-on manœuvrer un véhicule quand il y de jeunes enfants à côté ???

    Il y a pourtant déjà eu assez d'accidents mortels de ce genre pour que les parents fassent attention !


    4 commentaires
  • Nord: Ils boivent, il vomit, elle marche dedans, il la frappe

    Un homme est suspecté de violences à l’encontre de son épouse suite à une soirée alcoolisée…

    Un habitant de Wasnes-au-Bac, dans le Nord, va comparaître devant le tribunal correctionnel pour des violences conjugales a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Il est accusé d’avoir frappé son épouse après une soirée sur fond d’alcool.

    Les faits remontent au début du mois de mai. Les gendarmes de la compagnie de Bouchain ont été appelés au domicile d’un couple résidant à Wasnes-au-Bac, entre Valenciennes et Cambrai.

     

    Soirée alcoolisée

    Selon les militaires, le couple venait de passer une soirée avec des amis. Une fête au cours de laquelle l’alcool a coulé à flots. Vers 5h30 du matin, le mari est finalement allé se coucher, assurant qu’il ne se sentait pas bien.

    Quelques instants plus tard, il a été rejoint par sa femme, cette dernière souhaitant se coucher après le départ des convives. Mais en entrant dans la chambre, elle a marché dans le vomi de son mari.

    C’est à ce moment, selon les gendarmes, qu’une dispute a éclaté entre les époux. Le mari est accusé d’avoir porté plusieurs coups de poing ainsi que des claques à sa femme. La gendarmerie a été appelée et le mari a été interpellé et placé en garde à vue. Suspecté de violences conjugales, il sera jugé le 14 juin devant le tribunal correctionnel.

    20 Minutes


    4 commentaires
  • Saint-Brieuc Une jeune  malentendante victime d'un viol en réunion

    À Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), deux hommes ont été écroués, hier, pour un viol en réunion avec circonstance aggravante sur personne vulnérable, survenu dans la nuit de vendredi à samedi.

     

    Dans la nuit de vendredi à samedi, le festival Art Rock bat son plein et beaucoup de festivaliers déambulent dans les rues jusque tard dans la nuit.

    Des hommes qui viennent de passer une soirée très arrosée dans un bar rencontrent deux jeunes femmes dans le centre-ville de Saint-Brieuc. Le groupe poursuit la fête dans un appartement.

    Au petit matin, l’une des deux jeunes femmes, âgée  de 25 ans, malentendante, est victime d’une ruse. On l’entraîne dans une cave. Là, elle est violée par deux hommes. L’un des participants de cette soirée appelle les secours quelques heures après les faits.

    Une information judiciaire pour viol en réunion

    La victime est prise en charge pendant que les policiers briochins interpellent très vite les deux hommes. Âgés de 25 et 26 ans, ils sont placés en garde à vue.

     

     

     

    La procureure de la République a confirmé dans la journée l’ouverture d’une information judiciaire pour viol en réunion avec circonstance aggravante sur personne vulnérable. Les deux suspects ont été écroués.

    Ouest-France

    Deux français de souche ?


    4 commentaires
  • France : un boulanger reçoit une amende pour avoir trop travaillé

     

    Pour avoir ouvert chaque jour en été, sans bénéficier d'une dérogation, ce boulanger a écopé d'une amende.
     
    Travailler plus pour gagner plus ? Voilà une affirmation qui a ses limites !

    Dans la ville de Lusigny-sur-Barse, à l'instar de la fourmi, ce boulanger, Cédric Vaivre, a passé l'été à travailler.

    Il a ouvert son commerce chaque jour pour faire face au flot de touristes, une entorse à la règle qui lui vaut aujourd'hui d'écoper d'une amende.


    Le village de 2 000 habitants se trouve sur la route des lacs de la Forêt d'Orient, il n'est pas rare ainsi que les touristes s'arrêtent chez le boulanger en chemin.

    Cédric Vaivre vient d'être condamné à une amende de 3 000 euros, largement contestée par les habitants de la ville.

    Le maire de la commune lui aussi s'élève contre cette loi, qui devrait, selon lui, être modulée en fonction des spécificités locales. 
     
    buzger
    Ecoeurant !

    4 commentaires
  • Yvelines : une nourrice mise en examen et écrouée après la mort d'un bébé de 7 mois

    Une nourrice de 36 ans a été mise en examen pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner, après la mort d'un nourisson, selon les informations du Parisien. Elle est soupçonnée d'avoir secoué à mort un bébé de sept mois dont elle avait la garde à Maurepas, dans les Yvelines, le 26 avril dernier.

     

    Acte de violence.

    Ce soir-là, l'assistante maternelle contacte le père de l'enfant, affirmant que le nourrisson était anormalement somnolant. Les secours sont dépêchés sur les lieux et conduisent l'enfant à l'hôpital Necker. L'équipe médicale pense alors immédiatement à un acte de violence. Malgré les soins, le nourrisson décède.

    Hématomes sous-duraux.

    L'autopsie réalisée a permis de révéler des hématomes sous-duraux, c'est à dire que le bébé a été secoué et son cerveau a heurté la boîte crânienne, selon le médecin légiste. Interrogée par les enquêteurs, la nourrice nie avoir secoué le bébé, affirmant qu'une petite fille serait tombée sur le nourrisson. "Mais cette version des faits est incompatible avec les constatations médicales qui induisent formellement que la tête de la petite fille a été secouée", rapporte une source proche du dossier au Parisien. Devant l'incohérence des déclarations, le juge a décidé de son placement en détention. 

    Europe 1

    Cette femme devrait changer de métier après un séjour en prison !


    6 commentaires
  • Roubaix: La police lance un appel à témoins pour retrouver une femme et son bébé de 4 mois

    Elle n’a plus donné signe de vie depuis le 15 mai dernier. Saliha Abderrezag, une jeune mère de 31 ans a disparu à Roubaix (Nord) depuis mardi dernier avec son bébé de 4 mois, rapporte La Voix du Nord.

    Une disparition suffisamment inquiétante pour que les policiers de Roubaix décident de lancer un appel à témoins.

    Elle pourrait se trouver sur les communes de Roubaix, Wasquehal et Mouvaux

    D’après l’avis de recherche, Saliha Abderrezag a les cheveux châtains mi-longs, raides et les yeux bleus. Elle mesure 1,57 m avec une corpulence normale. On ne sait pas comment elle était vêtue le jour de sa disparition.

    La jeune femme originaire de Roubaix est susceptible de se trouver à Wasquehal ou sur la commune de Mouvaux, ont précisé les policiers.

    Les personnes pouvant apporter des renseignements sur cette femme et son bébé peuvent contacter le commissariat de police de Roubaix au 03.20.81.34.61 ou le 03.20.81.35.77 ou au 03.20.81.34.92.

    20 Minutes

    On ne dit pas si elle est mariée.

    Elle a peut-être fui un mari ou ami violent !


    4 commentaires
  • Marseille : arrêté après avoir tenté de noyer sa mère lors d’une partie de pêche

    Un homme âgé de 37 ans a été interpellé samedi soir pour avoir tenté de tuer sa mère dans le VIIIe arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône), rapporte le journal La Provence.

    Selon le quotidien régional, cet homme se trouvait avec sa mère, âgée de 70 ans, pour une partie de pêche sur une digue au niveau de Cap Croisette, aux Goudes, dans les calanques de Marseille, lorsque les violences ont été commises aux alentours de 22 heures.

    Pour une raison qui reste encore incompréhensible pour les enquêteurs, l’individu s’est jeté sur sa mère et a commencé à la frapper avec le pied en métal qui lui servait à caler sa canne à pêche. Il a ensuite essayé de noyer la septuagénaire.

    Hospitalisée en urgence

    A l’arrivée des policiers, alertés par le voisinage, le fils se tenait tranquillement à coté de sa mère. La malheureuse, blessée au dos, au cou et aux bras, a été hospitalisée en urgence mais son pronostic vital ne serait pas engagé.

    Une enquête a été ouverte par la brigade criminelle de la sûreté départementale en charge de l’audition de cet homme violent.

    Le Parisien


    4 commentaires
  • Pau sous le choc après le décès d'un homme battu par des adolescents

    Un Burkinabé de 32 ans a été frappé à mort par un groupe de mineurs vendredi 18 mai à Pau devant une dizaine de témoins. Certains habitants du quartier de Saragosse, où la rixe a eu lieu, pensent à déménager.

    «Ils étaient 12 sur lui, puis il est tombé au sol. Quatre d'entre eux ont continué à le frapper et il y en a un qui l'a ‘'fini''», avec une barre de plexiglas et une chaise, explique une jeune mère de famille au journal Sud Ouest. Cette jeune femme fait partie de la dizaine de témoins de l'agression mortelle d'un homme de 32 ans, d'origine burkinabé, par un groupe de mineurs de 14-15 ans, vendredi dans le quartier de Saragosse à Pau. La rixe s'est produite aux alentours de 19h, dans un parc, sous les yeux de mères de famille et de leurs enfants. Dimanche midi, la raison du conflit n'est pas encore connue.

    «C'est un quartier où il y a souvent des petites bagarres mais autant de violence c'est inouï», témoigne une femme de 75 ans, vivant dans ce quartier depuis 30 ans, au micro de France Bleu Béarn. «Je suis encore sous le choc. Je ne réalise toujours pas ce que j'ai vu», raconte une autre habitante du quartier. Avec sa voisine et ses enfants, elles étaient en train de pique-niquer dans le parc quand la bagarre a dégénéré. «Ils étaient douze sur lui, à le rouer de coup. C'était incompréhensible. On n'a rien pu faire, juste alerter la police et les pompiers. Ma fille m'a dit ‘‘maman il y a eu une bagarre, le monsieur est parti au ciel''. À son âge, elle n'a pas à être témoin de ce genre de scène. Si je peux, je déménagerai.»

    Une enquête de flagrance a été ouverte «pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort», et une autopsie du corps aura lieu à l'institut médico-légal de Toulouse, a précisé la procureur de la République de Pau, Cécile Gensac, à l'AFP. Les témoins de la scène ont tous été interrogés par les forces de l'ordre, mais aucune interpellation n'a pour le moment eu lieu.

    Le Figaro.fr


    4 commentaires
  • Un enfant de 2 ans tombe dans le lave-vaisselle et s’enfonce un couteau dans le thorax

    L’impensable accident domestique est survenu vendredi à Châteauneuf-du-Pape.

     

    Un enfant de deux ans a été blessé après être tombé dans un lave-vaisselle vendredi à Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse). Lors de sa chute sur l’appareil qui était resté ouvert, l’enfant est tombé sur un couteau en céramique qui s’est enfoncé dans son thorax, rapporte Le Dauphiné.

    Selon le quotidien régional, la pointe du couteau s’est enfoncée sur une profondeur de 2 cm avant qu’elle ne se casse sous le poids du garçonnet.

    Emmené dans un premier temps aux urgences d’Orange, le petit garçon a été transféré au service pédiatrique des urgences d’Avignon.

    L’enquête menée par les gendarmes privilégie la piste de l’accident domestique.

    Le Parisien


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique