• Mongeville : France 3 va bientôt arrêter sa série policière avec Francis Perrin

    Le duo incarné par Francis Perrin et Gaëlle Bona dans Mongeville n'existera bientôt plus. France 3 a décidé d'arrêter sa série policière lancée en 2013.

    Les fans de Mongeville risquent d'être déçus : le génial binôme de France 3, formé par Antoine Mongeville (Francis Perrin) et Valentine Duteil (Gaëlle Bona) va bientôt définitivement quitter le petit écran.

    La chaîne publique a en effet décidé de mettre un terme à sa série policière. Après Caïnqui s'est terminée au terme de sa huitième saison et Ninaqui baissera le rideau après la diffusion de la saison 6, c'est donc une autre fiction culte de France Télévisions qui va définitivement s'arrêter.

    "France Télévisions veut renouveler ses marques"

    "On était en train de tourner deux épisodes à Lyon au mois d'octobre quand on a été prévenus. Ce tournage a été interrompu la semaine dernière à cause du confinement [comme de nombreuses autres séries, parmi lesquels Plus belle la vie, ndlr] mais ce seront les derniers, nous a raconté Gaëlle Bona, qui a remplacé Marie Mouté dès la saison 2 de la série, en 2014. A un moment, les fictions doivent s'arrêter. Je comprends".

    Une information confirmée par la productrice de la série, Alexandra Clert (Son et lumière). "C’est une décision de France Télévisions qui veut renouveler ses marques, changer de ligne éditoriale, nous a-t-elle expliqué. C’est dommage, car c’est une série qui a un immense succès. Face à Miss France, on a fait plus de 4 millions de téléspectateurs [l’épisode Remous en thalasso avec Philippe Candeloro diffusé le 14 décembre 2019 a réuni 4,11 millions de fans, ndlr]. J’ai proposé d’offrir un épisode final au public mais cela m’a été refusé sous prétexte que chaque épisode de Mongeville est bouclé à la fin, qu’il n’y a pas de chronologie et donc diffusable dans n’importe quel ordre"

    La série s'arrêtera après la diffusion des six derniers épisodes

    Résultat ? Il reste actuellement six épisodes de Mongeville à diffuser par France 3 : quatre ont déjà tournés et seront proposés les samedis 4 et 11 avril et, a priori, les samedis 18 et 25 avril. On y retrouvera bien évidemment Francis Perrin, attaché à ce juge d'instruction à la retraite à qui il prête ses traits depuis le lancement de la série en 2013, son acolyte Gaëlle Bona, et de nombreux guests : Catherine Jacob et Natacha Régnier dans le premier, Mauvaise foi, mais aussi Annelise HesmeVincent Winterhalter ou encore Laurence Boccolini. L'animatrice de TF1 avait d'ailleurs partagé son expérience d'actrice sur les réseaux sociaux, se disant choquée de se voir sur grand écran lors de la séance du doublage de l'épisode.

    Quid des deux autres épisodes ? Leur tournage ayant donc été arrêté à cause du confinement, ils ne devraient pas être proposés tout de suite. Les fans ont donc le temps de se préparer au départ de leurs héros, qui auront fait vivre la série policière le temps de 32 épisodes au fil de cette dernière décennie.

    Programme Télé 2 semaines

    C'était pourtant une super série ! Quelle connerie la 3 va mettre à la place ?

    Caïn aussi, c'était bien, supprimée aussi !


    5 commentaires
  • Coronavirus : le saxophoniste Manu Dibango est mort des suites du Covid-19

    Manu Dibango - Soul Makossa 1972

     

    Manu Dibango est mort. La famille du chanteur et saxophoniste a annoncé, mardi 24 mars, son décès des suites du Covid-19, la maladie provoquée par le coronavirus

    "Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève au lointain… C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre 'Papy Groove', survenue le 24 mars 2020 à l'âge de 86 ans, des suites du Covid-19", a-t-elle déclaré.

    Arrivé à Marseille en 1949 alors qu'il était adolescent, fait Chevalier de la Légion d'honneur en 2010, l'artiste camerounais était encore en pleine forme et en tournée l'an passé pour ses 60 ans de carrière avec son Safari Symphonique mêlant jazz et musique classique, un programme dont il nous avait parlé en juillet 2019 avec sa bonne humeur et son dynamisme inaltérables. Manu Dibango était un géant par sa taille et son talent, mais aussi par sa gentillesse et son enthousiasme communicatif.

    Le 18 mars, la contamination de l'artiste avait été annoncée sur sa page Facebook. Mais ce communiqué nous donnait alors l'espoir que le solide colosse, qui avait traversé plus de 86 années de vie terrestre en conservant cette pêche inoxydable, surmonterait ce terrible coup dur. Cela n'aura pas été le cas. A cause des règles du confinement, "les obsèques auront lieu dans la stricte intimité familiale, et un hommage lui sera rendu ultérieurement dès que possible", précise la famille dans son communiqué.

    Géant de la musique africaine, Manu Dibango est la première personnalité à avoir succombé au Covid-19 en France.

    Né le 12 décembre 1933 à Douala, au Cameroun, de son vrai nom Emmanuel N'Djoké Dibango, tout au long d'une longue et dense carrière, Manu Dibango a traîné sa haute silhouette et son large sourire reconnaissables entre mille sur les cinq continents. C'est en Europe qu'il a posé ses valises, s'installant en France à partir de 1949.

    Sans frontières 

    Activiste de l'abolition des frontières entre les genres musicaux, il a abordé de multiples styles, collaboré avec de grands musiciens africains comme Youssou N'Dour et Angélique Kidjo, des rock stars comme Peter Gabriel et Sting, des chanteurs français comme Serge Gainsbourg, Nino Ferrer ou Dick Rivers, des musiciens classiques, et bien sûr des gens du jazz comme Herbie Hancock, Bill Laswell ou, en France, le bassiste Jérôme Regard et le tubiste Didier Havet, rendant notamment hommage au saxophoniste américain Sidney Bechet dans un album en 2007. C'est auprès de son ami Francis Bebey, musicien et écrivain camerounais, que Manu Dibango a découvert le jazz dans les années 50.

    Inspire Michael Jackson, Rihanna... 

    L'un de ses grands tubes, l'irrésistible Soul Makossa, inspiré d'un rythme du mouvement éponyme, sorti en 1972, a séduit un certain Michael Jackson qui l'a clairement cité à la toute fin de son électrisant Wanna Be Startin' Somethin', sans le créditer dans Thriller (1982) son album au triomphe planétaire. Un procès et un accord financier suivront. Rebelote quelques années plus tard avec la chanteuse Rihanna.

    franceinfo Afrique


    3 commentaires
  • Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix, est mort

    ll était le père, avec René Goscinny, d'un des personnages de bande dessinée le plus connu au monde, Astérix le Gaulois. Le dessinateur Albert Uderzo vient de s'éteindre à l'âge de 92 ans.


    3 commentaires
  • L’appel de Blanche Gardin pour aider les SDF pendant le confinement

    L’humoriste appelle à faire un don à la Fondation Abbé Pierre pour financer des tickets-service visant à faciliter les achats de première nécessité pour les personnes les plus fragiles.

    Comment aider les personnes à la rue, encore plus exclues et éloignées de l’aide en cette période de confinement et d’épidémie de coronavirus ? Sur sa page Facebook, l’humoriste Blanche Gardin appelle à faire un don à la Fondation Abbé Pierre pour financer des tickets-service. Destinés aux populations fragiles, ces chèques d’accompagnement personnalisés permettent de faciliter les achats de première nécessité, notamment la nourriture.

    « Quand je sors de chez moi tous les 3 jours pour aller apporter des courgettes, du pain et des œufs à ma mère, je croise Mimoun, 75 ans, qui n’a pas bougé de son coin de trottoir depuis l’annonce des mesures de confinement. Il me demande pourquoi il n’y a plus personne dans la rue.

     

    Le pire du pire est en train de se produire en bas de chez nous. Les 250 000 personnes sans abri en France, déjà fragiles à tous les titres, subissent à nouveau l’enfer de l’exclusion et du mépris. Les maraudes, distributions alimentaires et accueils de jours ont dû être limitées en raison de la nécessité de confinement des personnes assurant ces services, bénévoles souvent à la retraite et donc particulièrement fragiles eux aussi.

    Des fois je me demande dans quel état on va sortir de tout ça. Nous avons les moyens pour sortir la tête haute, sans avoir laissé crever la gueule ouverte les plus précaires, les plus fragiles d’entre nous. Mais il faut s’organiser au plus vite. Elle est là, votre guerre, Monsieur le président : combattre notre indifférence à l’égard des plus démunis.

    La mise à l’abri des personnes sans domiciles dans les hôtels qui ont fermé doit se faire massivement, et la réquisition des logements vides est une question à se poser aussi très rapidement devant un drame humanitaire comme celui qui se profile.

    Votre mot d’ordre lors de votre entrée dans la présidence de la République était « Protéger ».

    Alors à vous de jouer !

    Et à nous aussi !

    La Fondation Abbé Pierre a mis en place hier un système de tickets service pour les personnes n’ayant pas la possibilité de se nourrir. Les tickets services distribués aux personnes sans abri leur permettront d’aller acheter de la nourriture dans les magasins.

    Il faut donner les amis ! Il faut donner vite !

    https://don.fondationabbepierre.org/survivre/

    Sinon on peut continuer de leur donner des concerts de percu gratos à 20h à nos fenêtres mais ce sera pas suffisant pour les sauver.

    Et puis, je ne sais pas si les Arnault, Bettencourt, Bouygues, Lacharriere, Pinault sont abonnés à ma page, donc s’il vous plait partagez ce post afin qu’ils puissent donner eux aussi. Ils avaient été si touchés par l’incendie de Notre Dame, je suis sûre qu’ils sauront être généreux avec Nos Misérables exposés à une pandémie.

    Merci pour eux. »

    Appel de Blanche Gardin

    L'OBS


    3 commentaires
  • Coronavirus : une parodie maladroite dans On n'est pas couché provoque la colère des internautes

    Bad-buzz pour Laurent Ruquier et On n'est pas couché. Ce samedi 14 mars, une parodie sur le coronavirus a été diffusée dans l'émission. Une vidéo qui n'a pas plu du tout aux internautes.

    Le coronavirus, véritable pandémie, circule maintenant sur tout le territoire français. A tel point que le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé le stade 3 hier soir à la télévision, précisant également que de nouvelles mesures exceptionnelles ont été mises en place. Désormais, seuls restent ouverts les commerces alimentaires, les pharmacies, bureaux de tabac et stations essence et ce, jusqu’à nouvel ordre. Alors qu’un sentiment anxiogène circule en France, d’autres ont choisi de prendre ce sujet à la légère. C’est ce qu’il s’est produit dans l’épisode d’On n’est pas couché du 14 mars, enregistré le 12, où Laurent Ruquier et ses équipes ont mis au point une vidéo parodique des gestes à suivre ordonnés par le gouvernement. “Ceci est un message du ministère de la Santé. Il est désormais interdit d’écouter les chansons suivantes”, ont pu découvrir les téléspectateurs de France 2, avant d’entendre L’Ecole est finie de Sheila, Les amoureux des bancs publics de Georges Brassens ou encore La Fièvre, de NTM.

    Une parodie "tellement écoeurante"

    Ensuite, Laurent Ruquier a lancé une séquence baptisée “Cinéma Virus”, où des scènes de films célèbres ont également été détournées. Notamment Titanic, où Rose lançait à son Jack : “J’ai le coronavirus”, tandis que celui-ci lui répondait : “On s’en fout, moi aussi”. Des parodies qui ont provoqué la colère des internautes. “Une honte cette émission, à vomir”, “ONPC ou comment l’enregistrement un jeudi soir fait qu’une émission est déjà dépassée en période de Covid 19”, "Imbécile de Ruquier", “Quel enfer cette émission”, ont-ils été nombreux à réagir. Magali Berdah, chroniqueuse dans Touche pas à mon poste, a elle aussi partagé sa colère sur le réseau social : “Les familles des personnes souffrantes ou décédées apprécieront !!! Le monde entier souffre ! Véhiculer du positif c’est très bien, mais par contre la parodie de cette catastrophe est juste tellement écoeurante pour une émission qui se veut si intellectuelle”.

    VOICI

    Cela ne me surprend pas de la part de ce crétin de Ruquier !


    6 commentaires
  • Jean-Baptiste Guégan s'est expatrié "pour garder un minimum de tranquillité"

    Alors que coronavirus fait des ravages sur la culture et l'événementiel, Jean-Baptiste Guégan voit ses dates de concert annulées. Alors il s'isole chez lui en attendant que la pandémie passe. Un refuge qui n'est plus en France depuis quelque temps.

    Jean-Baptiste Guégan l’avait caché mais voilà maintenant deux ans et demi que le sosie de vocal de Johnny a quitté sa Bretagne natale. Voyant trois de ses concerts belges annulés, le chanteur a eu tout le loisir de répondre aux questions de nos confrères de Ciné Télé RevueÀ l’instar de son idole, il s’est installé en Belgique, à Tournai : « Je n’en avais pas parlé jusqu’ici pour éviter que ça fasse le tour des réseaux sociaux et pour garder un minimum de tranquillité. Vous connaissez le dicton : pour vivre heureux, vivons caché. »

    L’artiste au double disque de platine cherche donc le calme vis-à-vis des médias et des fans du Taulier plutôt qu’un refuge au coronavirus. Selon lui, le Covid-19 suscite des réactions démesurées : « Je pense qu’il ne faut pas prendre de risque. Il faut éviter que le virus se propage. Mais en même temps, il ne faut pas en faire des tonnes non plus. J’ai l’impression qu’on en fait quand même un peu trop. On sait que la grippe fait plus de morts chaque année. » Cette dernière phrase est à relativiser, contrairement à l’interprète de Puisque c'est écrit, les spécialistes ont révisé leur jugement et considèrent désormais que le virus, bien que peu létal, était plus mortel que la grippe.

    oujours est-il que le sosie vocal, séparé de sa femme Nadège qui s’occupe des enfants, peut disposer de ce chômage technique pour préparer un second album : « On part au mois d’avril pour l’enregistrer à Nashville. Il sortira fin août et il sera différent du premier. » Et un projet avec Pascal Obispo est prévu pour encore plus tard. Le confinement peut donc avoir du bon.

    GALA


    2 commentaires
  • Tom Hanks atteint du coronavirus et hospitalisé en Australie

    L'acteur Tom Hanks et son épouse ont été placés à l'isolement dans un hôpital australien après avoir été testés positifs au nouveau coronavirus alors que la star américaine préparait un tournage en Australie, ont annoncé jeudi les autorités de l'Etat du Queensland.

    LIEN de l'article :

    https://www.msn.com/fr-fr/actualite/other/tom-hanks-test%C3%A9-positif-et-hospitalis%C3%A9-en-australie/ar-BB114LbD?ocid=msedgntp


    4 commentaires
  • Menacé par Sneazzy et Nekfeu, Pascal Praud réfléchit à la suite à donner

    Dans son nouveau single, le rappeur de 28 ans attaque le journaliste d’«une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche».

    Depuis vendredi 6 mars, jour de sortie du clip Zéro détailSneazzy et Nekfeu sont au cœur d’une polémique. En cause, les paroles du premier single tiré du nouvel album solo de l’ancien membre du groupe 1995, Nouvo mode«Les journalistes salissent l’islam, sont amateurs comme Pascal Praud. Ça mérite une balle dans le cervelet, le canon au fond de la bouche.» Dans son couplet, le rappeur de 28 ans s’en prend ouvertement au journaliste de CNews tandis que son compère lâche «salope» à l’évocation du nom de l’animateur de «L’Heure des pros».

    Pour première réponse, Pascal Praud a d’abord tenu à remercier ses soutiens, nombreux du côté des journalistes et des personnalités politiques. «Merci à toutes et à tous pour vos mots, pour vos messages et pour votre soutien», a écrit le journaliste dimanche sur son compte Twitter.

    Ce lundi matin ensuite, en direct de son talk-show, l’animateur a consacré quelques minutes à cette affaire. «J’ai découvert ce week-end un clip dans lequel deux rappeurs me proposaient une fin assez cruelle», a-t-il débuté se disant «extrêmement étonné» que les débats autour du plateau de «L’Heure des pros» suscitent une telle réaction. «C’est une méthode de discussion assez expéditive qu’ils me proposent là et on me dit que ces paroles tombent sous le coup de la loi et que les menaces de mort qu’ils ont proférées sont punies sévèrement: 5 ans de prison et 45.000 euros d’amende», a souligné le journaliste incertain de l’attitude à adopter. «Aujourd’hui, je réfléchis à la suite à donner à ces menaces», a-t-il précisé.

    «Il y a deux positions possibles. La première, c’est dire on n’en parle pas parce que c’est faire de la publicité à ces gens-là et ça n’en vaut pas la peine. Et la deuxième, c’est de dire “il ne faut pas laisser passer ça”. Pour tout vous dire, dans les deux options, il y a des arguments qui se défendent des deux côtés. Je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas si je dois porter plainte et effectivement faire une publicité, il y aura un procès, ou si je dis “je ne fais rien”. Ce débat, je ne l’ai pas tranché», a ajouté le journaliste craignant que certains en profitent pour instrumentaliser cette affaire. «Ne soyons pas dupes.»

    Quant à recevoir les deux rappeurs dans «L’Heure des pros», Pascal Praud a affirmé que n’était pas prévu. «Rassurez-vous, c’est également la position de Serge Nedjar [directeur de CNews, ndr], il n’y aura pas d’invitation de ces types sur notre plateau», a-t-il déclaré.

    Le Figaro


    6 commentaires

  • 8 commentaires
  • Anconina tacle Foresti et Darroussin sur les César : "On aurait dit une cour de récréation"

    © Fournis par Europe 1 L'acteur Richard Anconina est revenu au micro d'Europe 1 sur la 45ème cérémonie des César, dominée par l'affaire Polanski. Il regrette la "tournure" prise par les événements et a été déçu du comportement de Florence Foresti et de Jean-Pierre Darroussin.

    Il regrette un "climat assez dérangeant". Invité du "Grand journal du soir" d'Europe 1 mardi, l'acteur Richard Anconina est revenu sur une 45ème cérémonie des César qui laissera sûrement des traces. Une soirée sous tension, marquée notamment par le spectacle critique sur scène de Florence Foresti, la maîtresse de cérémonie, et par son départ de la cérémonie à 15 minutes de la fin, mais aussi par la colère froide d'Adèle Haenel après le sacre de Roman Polanski comme meilleur réalisateur pour J'accuse, son film sur l'affaire Dreyfus.

     

    Une cérémonie "âpre amer"

    "Je suis triste de la tournure que ça a pris : c'était bizarre, un peu glauque, on parlait mal, c'était âpre amer", réagit Richard Anconina, doublement césarisé en 1984. "Il y a eu 12 nominations [pour J'accuse, ndlr], ça veut dire qu'un monde fou a voté, dont les gens du métier. La probabilité qu'il soit récompensé au moins une fois était forte, et si tu es vraiment révolté, il ne faut pas y aller", explique-t-il en évoquant Florence Foresti.

    Déçu par Florence Foresti et Jean-Pierre Darroussin 

    Continuant sur la performance très critique de la maîtresse de cérémonie à l'encontre du réalisateur franco-polonais, Richard Anconina semble tomber de haut. "Je savais que Florence Foresti était très drôle, mais je ne savais pas qu'elle pouvait être comme ça", lance-t-il avant d'attaquer : "Son salaire de 130.000 euros a peut-être modifié son comportement".

    Quant au comportement de Jean-Pierre Darroussin, qui a refusé de prononcer le nom de Polanski au moment de remettre le César du meilleur réalisateur, Ricahrd Anconina estime "qu'on aurait dit une cour de récréation". "Si c'est pour bafouiller le nom, ne vient pas, ne le fait pas !"

    Europe 1


    3 commentaires
  • Florence Foresti a eu la lourde tâche de présenter la 45ème cérémonie des César. Lundi 2 mars sur le plateau de TPMP, Cyril Hanouna a dévoilé le salaire de l'humoriste pour la soirée et il est incroyable…

     

    Les César représentent la soirée du cinéma français. Mais dans un contexte tendu, l'édition 2020 a été bousculée par la polémique Roman Polanski. Avant la cérémonie, des féministes ont manifesté devant la salle Pleyel contre les 12 nominations obtenues par "J'Accuse", le film du réalisateur accusé de viol et d'agressions sexuelles par plusieurs femmes. Sur fond de polémique, c'est l'humoriste Florence Foresti qui officiait en tant que maîtresse de cérémonie. Tout au long de la soirée elle ne s'est interdite aucune blague sur le cinéaste. Mais lors de la remise du César de la meilleure réalisation à "J'Accuse", le scandale a éclaté. Adèle Haenel a quitté la salle en plein direct et Florence Foresti n'est pas remontée sur scène. Dans TPMP lundi 2 mars, Cyril Hanouna a révélé ce qu'il s'était passé en coulisse. Il est également revenu sur le salaire perçu par l'humoriste pour animer la soirée…

    Une somme bien supérieure à celle de 2016

    L'animateur de "Touche pas à mon poste" a débuté par le salaire perçu par Florence Foresti en 2016 pour assurer la présentation des César. Elle aurait alors touché 50 000 euros. Pour cette édition 2020, le montant est largement supérieur. "Sachez que cette année, Florence Foresti a touché 130 000 euros dont 30 000 euros pour ses auteurs donc entre 100 et 120 000 euros pour elle". Une somme impressionnante qui a fait réagir les chroniqueurs présents sur le plateau. L'animateur est également revenu sur le fait que Florence Foresti n'est pas remontée sur scène après le troisième César de "J'Accuse" et lui a lancé une petite pique, "elle était furieuse à la fin de la cérémonie mais c'est vrai que partir avant la fin (…) pour moi c'est une insulte au groupe Canal d'être partie avant la fin"

    Non Stop People

    Plus de  100 000 euros pour sortir des conneries et elle n'est même pas revenue sur la scène !

     


    4 commentaires
  • Le facétieux Richard Gotainer candidat aux municipales dans l'Allier

    L'Allier attire décidément les artistes. Après Stone à Commentry, le maître de la chanson d'humour Richard Gotainer, 71 ans, auteur du Mambo des décalcos ou plus récemment des Moutons, se présente aux municipales à Cérilly sur la liste du maire sortant.

     

    Gotainer avait découvert ce bourg en recherchant une chambre d'hôte. Le publicitaire, chanteur et humoriste, "a acheté en 2016 une propriété en lisière de la forêt voisine de Tronçais où il vit quasiment tout le temps. Il s'est très bien intégré à la commune, participe à tous les événements, tout en restant discret", explique à l'AFP Olivier Filliat, maire sans étiquette de cette commune de 2.300 habitants.

    "Avec Richard, on se fréquente; on prend des apéros, des choses comme ça... Un jour, il m'a dit : ça m'intéresserait de m'investir au niveau communal+ L'idée a fait son chemin et quand je lui ai proposé d'être sur ma liste, il a tout de suite accepté", poursuit l'édile qui brigue un quatrième mandat.

    Un projet culturel pour la commune

    L'artiste "a un projet personnel dans le domaine de la culture qu'il souhaiterait développer à Cérilly, mais tant que ce n'est pas abouti, il m'a demandé de ne pas en parler", confie Olivier Filliat.

    "C'est le hasard qui fait qu'il y a deux chanteurs sur les listes de l'Allier, avec Stone, du duo Stone et Charden, à Commentry. Cela veut peut-être dire que les artistes parisiens se plaisent beaucoup dans le Bourbonnais !", se réjouit-il.

    L'Allier et la commune ont d'ailleurs servi de décor à plusieurs clips de l'album de Gotainer Saperlipopette (or not Saperlipopette), sorti en 2018, dont celui des Moutons, tourné par son fils Léo Gotainer dans un café de Cérilly, avec les habitants comme acteurs, aux côtés d'une brochette de présidents de la République, protagonistes involontaires de cette parodie pleine d'humour... sur la politique.

    franceinfo

    Richard Gotainer - Les Moutons (Clip officiel) 


    3 commentaires
  • César 2020 : Patrick Chesnais, très remonté contre Florence Foresti, flingue sa "prestation nauséabonde"

    Ce vendredi 28 février, à l'occasion de la 45ème cérémonie des César, Florence Foresti a lourdement étrillé Roman Polanski. Sur la scène de la salle Pleyel, l'humoriste n'a pas mâché ses mots à l'encontre du réalisateur. Des propos qui n'ont pas plu à tout le monde.

    La 45ème cérémonie des César a été très mouvementée. Quatre ans après avoir animé cette prestigieuse soirée, Florence Foresti a accepté d'enfiler une nouvelle fois le costume de maîtresse de cérémonie. Ce vendredi 28 février, la soirée n'a pas été de tout repos pour l'humoriste compte tenu du climat qui pesait cette année sur la cérémonie. En cause notamment, les douze nominations attribuées à Roman Polanski. Au cœur de la polémique, tout l'équipe du film, J'accuse, a d'ailleurs décidé de ne pas fouler le tapis rouge de la salle Pleyel.

    Pendant toute la cérémonie, Florence Foresti n'a pas mâché ses mots."Il paraît qu'il y a des gros prédateurs, pardon, producteurs dans la salle", a d'abord lancé la maîtresse de cérémonie. Avant d'ajouter: "Qu'est-ce qu'on fait avec Popol ?". Refusant le statut de "Greta Thunberg du cinéma", elle s'est adressée directement à son public : "Je vous aime beaucoup, mais allez vous faire en*****". Une prestation qui n'a visiblement pas plu à tout le monde. Ce lundi 2 mars, Pascal Praud a révélé dans son émission "L’heure des pros" (C News) un SMS qu'il aurait reçu de Patrick Chesnais. L’acteur n'a visiblement pas apprécié l'engagement de Florence Foresti. "Je suis effondré et révolté par les prestations pathétiques et nauséabondes de Foresti et Darroussin, ils se sont discrédités à jamais. Pourquoi la meute et les représentants de la bien-pensance sont-ils si énervés ? Merci Sandrine Kiberlainmerci Fanny Ardant et merci Claire Denis, vous nous donnez quelques raisons d'espérer encore".

    Lors de cette soirée, Roman Polanski a d'ailleurs reçu le prix de la meilleure réalisation pour son long-métrage. Dans une storie publiée sur Instagram, elle s'est dite "écœurée" après le sacre du réalisateur polonais. En tant que maîtresse de cérémonie, elle aurait en principe dû venir dire un dernier mot face à l'assemblée mais elle n'est jamais revenue sur scène à la suite du verdict. La récompense de Roman Polanski a également irrité le ministre de la Culture ou Ségolène Royal qui a jugé cette décision "scandaleuse".

    GALA

    Perso, je n'aime pas Foresti, elle ne m'a jamais fait rire !


    5 commentaires
  • Qui est Nicolas HULOT ?

    Nicolas Hulot et sa femme 

    Pour certains prenez une chaise avant de lire ! 

     

     Hulot rhabillé pour l'hiver et les hivers suivants!

    Propriétaire en Corse, d’une splendide et vaste propriété tout au fond d’une vallée où tout n’est que forêt, mais avec "un chancre" au milieu, la propriété de monsieur Hulot, avec piste d'atterrissage en hélico alors que personne d'autre n'y a droit (!!!), et qu'il n'existe aucune autre habitation dans cette forêt car c'est un site protégé (???), bien entendu avec surveillance permanente des forces de gendarmerie alors qu'il n'y a personne 95% du temps, avec des problèmes judiciaires qui ont été bien dissimulés, car la surface déclarée était bien inférieure à la réalité (!!!).

    Tout cela date d'avant qu'il soit ministre, donc il y avait déjà "méga magouille" avant !

    Ce n'est pas mal ! L’analyse de Mr Claude Allègre est claire : " Vous n’êtes en rien un fils du peuple, vous êtes issu de la bourgeoisie, ce qui explique, à défaut de les excuser, vos manières de parvenu.

    Votre père, Philippe Hulot a exploité une mine d’or au Venezuela avant de diriger une importante fabrique de confiserie à Paris, puis un commerce de plantes médicinales à Nice.

     Du côté de votre mère vous descendez de Georges Moulun, un industriel qui fera fortune dans la construction des premiers barrages hydro-électriques français, mais qui fit faillite après la crise de 1929.

    Grâce à l’émission « Ushuaïa », vous devenez une célébrité : vous aimez vous faire mousser, et nous avons droit, chaque semaine, à vos exploits surmédiatisés : Zébulon en parachute, Tintin en deltaplane, Superman en montgolfière, James Bond en ULM…etc…etc…

    En 1996, la « Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme » est reconnue d’utilité publique. Depuis, les sponsors n'ont cessé de se multiplier. Vos « partenaires fondateurs sont EDF, l'Oréal, TF1 et Véolia. TF1 possède la marque « Ushuaïa » dont vous recevez, sans travailler, de confortables royalties.

     En 2002, vous épousez dans le Lubéron - sorte de parc national pour bobos de la « gauche-caviar » Florence Lasserre, fille d’un militant écologiste, rencontrée à Chamonix.

     En 2006, vous lancez le mensuel « Ushuaïa Magazine » qui fera un bide.

     En 2009, vous produisez un film « le syndrome du Titanic » qui fera un flop.

     En 2011, certain d’une confortable victoire, vous candidatez aux primaires écologistes et vous prenez…une mémorable claque devant Eva Joly, un petit pot-à-tabac norvégien affublé des lunettes rondes de Jacques Duclos !

     Rancunier, vous ne pardonnerez jamais ce camouflet aux écolos. Par la suite, vous avouez avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon, au premier tour, le trouvant « plus pédagogue » qu'Eva Joly.

     Au second tour votre choix se porte sur François Hollande. Un choix assez logique pour un écologiste-pastèque : vert à l’extérieur et rose à l’intérieur.

     Le 6 décembre 2012, juste renvoi d’ascenseur, Hollande vous nomme "envoyé spécial pour la protection de la planète ". C’est à ce titre que l’on vous retrouve dans la délégation qui l’accompagne au Vatican en janvier2014 ".

     Claude Allègre, ancien ministre, vous a bien jugé car il écrivait en 2009 : "Hulot est un imbécile qui envoie les gens rouler à vélo et lui, fait ses affaires en hélicoptère !… "

     Et il ajoutait un peu plus tard dans son livre « L’imposture climatique " être effrayé par (votre) méconnaissance de simples données de base scientifiques et par (votre) inculture littéraire et historique ".

     Allègre est un scientifique, et, contrairement à vous, il sait de quoi il parle.

    En décembre 2015, on vous retrouve autour de la « COP 21 » où vous partagez la vedette avec Laurent Fabius et Ségolène Royal, la "folle dingue" du Poitou : un beau trio de pieds nickelés !

    En janvier 2016, vous n'écartez pas la possibilité de vous présenter à l'élection présidentielle de 2017, mais… sans passer par une primaire : démocrate en peau de lapin, vous n’avez pas encore digéré votre gifle face à Eva Joly.

     Et puis, finalement, vous vous déballonnez.

     Avant les élections, on vous verra pérorer sur les plateaux télé en déclarant, entre autres,avoir refusé d’être ministre de l’écologie de Chirac, de Sarkozy, de Hollande

     Vous dites également n’avoir " aucune confiance en Macron ! ".

    Au premier tour vous choisissez de voter pour « Bilal » Hamon, candidat du PS.

     Pourquoi ce brusque retournement de veste ???

    Mais vos attributions ministérielles flattent votre égo : le climat, la pollution de l'air, l'énergie et les transports …..

    On vous donne également " la protection et la valorisation de la nature et de la biodiversité " et la conduite des négociations européennes et internationales sur le climat..

     Vous déclarez que vous mettrez votre démission dans la balance si l’on venait à construire une piste pour aéroplanes à ND des Landes !

     En juillet 2017, vous lancez une vaste fumisterie appelée " plan climat " dans lequel la France s'engage à arrêter toute production énergétique à partir du charbon d'ici 2022 et, à supprimer les voitures roulant à l'essence d'ici 2040 !

     Votre patrimoine, a été rendu public en décembre. Vous êtes, parmi les millionnaires de ce gouvernement, en seconde position avec un patrimoine évalué à plus de 7,2 millions d'EUR., quatre résidences bien placées, mais surtout vous déclarez posséder… neuf véhicules à moteur : un bateau de 200 CV, une moto, six voitures, et un scooter électrique !!!

     Et vous osez inciter les Français à rouler à vélo ?... comme Hidalgo ?

     Vous ne manquez pas de "souffle" !... ni de "culot" Nicolas !!!

      Bref , vous êtes un trou du cul !! 


    7 commentaires
  • Grand messe du cinéma français, la cérémonie des César récompense chaque année depuis plus de quatre décennies le meilleur du septième art hexagonal.

    Cette année, c'est le film Les Misérables, de Ladj Ly, qui sort grand vainqueur de cette cérémonie, puisqu'il repart avec 4 récompenses, et non des moindres : Meilleur film, César du public, Meilleur espoir masculin et Meilleur montage.

    Le film de Roman Polanski, J'accuse, récolte quant à lui 3 statuettes : Meilleure réalisation, Meilleure adaptation et Meilleurs costumes.

    Il est ex-aequo avec La belle époque, de Nicolas Bedos, récompensé des César des Meilleurs décors, du Meilleur scénario original et de la Meilleure actrice dans un second rôle. Le Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma, ne repart qu'avec un seul trophée, celui de la Meilleure photo.

    Voici le palmarès complet :

    César du Meilleur espoir masculin : Alexis Manenti pour Les misérablesÉtaient aussi nommés Antony Bajon, Au nom de la terre / Benjamin Lesieur hors normes / Liam Pierron, la vie scolaire

    César des meilleurs décors : Stéphane Rozenbaum pour La belle époque Étaient aussi nommés Le chant du loup / Portrait de la jeune fille en feu / J’accuse / Edmond

    César des meilleurs costumes : Pascaline Chavanne pour J'AccuseÉtaient aussi nommés Jeanne / Edmond / Portrait de la jeune fille en feu / La belle époque

    César du Meilleur espoir féminin : Lyna Khoudri, Papicha Étaient aussi nommées Luana Bajrami dans Portrait jeune fille en feu / Céleste Brunnquell, Les éblouis / Nina Meurisse, Camille / Mama Sané, Atlantique

    César du Meilleur film d’animation pour le court métrage : La nuit des sacs plastiques, de Gabriel HarelÉtaient aussi nommés Ce magnifique gâteau ! / Je sors acheter des cigarettes / Make It Soul

    César du Meilleur film d’animation pour le long métrage : J’ai perdu mon corps, de Jérémy ClapinÉtaient aussi nommés La fameuse invasion des ours en Sicile / Les hirondelles de Kaboul

    César du Meilleur premier film : Papicha, de Mounia MeddourÉtaient aussi nommés Atlantique / Au nom de la terre / Le chant du loup/ Les misérables

    César du Meilleur film documentaire : M, de Yolande Zauberman

    Étaient aussi nommés La Cordillère des songes / Lourdes / 68, mon père et les clous / Wonder Boy

    César du Meilleur film de court métrage : Pile poil, de Lauriane Escaffre et Yvonnick MullerÉtaient aussi nommés Beautiful loser / Le chant d’Ahmed / Chien bleu / Nefta football club

    César du public : Les misérables, de Ladj Ly

    Étaient aussi nommés Au nom de la Terre / Hors normes / Nous finirons ensemble / Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?

    César du Meilleur son : Le chant du loup

    Étaient aussi nommés J’Accuse / La belle époque / Les misérables / Portrait de la jeune fille en feu

    César de la meilleure adaptation : J’accuse

    Étaient aussi nommés J'ai perdu mon corps / Adults In The Room / Roubaix, une lumière / Seules les bêtes

    César du Meilleur scénario original : La belle époque Étaient aussi nommés Les misérables / Hors normes / Grâce à Dieu / Portrait de la jeune fille en feu

    César du Meilleur montage : Flora Volpelière pour Les misérablesÉtaient aussi nommés La belle époque / Grâce à Dieu / J’accuse / Hors normes

    César de la meilleure photo : Claire Mathon pour Portrait de la jeune fille en feu

    Étaient aussi nommés La belle époque / J’accuse / Roubaix, une lumière / Les misérables

    César du Meilleur film étranger : Parasite, de Bong Joon Ho

    Étaient aussi nommés Douleur et gloire / Le jeune Ahmed / Joker / Lola vers la mer / Once upon a time in... Hollywood / Le traître

    César de la meilleure musique originale : Dan Lévy pour J'ai perdu mon corps

    Étaient aussi nommés Atlantique / Les misérables / J’accuse / Roubaix, une lumière

    César de la Meilleure actrice dans un second rôle : Fanny Ardant pour La belle époque

    Étaient aussi nommées Josiane Balasko, Grâce à Dieu / Sara Forestier, Roubaix une lumière / Laure Calamy, Seule les bêtes / Hélène Vincent, Hors normes

    César du Meilleur acteur dans un second rôle : Swann Arlaud pour Grâce à Dieu

    Étaient aussi nommés Grégory Gadebois, J'accuse / Louis Garrel, J'accuse / Benjamin Lavernhe, Mon inconnue / Denis Ménochet, Grâce à Dieu

    César du Meilleur acteur : Roschdy Zem pour Roubaix une lumièreÉtaient aussi nommés Daniel Auteuil, La belle époque / Damien Bonnard, Les misérables / Vincent Cassel, Hors normes / Reda Kateb, Hors normes / Jean Dujardin, J'accuse / Melvil Poupaud, Grâce à Dieu

    César de la Meilleure actrice : Anaïs Demoustier pour Alice et le maireÉtaient aussi nommées Eva Green, Proxima / Adèle Haenel , Portrait de la jeune fille en feu / Noémie Merlant, Portrait de la jeune fille en feu / Doria Tillier, La belle époque / Karin Viard, Chanson douce / Chiara Mastroianni, Chambre 212

    César de la Meilleure réalisation : Roman Polanski pour J'accuseÉtaient aussi nommés Nicolas Bedos, La belle époque / François Ozon, Grâce à dieu / Eric Toledano et Olivier Nakache, Hors normes / Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu / Arnaud Deplechin, Roubaix une lumière / Ladj Ly, Les misérables

    César du Meilleur film : Les misérables de Ladj Ly

    Étaient aussi nommés La belle époque / Grâce à Dieu / Hors normes / J'accuse / Portrait de la jeune fille en feu / Roubaix une lumière / Hors normes

    Programme TV


    8 commentaires
  • Alors que Roman Polanski a pris la décision de faire l'impasse sur la cérémonie des César, où son film «J'Accuse» est nommé dans douze catégories, Brigitte Bardot s'est exprimée pour lui apporter son soutien.

    Comme de nombreuses autres personnalités et anonymes, Brigitte Bardot soutient Roman Polanski. Le cinéaste de 86 ans, qui est toujours poursuivi par la justice américaine et qui est visé depuis novembre par une nouvelle accusation de viol, a annoncé hier qu'il renonçait à se rendre vendredi à la soirée des César, où son film «J'Accuse» caracole en tête des nominations avec douze citations, dont celle du meilleur film.

    Jeudi 27 février 2020, Brigitte Bardot s'est donc saisie de sa page Twitter pour publier une nouvelle note. Dans celle-ci, l'iconique star française de 85 ans prend la défense du réalisateur, affirmant par ailleurs qu'elle «regrette de ne jamais avoir tourné avec lui». «Heureusement que Polanski existe et sauve le cinéma de sa médiocrité ! Je le juge sur son talent et non sur sa vie privée ! (...) Vive Roman !», a-t-elle également écrit.

    "Pas d'autre choix" que de renoncer aux César

    Jeudi, Roman Polanski avait affirmé qu'il n'avait pas «d'autre choix» que de renoncer à se rendre aux César, désireux de «protéger sa famille, sa femme et ses enfants, à qui on fait subir injures et affronts». «Le déroulé de cette soirée, on le connaît à l'avance. Des activistes me menacent déjà d'un lynchage public. Certains annoncent des démonstrations devant la salle Pleyel. D'autres comptent en faire une tribune de combat contre une gouvernance décriée. Cela promet de ressembler davantage à un symposium qu'à une fête du cinéma censée récompenser ses plus grands talents», poursuivait-il.

    La 45e soirée des César, qui sera animée par Florence Foresti, promet de se dérouler dans une ambiance sous tension mais avec une forte volonté de renouveau après la démission de la direction de l'Académie, accusée d'opacité et d'entre-soi, et alors que des associations féministes ont appelé à manifester contre les douze nominations de «J'Accuse». La productrice Margaret Menegoz («Amour») a par ailleurs été nommée présidente intérimaire de l'Académie, en remplacement à Alain Terzian qui travaillait à la tête de l'organisation depuis 2003.

    Paris Match

    J'estime aussi que sa vie privée n'a rien à voir avec son film !

    Les Césars, c'est pour récompenser des films !


    4 commentaires
  • Diam's épinglée : la (grosse) boulette de la chanteuse qui vient d'ouvrir son agence de voyages...

    Diam's a quitté l'Arabie saoudite et est de retour en France avec son "mari" Faouzi Tarkhani" et ses enfants

    L'ancienne star du rap a décidé de lancer sa propre agence de voyages, comme elle l'a récemment annoncé sur son compte Instagram... mais Diam's semble avoir commis quelques erreurs que lui reprochent aujourd'hui de gros spécialistes en la matière.

    Personne ne s'y attendait vraiment. Mais Diam's l'a fait ! "Aujourd’hui est un grand jour pour moi ! @hegirevoyages ouvre ses portes ! Depuis deux ans je passe énormément de temps à Médine, cette ville si chère au cœur de croyants. Depuis mon premier voyage dans les lieux saints, je nourris un rêve : celui d’ouvrir ma propre agence de voyages et d’offrir à mes frères et sœurs la possibilité de venir faire la Omra dans les meilleures conditions, en toute confiance et en toute sérénité", écrivait-elle sur Instagram la semaine dernière. 

    Si cette annonce a fait de nombreux heureux, l'ancienne star du rap semble avoir commis quelques erreurs dans la création de cette entreprise. Des erreurs pour lesquelles elle est épinglée aujourd'hui par plusieurs spécialistes en la matière. 

    Mélanie Georgiades, qui a déjà lancé son site Internet, "ne semble pas avoir respecté les étapes préalables au lancement d’une agence de voyages. Chez Atout France, on nous confirme que l’ancienne chanteuse n’a déposé aucune demande d’immatriculation, et qu’elle ne dispose d’aucune garantie financière", explique L'echo touristique

    "Il faut savoir que pour organiser un pèlerinage à la Mecque, il faut d’abord être agréé par le Ministère saoudien du hajj", a d'ailleurs déclaré Jean-Pierre Mas, le président du syndicat des Entreprises du Voyage au site dédié à l'actualité du Tourisme, pour les professionnels. EDV a même fait savoir qu'il avait "contacté le Conseil du culte musulman et SOS Pelerin et averti la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes pour signaler un exercice illégal de la profession." Le fameux syndicat envisagerait alors "une action en justice"

    Public


    6 commentaires
  • Bernard Tapie : son retour au théâtre repoussé à cause de son cancer

    Alors qu’il se bat contre un double cancer depuis deux ans, Bernard Tapie va devoir repousser son retour sur les planches, initialement prévu en mai prochain. Philippe Hersen, metteur en scène de Vol au-dessus d’un nid de coucou, a annoncé le report de la pièce, ce mardi 25 février, sur BFMTV.

    Les fans de Bernard Tapie vont devoir attendre avant de le revoir au théâtre. En mai prochain, l’ex-homme d’affaires aurait dû investir la scène des Folies Bergère pour y donner le coup d’envoi de Vol au-dessus d’un nid de coucou, pièce qu’il avait déjà jouée au début des années 2000. Finalement, son retour n’aura pas lieu, en tout cas pas au printemps. Ce mardi 25 février, le metteur en scène Philippe Hersen a annoncé à BFMTV le report de la pièce et a expliqué les raisons de ce choix : « Bernard Tapie reçoit un nouveau traitement expérimental très dur à supporter, qui lui fait perdre sa voix », a-t-il expliqué. Le metteur en scène de Vol au-dessus d’un nid de coucou a toutefois tenu à préciser, auprès du Parisien cette fois, que le père de famille « ne baissait pas les bras » : « Il est d’un courage remarquable face à la maladie. Je n’ai jamais vu ça, encore la semaine dernière, on se parlait, on travaillait, mais avec ce traitement, ce n’est pas possible », a expliqué Philippe Hersen. Et d'ajouter, par le biais d'un communiqué : « Il espère pouvoir reporter la pièce entre septembre et décembre 2020. »

    Ce traitement que Philippe Hersen évoque, c'est celui que Bernard Tapie a commencé il y a un peu plus d'un mois« Les laboratoires cherchaient un produit, une méthode... Ils ont fini par trouver, il y a à peu près un mois et donc je suis en cours d'expérimentation. C'est-à-dire que je suis un cobaye ! Il y a trois stades, là je suis au deuxième. Si le troisième réunit des résultats suffisants, le produit est alors mis sur le marché. Ce qui n'est pas le cas actuellement », avait-il déclaré sur le plateau de Ligne Rouge, la nouvelle émission de Bruce Toussaint sur BFMTV, en janvier dernier.

    Ses derniers examens n'étaient « pas très bons »

    Pour rappel, Bernard Tapie, aujourd’hui âgé de 77 ans, se bat depuis deux ans contre un double cancer de l’estomac et de l’œsophage. Depuis 2017, la maladie a évolué et a impacté sa peau, ses cordes vocales ou encore ses poumons. En novembre dernier, l’ancien président de l’Olympique de Marseille évoquait son combat contre la maladie, dans l'émission Sept à Huit. Au cours de cet entretien, l’ancien ministre avait fait savoir que les résultats de ses derniers examens n’étaient « pas très bons » : « C’est logique, ça se poursuit, on a des bonnes nouvelles, des moins bonnes nouvelles. Bon là, c’est pas des très bonnes nouvelles. Mais les prochaines seront bonnes. Pour moi, je ne suis pas dans une phase terminale », avait-il assuré, avec l'optimisme qui le caractérise aujourd'hui. Une chose est sûre, Bernard Tapie est toujours aussi combatif face au cancer.

    GALA

    J'ai vu cette pièce à la télé et j'avais beaucoup ri.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique