• À la rue et désespéré, le fils illégitime de Tom Jones souhaite rencontrer son père

    Jon Jones, l'enfant naturel de la star internationale, demande à pouvoir discuter avec son père «avant qu'il ne soit trop tard». Jonathan Berkery vit aujourd'hui dans la détresse et tente lui aussi une carrière de musicien jusqu'ici infructueuse.

     

    Tom Jones, 77 ans et interprète du célèbre tube Sex Bomb, a de notoriété publique toujours assumé aimer les femmes de manière immodérée. Sa réputation de mari volage n'est d'ailleurs plus à faire. Enfant d'une famille galloise, il se fait connaître dans les années 1960 et 1970, notamment grâce à son titre It's Not Unusual (1965). En 1971, c'est son morceau She's a Lady qui fait le tour du monde. Au début des années 2000, son Sex Bomb en collaboration avec l'allemand Mousse T devient un tube instantanément. Ces dernières années, il revient sur le devant de la scène avec sa participation à l'émission de télécrochet The Voice UK. Mais le passé du chanteur le rattrape aujourd'hui.

    Marié durant six décennies à la même femme, Linda Trenchard, Tom Jones a eu un premier enfant dénommé Mark en 1957. Mais infidèle, il multiplie les relations extra-conjugales. Dans les années 1980, il rencontre la top model Katherine Berkery. La jeune femme tombe enceinte. En 1988, naît Jonathan Berkery, mais Tom Jones se refuse à reconnaître cet enfant comme le sien. Il y sera cependant contraint, avec la preuve d'un test ADN, à verser une pension alimentaire de 2000 dollars mensuels (autant dire une somme négligeable pour celui dont la fortune est estimée à plusieurs millions de dollars). Il déclarera plus tard avoir été piégé.

    Cet enfant illégitime refait aujourd'hui surface. Dans un article publié par le journal britannique le Daily Mail lundi, la journaliste Annette Witheridge dresse le portrait de Jonathan Berkery, alias Jon Jones. Résidant dans le New Jersey (États-Unis), le jeune homme de 29 ans se trouve dans une situation économique telle qu'il est acculé à dormir dans un centre d'hébergement d'urgence. Artiste sans le sou et enchaînant les boulots précaires, il se produit sur scène sous le nom de Jon Jones.

    Jamais Jonathan n'a pu rencontrer en face à face son père biologique. Le Daily Mail précise: «Il n'a jamais reçu de coup de téléphone, un cadeau de Noël ou une carte pour son anniversaire.» Mais depuis que l'épouse de Tom Jones est morte, en 2016, le fils caché espère pouvoir enfin avoir une véritable discussion avec son paternel: «J'aimerais lui parler de choses banales comme ‘‘quelle a été ta vie toutes ces années?''.» Il voudrait pouvoir le voir «avant qu'il ne soit trop tard».

    Sa vie n'a pas été un tapis de roses. Un temps membre d'un boys band, il en sortit car il ne supportait pas être perçu comme le «fils de». Plus tard, il fut même arrêté pour possession de drogues et transféré d'une prison vers un centre de désintoxication. Il y a quelques mois, il a écrit une lettre à son demi-frère Mark dans l'espoir qu'il accède à sa demande de rencontrer enfin leur père: «J'ai pensé que maintenant que son épouse est morte, je pourrais le voir. Il vieillit et pourrait tomber malade. (...) Je ne veux pas d'aide pour ma carrière ou des choses de ce genre. Je veux juste rencontrer mon père avant qu'il ne soit trop tard.»

    Sans réponse de son demi-frère, Jonathan Berkery espère que l'article du Daily Mail fera accéder Tom Jones à ses requêtes.

    Le Figaro


    Ce n'est pas le premier enfant conçu par une vedette qui est abandonné !

    Honte à ces "mecs" !


    4 commentaires
  • Anthony Kavanagh hospitalisé pour une embolie pulmonaire, il annule plusieurs shows

    C’est une fin d’année compliquée qu’a connue Anthony Kavanagh. En décembre dernier, l’humoriste se trouvait en Nouvelle-Calédonie pour son dernier spectacle, avant de se rendre à Tahiti pour faire rire ses fans. Mais, victime d’une embolie pulmonaire, il a dû être hospitalisé d’urgence à Nouméa. « Son état de santé nécessite un repos complet et contre-indique toutes ses activités durant une semaine jusqu’à réévaluation de son état clinique. Il lui est fortement déconseillé de prendre l’avion », avait expliqué le personnel médical qui l’a soigné.

    Alité, Anthony Kavanagh avait toutefois tenu à rassurer ses fans sur les réseaux sociaux. « Pour tous mes fans de Polynésie : je reviens très vite. Je vous aime, avait-il écrit, remerciant son public pour son soutien. Je reviens encore plus fort, gardez vos billets, on se donne rendez-vous dans quelques semaines promis. » En ce début 2018, Anthony Kavanagh espérait revenir en forme et retrouver ses fans. Malheureusement pour eux, ces retrouvailles sont une nouvelle fois reportées.

    Publicité

    Alors qu’il devait se produire au Palais Nikaïa de Nice ce vendredi 19 janvier, Anthony Kavanagh a été contraint d’annuler de nouvelles dates, comme l’a indiqué son équipe de production par le biais d’un communiqué : « À la demande du médecin, et malgré toute la volonté d'Anthony, son état physique ne lui permet pas de reprendre le chemin de la tournée, lui obligeant à reporter toutes les représentations en France durant le mois de janvier ». Le temps qu’il aille mieux.

    Voici

    C'est pourquoi je prends du Préviscan, pour éviter un caillot de sang et une embolie pulmonaire ! (sourire)


    5 commentaires
  •  

     

    Interviewé pour un numéro spécial du magazine Paris Match, Alain Delon revient sur sa vie, livre sa vision très sombre du monde contemporain et ne cache pas qu'il envisage sereinement sa mort. 

    Encore très affecté par le décès, en août dernier, de celle qu'il considérait comme la femme de sa vie, Alain Delon raconte au magazine Paris Match  préférer rester officiellement célibataire pour le moment : "Je ne dis pas qu'il n'y a pas de candidates. Il y en a dix, mais aucune pour le moment ne me convient pour finir ma vie."

    L'icône du cinéma français, qui va tourner son dernier film sous la houlette du réalisateur Patrice Leconte, a confessé au magazine ne plus croire en Dieu, même si il entretient une relation toute particulière avec la Vierge : "Ma passion c'est Marie. Parce que j'aime cette femme, j'aime tout ce qu'elle fait. (...) Je lui parle, je lui dis des choses, je lui demande des choses. Elle m'apporte un soulagement, elle m'apporte une compagnie que je n'ai pas, elle est toujours là.". Convaincu qu'après la mort, "on ne devient qu'un corps qui pourrit sous terre", Alain Delon a déjà investi dans sa dernière demeure : "Tout est prêt, j'ai ma tombe dans ma chapelle, il y a six places."

    Très sombre, l'acteur n'a pas caché son dégoût des temps actuels : "Je hais cette époque, je la vomis. (...) Tout est faux, tout est faussé. (...) Je sais que je quitterai ce monde sans regrets."

    Gala

    Il a raison, tout est pourri ! Tout à fait d'accord avec lui !


    8 commentaires
  • Les films de Delon !Avant de le critiquer, regardez tous les bons films qu'il a fait !!!

    C'était un excellent acteur, autre chose que leur Omar Sy avec son sourire idiot !


    9 commentaires
  • Johnny Hallyday : le surprenant manège qu’il mettait en place pour éponger ses dettes

    Photo novembre 2016

    Si Johnny Hallyday a toujours très bien gagné sa vie, cela ne l’empêchait pas de crouler sous les dettes. Alors, quand le besoin d’argent se faisait sentir, le rocker mettait en place une petite combine.

    Depuis la mort de Johnny Hallyday, emporté par un cancer dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier, les ventes de disques ont grimpé en flèche et nombreux ont été ceux à s’acquitter des derniers travaux du chanteur. De quoi assurer un futur plus que confortable à ses proches qui bénéficieront des royalties de sa musique à chaque passage de ses titres sur les ondes, à la télévision, en clubs ou sur les plateformes de téléchargement.

     

    De plus, ses enfants David et Laura, sa dernière épouse Laeticia et leurs deux filles adoptives, Jade et Joy, pourront pleinement profiter du patrimoine immobilier du taulier, constitué d’un chalet à Gstaad en Suisse, de deux immenses villas à Saint-Barthélemy et Los Angeles et d’une résidence à Marnes-la-Coquette, où s’est éteint le chanteur, d’ores et déjà mise en vente.

     

    Mais l’épineux sujet de l’héritage a mis le doigt sur le tempérament flambeur de Johnny Hallyday. Comme le révèle le magazine VSD, le chanteur vivait au-dessus de ses moyens et seules ses tournées lui permettaient de renflouer les caisses. Alors quand les séries de concerts touchaient à leur fin, c’est auprès de ses producteurs et maisons de disque que Johnny Hallyday allait faire du gringue. 

     

    Publicité

    En 1996, Pascal Nègre, alors PDG d’Universal Music, refuse de donner les dix millions que la star exige, refus qui débouchera sur un procès.

    En 2006, Johnny Hallyday change de maison de disque et débarque chez Warner contre 3 millions d’euros d’avance.

    En 2010, c’est au tour de Jean-Claude Camus de faire les frais des dépenses excessives du chanteur.

    Face à l’impossibilité d’être payé par son producteur, Johnny Hallyday l’abandonne au profit de Gilbert Coullier qui, lui, a pu lui avancer 8 millions d’euros.

    Quatre ans plus tard, Warner sera chargé de la production des spectacles après avoir signé un chèque de 20 millions d’euros. De drôles de chaises musicales… 

    Voici

    Johnny : un alcoolique, un drogué, un flambeur, un magouilleur, c'est ça que les français (enfin beaucoup) admirent, adorent, vénèrent ! C'est la décadence !

    De plus, la France et les français, il s'en tapait puisqu'il était parti vivre à Los Angeles !


    6 commentaires
  • Laeticia Hallyday va-t-elle s’installer à Los Angeles pour raisons financières?

    Los Angeles? Saint-Barth? Marnes-la-Coquette? Laquelle de ces trois desti­na­tions va choi­sir Laeti­cia Hally­day pour vivre avec ses deux filles adop­tives Jade et Joy? Fisca­le­ment parlant, la jeune veuve devrait prio­ri­ser la cité des Anges si on en croit les infor­ma­tions de nos confrères du Point.

     

    Depuis 2012, Johnny Hally­day, son épouse Laeti­cia et leurs deux filles adop­tives, vivaient dans le quar­­tier de Paci­­fic Pali­­sades à Los Angeles. La petite famille avait trouvé son équi­libre en Cali­for­nie où Jade et Joy sont scola­­ri­­sées dans un lycée français. Mais depuis la rentrée, c’est à Marnes-la-Coquette que Laeti­cia, Jade et Joy (qui suivaient des cours par corres­pon­dance) se sont instal­lés pour soute­nir le pilier de la famille.

    Après la dispa­ri­tion de ce dernier, la ques­tion est donc de savoir où Laeti­cia va s’ins­tal­ler? « Pour éviter une impo­si­tion trop lourde, Læti­cia a tout inté­rêt à rester à Los Angeles » expliquent nos confrères du Point. L’hé­ri­tage du rockeur est bien évidem­ment colos­sal. « Quelle part revien­dra à Læti­cia et à ses filles au final, s’in­ter­roge Le Point. Tout dépend du testa­ment de Johnny, résident améri­cain depuis plusieurs années, qui a sans doute réglé ses dernières volon­tés selon le droit anglo-saxon, beau­coup plus souple que le droit français en matière de succes­sion. (…) En revanche, l'appli­ca­tion du testa­ment s'annonce assez complexe. Le dossier n'est pas simple : une famille recom­po­sée, des héri­tiers aux statuts fiscaux diffé­rents, des biens parse­més partout, un droit inter­na­tio­nal et une fisca­lité inter­na­tio­na­le… Les déci­sions du chan­teur seront certai­ne­ment soumises au contrôle de spécia­listes fiscaux du droit privé. »

    Outre l’as­pect finan­cier, c’est aussi par confort que Laeti­cia pour­rait prio­ri­ser la cité des Anges. « Elle y a ses habi­tudes, son réseau, et pour­rait ainsi échap­per à la pres­sion média­tique qu'elle vit à Paris tout en conti­nuant à donner des nouvelles sur ses comptes twit­ter et insta­gram, indique le Point.

    Actuel­le­ment à Saint-Barth où elle a enterré son mari hier dans le cime­tière marin de Lorient, Laeti­cia va devoir très vite prendre une déci­sion quant à son avenir. Nul doute que la femme forte qu’elle est a déjà fait son choix.

    GALA

    Elle va vivre en Californie heureuse aves ses petites asiatiques et tout le pognon de son mari adoré ! La France, elle s'en moque bien, Johnny aussi qui avait bien quitté la France et n'y revenait que pour chanter et se faire du pognon !


    6 commentaires
  • Johnny est mort ce 6 décembre 2017 dans la nuit d'un cancer des poumons.

    Johnny Hallyday a vendu plus de 110 millions de disques, enregistré plus de 40 albums.

    Parmi ses titres les plus connus figurent « L'idole des jeunes », « Retiens la nuit », « Le Pénitencier », ou « Que je t'aime » dans les années 1960. Ont suivi dans les années 1970 « Le bon temps du rock'n'roll », « J'ai oublié de vivre », « Gabrielle », « Toute la musique que j'aime », « Ma gueule » et « Fils de personne ».

    On citera pour la suite « Quelque chose de Tennessee' », « Rock'n'roll attitude », « Sang pour sang » ou encore « Allumer le feu ». 

    Un journaliste, ce matin, a dit sur Franceinfo : C'est extraordinaire que Johnny soir arrivé à 74 ans après la vie qu'il a mené, 2 paquets de cigarettes par jour, alcool, drogue ... 

    Mais ne disons pas du mal des morts, Johnny est mort, Vive Johnny !


    2 commentaires
  • Nagui refuse de diffuser le nouvel album de Bertrand Cantat sur France Inter : "Etre artiste ne pardonne pas tout"

    La sortie du nouvel album de Bertrand Cantat crée la polémique. Engagé pour la lutte contre les violences faites aux femmes, Nagui refuserait de diffuser dans son émission de radio les nouveaux titres de l'ex-membre du groupe Noir Désir, condamné pour le meurtre de Marie Trintignant.

    Ce 2 décembre 2017, le Parisien titre "L'impossible retour de Bertrand Cantat". L'ex-membre du groupe Noir Désir, condamné à huit ans de réclusion pour le meurtre de Marie Trintignant, revient avec un nouvel album intitulé "Amor Fati". Un projet qui suscite la colère et l'indignation. Interrogé par nos confrères du Parisien, Nagui a confirmé qu'il ne souhaitait pas diffuser les nouveaux titres du chanteur dans son émission "La bande originale" sur France Inter : "Je n'ai pas envie de faire de la promotion pour l'œuvre ou le produit de ce monsieur. Je suis pourtant un grand fan de Noir Désir, que j’ai reçu à Taratata, et je passe leurs chansons dans N’oubliez pas les paroles, car elles font partie de notre culture musicale. Mais être artiste ne pardonne pas tout".

    Et si Nagui est réticent, d'autres animateurs de radio n'ont pas le même discours. C'est le cas de Francis Zégut, animateur de "Pop-Rock Station" sur RTL2. Selon lui, "Bertrand Cantat a le droit de s'exprimer" et "si ses chansons sont bonnes, il n'y a pas de raison de les boycotter", a-t-il confié au Parisien

    Publicité

    Après la polémique lancée autour de la Une des "Inrockuptibles" en octobre dernier qui mettant en avant Bertrand Cantat, ce dernier est de nouveau dans le viseur des médias. Cette fois-ci, c'est Le Point qui a enquêté sur le passé du chanteur et son comportement prétendument violent au sein du groupe. Son avocat Maître Antonin Lévy a annoncé vouloir porter plainte contre l'hebdomadaire. 

    Femme Actuelle 


    4 commentaires
  • Yann Moix intervient à 14mn50

    Samedi, le chroniqueur du talk-show de France 2 a adressé un compliment surprenant à l’artiste…

    Un compliment d’enfer. Samedi, Carla Bruni était dans On n’est pas couché sur France 2 pour assurer la promotion de French Touch, son album de reprises. Yann Moix, qui a « adoré » cet opus, a rendu hommage à l’artiste d’une curieuse manière.

    Le chroniqueur s’est dit « étonné » qu’elle n’ait pas livré une version revisitée de Sympathy pour the Devil des Rollings Stones [elle a en revanche repris Miss You] et d’ajouter : « car pour moi, vous êtes le diable ». Face à la mine interloquée de Carla Bruni, il a embrayé : « C’est un compliment. » 

     

    « Le diable doit avoir votre allure »

     

    « Le diable doit avoir votre beauté, le diable doit avoir votre allure, le diable doit avoir votre éloquence, sinon on ne l'aurait pas inventé, a étayé Yann Moix. Si le diable était vraiment ce qu'on en a fait dans les caricatures, repoussant, dégueulasse, éructant, il ne nous intéresserait pas. Le diable est forcément quelqu’un qui ressemble de près ou de loin à ce que vous êtes: la tentation. »

    « Moi, je vais revenir », a lâché Carla Bruni, visiblement contente de recevoir un tel éloge pour sa première venue dans le talk-show de France 2.

    20 Minutes

     


    6 commentaires
  • Michel Sardou est contre le consentement sexuel à 13 ans et il explique pourquoi

    A 70 ans, Michel Sardou est toujours très aux faits de l’actualité. Et quand la ministre de la Justice souhaite abaisser l’âge de consentement sexuel à 13, ça le met en colère pour une très bonne raison.

    S’il s’est retiré de la vie musicale, Michel Sardou n’a pas pour autant dit son dernier mot. La semaine dernière, agacé par des rumeurs sur des enfants qu’il aurait eu hors mariage, le chanteur poussait un gros coup de gueule. « On raconte ma vie parfois comme si j'étais mort. À tel point que ce matin, je me suis regardé dans la glace pour savoir si j'étais vraiment vivant… » confiait-il alors à TV Mag.

    Et il n’a pas fini de râler, Michel Sardou. Toujours très concerné par les actualités qui ont inspirés beaucoup de ses chansons, c’est cette fois un autre sujet qui révolte l’interprète du France. Le gouvernement et la ministre de la Justice souhaitent passer l’âge du consentement sexuel de 16 ans à 13 ans. 

    Publicité

    « Là, par exemple, ce qui me choque, c’est fixer l’âge de consen­te­ment à un acte sexuel à 13 ans. Ma petite-fille a 13 ans ! Je ne veux pas, moi ! C’est un bébé, qu’est-ce qu’elle va consen­tir à coucher avec un mec ? » explique-t-il dans une interview à l’AFP. « Je n’écris plus de chan­sons. Mais la prochaine aurait été sur ça ! »

    Voici

    Il a raison !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique