• Surprise de la connerie de Bayrou !

     


    3 commentaires

  • 3 commentaires
  • Vive Zemmour,  à bas BHL, il en dit des conneries ! !


    5 commentaires

  • 3 commentaires
  • Le chroniqueur Eric Zemmour est particulièrement frappé de voir avec quelle facilité les Français se sont soumis aux mesures de confinement, et surtout le rôle que jouent les médias, qualifiés pour l'occasion de "pousse-au-crime" contre les libertés.

    D'accord, je suis un peu en retard   happy


    3 commentaires

  • 2 commentaires
  • Je viens de tout écouter  entièrement, un peu long mais très intéressant, c'est vous qui voyez !


    2 commentaires
  • Vive Zemmour, vive Raoult !


    2 commentaires
  • Éric Zemmour s’attaque à Laurent Ruquier qu’il juge "sectaire"

    Pour ce second numéro post-confinement, Jacques Sanchez reçoit en exclusivité dans "Face aux médias" sur Non Stop People ce mercredi 27 mai Éric Zemmour. Le journaliste politique n’a notamment pas mâché ses mots à l’encontre de Laurent Ruquier.

     

    De 2006 à 2011, Éric Zemmour a fait les beaux jours de l’émission "On n’est pas couché" présentée sur France 2 par Laurent Ruquier. Le polémiste et son acolyte – devenu depuis un de ses plus grands amis – Éric Naulleau décryptaient et critiquaient l’actualité politique et culturelle chaque samedi soir. Invité de "Face aux médias", le chroniqueur qui officie maintenant sur Cnews revient sur cette époque. "J’ai appris en marchant (…) J’ai accepté très vite, ça m’amusait, ça m’intéressait, je sentais chez Laurent Ruquier et Catherine Barma à l’époque, depuis ça a changé, une grande liberté", explique-t-il. "Ils étaient ouverts, ils n’étaient pas devenus sectaires, ils le sont devenus après", continue Éric Zemmour, qui s'est fait récemment agressé. Si à l’époque, l’heure était à l’entente, la relation entre Laurent Ruquier et l’écrivain est loin d’être au beau fixe aujourd’hui.

    "Il n’a pas tenu sa parole"

    "Laurent Ruquier, je ne suis plus en contact avec lui, depuis longtemps", avoue Éric Zemmour. "Je n’ai pas du tout apprécié ce qu’il m’a fait pour la sortie de mon dernier livre où il m’avait promis de m’inviter et où il n’a pas tenu sa parole", explique le chroniqueur de Christine Kelly. "Je trouve cela assez médiocre de sa part surtout que je crois avoir contribué un petit peu au succès de cette émission qui a duré 15 ans. (…) Je crois que j’y suis un peu pour quelque chose", indique encore le journaliste politique sur Non Stop People. "Enfin bon, je ne compte pas sur la reconnaissance des gens donc l’ingratitude humaine fait partie de mon logiciel, je le sais", conclut Éric Zemmour sur le volet Laurent Ruquier. Il a été annoncé ily  a quelques semaines qu’"On ‘est pas couché" ne reviendrait pas sur France 2 à la rentrée prochaine.

    Non Stop Oeople


    2 commentaires
  • Eric Zemmour, sur C News, vent debout contre la loi liberticide Avia : « Le CSA applique la loi, mais moi je conteste ces lois […] On va donner à des groupes privés et étrangers comme Facebook, le droit de décider à la place de la justice. Mark Zuckerberg a élu un conseil suprême qui va décider à sa place. On déjà sait qu’il y a une yéménite proche des Frères musulmans et une personne lié à George Soros.»


    2 commentaires
  • L’agresseur présumé d’Eric Zemmour interpellé et déféré devant le parquet de Paris

    L’homme qui a agressé Eric Zemmour a été interpellé et déféré devant le parquet de Paris, selon une information de « l’Express » ce mardi 5 mai.

    Dans une première vidéo diffusée samedi sur Snapchat, cet homme avait filmé le polémiste qui marchait dans la rue portant deux sacs dans ses mains. On l’entendait proférer des insultes à son encontre et le menacer. Dans une seconde vidéo, postée un peu plus tard, il affirmait cette fois lui avoir craché dessus.

    Dans la foulée, Eric Zemmour avait déposé plainte et le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour « violences » et « menaces ». Très relayées sur les réseaux sociaux, les images avaient provoqué un grand nombre de réactions indignées. L’employeur du polémiste, la chaîne CNews, mais aussi la Licra, avaient dénoncé l’agression subie par l’éditorialiste, tout comme plusieurs personnalités dont la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, le président des Républicains Christian Jacob, ou celui du Sénat Gérard Larcher. Eric Zemmour a même reçu un coup de fil de soutien de la part d’Emmanuel Macron en personne.

    Sur CNews, dans l’émission « Face à l’info » dont il est chroniqueur permanent, l’auteur du best-seller « le Suicide français » s’est lui-même exprimé au sujet de son agression : « Je m’en tiens à mon analyse historique. Ces islamo-racailles sont le bras armé d’une guerre de civilisation, d’un djihad permanent qui pourchasse les infidèles. »

    L'OBS


    3 commentaires
  • Une vidéo diffusée initialement sur Snapchat montre le polémiste insulté et menacé par un homme alors qu’il marche seul dans les rues de la capitale.

    Le parquet de Paris a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête pour « violences » et « menaces » après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une agression, par son auteur présumé, visant le polémiste Eric Zemmour.

    Dans cette vidéo, diffusée initialement sur le réseau Snapchat, un homme filme jeudi Eric Zemmour marchant seul, un cabas à la main, dans une rue de Paris. L’homme le suit sur plusieurs dizaines de mètres, l’insulte à plusieurs reprises et le menace. Plus tard, il se filme face caméra et affirme avoir craché sur Eric Zemmour.

    L’enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), selon le parquet de Paris.

    «Éric Zemmour est indifférent à la peur»

    De nombreuses personnalités politiques ou médiatiques ont dénoncé cette agression ou apporté leur soutien à Eric Zemmour, parmi lesquelles la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, le président des Républicains Christian Jacob, celui du Sénat Gérard Larcher, mais aussi son employeur la chaîne CNews ainsi que la Licra.

     

    « Éric Zemmour est indifférent à la peur. Mais en tant que son avocat, je ne laisserai rien passer », a déclaré son défenseur, Me Olivier Pardo, dans un message posté vendredi sur Twitter. Sollicité le même jour, il n’avait pas répondu.

    Un procès renvoyé

    Eric Zemmour doit par ailleurs comparaître pour « injure publique à caractère racial » et « provocation publique à la haine raciale » après une charge contre l’immigration et l’islam lors d’une Convention de la droite, fin septembre, à Paris. Le procès, initialement prévu en janvier, a été renvoyé.

    Par ailleurs, le polémiste a occasionné à la chaîne CNews une mise en demeure en décembre pour des déclarations sur l’islam et la colonisation de l’Algérie.

    Mi-septembre, il a été définitivement condamné, après le rejet de son pourvoi en cassation, à 3000 euros d’amende pour provocation à la haine religieuse après des propos anti-musulmans tenus cette fois en 2016, dans l’émission « C à vous » sur France 5. Dans cette dernière affaire, son avocat a intenté un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

    Le Parisien

    Certains ont l'air pour Zemmour mais ils sont contre  !

    À droite, les personnalités étaient très remontées. Marion Maréchal donne sans hésitation son soutien à Eric Zemmour, « dont la voix courageuse ne faiblira pas suite à une agression aussi médiocre et vulgaire », dit-elle. 

    LIEN :

    https://www.valeursactuelles.com/societe/naulleau-fourest-menard-des-personnalites-de-gauche-droite-denoncent-lagression-de-zemmour-118873


    4 commentaires
  • Eric Zemmour agressé en pleine rue, Emmanuel Macron lui téléphone*

    Eric Zemmour a été suivi et violemment insulté dans la rue vendredi tandis qu’il faisait ses courses pendant le confinement. La scène, qui s’est déroulée dans le neuvième arrondissement de Paris, a été filmée puis mise en ligne sur les réseaux sociaux par un homme se faisant appeler «Haram la gratuité». Ce dernier ajoute avoir craché sur le chroniqueur.

     

    Selon des informations de «Valeurs actuelles», le président de la République a téléphoné à Eric Zemmour pour lui faire part de son soutien. L’appel téléphonique s’est déroulé dans la soirée, aux alentours de 20 heures, soit près de 24 heures après la diffusion, écrit le journal. Emmanuel Macron s’est entretenu environ 45 minutes avec le polémiste.

    "Ce n’est pas une question de personnes, c’est une question de principes"

    De nombreuses personnalités politiques ont réagi à cette agression. Le président du Sénat Gérard Larcher l’a qualifié d’ «intolérable et injustifiable» : «Il faut que l’auteur de cette agression, qui revendique son geste sur les réseaux sociaux, soit interpellé».

    «Les injures publiques et les menaces d’agressions sexuelles sont injustifiables, qu’elles visent une femme ou un homme, Eric Zemmour ou nos amies, dans la rue ou sur Twitter ! Ce n’est pas une question de personnes, c’est une question de principes», a écrit Marlène Schiappa sur Twitter.

    Eric Ciotti a envoyé «tout [son] soutien à Eric Zemmour agressé en pleine rue par une racaille qui l’a insulté et lui a craché dessus alors qu’il faisait ses courses». «Pauvre France. Un pays où un intellectuel et journaliste se fait agresser n’est plus la patrie de Voltaire», a ajouté le député LR.

    Paris Match

    Téléphoner à Zemmour, c'est bien mais poursuivre cette racaille, ce serait mieux! 


    4 commentaires
  • Éric #Zemmour agressé en pleine rue par une racaille qui l’a insulté et lui a craché dessus alors qu’il faisait ses courses.

    Video de la racaille :

    https://www.youtube.com/watch?v=-2T9HI3diTk


    4 commentaires
  • Retrouvez toutes les interventions d'Eric Zemmour sur https://ericzemmour.org/


    4 commentaires
  • Mettre directement à 18,10 ! Vers la fin, on parle de Stendhal !


    3 commentaires
  • Très intéressant comme d'habitude ! Vive Zemmour !


    5 commentaires
  • LIEN de l'article : entretien de Zemmour et un journaliste suisse :

    https://vk.com/video537996194_456239158

     

    LIEN du site L'islam pour les nuls :

    http://lislampourlesnuls.blogspot.com/2019/11/


    3 commentaires
  • Institut du monde arabe : le gros mensonge de Jack Lang face à Eric Zemmour

    Face aux propos d'Eric Zemmour dans “Face à l'info” sur le financement de l'Institut du monde arabe, Jack Lang, président de l'Institut, a crié au mensonge. A tort. Explications.

    « Vous êtes le président de l'Institut du monde arabe, évidemment il faut bien défendre votre point de vue. Je rappelle que l'Institut du monde arabe est financé, en partie, par des pays du Golfe...». Envoyé tel un boulet par Eric Zemmour, cette phrase restera en suspens : « Il [Eric Zemmour] vient une fois de plus d'affirmer un mensonge » coupe immédiatement Jack Lang, président de l'Institut du monde arabe et ancien ministre de la Culture, venu défendre son dernier livre « La langue arabe, trésor de France » sur le plateau de Face à l'info. 

     

    Une simple et rapide vérification permet pourtant de constater qu'Eric Zemmour n'a pas « une fois de plus » menti, mais bien dit la vérité. En janvier 2017, l'AFP rapporte ainsi un don de l'Arabie saoudite de 5 millions d'euros pour la rénovation et la modernisation du centre culturel parisien dédié au monde oriental. Toujours selon l'agence de presse, une plaque de remerciements est alors installée lundi 16 janvier en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères, de l'ambassadeur du Royaume...

     
    .....Valeurs Actuelles

    5 commentaires
  • Eric Zemmour Vs Jack Lang : Le Face-A-Face (C NEWS Face à l'Info du 25/02/2020 )

     

    Jack Lang était invité de "Face à l'Info" sur CNEWS mardi 25 février. L'ancien ministre de la Culture et de l'Education nationale est venu présenter son dernier livre, "La langue arabe, trésor de France". Face à Eric Zemmour, le ton est monté et Jack Lang a menacé de quitter le plateau…

     

    Mardi 25 février, Jack Lang est venu présenter son dernier livre, "La langue arabe, trésor de France" sur le plateau de CNEWS. Face à lui un certain Eric Zemmour, dont l'opinion différait évidemment. Très vite, le ton est d'ailleurs monté. L'ancien ministre de la Culture et de l'Education nationale prône la reconnaissance de la langue arabe en France : "Une grande partie du savoir de l'Antiquité passait par les Grecs ou par les Hébreux" a-t-il d'ailleurs débuté avant d'être coupé par Eric Zemmour, "Depuis 20 ans on nous apprend une erreur". Opposés sur la question les deux hommes ont poursuivi leur échange tendu jusqu'à ce que Jack Lang menace de quitter le plateau : "Ecoutez, laissez notre ami achever l'émission, arrêtons-là ! Vous m'invitez pour parler d'un livre, je n'ai pas envie d'entendre vos fausses leçons d'Histoire". 

    L'atmosphère était tendue entre Jack Lang et Eric Zemmour

    L'ancien ministre continue, "C'est votre fanatisme qui l'emporte sur tout, votre obscurantisme qui domine la raison". Si l'émission animée par Christine Kelly s'est poursuivie, la tension est restée palpable. Eric Zemmour a même accusé Jack Lang de faire le jeu des extrémistes : "En parlant de l'arabe comme vous le faites, vous êtes l'idiot utile des Frères musulmans. Ils essaient de réarabiser pour réislamiser". L'ancien ministre qui est finalement resté sur le plateau lui a alors répondu : "C'est vous l'agent de l'islamisation. Vous voulez laisser l'apprentissage de l'arabe entre les mains de propagandistes et de manipulateurs alors que je souhaite que l'enseignement des langues se fasse à l'intérieur de l'école".

    Non Stop People


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique