• Ivre, il roulait à contre-sens sur l’A75... en voiturette

     

    Ivre, il roulait à contre-sens sur l’A75... en voiturette

    Signalé par des automobilistes, lundi vers 21 h 30, un homme domicilié à Nézignan-l’évêque a été intercepté par la brigade motorisée de Clermont-l’Hérault (Hérault) sur l’autoroute A 75.

    Agé d’une cinquantaine d’années, le conducteur circulait avec deux grammes d’alcool dans le sang dans une voiturette sans permis, et à contre-sens sur les voies de circulation.

    Selon le Midi libre, le quinquagénaire n’en était pas à sa première conduite en état d’ivresse. Son permis lui avait été déjà retiré en 2014. S’il l’avait bien repassé, il n’avait pu le proroger faute d’avoir passé la visite médicale.

    Interrogé par les forces de l’ordre, le conducteur a avoué ne pas se souvenir de l’endroit où il avait pénétré sur l’A75. Il a été immédiatement placé en cellule de dégrisement. Il sera jugé en comparution immédiate, vendredi.

    Chaque année, près de 400 cas d’automobilistes roulant à contre-sens sont détectés sur les autoroutes françaises, principalement du fait de conducteurs alcoolisés ou sous l’emprise de stupéfiants.

    Publicité

    Depuis dix ans, les accidents liés à la conduite à contre-sens sur l’autoroute représentent 5,4 % des tués, 4,5 % des accidents mortels et 0,2 % de l’ensemble des accidents.

    Le Parisien

    Il faudrait qu'il arrête de boire !


  • Commentaires

    1
    fripouille
    Jeudi 2 Novembre à 17:29

    Il faut vraiment être ivre pour ne pas voir la signalisation et prendre une bretelle d'autoroute à contresens. Il faudrait prendre un tournant très aigu. La route est déjà bien assez dangereuse pour ne pas en rajouter. Boire ou conduire c'est assez explicite et on nous le repasse très régulièrement à la télé. Cet homme visiblement s'en fiche. Une grosse amende et un peu de prison pourraient le faire réfléchir !

    2
    Jeudi 2 Novembre à 17:38

    j' ai bien peur qu' il soit irrécupérable, et c' est un danger  public

     

    3
    françoise
    Jeudi 2 Novembre à 19:21

    Fut un temps où ces pétrolettes qui nous emmerdent sur les routes étaient interdites d'autoroute ?  Encore un taré alcoolo de surcroit , qui aurait pu causer un accident !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :