• Quand Décathlon incite au braconnage d'une espèce protégée !

    Quand Décathlon incite au braconnage d'une espèce protégée !

    À fond le braconnage chez Décathlon ? Un tweet publié par le Directeur Général de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, Yves Verilhac, met le feu aux poudres. La marque de produits sportifs inciterait en effet ses clients chasseurs au braconnage d'une espèce sensible en France.

    Ce n'est un secret pour personne. Dans de nombreuses enseignes Décathlon en France, il est possible de trouver un rayon particulièrement fourni consacré à la chasse. Munitions, vêtements de camouflage, pots de glu et… appelants.

    Appelants ? 

    Nous vous avons déjà parlé des appelants par le passé sur Best Friends. Ce sont des appâts en plastique, posés directement sur la surface d'un lac ou d'un étang.

    Depuis le ciel, les oiseaux repèrent ces silhouettes et estiment donc que le plan d'eau est un espace de sécurité pour se reposer et se nourrir… sans deviner que sous une hutte (un abris creusé dans le sol) ou dans un affût, un chasseur attend pour presser la détente.

    Attendre, et tirer 

    Il existe d'indénombrables formes d'appelants en plastique, reprenant la silhouette de canards colverts, sarcelles (hiver et été), vanneaux huppés ou encore de bécassines des marais.

    Mais ce qui a provoqué la colère d'Yves Verilhac, c'est la présence d'un appelant bien particulier dans les rayons de Décathlon. Celui représentant… une barge à queue noire. Comme le rappelle la Ligue pour la Protection des Oiseaux, ce limicole au magnifique bec long et orange est un nicheur menacé en Europe. Des suivis réalisés aux Pays-Bas ont révélé un déclin effroyable : en 1955, on comptait 120 000 couples nicheurs de cet oiseau et en 2015… ils n'étaient plus que 40 000 couples.

    Moratoire 

    Face à ce déclin, un moratoire a été passé à la fin de l'été 2018. Il est donc strictement interdit cette année de chasser ce magnifique oiseau, tout comme un autre limicole qui était également concerné par ce même moratoire : le courlis cendré.

    Nous noterons que dans la très longue liste des appelants proposés par Décathlon, il est possible de trouver des reproductions de courlis cendré…

    En proposant toujours sur son site internet et dans les rayons de ses magasins des appelants à l'effigie du courlis cendré et de la barge à queue noire, Décathlon ne fait rien de plus que d'inciter… au braconnage. La logique eut été de retirer de ses rayons ces deux appelants, afin de se mettre en conformité avec la loi.

    Oh! My Mag

    Honte à cette enseigne !


  • Commentaires

    1
    françoise
    Jeudi 8 Novembre à 19:24

    Une bombe sur cette enseigne ,quel bonheur ! je ne suis pas prête d'y remettre les pieds  dans ce magasin de merde ,il y a vraiment de la pourriture  dans ce pays ,il n'y a déjà plus d'oiseaux ,il faudrait pouvoir  éliminer  quelques uns de ces fumiers pour l'exemple !

    2
    Rakia
    Jeudi 8 Novembre à 19:34

    Dans ces enseignes ,un grand rayon est réservé aux matériels des chasseurs ,

    une pub pour vendre leurs produits,le profit passe avant la préservation d’une espèce 

    protégée ,honte à eux !

    3
    Vendredi 9 Novembre à 07:49

    c' est  une grave erreur de la part de cette enseigne qui se consacre aux  sports !

     La chasse n' est pas un sport !

    4
    fripouille
    Vendredi 9 Novembre à 18:12

    Ah, oui ! La chasse au rayon sports est un non-sens et une invitation à tuer !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :