•  

    Stéphane Guillon réagit à son éviction du groupe Canal+ : 

     


    3 commentaires
  • Le projet immobilier d’Arthur rend fous ses voisins belges

    L’animateur français et exilé fiscal en Belgique a acquis une propriété à Uccle, dans la banlieue chic de Bruxelles. Problème : son projet immobilier implique la destruction d’un manoir remarquable.

     

    L’animateur de TF1 Jacques Essebag - alias Arthur - ne manque pas d’idées pour sa nouvelle propriété d’Uccle, l’une des 19 communes de Bruxelles. Elle comprend un grand terrain d’1,5 hectare, et surtout un magnifique manoir construit en 1923 par l’architecte Adolphe Pirenne. Celui-ci est accompagné de deux serres, des écuries, et un petit pavillon de gardien, décrit le quotidien belge Le Soir.be, qui ajoute que le bien immobilier est également inscrit à la liste de sauvegarde du patrimoine de la région bruxelloise. Un manoir qui donne envie d’y habiter.

    Le projet immobilier d’Arthur rend fous ses voisins belges

    Problème: s’installer dans ce manoir ne semble pas faire partie des projets d’Arthur... Pis encore, l’animateur veut le faire détruire, ainsi qu’une soixantaine d’arbres situés sur le terrain. Un projet qui n’est pas du goût de ses nouveaux voisins bruxellois. Cette destruction n’est évidemment pas un simple plaisir ou caprice. L’animateur français veut faire construire sur son terrain trois immeubles à appartements de très haut standing avec piscine sur le toit. Des appartements dont la surface oscilleraient entre 300 et 700 mètres carrés.

    Un projet qui fait l’unanimité contre lui

    L’arrivée d’Arthur à Uccle est un peu trop fracassante pour les riverains, qui ne l’entendent pas de cette oreille. Le projet fait l’unanimité contre lui. «Légalement, le terrain est constructible, explique au Soir.be Marc Cools (MR), échevin de l’Urbanisme d’Uccle. Mais je comprends que ce dossier inquiète les riverains.» Des riverains qui ont gagné la première partie de la bataille. Le projet immobilier porté par la société Ocean Group - détenue en grande partie par Arthur - a reçu un avis défavorable lors de la commission de concertation qui s’est tenue le 20 avril dernier. La commission royale des Monuments et sites (CRMS) avait également rendu un avis conforme défavorable.

    Les riverains se plaignaient notamment des nuisances que vont générer ces travaux de grand ampleur, de la hauteur des trois immeubles, ainsi que des embarras de circulation. Leurs craintes ont été entendues: le projet d’Arthur devra être revu en profondeur pour plusieurs raisons. La destruction du manoir pose problème, dans la mesure où il est dans «un bon état de conservation» et pourrait être transformé en logements. L’un des immeubles du projet est jugé trop «proche» de la rue, et le parking comprend 3,2 places par appartement, ce qui pose problème.

    Pour que le projet immobilier rectifié ait une chance d’être accepté, il devra donc à la fois corriger l’inventaire des arbres dits «remarquables» parmi les 65 qui doivent être abattus et renoncer à la construction du troisième immeuble pour conserver le manoir. Affaire à suivre.

    Le Figaro.fr


    3 commentaires
  • Mort du Professeur Cabrol: L'adieu de Mireille Darc à travers la voix d'Alain Delon

    Paris Match| Publié le 01/07/2017 à 09h40

    Vu ce qui est écrit au bas de l'article : Toute reproduction interdite

     

    Je vous mets le lien :

    http://www.parismatch.com/People/Mort-du-Professeur-Cabrol-L-adieu-de-Mireille-Darc-a-travers-la-voix-d-Alain-Delon-1297586

     


    4 commentaires
  • Laurent Ruquier rachète Le Petit Manoir à Villerville

    L’animateur radio et télé s’installe à Villerville. Laurent Ruquier vient d’acquérir Le Petit Manoir, jusqu’à présent propriété du publicitaire Jacques Séguéla.

    Une nouvelle vie commence pour ce manoir anglo-normand de 600 m2, construit en 1875 par l’architecte de l’opéra de Paris, Charles Garnier. Situé place du Dr-Philippe, il surplombe le casino et la plage.

    Des balcons de cette belle maison, l’écrivain Guy de Maupassant aurait admiré, dit-on, la vue époustouflante sur la Manche. Au milieu du XXe siècle, il appartenait à la famille Christofle, des argentiers, et abritait une colonie de vacances. Divisé en appartements puis à l’abandon durant une vingtaine d’années, il est acheté par Jacques Séguéla en 2008.

    Il y recevra de nombreuses personnalités de la politique, de la télévision et du show-biz, dont Bernard Kouchner et Christine Ockrent. C’est dans ce manoir que Nicolas Sarkozy a rencontré Carla Bruni. L’animateur radio et télé Laurent Ruquier vient de l’acquérir.

    Ouest-France

    Il doit valoir cher mais Ruquier doit avoir les moyens !


    3 commentaires
  • Canular de Cyril Hanouna : "aucun dérapage ne doit passer", avertit la ministre de la Culture

    La polémique enfle et la ministre de la Culture s'en mêle. "Aucun dérapage qu'il soit sexiste, raciste, antisémite ou homophobe ne doit passer, qu'il s'agisse de la télévision ou d'internet", a affirmé, mercredi 24 mai, la ministre de la Culture, interrogée sur le canular jugé homophobe dans l'émission de Cyril Hanouna.

    "Je serai particulièrement vigilante"

    "La télévision se doit de refléter la société française dans toute sa diversité qu'il s'agisse des origines, des sexes et de l'orientation sexuelle notamment", a continué Françoise Nyssen.

     

    "Je serai particulièrement vigilante et j'appelle tous les acteurs à être collectivement vigilants pour que les préjugés ne soient pas diffusés sur la TNT." Françoise Nyssen, ministre de la Culture à l'AFP

     

    Lors de cette séquence polémique, diffusée en direct jeudi 18 mai, l'animateur vedette de C8 a posté une fausse annonce sur un site de rencontres homosexuelles en se faisant passer pour un jeune homme à la recherche de partenaires. Il a trompé plusieurs personnes répondant à l'annonce, en prenant à l'antenne un ton et une posture efféminés.

    "La procédure de sanction doit se poursuivre"

    Le CSA a annoncé l'ouverture d'une procédure de sanction contre C8 après avoir reçu plus de 25 000 plaintes de téléspectateurs. En parallèle, une cinquantaine d'annonceurs ont suspendu la diffusion de publicité pendant le créneau horaire de l'émission.

    "Les associations, les téléspectateurs mais aussi la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT) ont fortement réagi et à juste titre, s'est félicitée la ministre. J'ai pris note des excuses de Monsieur Hanouna, mais la procédure de sanction est lancée et doit se poursuivre."

    Franceinfo

    Ce n'était vraiment pas intelligent !


    4 commentaires
  • Odille Vuillemin (Entre deux mères): retour sur son spectaculaire burnout après "Profilage"

    En 2013, l'actrice avait craqué sous la pression

    En 2009, quand TF1 lance la série "Profilage", c'est très vite l'euphorie dans les rangs de la chaîne. Odile Vuillemin fait merveille dans le rôle quasi burlesque de la psychocriminologue Chloé Saint-Laurent et la mécanique fonctionne. Si bien qu'il n'est pas rare que huit millions de téléspectateurs soient au rendez-vous.

    Mais en 2013, l'actrice est fatiguée. Elle a enchainé les saisons successives au pas de charge et l'aspect "sur le fil" de son personnage en est venu à l'affecter. Elle confie à un magazine télé: "Sur un plateau je suis obligée d'être en fragilité tout le temps. Pour être crédible je dois lâcher prise. Evidemment, c'est le personnage qui est censé souffrir. Mais les émotions passent par moi. D'une façon ou d'une autre je les vis". C'est le burn out. Odile Vuillemin traverse six mois de dépression et perd 10 kilos.

    Plus tard, en quittant la série à succès en 2016 et en cédant sa place à l'actrice Juliette Roudet, au risque de perdre le confort d'un job assuré, elle confiera:  "La cage dorée je ne sais pas y vivre. En sortir était vital. J'aime que la vie me traverse et me prouve que je suis vivante".  Vue au cinéma dans "Podium" ou "Amours et turbulences", Odile préfère désormais jouer dans des téléfilms unitaires qui lui permettent de développer toute une palette de sentiments quand elle ne prend pas sa valise pour voyager, son loisir préféré.

    GALA

     

    Lundi 27 mars 2017, sur TF1 "Entre deux mères" film nouveau avec Odile Vuillemin

    C'est quoi la façon de parler de ce type ?

    J'aimais beaucoup son rôle de Chloé dans Profilage. Elle portait la série sur ses épaules.


    4 commentaires
  • Julie Gayet : « Leur histoire bat très sérieusement de l’aile »

    Le temps serait à l’orage entre François Hollande et Julie Gayet. Cela fait un moment que la star française n’a pas été vue à l’Ely­sée, où elle avait pour­tant ses habi­tudes.

    Julie Gayet avait fait des appartements privés du Président à l’Elysée les siens. Si elle n’y passait que quelques nuits par semaine, d’une à quatre en moyenne si leurs agendas le permettaient, elle avait fait changer les rideaux pour un modèle plus à son goût. Le couple y recevait même des people pour dîner. Le 1er décembre, s’étaient ainsi attablés Catherine Deneuve, Pierre Lescure, Vanessa Paradis et Benjamin Biolay, quand quelques semaines plus tard, c’est JoeyStarr qui s’attablait. Des habitudes qui pourraient prendre fin.

    Comme le rapporte VSD, entre Julie Gayet et celui qu’elle appelle son « fiancé » les choses seraient un peu compliquées. « On ne la voit plus au Château, où elle venait pourtant régulièrement auparavant. La comédienne arrivait le soir, elle y dormait et repartait discrètement le lendemain matin », a confié un intime du couple. « Clairement, pour moi, ils ne sont plus ensemble, a assuré un autre. Lorsque le président sort pour aller assister à une pièce de théâtre ou à un concert, Julie Gayet n’est pas là. »

    Si elle l’a poussé à « parler un peu plus de lui et à se dévoiler » - ce qu’il a fait au vu des nombreux entretiens qu’il a accordés à des journalistes et des livres qui sont sortis sur lui – il n’a cependant jamais officialisé son histoire d’amour avec la star française de 44 ans. Tout juste a-t-il reconnu qu’ « elle souffre de cette situation » : « Elle est demandeuse de le faire. Ça la brûle », avait-il concédé tout en s’y refusant catégoriquement.

    Selon un producteur de cinéma qui s’est confié à VSD, « dès le début Julie Gayet a compris qu’elle devrait vivre leur histoire dans l’ombre. […] Et puis, elle n’allait [à l’Elysée, ndlr] que pour les bons moments ». Mais selon lui « la relation entre le président et l’actrice n’est pas au beau fixe en ce moment. J’ai le sentiment très fort que leur histoire bat très sérieusement de l’aile ». Les anciens amants cachés ne trouveraient plus de temps pour se voir. François Hollande, dont l’agenda reste très chargé en cette fin de quinquennat, s’affiche très (trop ?) régulièrement aux côtés de Ségolène Royal ou d’Audrey Azoulay. « Je pense qu’elle en souffre quelque part », a précisé ce proche, tout en nuançant son propos. « Elle aussi doit assumer ses responsabilités de productrice. […] Elle n’arrête pas de travailler. Elle est partie la semaine dernière pour Bombay, en Inde, pour superviser un documentaire. » Ça complique forcément les allers-retours avec le palais de l’Elysée. 

    VOICI

    Normal, il ne va bientôt plus être président, alors cela ne l'intéresse plus !


    5 commentaires
  • Cette super nana parcourt l'Europe avec son chien dans une camionnette

     

    On rêverait toutes de faire comme Marina Piro. Originaire d'Italie, cette jeune Londonienne de 25 ans au job bien payé n'a un jour plus eu envie de se lever chaque matin pour affronter un quotidien monotone et dénué de sens.

    LIEN article :

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/insolite/cette-super-nana-parcourt-leurope-avec-son-chien-dans- une-camionnette/ar-AAnLe6s?li=BBoJvSH


    4 commentaires
  • Discours engagé de François Ruffin, césar du meilleur documentaire pour “Merci Patron !”

    François Ruffin, patron du journal “Fakir”, a reçu le césar du meilleur documentaire pour son film “Merci Patron !”, qui a fait plus de plus de 500 00 entrées en 2016. Arborant un t-shirt à l'effigie de Vincent Bolloré (à la place de son habituel t-shirt Bernard Arnault), il s'est lancé dans un discours forcément très engagé.

    « Mon film, il parle d'une usine qui part en Pologne et qui laisse derrière un paquet de misère et un paquet de détresse. Et au moment où je vous parle, c'est une usine d'Amiens, qui s'appelle Whirlpool, qui fabrique des sèche-linges, qui subit la même histoire puisque maintenant ça part là aussi en Pologne. Il y a quinze ans, j'étais déjà à Amiens, c'était le lave-linge qui partait en Slovaquie, j'ai connu Continental qui est parti en Roumanie, Goodyear parti en Pologne… Ça fait maintenant trente ans que ça dure dans l'ameublement, dans le textile, dans la chimie, dans la métallurgie, ainsi de suite. Pourquoi ça dure depuis trente ans ? Parce que ce sont des ouvriers qui sont touchés, et donc on n'en a rien à foutre. Si c'étaient des acteurs qui étaient mis en concurrence de la même manière avec des acteurs roumains, ça poserait problème immédiatement. Si c'étaient des journalistes, quand on touche à l'avance fiscale des journalistes, ça fait des débats, y'a des tribunes dans les journaux. Mais imaginons que ce soient les députés, qu'on dise les députés ne sont pas assez compétitifs. Un député français coûte 7610 euros par mois, un député polonais coûte 2000 euros par mois. Et encore, je suis modéré, parce qu'au Bangladesh, un député c'est 164 euros. Mais imaginons qu'on dise : demain, il faut délocaliser l'hémicycle à Varsovie. Immédiatement, y'aurait des débats à l'Assemblée nationale, y'aurait un projet de loi. Ça fait quarante ans que ça dure pour les ouvriers, et y'a pas de projet de loi. Donc dans ce pays, y'a peut-être des sans-dents, y'a surtout des dirigeants sans cran. Donc François Hollande, maintenant, il a l'occasion de montrer sur le dernier fil que son adversaire, c'est la finance, qu'il peut faire des réquisitions, qu'il peut interdire les produits Whirlpool sur le territoire français. Qu'il puisse sortir de l'impuissance et se bouger le cul. » 

    François Ruffin sera coupé par la musique au moment de remercier la famille Klur, les héros de son film, et Marie-Hélène Bourlard, la déléguée CGT. 

    Une petite partie de son discours ! 


    4 commentaires
  • Paul Lederman condamné à verser plus de 400 000 euros aux fils de Coluche

    Les fils de Coluche, en conflit ouvert depuis la mort de leur père avec son producteur Paul Lederman, ont obtenu ce mardi de la cour d'appel de Paris plus de 400 000 euros d'arriérés de redevances pour une série de 12 sketches.

    La cour a cependant infirmé en partie le jugement de première instance qui avait condamné le producteur à verser plus d'un million d'euros aux deux héritiers en retenant neuf sketches supplémentaires dont le fameux Schmilblick, écartés en appel.

    Les juges ont également condamné Paul Lederman à verser à Romain et Marius Colucci une provision de 20 000 euros à valoir sur l'exploitation des douze oeuvres retenues depuis le jugement de première instance, en septembre 2009.

    20 ans de combat judiciaire

    Parmi ces douze sketches figurent des grands succès de l'artiste disparu le 19 juin 1986, comme L'Histoire d'un mec sur le pont de l'Alma, Gugusse, Je me marre ou encore le CRS arabe. "Cet arrêt confirme que les éditions Paul Lederman n'ont pas tenu leurs engagements contractuels pendant 30 ans", a réagi auprès Me Isabelle Wekstein, avocate des héritiers, tout en se disant "déçue que la cour n'ait pas été aussi loin que le tribunal, en excluant certains sketches de l'évaluation de notre préjudice".

    "Après plus de 20 ans de combat judiciaire contre les héritiers de Coluche, la société de Paul Lederman a obtenu aujourd'hui de la Cour d'appel de Paris un arrêt qui juge que sa société est titulaire des droits relatifs à l'album de Coluche Enregistrement Public Volume 2 qui contient notamment les titres emblématiques Le flic, Le Schmilblick, L'auto-stoppeur, L'ancien combattant ou encore Tel père, tel fils, ont salué de leur côté dans un communiqué les avocats du producteur, Mes Jean-Daniel Bretzner et Eve Duminy.

    L'héritage de Coluche en question

    Le conflit avait débuté en 1986, quand le fisc avait réclamé, à la mort de Coluche, quelque 6,1 millions de francs (près d'un million d'euros). Une somme que l'ex-épouse de l'artiste, Véronique Colucci, avait refusé de payer. En 1988, elle avait fini par céder à Paul Lederman, contre 1,5 million de francs (plus de 150 000 euros) les droits sur les sketches que Coluche lui avait laissés lors de leur divorce.

    Un acte que Romain et Marius Colucci ne digéreront jamais. Devenus adultes, ils revendiquent, dès 1991, la totalité de l'héritage. C'est le début d'une longue guerre judiciaire. En 1998, Romain et Marius revendiquent leurs droits sur 31 sketches, parmi lesquels le Schmilblick ou l'Histoire d'un mec, qui n'étaient pas, d'après eux, compris dans l'accord signé par leur mère.

    Un non-lieu pour Lederman

    En 2010, le tribunal de grande instance de Paris avait condamné Paul Lederman à verser aux enfants de Coluche la somme d'1,1 million d'euros au titre des droits dus depuis 1978 sur 21 sketches. Une décision contre laquelle le producteur avait fait appel.

    En 2008, les deux fils Colucci avaient également déposé une plainte, au pénal cette fois, notamment pour "faux et usage de faux", accusant Paul Lederman et sa société PPL d'avoir produit un faux dans le cadre d'une procédure civile engagée en 1998. En 2014, le producteur a bénéficié d'un non-lieu définitif dans cette affaire.

    L'Express


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique