• Livret A : les Français ont perdu près de 4 milliards d'euros en 2018

    Livret A : les Français ont perdu près de 4 milliards d'euros en 2018

     Ce calcul, effectué par la CLCV, correspond au manque à gagner lié à la faible rémunération de ce placement au regard de l'inflation. L'association de consommateurs appelle le gouvernement à revoir le calcul du taux pour protéger le pouvoir d'achat des Français.

    Le livret A ne rapporte plus grand-chose. Pire, il fait perdre de l'argent aux Français. Ce constat se vérifie mois après mois depuis que l'inflation dépasse le niveau de rémunération de ce placement, fixé à 0,75% jusqu'en 2020 sur décision gouvernementale. En 2018, l'inflation devrait se situer aux alentours de 1,8% voire 1,9% ce qui signifie que le rendement du livret A sera de plus d'un point inférieur à l'inflation. «L'impact individuel et collectif de cette dégradation est très tangible. À un niveau individuel, si on considère une personne qui a 5000 euros sur son livret A (ce qui est proche de l'encours moyen), le manque à gagner de ce point en moins est de 50 euros pour 2018. À un niveau collectif, si on additionne les encours du livret A et du LDDS (dont le taux est le même que celui du livret A, ndlr), soit 360 milliards d'euros, le manque à gagner pour la collectivité des épargnants sur ce point de rendement en moins est de 3,6 milliards d'euros pour 2018, ce qui est considérable», dénonce la CLCV dans un communiqué.

    L'association de défense des consommateurs tire donc la sonnette d'alarme. «Il s'agit d'une situation jamais vue depuis le début des années 1980. Cela signifie concrètement que pour ces produits, les particuliers voient la valeur réelle de leur épargne se dégrader», explique-t-elle. Inadmissible à l'heure où les Français crient à la défense de leur pouvoir d'achat

    Livret A : les Français ont perdu près de 4 milliards d'euros en 2018

    Vers un nouveau mode de calcul

     

    Ce taux de 0,75% a été fixé au 1er août 2015. À cette époque, l'inflation était nulle, selon l'Insee. En 2017, elle s'établissait à 1% mais malgré cela, le gouvernement a décidé de ne pas modifier la rémunération du livret A. Il choisissait même de la bloquer pour deux ans. Ce choix avait l'avantage de permettre aux bailleurs sociaux, qui se financent via des emprunts assis sur les ressources du livret A, de bénéficier de conditions de financement favorables. Une contrepartie intéressante pour ces derniers qui ont dû réduire leurs loyers pour compenser la baisse des APL de leurs locataires. Le gouvernement espérait ainsi les pousser à construire plus de logements sociaux. Autre but: réorienter l'épargne des Français vers des actifs plus risqués, permettant le financement de l'économie. Cet objectif de long terme est inscrit dans la loi Pacte, adoptée en première lecture à l'Assemblée nationale en octobre.

    Pour la CLCV, ces choix politiques sont d'autant plus problématiques qu'ils devraient se poursuivre au-delà du 31 janvier 2020. Au 1er février 2020, le gouvernement va en effet instaurer un nouveau mode de calcul du taux du livret A. Un taux minimum de 0,50% sera bien instauré mais la fin de la protection systématique de l'épargne contre la hausse des prix sera actée. Ces décisions sont «très préjudiciables pour le pouvoir d'achat des Français», estime l'association de consommateurs. D'après elle, le plancher de 0,5% est d'ailleurs «insuffisant si on considère que le taux d'inflation est souvent bien supérieur». L'association réclame donc de l'État qu'il fasse marche arrière et revienne à l'ancienne formule de calcul «qui garantissait un rendement au moins équivalent au taux d'inflation». Pour les Français, les enjeux en matière de pouvoir d'achat sont importants. Le livret A reste l'un de leurs placements favoris, malgré sa rémunération dégradée. Plus de 55 millions d'entre eux en possèdent un. 

    Le Figaro.fr


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Janvier à 14:51

    J'ai pris le graphique sur Google car pas possible de prendre celui qui était dans l'article !

    2
    françoise
    Jeudi 3 Janvier à 15:14

    Ils ont bien  "baisé" la France entière avec ce livret A!

    3
    Rakia
    Jeudi 3 Janvier à 15:15
    Livret A quelle belle arnaque de l’Etat pour contrôler les épargnes de chacun de nous , c’est lamentable ! Même si on le bloque pendant 10 ans ça ne rapporte rien, c’est pour cette raison pas mal de français se sont séparés de ce maudit livret ! Merci pour le graphique, chantou !
    4
    Jeudi 3 Janvier à 17:48

    il  y a d' autres placements  possibles, mais souvent  à risque !

    Bien  sur  que le gouvernement  vole  les français, et pas un pour rattraper l' autre !

    Mais  ça ne me  touche pas,  je n' ai  pas d' argent  placé

    5
    fripouille
    Vendredi 4 Janvier à 11:29

    C'est honteux ! C'est une épargne simple pour tous les gens qui n'y connaissent rien aux placements. Ce n'est pas maintenant que je vais prendre des cours de sciences économiques !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :