• Le coup de gueule de Brigitte Bardot au micro d'André Bercoff


    6 commentaires
  • ERIC DUPOND MORETTI. L'avocat pénaliste extrêmement médiatique fait son entrée au gouvernement de Jean Castex. Eric Dupond-Moretti est déjà très critiqué pour ses prises de positions...

    C'est la surprise du remaniement : Eric Dupond-Moretti, l'un des avocats les plus médiatiques de France, prend la tête du ministère de la Justice à la suite du remaniement prononcé ce lundi 6 juillet par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. Le pénaliste de 59 ans, qui revendique la défense des "indéfendables" et n'a jamais hésité à exprimer ce qu'il pensait, fait donc son entrée au gouvernement de Jean Castex, en tant que Garde des Sceaux. Connu aussi bien pour ses capacités à faire acquitter ses clients que pour ses coups de gueule sur le système judiciaire, Eric Dupond-Moretti est une personnalité autant adorée que détestée. 

    Les réactions à cette nomination surprise ne se sont pas faites attendre. Marine Le Pen a immédiatement fustigé le choix d'"un militant d'extrême gauche qui souhaite l'interdiction du RN, premier parti d'opposition". "Ça promet... " a écrit l'ancienne candidate à la présidentielle sur Twitter. L'Union syndicale des magistrats (USM) principal syndicat de la profession, a pour sa part commenté auprès de l'AFP l'arrivée d'Eric Dupond-Moretti à la Justice comme "une déclaration de guerre à la magistrature". Plusieurs figures féministes s'inquiètent aussi de cette nomination, Eric Dupond-Moretti ayant plusieurs fois pris des positions tranchantes sur la lutte contre le harcèlement. Voici ce qu'il faut savoir sur ce personnage qui risque de faire des étincelles place Vendôme.

    Petits secrets et grosses polémiques : 10 choses à savoir sur le nouveau ministre Eric Dupond-Moretti :

    Il est devenu avocat à la suite d'une affaire familiale

    Né à Maubeuge, dans le Nord d'un père ouvrier et d'une mère femme de ménage, Eric Dupond-Moretti devient avocat suite à la mort suspecte de son grand-père immigré italien. Ce décès mystérieux, le long d'une voie ferré, fera l'objet d'une plainte de son oncle et l'incitera à faire du droit. Pendant trente ans, il va exercer en tant que pénaliste au barreau de Lille, puis à celui de Paris depuis 2016. Au moment de son entrée au gouvernement, il dirige l'un des plus gros cabinets d'avocats de la capitale 

    Il a permis un acquittement dans l'affaire Outreau

    En juillet 2004, Eric Dupond-Moretti va devenir l'un des avocats les plus renommés de France en obtenant l'acquittement de Roselyne Godard, surnommée "la boulangère", dans l'affaire Outreau. Pour le premier procès de cette affaire très complexe, devant la cour d'assises du Pas-de-Calais, à Saint-Omer, l'avocat va renverser l'accusation et remettre en cause toute l'affaire en dédouanant cette marchande ambulante de confiserie, accusée de pédophilie en 2001 et qui aura passé seize mois et trois jours en détention provisoire avant d'être remise en liberté. La France découvre alors celui que les médias appelleront bientôt "Acquittator" ou encore l'"Ogre du Nord".

    Merah, Balkany... Il a plaidé  de nombreuses affaires ...

    Eric Dupond-Moretti a plaidé dans de nombreuses autres affaires qui lui vaudront aussi la renommée d'un avocat au verbe puissant qui fait souvent mouche. Son nom est associé à de grands dossiers : Abdelkader Merah, Bernard Tapie, Jérôme Cahuzac, Karim Benzema,  Jérôme Kerviel, l'affaire Erignac, Air cocaïne, ou encore le procès du docteur Muller. Parmi ses dernières affaires, il a plaidé en première instance en faveur de Patrick Balkany, dans l'affaire de blanchiment de fraude fiscale et de corruption pour laquelle il a été récemment jugé. Alors que le Parquet national financier avait requis sept ans de prison ferme pour l'ancien maire de Levallois-Perret, l'avocat avait largement critiqué la presse qui avait, selon lui, voulu "déchiqueter" Patrick Balkany. Lors du jugement rendu en septembre 2019, il avait exprimé sa sidération. "On s'est payé Balkany", avait-il déclaré, dénonçant une "morale politique" et un "acharnement journalistique". Plusieurs fois en désaccord avec l'ancien maire de Levallois, l'avocat n'assurera pas sa défense lors du procès en appel.

    Il a défendu les policiers contre Jean-Luc Mélenchon

    En 2019, l'avocat a aussi défendu les policiers face à Jean-Luc Mélenchon. Une affaire qui devrait être rappelée, comme plusieurs autres, à son bon souvenir une fois installé place Vendôme. Ce procès organisé à la suite des altercations entre certains des cadres de La France insoumise et les policiers venus perquisitionner le siège du mouvement, en octobre 2018, avait en effet donné lieu à plusieurs passes d'armes entre le leader de la France insoumise et le célèbre avocat, sur Twitter puis en plein tribunal. 

    Il est classé plutôt à gauche et a refusé la légion d'honneur

    Côté engagement politique, Eric Dupond-Moretti n'adhère à aucun parti, mais il est classé plutôt à gauche de par ses prises de positions. Il a notamment soutenu Martine Aubry, aux municipales de 2008 à Lille, en présidant son comité de soutien. Il va aussi soutenir l'ancienne ministre socialiste aux primaires du PS en 2011, en signant une tribune en sa faveur. Eric Dupond-Moretti a par ailleurs refusé la Légion d'honneur en 2013, manifestant son mépris pour cette récompense.

    Il a demandé l'interdiction du FN

    En 2015, le ténor du barreau se prononce pour l'interdiction du Front national. L'avocat qualifiait alors le parti de "petite entreprise qui fonctionne pas mal", "un parti qui n'est pas républicain". "[Jean-Marie Le Pen] s'est occupé des juifs, elle s'occupe des musulmans", lançait même l'avocat en évoquant Marine Le Pen.

    Il a défendu la corrida

    En 2019, Eric Dupond-Moretti a signé un appel contre l'interdiction de la corrida aux mineurs, défendant jusque sur les plateaux de télévision ce spectacle jugé barbare par ses pourfendeurs. Alors qu'une loi était en préparation pour interdire l'accès aux arènes aux moins de 16 ans, il s'est plusieurs fois exprimé à la télévision sur le sujet, estimant qu'il s'agissait d'une question de liberté. "Je veux pouvoir aller à la corrida sans qu'on m'interdise d'y aller [...]. Ce n'est pas plus compliqué que ça la tolérance [...]. Je ne veux pas qu'on m'emmerde quand j'ai décidé d'y aller !".

    Il est aussi comédien et a fait un spectacle

    Sa présence médiatique n'est pas seulement due à ses talents d'orateur dans les prétoires puisqu'Eric Dupond-Moretti est aussi comédien. L'avocat va jouer son propre rôle, en 2013, dans le film "Les Salauds" de Claire Denis. Il jouera ensuite plusieurs fois le rôle d'un avocat, dans le téléfilm "L'Affaire de maître Lefort" puis dans la comédie "Neuilly sa mère, sa mère !". Dans le film "Chacun sa vie", de Claude Lelouch, Eric Dupont-Moretti change de rôle, mais reste dans le même registre en interprétant un président de Cour d'assises. L'avocat s'est également produit sur les planches à partir de janvier 2019, dans un seul en scène appelé "Éric Dupond-Moretti à la barre". A la rentrée de septembre 2020, il devait s’essayer à la radio avec un billet d'humeur sur Europe 1. Un projet avorté par sa nomination.

    Il est très critique envers la justice et la "République des juges"

    "En France, il ne faut pas avoir affaire avec la justice", déclarait Eric Dupond-Moretti en 2015 sur France 2. "La justice, avant d'être une vertu, est une administration", expliquait-il. "Elle en a les qualités et les défauts. On peut avoir un mauvais avocat, mais on peut le changer. Mais d'avoir un mauvais juge, vous le gardez", poursuivait l'avocat. Eric Dupond-Moretti s'est aussi dit favorable à la suppression de l'école nationale de la magistrature.

    En juin 2020, le futur ministre de la Justice portait plainte suite aux révélations du Point sur l'affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. L'enquête du parquet national financier avait mené à la surveillance de son téléphone ainsi que de celui de plusieurs autres avocats. Eric Dupond-Moretti avait alors dénoncé des méthodes "barbouzades". "On ne fait pas ça en Corée. Il y en a ras-le-bol de ces méthodes, de ces juges qui s'affranchissent de toutes les règles au nom de la morale publique. […] On a basculé dans la République des juges maintenant", déplorait-il. Il a retiré sa plainte à la suite de sa nomination.

    Il a fait des déclarations polémiques sur les femmes

    En 2018, Eric Dupond-Moretti a assuré la défense de Georges Tron, ex-secrétaire d'Etat accusé de viols par deux anciennes collaboratrices dans sa commune de Draveil. Il obtiendra encore une fois l'acquittement du maire de cette ville de l'Essonne, en insistant sur la "logique de vengeance" des deux plaignantes, pour un licenciement et un changement de poste (George Tron doit cependant être rejugé prochainement). En marge de ce procès, il accusera certains mouvements féministes de "manipuler les femmes" et soulignera que certaines plaignantes, loin d'être des victimes, "peuvent être attirées par le pouvoir". Alors qu'une infraction pour outrage sexiste devait être créée la même année, il va regretter sur BFMTV "une hyper-réglementation de la société", une parole des plaignantes "sacralisée par la justice", assurant que certaines femmes "regrettent de ne plus être sifflées" dans la rue. Son rôle dans le procès du Carlton de Lille, pour lequel il avait défendu un cadre d'Eiffage s'offrant "du bon temps" (sic) avec DSK, est aussi rappelé.

    Il est en couple avec la chanteuse Isabelle Boulay

    Eric Dupond-Moretti tente de rester discret sur sa vie privée, mais son histoire d'amour a tout de même beaucoup fait parler. Divorcé de sa première femme avec qui il a eu deux enfants, l'avocat pénaliste est en couple avec la chanteuse Isabelle Boulay depuis 2016. C'est le magazine Ici Paris qui a révélé leur relation. "J'expose peu ma vie privée parce que cela ne regarde que moi, mais il s'avère que l'on s'est fait paparazzer", a-t-il confié au Parisien par la suite. L'artiste québécoise de 48 ans avoue de son côté que son compagnon attire les regards. "Quand je suis en couple dans la rue, c'est vers lui que les gens se dirigent. La star, c'est lui", avait-elle expliqué à Télé-Loisirs. 

    Internaute

    Sa nomination, une vraie catastrophe !


    3 commentaires
  • Pour ses 85 ans, le dalaï lama sort son premier album

    Sagesse", "Compassion", "Courage"... Le dalaï lama a célébré lundi son 85e anniversaire en publiant son premier album, "Inner World", où il récite des mantras et enseignements bouddhistes sur fond de musique méditative.

    Disponible sur Youtube et les plateformes de musique en ligne, cet album de onze titres, alternant entre le tibétain et l'anglais, est le fruit de cinq ans de travail avec la musicienne néo-zélandaise Junelle Kunin, une disciple qui l'a persuadé de se lancer dans ce projet.

    Les sessions d'enregistrement ont pris place entre le domicile de l'artiste à Auckland et la résidence du dalaï lama à Dharamsala (nord de l'Inde), où le chef spirituel tibétain vit en exil depuis 60 ans.

     

    "Le but de ma vie est de servir autant que je le peux", déclare le dalaï lama sur le site officiel de son album. "La musique peut aider les gens d'une manière que je ne peux pas", ajoute-t-il.

    Le prix Nobel de la paix 1989 a écrit de nombreux best-sellers, été représenté dans de multiples films hollywoodiens mais s'était encore peu aventuré dans le monde de la musique.

    "Il avait une vision très claire de ce projet et s'y est beaucoup impliqué", a raconté Junelle Kunin, qui coproduit l'album avec son mari Abraham, à Radio New Zealand.

    "Ce n'est pas un projet religieux bien qu'il y ait des mantras. C'est vraiment juste une œuvre pour faire du bien aux gens. Donc j'ai réfléchi à ce dont nous avons besoin dans notre vie de tous les jours - le courage, la guérison et ainsi de suite - et c'est le chemin que nous avons suivi", a-t-elle déclaré.

    L'album comprend une collaboration avec la sitariste indienne Anoushka Shankar, ses recettes iront à une fondation du dalaï lama. La version CD, qui inclura un livret, sortira le 28 août.

    AFP


    2 commentaires
  • Mort de l'acteur Nick Cordero (New York - Unité Spéciale) à l'âge de 41 ans des suites du coronavirus

    Nick Cordero s'est éteint ce dimanche 5 juillet à l'âge de 41 ans. L'acteur, aperçu notamment dans les séries Blue Bloods et New York Unité Spéciale, était atteint du coronavirus. Il avait été placé sous respirateur artificiel.

    Les dernières nouvelles concernant la santé de Nick Cordero étaient inquiétantes. Désemparée, sa compagne Amanda Kloots avait lancé un appel à l'aide au site Buzzfeed, dimanche 12 avril. « Mon monde s’est arrêté. S’il vous plaît, priez pour mon mari. Il lutte pour sa vie actuellement. Elvis et moi avons besoin de toi Nick Cordero », avait-elle déclaré avant de dévoiler le dernier message que lui avait adressé sa moitié avant d'être plongé dans le coma : « Il m’a appelé et m’a dit : "Je t’aime. Ils ont décidé de me mettre sous respirateur artificiel, je vais être inconscient et je ne sais pas quand je vais me réveiller, ni quand je vais pouvoir te parler de nouveau." » Le comédien canadien de 41 ans avait été testé positif au Covid-19 et son état s'est rapidement aggravé. « Je ne suis pas autorisée à lui rendre visite et je ne peux rien faire pour l’aider (…) Il est très faible. Il se bat comme un champion mais c’est très grave. S’il-vous-plait restez chez vous », avait- alors ajouté la mère de son petit garçon de 9 ans.

    Nick Cordero a malheureusement perdu son dernier combat contre le coronavirus ce dimanche 5 juillet. Une triste nouvelle confirmée par sa compagne Amanda Kloots sur son compte Instagram. « Dieu vient d’accueillir un nouvel ange au paradis. Mon cher mari est décédé ce matin. Il était entouré de l’amour de sa famille, qui chantait et priait alors qu’il quittait doucement la terre », a-t-elle écrit en légende d’une photo en noir et blanc du regretté acteur. « Je n’arrive pas à y croire et souffre. Mon coeur est brisé car je ne peux pas imaginer notre vie sans lui. Nick était tellement brillant. Il était l’ami de tout le monde, il aimait écouter, aider et surtout parler. C’était un acteur et un musicien incroyable. Il aimait sa famille et il aimait être père et un mari. Il nous manquera, à Elvis et à moi, dans tout ce que ferons, chaque jour », a-t-elle poursuivi avant de remercier le médecin de son défunt compagnon et les fans pour leur soutien.

    Nick Cordero avait décroché des rôles dans plusieurs séries

    C'est d'abord sur les planches que Nick Cordero avait démarré sa carrière. En 2012, le Canadien joue notamment à Broadway dans la comédie musicale Rock of Ages - un show avec lequel il partira en tournée. Deux ans plus tard, il incarne le personnage de Cheech la comédie musicale Bullets over Broadway. Une prestation remarquée puisque l'artiste est nommé pour deux prix : le prestigieux et convoité Tony Award du meilleur acteur principal d'une comédie musicale et le Drama Desk Award dans la même catégorie. Il recevra finalement un Outer Critics Circle Award. En 2016, c'est dans le spectacle Waitress que le public le retrouve avant de quitter le projet pour une autre comédie musicale, A Bronx Tale - dans laquelle il interprétera Sonny.

    Nick Cordero est aussi un visage familier des amateurs de séries télévisées. De 2015 à 2019, il a incarné le double personnage de Anthony / Robby Marino dans le show à succès New York - Unité Spéciale - déjà endeuillé par la disparition de Josh Wallwork, emporté par le coronavirus. En 2017, le comédien intègre le casting d'une autre série policière, Blue Bloods - avec notamment en tête d'affiche Tom Selleck. Le compagnon d'Amanda Kloots avait aussi quelques rôles au cinéma. Il interprétait Butcher dans le film Braquage à l'ancienne de Zach Braff. En 2019, son nom était crédité au générique de deux longs métrages Inside Game et Mob Town.

    Voici


    2 commentaires
  • Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma, est mort à l'âge de 91 ans

    Lauréat d'un Oscar d'honneur en 2007, le musicien est mort dans la nuit de dimanche à lundi dans une clinique de Rome, où il était hospitalisé à la suite d'une chute ayant provoqué une fracture du fémur, d'après plusieurs médias italiens citant sa famille. 

    Le "maestro" italien n'est plus. Auteur de plus de 500 musiques pour le cinéma, avec des mélodies aussi légendaires que celle du film Le bon, la brute et le truand (1966), Ennio Morricone est mort dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 juillet à l'âge de 91 ans, indiquent l'Agence de presse italienne Ansa et plusieurs médias italiens, citant la famille du musicien. Le compositeur italien a reçu un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2007 puis un second en 2016 pour la musique du film Les huit salopards de Quentin Tarantino.

    C'est sans doute le compositeur de films le plus connu lorsqu'on parle de musiques de films. Sa composition la plus mémorable restera sans doute le lancinant air d'harmonica joué par Charles Bronson dans Il était une fois dans l'Ouest (1968) de Sergio Leone.

    Né à Rome en 1928, Ennio Morricone a écrit des partitions pour près des centaines de films. Son nom était le plus étroitement lié à Leone, avec lequel il a travaillé sur les désormais classiques "westerns spaghettis" ainsi que Il était une fois en Amérique. Le compositeur a travaillé sur des films de genres très différents, de l'horreur à la comédie. "Les western spaghetti, ce sont un peu les fondations de la maison Morricone, expliquait Stéphane Lerouge, concepteur en 2019 d'un coffret monumental dédié au compositeur. Mais sur l’ensemble de sa production, il a fait presque autant de films engagés, de films politiques, ou de comédies, ou de thrillers, que de westerns." 

     Des musiques composées avant les tournage 

    Ennio Morricone a travaillé avec les plus grands réalisateurs de cinéma à Hollywood et ailleurs (Huston, Siegel, Polanski, Fuller, Leone, Pasolini, Bertolucci, Argento, Pontecorvo et Almodóvar). Véritable artiste du XXe siècle, il doit aussi son succès à une combinaison habile entre image et mélodie. Et la liste de ses collaborations n'en finit plus : Brian De Palma, Henri Verneuil, Yves Boisset, Giuseppe Tornatore, Roland Joffé ou encore John Carpenter, comment s’adapter alors à des univers et des personnalités si différentes ? Ennio Morricone avait pour cela une méthode très personnelle : "Les metteurs en scène devaient accepter ce que j'écrivais. Et je n'écrivais pas ce à quoi ils s'attendaient. À chaque fois, ils imaginaient autre chose... Donc, pour les aider à dépasser cette difficulté, j'ai pris l'habitude d'écrire avant le tournage. Lorsque le réalisateur prépare le film, il me fait lire le scénario, quelques scènes, et j'écris les thèmes principaux à l'avance. Cela aide le metteur en scène à comprendre ce que je fais". Sergio Leone disait d'ailleurs de Morricone : "Ce n’est pas mon musicien, c’est mon scénariste."

    Des influences variées, de Boulez à Bach

    Le musicien reconnaissait volontiers que les compositions pour le cinéma semblent plus faciles, plus entraînantes que la centaine d'œuvres de musique de chambre ou contemporaine qu'il a également écrites. Parmi ses compositeurs préférés figuraient d'ailleurs Stockhausen, Pierre Boulez, Luigi Nonno, Aldo Clementi, Goffredo Petrassi, "mon maître", disait-il, mais aussi Stravinsky, Bach, Palestrina et Monteverdi. 

    "J'ai tenté de m'inventer une manière d'écrire de la musique avec beaucoup de pauses", expliquait-il "faite de monosyllabes ou de trois syllabes mises ensemble et ensuite une pause. Un peu comme une pensée qui va et vient et se répète de manière différente. J'ai toujours voulu changer, même si à la fin je reste toujours moi-même".

    Pendant toute sa carrière, Morricone a jonglé entre "musique légère" et classique, cinéma et télévision. L'histoire du cinéma retiendra surtout ses musiques pour Leone mais aussi pour le film Théorème de Pier Paolo Pasolini. Souvent d'ailleurs, ces chefs-d'oeuvre ont d'abord été connus et aimés pour leurs musiques. Le génie de Morricone résidait dans l'impureté, ses emprunts apparemment anachroniques au néoclassicisme et au jazz, ou même au pop-rock.

    Une pluie d'hommage

    Le décès de l'un des Italiens les plus connus au monde a suscité de très nombreuses réactions. "Nous nous souviendrons pour toujours et avec une reconnaissance infinie, du génie artistique du maestro Ennio Morricone. Il nous a fait rêver, il nous a émus et fait réfléchir, écrivant des notes inoubliables qui resteront pour toujours dans l'histoire de la musique et du cinéma", a réagi sur Twitter le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte. "Le petit Toto de Cinéma Paradiso et tous les amoureux du compositeur sont bouleversés aujourd'hui", a commenté pour sa part le violoniste français Renaud Capuçon.

    Ses obsèques auront lieu de manière privée. "Dans le respect du sentiment d'humilité qui a toujours inspiré les actes de son existence", selon l'agence de presse italienne Ansa. 

    franceinfo


    2 commentaires
  • Arthur et Mareva Galanter pleurent la mort d'Umi, leur chien vieux de 17 ans

    Ce dimanche 5 juillet 2020, Mareva Galanter et Arthur ont annoncé le décès de leur chien Umi.

    Triste fin de fin de week-end pour Arthur et Mareva Galanter ! Ce dimanche 5 juillet 2020, en début de soirée, l'animateur-producteur de TF1 a annoncé la mort d'Umi, son fidèle compagnon. C'est sur Instagram que les 781 000 abonnés de l'animateur de Vendredi Tout est Permis ont appris la terrible nouvelle. "Salut mon pote Umi. Rest In Peace (Repose en paix)" a écrit Arthur sous une publication où ses followers ont pu découvrir un ancien cliché de lui s'amusant avec son chien. Dans la foulée, sa femme, Mareva Galanter a également exprimé sa peine sur les réseaux sociaux. "Chien de ma vie. Merci pour ces années de bonheur... Tu vas tellement me manquer. 17 ans et demi..." a posté l'ex-Miss France en dévoilant une série de cliché où l'on peut l'apercevoir en tournage accompagné de son fidèle ami. Une information qui a attristé les amis du célèbre couple.

    "Ohhhh, bon voyage Umi... trop de peine pour toi Mareva, courage !" a écrit Sylvie Tellier, "Ooooh Umi. Je pense à toi" a répondu Héléna Noguerra. "Je partage ton chagrin Mareva je savais ton amour immense pour lui. Moi aussi j’ai perdu mon Pesto 15 ans il y a 2 mois. Ils vont se retrouver au paradis des toutous" a partagé Sophie Thalmann. "Oh nooooon Umi... Trop triste pour toi Mareva" a ajouté Inna Modja.

    "Salut mon pote Umi. Rest In Peace (Repose en paix)"

    Les fans d'Arthur ont également fait part de leur tristesse sur Intagram. "Non j'y crois pas Umi.. Pas de mots. Trop triste. Il restera dans nos coeurs" a répondu une internaute. "Courage à vous, repose en paix Umi" a ajouté un autre. "Oh non", "C'est tellement triste" peut également lire alors que la majorité des abonnés d'Arthur lui ont signifié leur peine en partageant un smiley avec une larme.

    Arthur n'est pas le seul animateur du PAF à avoir dit "adieu" à son fidèle compagnon canin récemment. Le 17 juin dernier, c'est le coeur lourd que Christophe Dechavanne avait annoncé le décès d'Adeck, son Jack Russel tout blanc que les téléspectateurs connaissaient bien. Pour accompagner ce cliché où l'on voit cette petite boule de poil prête à sauter dans l'eau, l'animateur de Je suis une célébrité, sortez-moi de là écrit : "J’espère qu’ils ont une piscine là haut ! Salut mon poto, tu vas me manquer ⁦Adeck". Inséparable de son maître, Adeck était devenu une véritable star du petit écran au fil des années. En effet, le Jack Russel était toujours présent sur les plateaux de La roue de la fortune et d’Une famille en or et amusait la galerie.

    Télé Loisirs.fr


    2 commentaires
  • Laeticia Hallyday : 5 choses à savoir sur Pascal Balland, son compagnon

    Laeticia Hallyday est de retour à Paris où elle a retrouvé son amoureux Pascal Balland, avec qui elle vit une idylle en toute discrétion.

    Depuis (presque) un an, Laeticia Hallyday a refait sa vie avec Pascal BallandIls s'aiment souvent à distance puisque lui travaille à Paris et elle vit à Los Angeles avec ses filles Jade et Joy. Mais le couple trouve toujours le moyen de se voir. Séparés pendant le confinement, Laeticia Hallyday et Pascal Balland se sont enfin retrouvés à Paris en juin. Ils se sont même affichés sur les réseaux sociaux en train de s'embrasser à travers leurs masques. Laeticia Hallyday a mis son retour en France à profit : elle a trouvé un accord définitif avec Laura Smet concernant l'héritage de Johnny.

     

    Cela fait bientôt un an que Pascal Balland est en couple avec Laeticia Hallyday. Ils se sont rencontrés au mois d'août 2019 lors d'une soirée organisée par Yannick Noah sur l'île de Saint-Barthélemy. C'est Clément Miserez, l'ex-mari d'Alessandra Sublet, qui a joué les entremetteurs.

    Pascal Balland, fils de l'éditeur André Balland

    Pascal Balland est restaurateur. Il est propriétaire de trois établissements sur Paris. Le premier, ouvert en 2004, est situé dans le 7e arrondissement et s'appelle le Cinq-Mars. Il y sert de la cuisine française traditionnelle. Avec son associé Julien Cohen, ils ont aussi deux autres restaurants, italiens cette fois, et baptisés Marzo.

    Dans sa story Instagram du 20 juin, Laeticia Hallyday a partagé une photo d'elle et de Pascal Balland s'embrassant avec un masque, et légendée "covid love". Capture d'écran - Instagram

    À bientôt 49 ans (son anniversaire tombe le 6 juillet), Pascal Balland est aussi père de famille. Il a trois enfants de trois femmes différentes. Il a un fils né de sa relation amoureuse avec Lili Gion : Max, 19 ans. Et deux filles : Mathilde, 15 ans, qui vit à Los Angeles et va dans la même école que Jade et Joy, et Madeleine, 6 ans.

    Pascal Balland est le fils d'André Balland, disparu le 12 décembre 2001 à l'âge de 76 ans. Il était éditeur et fondateur des éditions Balland en 1966. André, c'est aussi le prénom du père de Laeticia Hallyday, André Boudou, ce qui leur fait un autre point commun.

    André Balland a eu quatre fils avec quatre femmes différentes. Pascal Balland est proche de son demi-frère Philippe, qui est un ancien directeur des programmes de flux de TF1. Il a ensuite quitté la chaîne pour Europe 1 mais est revenu en 2012. Il est aujourd'hui consultant sur TF1. En revanche, on ne sait rien des deux autres demi-frères de Pascal Balland.

    GALA

    Les Balland, une sacrée famille ! ! !


    3 commentaires
  •  Miss France "choquée" mais "saine et sauve" après l'incendie mortel de son immeuble à Paris

    L'incendie qui a tué une personne et en a blessé une douzaine d'autres sur l'avenue des Ternes à Paris aurait pu coûter la vie à Clémence Botino. Miss France réside en effet dans l'immeuble qui a brûlé. Si elle est "évidemment choquée", la reine de beauté va "très bien", a tenu à rassurer Sylvie Tellier.

    J'ai mis cet article car je la trouve très belle et en plus instruite :

    https://www.gala.fr/stars_et_gotha/clemence_botino


    2 commentaires
  • Léa Salamé : sa belle surprise à Laurent Ruquier pour la dernière d'ONPC

    éa Salamé s'apprête à faire son retour dans On n'est pas couché, émission pour laquelle elle a été chroniqueuse de 2014 à 2016. Comme l'a indiqué Pure Médias, la journaliste a décidé de revenir pour le dernier numéro du talk-show présenté par Laurent Ruquier, diffusé ce samedi 4 juillet.

    Clap de fin pour On n'est pas couché. Ce samedi 4 juillet, à 23h15, France 2 diffusera le dernier numéro du talk-show animé par Laurent Ruquier et produit par Tout sur l'écran, la société de production créée par Catherine Barma. Pour l'occasion, la journaliste Léa Salamé fera son grand retour dans l'émission. Si elle s'était installée dans le fauteuil des polémistes entre 2014 et 2016, aux côtés d'Aymeric Caron puis de Yann Moix, elle sera cette fois invitée en tant que "témoin", nouveau terme utilisé pour désigner les personnalités chargées d'interroger les invités, ont précisé nos confrères de Pure Médias. Dans cet ultime numéro d'ONPCcelle qui partage la vie de Raphaël Glucksmann sera accompagnée du dessinateur Philippe Geluck.

     

    Si Léa Salamé a été sollicitée pour cette dernière émission - et que ce n'est pas le cas de tous les polémistes qui y sont passés - c'est parce que la journaliste de la matinale de France Inter entretient de très bons rapports avec Laurent Ruquier. En 2016, l'animateur de France 2 aurait appris le départ de sa chroniqueuse alors qu'il était en voyage à Venise. Cela ne l'a pas empêché de prendre son téléphone et de lui adresser un touchant message : "Je te cherche des masques vénitiens, mais je ne te trouve pas. Je sais que tu vas me quitter. J'ai toujours fait ce que je voulais, moi ! Je ne vais pas t'en vouloir. Je vais en trouver une autre, une magnifique, pour te rendre jalouse". A la rentrée 2017, Léa Salamé était remplacée par un autre visage féminin : celui de Vanessa Burggraf.

    Touchée par les mots de l'animateur vedette de France 2, Léa Salamé laissait entendre qu'elle avait elle aussi été affectée par cette séparation : "Je crois que sans année présidentielle, j'aurais fait une troisième saison (...) Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'ai été heureuse au cours de cette seconde saison chez Ruquier", avait-elle déclaré, dans les colonnes des Inrockuptibles, en 2016. "C'est plus dur de quitter Laurent Ruquier que de quitter son mec", avait également confié la maman de Gabriel, dans des propos rapportés par Vanity Fair à l'époque. Quatre ans après sa chroniqueuse, c'est au tour de l'animateur d'ONPC se tourner vers d'autres horizons...

    GALA


    3 commentaires
  • Serge Nedjar (CNews) : "Ma seule inquiétude est qu'Eric Zemmour soit courtisé par d'autres"

    Le très discret patron sort du silence. Ce dimanche, Serge Nedjar, directeur général de CNews, accorde un entretien à nos confrères du "Parisien / Aujourd'hui en France", au moment où la chaîne d'information en continu enregistre des records d'audience, en s'appuyant sur trois tranches très fortes : "L'heure des pros" de Pascal Praud, "Morandini Live" de Jean-Marc Morandini et "Face à l'info" de Christine Kelly avec la participation quotidienne d'Eric Zemmour. Un dernier intervenant à propos duquel Serge Nedjar n'éprouve aucun regret quant à son arrivée sur la chaîne.

    "Eric Zemmour a parfois des formes d'expression qui peuvent choquer"

    "Il y a eu des interrogations légitimes parmi la rédaction. (...) C'est un auteur très lu. Qu'on aime ou non ses opinions, elles existent", explique Serge Nedjar, se félicitant de la forte progression de la case. Quant à ses propos, le dirigeant assure n'avoir "jamais été gêné car (il) connaît bien le fond de son discours". "Mais je peux comprendre que des personnes soient heurtées par certains propos, surtout si on les isole", estimant qu'"Eric Zemmour a parfois des formes d'expression qui peuvent choquer". Mais plus que ses propos, c'est l'éventualité d'un départ du polémiste qui effraie Serge Nedjar.

    "Ma seule inquiétude est qu'il soit courtisé par d'autres, y compris par ceux qui nous ont asséné des leçons de moralité", déclare-t-il, espérant qu'Eric Zemmour soit toujours présent sur le canal 16 à la rentrée. Par ailleurs, Serge Nedjar balaie d'un revers de main les accusations de droitisation concernant sa chaîne. "Il n'y a aucune ligne politique. Nous sommes une chaîne d'opinions avec 50 intervenants réguliers extérieurs. Les sujets traités génèrent souvent des discussions vives avec des avis tranchés. Ce sont eux qui donnent l'impression de 'droitiser', pas la chaîne", se défend-il, assurant par ailleurs "ne pas chercher le clash".

    La fin de l'interview matinale ?

    Enfin, concernant la rentrée, CNews va continuer de miser sur ses valeurs sûres, et compte poursuivre les interviews par Skype qui se sont multipliées pendant la crise de la COVID-19. Le week-end, "de nouvelles émissions de talk-show" verront le jour. Mais quid de Jean-Pierre Elkabbach, absent depuis octobre ? "Il va bien et reviendra dès la rentrée", promet Serge Nedjar. Mais le journaliste de 82 ans ne devrait pas récupérer l'interview politique matinale... qui pourrait même simplement disparaître. "(Elle) n'est plus aussi obligatoire qu'avant. On ne s'interdit rien", estime le patron de CNews, qui affirme par ailleurs que Jean-Pierre Elkabbach décrochera "une émission politique le dimanche soir".


    2 commentaires
  • Christine Bravo : la reconversion inattendue de l’ancienne animatrice

    Christine Bravo en a-t-elle terminé avec la télé ? Plus discrète sur le petit écran depuis plusieurs années, l'ancienne animatrice de Frou-frou et d'Union Libre s'est lancée dans une reconversion professionnelle étonnante inspirée par son nouvel amoureux.

    La télévision mène décidément à tout. Animatrice charismatique d'Union Libre ou de Frou-frou, Christine Bravo a longtemps squatté nos postes de tv. Mais depuis quelques années, elle se fait plus rare à la télévision. Alors, même si elle se dit très bien rémunérée pour sa participation aux Grosses Têtes et affirme n'être absolument pas dans le besoin, Christine Bravo s'est lancée dans une reconversion professionnelle inattendue. L'ancienne animatrice a en effet acheté un bateau afin de proposer des croisières culturelles historiques sur la Seine.

     

    Dans un article de ce mercredi 24 juin, Le Parisien nous embarque dans cet étonnant nouveau projet baptisé Sous les jupons de la Seine. Depuis le début du mois de juin, le bateau de Christine Bravo accueille une dizaine de passagers pour des croisières thématiques à Paris inspirées de l'émission Sous les jupons de l'histoire présentée par l'animatrice sur la chaîne Chérie 25 pendant sept ans. Des croisières proposées entre 100 et 150 euros par personne pour la prestation de base.

    Des croisières de prestige

    Le nouveau yacht de 16 mètres de Christine Bravo, rebaptisé Frou-frou, part du Port de l'Arsenal, près de Bastille dans le XIIème arrondissement. De là, il peut naviguer sur la Seine pour deux heures ou même tout le week-end. L'animatrice a en effet voulu proposer une prestation de prestige et son bateau - doté de chambres, d'une salle à manger, d'une cuisine et de toilettes - peut être loué à l'envi, pour la journée, la soirée ou une croisière au plus long court. Thomas Dutronc y a ainsi fêté la sortie de son nouvel album toute une nuit.

    Christine Bravo ne sera pas toujours de la partie lors des croisières de son bateau mais elle est bien là lors de la visite des journalistes du Parisien. Tout comme sa fille Clara, chef de projet de Sous les jupons de la Seine, qui distribue des coupes de champagne et des viennoiseries aux clients du jour. La promenade fluviale mène tout ce beau monde de la Bastille à la statue de la Liberté pour un aller-retour sur la Seine sur les traces de Napoléon. Et, tout au long du trajet, l'historien et journaliste Marc Fourny livre des anecdotes sur le thème du jour. Selon les sujets abordés, les clients pourront aussi avoir affaire à Philippe Charlier et Elisabeth de Feydeau, deux autres habitués de l'émissions Sous les jupons de l'histoire.

    Une nouvelle vie sur l'eau

    Si les croisières Frou-frou ne tournent pas encore à pleine, crise sanitaire oblige, le nouveau projet de Christine Bravo est déjà bien rôdé. Quant à l'animatrice, elle semble avoir totalement adopté la vie maritime. Elle habite en effet sur une péniche avec son nouvel amoureux et a même acheté un catamaran pour partir un jour faire le tour du monde avec lui. Directeur d'une agence spécialisée dans la vente de bateaux, c'est d'ailleurs lui qui lui a inspiré l'idée de ces croisières historiques. Christine Bravo est prête pour une nouvelle vie, loin de la télé.

    GALA


    4 commentaires
  • Tous les hommes (ou presque), ah la salope dirait Bedos !


    4 commentaires
  •  

    Le problème ayant été résolu, l'activité du blog reprendra dés demain, merci pour votre patience et votre fidélité.

    Salutation à tous.

    Stan

    Bonne nouvelle, Stan recommence demain !

    http://pauvrefrance.eklablog.com/


    6 commentaires
  • Sorti de prison le 12 février dernier, pour des raisons de santé, l'ancien maire de Levallois Patrick Balkany a célébré la Fête de la musique à Levallois par un pas de danse qui a fait le tour des réseaux sociaux.

    Patrick Balkany chasse le blues dans une vidéo qui fait déjà le tour des réseaux sociaux. A l'occasion de la Fête de la musique, l'ancien maire de Levallois-Perret a démontré qu'il avait retrouvé la forme et gardé le sens du rythme, malgré cinq mois d'incarcération - il a été libéré pour des raisons de santé le 12 février dernier et se reposait depuis, notamment à Giverny (Eure).

     

    Nous avions quitté l'ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) dépité après sa condamnation en appel le 27 mai dernier notamment pour «prise illégale d'intérêt». Pour «une fraude persistante» et un «enrichissement au détriment de la collectivité», la cour d'appel de Paris avait ce jour-là alourdi la peine de Patrick et Isabelle Balkany, à respectivement cinq ans et quatre ans de prison ferme, une peine assortie d'une amende de 100.000 euros.

    Le couple se voyait également infliger dix ans d'inéligibilité (avec exécution provisoire) et, pour Patrick Balkany seulement, une interdiction définitive d'exercer une fonction dans un organisme gérant des fonds publics. La confiscation de leurs biens avait été confirmée, avec une disposition particulière pour leur résidence du moulin de Giverny (Eure) dont une quote-part devra être restituée à leurs enfants, nus-propriétaires. La cour d'appel avait également confirmé que les Balkany auraient à payer, solidairement avec les autres acteurs de ce dossier de blanchiment - qui n'avaient pas fait appel - un million d'euros de dommages et intérêts à l'Etat, partie civile. La condamnation avait été prise sans mesure d'incarcération immédiate.

    Paris  Match


    2 commentaires
  • Emmanuel Macron : qui est son père, le discret Jean-Michel ?

    Jean-Michel Macron et Françoise Noguès-Macron

    Son fils est devenu le président de la République, lui a choisi de rester loin des projecteurs. A l'occasion de la Fête des pères ce dimanche 21 juin, zoon sur Jean-Michel Macron, le père très discret d'Emmanuel Macron.

    Ce dimanche 21 juin est célébrée la fête des pères. L'occasion idéale de rendre hommage à tous les papas. ! Mais qui est le premier papa de France, Jean-Michel Macron, le très discret père d'Emmanuel Macron ? Alors que Brigitte Macron tient une place primordiale dans la vie du président de la République, qui serait dépendant de son épouse, le reste de la famille du chef de l'Etat semble parfois aux abonnés absents. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron en mai 2017, son père Jean-Michel, aujourd'hui âgé de 70 ans et qui habite toujours à Amiens (Somme), préfère ainsi rester en retrait.

    l faut dire que les relations entre Emmanuel Macron et son père Jean-Michel n'ont pas toujours été simples. Par le passé, le papa n'a pas toujours soutenu la relation de son fils alors étudiant avec une professeure de 24 ans son aînée, ce qui a provoqué des tensions entre les deux hommesEn découvrant l'histoire d'amour entre Emmanuel et Brigitte, Jean-Michel a "failli en tomber de l'armoire" peut-on lire dans le livre Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait d'Anne Fulda.

    Le médecin de famille

    Jean-Michel Macron n'a pas non plus été forcément emballé par la reconversion politique de son fils Emmanuel. "Je trouve la politique extrêmement destructrice. Je n’ai pas un grand respect pour ce milieu" indique-t-il dans le livre Les Macron de Caroline Derrien. Lui a plutôt la médecine dans le sang. Né en 1950, ce Picard est devenu un médecin neurologue spécialiste du système nerveux et des troubles du sommeil. Son parcours professionnel l'a amené à être chef de service au CHU d'Amiens et professeur à l'Université de Picardie Jules Verne. Plus insolite, le Dr Jean-Michel Macron a également dans sa jeunesse publié plusieurs sur le diaphragme des chats. Un docteur aux spécialités éclectiques.

    Divorcé de Françoise Noguès, la mère d'Emmanuel Macron, Jean-Michel Macron s'est remarié avec Hélène Joly, avec qui il a eu un garçon, Gabriel, en 2005. Emmanuel Macron a donc un demi-frère d'environ 15 ans aujourd'hui, en plus de son frère Laurent, né en 1979, et Estelle, née en 1982.

    GALA


    2 commentaires
  • Anthony Delon : son message au goût doux-amer pour la fête des Pères adressé à Alain Delon

    Ce dimanche 21 juin la France fêtait ses papas. Anonymes où célèbrités se sont livrés au difficile exercice de l'hommage ou de la lettre d'amour. Anthony Delon lui a dévoilé sur Instagram une photo d'enfance sublime où il figure avec son monstre sacré de père...

    LIEN de l'article :

    https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrites/photo-anthony-delon-son-message-au-go%C3%BBt-doux-amer-pour-la-f%C3%AAte-des-p%C3%A8res-adress%C3%A9-%C3%A0-alain-delon/ar-BB15Nhrs?ocid=msedgntp


    3 commentaires
  • Cécile Bois (Candice Renoir) : guérie du coronavirus, elle est en colère

    Cécile Bois est en colère. Après avoir survécu au coronavirus, l'actrice déplore aujourd'hui le manque de prise de conscience général.

    Depuis le 11 mai et le déconfinement, la vie reprend doucement en France, et à travers le monde... Et pour Cécile Bois, interprète de Candice Renoir dans la série éponyme de France 2, c'est l'occasion de faire une petite piqure de rappel...

     

    L'actrice fait partie de ceux qui espéraient que le confinement en ferait réfléchir plus d'un. Et forcément, à mesure que l'activité repart, elle se désole de la situation. Dans les colonnes de Gala, elle confie ainsi : "J'aimerais lancer un message d'espoir, mais je n'y croirais pas moi-même".

    Elle déplore aujourd'hui qu'un sursaut ne se soit pas véritablement produit. Elle raconte : "Pendant le confinement, j'ai espéré une prise de conscience, mais depuis, avec les images que j'ai vues, les masques jetés par terre par exemple, je ne peux plus".

    Et d'ajouter : "J'ai envie de croire que de cette violence, de ce non-respect, de cette absence de valeur, d'éducation même, que l'on voit tous les jours, va renaître un monde nouveau. Mais il n'arrivera que lorsque nos enfants l'habiteront. Ils sont synonymes d'espoir".

    Il faut dire que Cécile Bois a été touchée de très près par l'épidémie. Le 23 mars dernier, elle avait partagé une vidéo sur les réseaux sociaux annonçant qu'elle avait vaincu le coronavirus. Cécile Bois avait alors expliqué que ça n'avait "pas été drôle du tout" pour elle, qu'elle avait eu "assez peur" et qu'elle avait eu la sensation qu'on lui "essorait les poumons".

    Télé 7 jours


    3 commentaires
  • Patrice Laffont ruiné : il a retrouvé un travail

    À plusieurs reprises, Patrice Laffont avait confié être ruiné. Les choses devraient s’arranger, car l’animateur de 80 ans a trouvé un nouveau travail pour la rentrée.

    Il n’aura peut-être finalement pas besoin de faire un « Laffont-thon ». En janvier dernier, Patrice Laffont avait expliqué dans le Good Morning Week-end de Non Stop People être ruiné. Cinq mois après, la même chaîne donne de ses nouvelles. Et les choses semblent s’arranger. À 80 ans, l’ancien animateur de Fort Boyard ne prend pas se retraite. Mieux, il a trouvé un nouveau job : chroniqueur à partir de la rentrée de septembre dans Touche pas à mon poste ! sur C8.

     

    « On est très très heureux de l’avoir avec nous autour de la table. Vous savez que Patrice Laffont n’a pas sa langue dans sa poche. Il aura beaucoup de choses à dire. Il connaît très bien les médias de l’intérieur donc il sera là pour réagir à l’évolution de ce paysage audiovisuel, à toutes les nouvelles marques qu’on verra à l’antenne et on l’attend », a révélé dans l’émission Face aux médias sur Non Stop People, Lionel Stan, le directeur général de H2O productions, la société qui produit les émissions de Cyril Hanouna. Un petit nouveau, octogénaire. Face à des nouvelles recrues plus jeunes comme Jean-Pascal Lacoste et peut-être aussi Jordan Deluxe dont le nom a été évoqué par l’animateur du programme, le père d’Axelle Laffont pourra faire valoir son immense expérience.

    « Je n’ai plus rien »

    « Patrice Laffont est toujours actif, il est toujours producteur des Chiffres et des lettres, il faut savoir qu’il a toujours ce poste. Il est là pour nous parler de tout ce qu’il a pu voir autour de ses 50 ans de carrière », souligne Lionel Stan sur Non Stop People. Un nouveau travail qui mérite salaire. Ce qui devrait faire du bien au porte-monnaie de celui qui est aussi comédien« J'ai gagné pas mal d’argent même si je n’ai plus rien, car j’ai tout dépensé. Je suis une vraie cigale », avait-il expliqué à Télé-Loisirs en août 2019. Une situation financière compliquée qui pourrait donc s’arranger à la rentrée. 

    GALA


    4 commentaires
  • Mort de la chanteuse Vera Lynn à 103 ans : ces mots que la reine Elizabeth II lui avait empruntés

    Artiste du confinement après avoir été citée par la reine Elizabeth dans son récent discours sur la lutte contre le Covid-19, la chanteuse Vera Lynn vient de s’éteindre à l’âge de 103 ans. Son tube, We’ll meet again, résonne tristement aujourd’hui.

    Le 5 avril 2020, alors que le confinement était décidé pour les Britanniques, la reine Elizabeth sortait de sa réserve naturelle pour leur adresser un discours historiqueRares sont les fois où Sa Majesté s’autorisait à évoquer l’actualité à la radio et à la télévision. Mais face à la pandémie Covid-19, elle a souhaité réagir. « J’espère que dans les années à venir, tout le monde pourra être fier de la manière dont nous avons relevé ce défi, déclarait la souveraine dans cette allocution enregistrée qui durait d’un peu plus de quatre minutes. Et ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que les autres. Nous vaincrons – et cette victoire sera celle de chacun d’entre nous. Alors que nous pourrions avoir à endurer plus encore, nous devrions trouver du réconfort dans le fait que des jours meilleurs viendront : nous retrouverons nos amis ; nous retrouverons nos familles ; nous nous retrouverons de nouveau. »

    Vera Lynn, inspiratrice du discours de la reine, vient de s'éteindre

    Ce « nous nous retrouverons de nouveau », le peuple britannique l’a tout de suite reconnu. Titre d’une chanson culte de Vera Lynn, ce We’ll meet again se retrouvait – pendant le confinement – de retour dans le top 40 du pays. C’est en 1939 que Vera Lynn sortait cette chanson, pour remonter le moral des troupes anglaises, alors en lutte contre l’Allemagne nazie. Sa carrière, Vera Lynn l'assurera en faisant la tournée des camps militaires, reprenant cette chanson qu’on lui réclamait à chaque fois. Disparue ce jeudi 18 juin 2020 à l’âge de 103 ans avec pour seul tube cette chanson reprise par la reine en personne, Vera Lynn restera un des plus beaux symboles de l’esprit guerrier britannique. En apprenant la mort de la chanteuse, le Premier ministre, Boris Johnson, a salué le « charme et la voix magique de Dame Vera Lynn qui ont réjoui et encouragé notre pays à certaines des heures les plus sombres. Sa voix continuera à faire battre le cœur des générations futures. »

    VOICI


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique