• Les audiences de CNews ont-elles augmenté depuis l'arrivée d'Eric Zemmour ?

    Depuis le 14 octobre, Eric Zemmour participe à l'émission «Face à l'info», diffusée quatre fois par semaine entre 19 heures et 20 heures sur la chaîne CNews. Sur cette tranche horaire, la présence du polémiste a permis à la chaîne d'augmenter largement ses audiences.

    Question posée par Joseph le 14/11/2019

    Bonjour,

    Nous avons reformulé votre question, qui était à l’origine : «L’émission de CNews, qui donne une liberté de parole à Zemmour, marche-t-elle bien ? Où en sont les boycotts ? Sont-ils efficaces ?»

    Depuis le 14 octobre, le polémiste Eric Zemmour, définitivement condamné pour provocation à la haine raciale en septembre, est employé de la chaîne CNews. Il intervient quatre fois par semaine dans une émission intitulée Face à l’info, animée par Christine Kelly, ex-membre du CSA, et diffusée du lundi au jeudi de 19 heures à 20 heures.

    Son arrivée a été mouvementée : les journalistes de CNews s’y sont d’abord opposés. Plusieurs personnalités ont ensuite décidé de boycotter la chaîne tant qu’Eric Zemmour y serait présent. Enfin, pour éviter le boycott d’annonceurs non désireux d’être associés au polémiste, la chaîne s’est volontairement privée de publicités pendant toute la durée de l’émission. Un mois et une semaine après l’arrivée de Zemmour sur l’antenne, c’est toujours le cas.

    Qu’en est-il des audiences de cette tranche horaire sur CNews, autrefois occupée par l’émission Punchline, présentée par Laurence Ferrari ? Elles ont très largement augmenté. Les 22 émissions diffusées de Face à l’info, diffusées entre le 14 octobre et le 20 novembre, ont réuni en moyenne 194 000 téléspectateurs, soit 1 % de part d’audience (chiffres Médiamétrie). C’est beaucoup plus qu’avant, sur la même tranche horaire. Selon les chiffres de Médiamétrie, entre le 26 août et le 10 octobre, 83 000 personnes, en moyenne, étaient devant CNews entre 19 heures et 20 heures. Depuis l’arrivée de Zemmour, ils sont en moyenne 194 000.

    Le passage en léger différé de l’émission, fin octobre, décidée par CNews après plusieurs sorties polémiques de Zemmour sur les musulmans, les homosexuels ou la colonisation en Algérie, n’a rien changé aux audiences. Depuis le 6 novembre, l’émission réunit même systématiquement plus de 200 000 téléspectateurs, lui permettant désormais de passer régulièrement devant BFM TV et LCI entre 19 heures et 20 heures.

    Cordialement

    Libération


    3 commentaires
  • Macron en Chine, les migrants soignés gratuitement, notre présence au Mali, etc.

    Plusieurs interventions de Zemmour avant le  face à face Zemmour et Henri Pena-Ruiz


    2 commentaires
  • On parle aussi de la souffrance animale et ensuite de la liberté d'expression est-elle en danger ?.21mn39 (cela fait 3 ans en France que Zemmour, quand il se déplace pour ses entretiens, il est protégé par des CRS !)


    2 commentaires
  • Bravo Zemmour ! Article de Macron dans Valeurs actuelles

    Retrouvez toutes les interventions d'Eric Zemmour sur http://www.ericzemmour.org/
    1ère partie de l'émission "Face à l'info" du 30 octobre 2019.
    IMPORTANT : Merci de vous abonner à la chaîne de secours Dissident Officiel 2 : https://www.youtube.com/channel/UC-14...


    3 commentaires
  • CNews ne diffusera plus Eric Zemmour en direct

    Plusieurs déclarations de l'essayiste dans l'émission "Face à l'info" ont suscité l'indignation. Cette mesure était recommandée par le comité d'éthique de Canal+.

    CNews ne diffusera plus en direct Face à l'info, sa nouvelle émission avec Eric Zemmour, qui sera désormais enregistrée avec un léger différé, a indiqué ce mardi le groupe Canal+, confirmant une information de Franceinfo. Le comité d'éthique de Canal+, saisi par les élus du personnel, avait recommandé à CNews d'appliquer une mesure de ce genre, pour "assurer les conditions d'une parfaite maîtrise éditoriale".

    Canal+ a recruté le polémiste Eric Zemmour pour cette émission quotidienne, diffusée depuis la mi-octobre sur la chaîne d'info CNews à 19h, et dont le polémiste est l'éditorialiste vedette. Et ce en dépit de l'intense controverse déclenchée par son discours très virulent sur l'islam et l'immigration prononcé fin septembre à la "Convention de la droite", et la confirmation peu de temps après d'une condamnation judiciaire pour "provocation à la haine religieuse".

    Déclarations controversées

    Plusieurs déclarations d'Eric Zemmour dans cette nouvelle émission ont suscité l'indignation, notamment sur les musulmans, les homosexuels ou la colonisation en Algérie (il s'est dit, en tant que Français, "du côté" du général Bugeaud qui, lorsqu'"il arrive en Algérie, commence à massacrer les musulmans et même certains juifs").

    Il a dopé l'audience de CNews, qui bat grâce à lui des records (hors émissions spéciales gilets jaunes) sur cette tranche horaire. De nombreuses organisations, personnalités et associations, dont La France Insoumise, la CGT ou encore Caroline de Haas, ont annoncé qu'elles n'iraient plus sur CNews tant que la chaîne donnera la parole au polémiste.

    Le CSA a de son côté confirmé à plusieurs reprises avoir été saisi à propos de Face à l'info, mais ne s'est pas encore prononcé sur ce cas, alors que deux partis, le PCF et EELV, l'ont appelé à prendre des sanctions au plus vite.

    Mise en garde du CSA à LCI

    Le CSA a adressé la semaine dernière une mise en garde à LCI pour avoir diffusé en direct le discours d'Eric Zemmour à la "convention de la droite", un format qui n'avait pas permis à la chaîne d'apporter une "contradiction adéquate" à ses propos.

    Le régulateur de l'audiovisuel en a profité pour rappeler à toutes les télévisions et radios que "la liberté d'expression, y compris sous des formes polémiques, tout comme la liberté éditoriale, ne saurait justifier la diffusion de propos susceptibles d'inciter à la haine ou aux discriminations".

    L'Express

    Quelle bande d'enfoirés !

    Plus de liberté d'expression en France !


    4 commentaires
  •  


    4 commentaires
  • Eric Zemmour écrase admirablement Bernard-Henri Lévy sur les Kurdes, l'antisémitisme, Vichy, etc. C NEWS

    Un des nombreux commentaires  sur youtube :

    INCROYABLE que BHL ose encore montrer sa gueule à la TV... Surtout pour dire autant de mensonges et de conneries ! Ce mec est à vomir ! Un grand bravo à Zemmour !!!
     
    J'ai regardé l'émission hier soir sur C News ! Un vrai bonheur ! Vive Zemmour !

    9 commentaires
  • Des membres de Canal demandent le départ de Zemmour

    Les élus du personnel protestent contre la décision du groupe, qui a recruté le polémiste pour la nouvelle émission quotidienne: «Face à l'info».

    Les élus du personnel du groupe Canal ont unanimement demandé lundi le départ d'Eric Zemmour de l'antenne de CNews, a-t-on appris de source syndicale, confirmant une information du site Les Jours.

    Une motion approuvée par l'ensemble des représentants du personnel a été présentée à la direction lors d'une réunion du Comité social et économique (CSE) de Canal , entreprise qui détient la chaîne d'info CNews.

    «Image du groupe»

    «Les membres du CSE de l'UES (unité économique et sociale, NDLR) Canal demandent à la direction de cesser sa collaboration avec Éric Zemmour et de le retirer de l'antenne de CNews pour des raisons évidentes sur le plan économique, sur la sécurité des personnels, sur l'image du groupe et sur l'éthique», indique le texte de cette motion, que l'AFP a pu consulter.

    Les élus du personnel entendaient ainsi protester contre la décision du groupe, qui a recruté le polémiste pour une nouvelle émission quotidienne baptisée «Face à l'info», diffusée depuis la mi-octobre sur la chaîne d'info CNews et dont il est l'éditorialiste vedette.

    Un retour sur CNews (ex-iTELE) décidé malgré l'intense controverse déclenchée par son discours très virulent sur l'islam et l'immigration prononcé fin septembre à la «Convention de la droite», et la confirmation en septembre d'une condamnation judiciaire pour «provocation à la haine religieuse».

    «Retombées négatives»

    Le recrutement d'Eric Zemmour a déclenché d'importants remous en interne. Il avait déjà été vivement critiqué par la Société des rédacteurs de CNews et la Société des journalistes de Canal , qui s'inquiètent de même des «retombées négatives» qu'elle pourrait avoir sur l'image de la chaîne, du groupe et de ses journalistes, et ces organisations ont également réclamé son départ.

    En outre, certaines personnalités ont décidé de ne plus se rendre dans les émissions de CNews pour protester contre la présence à son antenne du polémiste. Et la CGT a annoncé également ce lundi que plus aucun représentant de sa direction nationale ne s'y rendrait, tant qu'il «continuera de distiller librement ses paroles haineuses sur cette chaîne».

    Le syndicat estime que «les idées d'exclusion, de haine, de xénophobie, de LGBTphobie, de racisme, ne peuvent être banalisées dans la parole publique», et demande «à la direction de la chaîne de prendre ses responsabilités».

    La Tribune de Genève

    J'espère que Zemmour va rester sur C News !


    13 commentaires
  • Ajoutée le 19 mars 2019

    Qu’est-ce qu’être Français aujourd’hui ?... Face à face exclusif entre Éric Zemmour et Yassine Belattar dans L’Heure des Pros présentée par Pascal Praud.

    J'espère que vous regarderez en entier ! Zemmour dit tellement la vérité !

     

    Ajoutée le 26 mars 2019

    L'humoriste Yassine Belattar, visé par plusieurs plaintes pour menaces de mort et harcèlement au travail, a été placé en garde à vue mardi matin à Paris. Humoriste, animateur radio, propriétaire d’un théâtre, Yassine Belattar a plusieurs cordes à son arc. Portrait.

    Zemmour, c'est vraiment le meilleur ! Vive Zemmour !


    6 commentaires
  • Zemmour a raison comme d'habitude !!!


    7 commentaires

  • 5 commentaires
  • Et bien, ferrero peut garder sa pub pour sa merde de Nutella ! Vive Zemmour !


    4 commentaires
  • « Nous n’irons plus sur CNews tant que la chaîne prévoit de donner une audience inégalée et quotidienne à ce polémiste d’extrême droite. » A quelques heures des premiers pas d’Eric Zemmour sur la chaîne d’info, une douzaine de personnalités dénoncent dans une tribune la place accordée au polémiste condamné pour incitation à la haine raciale. Elles annoncent aussi qu’elles vont désormais boycotter CNews.

    « Ce n’est pas la pluralité des opinions que nous réfutons », écrivent Caroline de Haas (membre de #NousToutes), Maxime Combes (porte-parole d’Attac), Laurence De Cock (historienne) ou encore Guillaume Mélanie (Urgence Homophobie) dans cette tribune publiée par Mediapart ce lundi 14 octobre.

    « Mais il y a un moment où certaines voix, d’inspiration suprémaciste, dépassent toutes les bornes, tombent sous le coup de la loi, et qu’il devient criminel de leur donner une telle audience. Le racisme, l’appel à la haine et à la violence contre les minorités sont des délits ! »

    « Zemmour a été condamné pour provocation à la haine. La haine ! Et les crimes contre l’humanité commis lors de la Seconde Guerre mondiale ont d’abord été des discours de haine […] »

    Valérie Trierweiler aussi !

    Un peu plus tôt, Valérie Trierweiler, l’ex-compagne de François Hollande, avait elle aussi indiqué qu’elle allait boycotter CNews, une décision annoncée sur le plateau même de la chaîne d’info, face à Laurence Ferrari :

    "C’est la dernière fois que je viens dans votre chaîne puisqu’elle accueille Eric Zemmour […] La limite de la liberté, elle se situe là où commence la loi », a déclaré Valérie Trierweiler.

    Ces derniers jours, plusieurs responsables politiques ont annoncé leur boycott, notamment les députées La République en Marche Fiona Lazaar et Caroline Janvier.

    Les annonceurs s’y sont mis eux aussi, cette fois au sujet de l’émission « Zemmour et Naulleau » diffusée sur Paris Première, une chaîne du groupe M6, propriété de RTL Group. Interpellés sur Twitter par le collectif « Sleeping Giants », les marques Nutella, la Maaf, la Maif, Monabanq, Groupama, le groupe PSA ont fait savoir qu’ils n’achèteraient plus de spots publicitaires.

    « Un appel à la guerre civile »

    Eric Zemmour fait ses débuts sur CNews ce lundi 14 octobre à 19 heures, dans « Face à l’info », une émission de débats d’une heure dont il est la vedette – une décision qui a suscité une crise au sein même de la chaîne info du groupe Canal+, appartenant à Vincent Bolloré.

    « Le discours d’Eric Zemmour est, à demi-mot, un appel à la guerre civile »

    Le 28 septembre, invité par l’ex-députée d’extrême droite Marion Maréchal, Eric Zemmour avait prononcé un discours dans lequel il dénonçait une « guerre d’extermination de l’homme blanc hétérosexuel » et appelait à « se battre » contre des musulmans assimilés à des « colonisateurs ». Ce discours « est, à demi-mot, un appel à la guerre civile », selon l’historien Gérard Noiriel. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence ».

    L'OBS

    Tous ceux qui sont contre Zemmour doivent être contents des quatre morts à la Préfecture de police de Paris !

    On en a rien à faire de l'avis de la Trierweiler !


    5 commentaires
  • Après son discours à la «convention de la droite», la mise au point d’Eric Zemmour

    Je viens de faire cette copie d'écran sur la video indiquée plus bas

    Après son discours à la «convention de la droite», la mise au point d’Eric Zemmour

    puis celle-là !

    Dans son émission «Zemmour et Naulleau» mercredi soir sur Paris Première, le polémiste a dû s’expliquer.

    Zemmour le retour. Depuis ses propos controversés samedi lors de la « convention de la droite », puis l'ouverture lundi d'une enquête par le Parquet de Paris pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence », sur fond d'embarras dans les rédactions qui l'emploient, le polémiste s'était tu.

    Jusqu'à ce mercredi soir, lorsqu'il a repris le chemin de l'émission de débats « Zemmour et Naulleau » sur Paris Première, la chaîne payante du groupe M 6 qui l'avait sermonné mardi en privé après ses propos polémiques.

    « Samedi, vos mots ont de nouveau choqué, une partie de nos téléspectateurs, et moi à titre personnel » lui a lancé d'emblée la présentatrice Anaïs Bouton, déplorant « la violence et l'outrance d'un texte de campagne » et le pressant de clarifier sa position entre « éditorialiste, polémiste ou homme politique ».

    Selon Zemmour, «tous les journalistes font de la politique»

    Dans cette émission où il officie depuis huit ans, Eric Zemmour s'est défendu point par point, durant une dizaine de minutes. Sa présence à la tribune, samedi ? « Cette réunion n'est pas autour de Madame Maréchal. L'objectif, c'était de rassembler des gens de toutes les droites et aussi de tous les horizons. Ce n'était pas une réunion électorale » a-t-il jugé.

    Sa posture aujourd'hui dans le débat public ? A l'entendre, elle vise à « défendre des idées, des convictions, un projet de société ». « De la politique, nous en faisons tous : quand le journal le Monde m'agonit d'insultes, il en fait. Quand Laurent Joffrin me traite de factieux, il en fait […] Tous les journalistes font de la politique » a-t-il lancé.

     

    Puis Eric Naulleau, son contradicteur historique, est entré en scène. Celui qui s'est présenté comme son « ami indéfectible » lui a confié sa « consternation ». « Pour moi, tu as franchi toutes les limites sur des thèmes qui me sont chers […] Ce que tu dis, c'est une insulte envers tous les musulmans de France, dont la plupart vivent paisiblement, c'est une insulte envers tous ceux qui ont subi le nazisme. Quand tu mets un signe d'égalité entre nazisme et islam, je trouve cela inqualifiable et indigne ».

    «Tu t'es abaissé au plus bas niveau démagogique»

    Sans rien renier de ses propos samedi, Zemmour a insisté : : « L'islam est une religion totalitaire qui prend en charge les individus, que ça te plaise ou non. J'ai le droit de le dire », lui a-t-il rétorqué. L'échange, courtois, s'est poursuivi, Eric Zemmour exposant qu'il « n'injurie personne ». « Dans ce discours, tu t'es abaissé au plus bas niveau démagogique pour gagner une salle à ta cause. Tu t'égares » l'a repris Naulleau.

     

    Après ces mises au point, l'invité Fabrice Luchini a ramené un peu de chaleur en plateau, invitant « ceux qui ont des inquiétudes à venir dialoguer et peut-être ramener Zemmour dans le chemin d'une démocratie heureuse ». Egalement invitées à débattre de l'actualité, Isabelle Saporta, qui forme un ticket pour la mairie de Paris avec Gaspard Gantzer, et l'éditorialiste Carole Barjon ont justifié leur présence. « Il faut être là pour combattre vos idées plutôt que de vous victimiser » a lancé Saporta. « La diabolisation n'a jamais rien donné » a abondé Carole Barjon.

    Le Parisien

    J'epère que vous allez pouvoir voir la video, patience, au début noir :

    https://video-streaming.orange.fr/actu-politique/zemmour-naulleau-02-octobre-2019-CNT000001jHZHF.html

    J'ai regardé l'émission hier soir sur Paris première.

    Luchini excellent comme dab !

    Belle intervention de Sandrine Sarroche

    La présentatrice Anaïs Bouton m'a écoeuré par ses dires au début, elle a précisé aussi que deux types invités n'étaient pas venus à cause de Zemmour.

     Naulleau toujours aussi nul (rire)


    4 commentaires
  • #JeSoutiensZemmour : NON à la censure, OUI à la liberté d’expression !

     

    Merci de signer la pétition pour défendre ZEMMOUR :

     https://damocles.co/zemmour-censure-liberte-expression/

     

     En signant cette pétition, vous défendez la liberté d’expression face à la censure politique.
    Vous défendez VOTRE liberté.

    Mobilisez-vous maintenant.
    Signez la pétition et partagez-la avec un maximum de gens autour de vous !

    Naturellement, j'ai signé ! Et vous ?


    10 commentaires
  • Si la réalité est violente, comment sa description pourrait-elle ne pas l’être ? Éric Zemmour constate journalistiquement la colonisation islamique par l’immigration massive. Il semble que ce soit déjà trop pour certains, qui veulent le faire taire par tous les moyens. Aujourd’hui, Éric Zemmour risque sa vie. Le lanceur d’alerte le plus célèbre de France risque deux morts : la mort sociale par licenciement, et la mort tout court par assassinat.

     

    LIEN de l'article ou vous pourrez voir toutes les menaces de mort :

    https://lincorrect.org/eric-zemmour-en-danger-de-mort/ 


    6 commentaires
  • Le parquet ouvre une enquête contre Zemmour pour injures publiques et provocation à la discrimination

    L'enquête ouverte par le parquet de Paris porte sur des propos tenus par le polémiste sur l'immigration et l'islam lors de la Convention de la droite.

    Le parquet de Paris a annoncé ce mardi l'ouverture d'une enquête après des propos d'Eric Zemmour sur l'immigration et l'islam à la convention de la droite, a appris BFMTV. Les investigations visent des propos assimilés à des injures publiques en raison de l'origine ou de l'appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

    L'enquête porte également sur une provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée. Cette enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

    BFM.TV

    Contrairemeent à macron, quand Zemmour parle, c'est pour dire quelque chose que l'on comprend !

    Il ferait mieux d'arrêter les gentils vendeurs de drogue des banlieues !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique