• Tuerie en Californie: «Chérie, je t'aime», le policier qui est intervenu est «mort en héros»

    Tuerie en Californie: «Chérie, je t'aime», le policier qui est intervenu est «mort en héros»

    Ron Helus fait partie des 13 personnes tuées dans un bar, mercredi soir...

    « Chérie, je dois répondre à une alerte, je t’aime. » Ce sont les derniers mots que le sergent Ron Helus a dits à sa femme au téléphone avant d’intervenir et d’être tué dans la fusillade qui a fait 13 morts dans un bar de Thousands Oaks, en Californie, mercredi soir. « Il est intervenu pour sauver des vies. Il est mort en héros », a salué le shérif du comté de Ventura, Geoff Dean, jeudi. Après 29 ans de service, Ron Helus devait prendre sa retraite l’an prochain.

    Ce policier du bureau du shérif de Ventura County est arrivé le premier sur les lieux, quelques minutes après le début de la fusillade. Il a échangé des tirs avec le suspect et a été touché par plusieurs balles. Il est décédé de ses blessures à l’hôpital. Le suspect s’est suicidé après avoir abattu 12 personnes.

     

    Le suspect est un ancien soldat

    Le tireur présumé a été identifié par les autorités. Ian David Long, 28 ans, a servi dans les Marines en Afghanistan. « Nous n’avons aucune idée de ses motivations », a indiqué le shérif Dean, précisant qu’il était possible que Long ait souffert de stress post-traumatique à son retour aux Etats-Unis.

    En avril, les policiers étaient intervenus après un incident avec une arme à feu au domicile de sa mère. « Il agissait de manière irrationnelle » mais les experts en troubles psychologiques de la police n’ont « pas trouvé de raison de l’arrêter ou de l’interner ».

    20 Minutes

    Et bien, si ces experts l'avaient mis dans un hôpital psychiatrique, cela aurait éviter ce carnage !


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre à 07:10

    les psy  américains  sont aussi cons que les nôtres !

    si tout le monde avait eu  une arme,  il n' aurait pas eu  le temps de tuer  12 personnes

    2
    Rakia
    Vendredi 9 Novembre à 10:22

    13 morts sur la conscience des psychiatres incompétents,c’est bien triste !

    Trump devrait revoir sa position sur la possession des armes à feux, il est aussi 

    responsable que les psychiatres ! Toutes mes sincères condoléances aux familles 

    des victimes et en particulier au pauvre policier qui est mort en héros !

    3
    françoise
    Vendredi 9 Novembre à 14:59

    Encore une tuerie des plus absurdes et cruelle pour ceux qui  ce taré qui leur  a volé leur vie! Ce monde de psychiatres est un monde de tarés , Il faut être cinglé soi-même pour comprendre et excuser la folie des tueurs !

    4
    fripouille
    Vendredi 9 Novembre à 18:04

    Je pense que les "psy" ne se comprennent qu'entre eux. Ce n'est pas la première fois qu'une de leurs décisions fait tourner une histoire en drame.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :