• Douze ans ferme après avoir tiré sur un conducteur pour des appels de phares

    Douze ans ferme après avoir tiré sur un conducteur pour des appels de phares

    Un homme de 36 ans a été condamné à 12 ans de prison par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour « tentative de meurtre ». En mars 2014, cet ancien gendarme avait tiré à cinq reprises sur une camionnette dont le conducteur lui avait fait des appels de phare. La victime avait été gravement blessée à la jambe.

    Mehdi Kerbadou, 36 ans, comparaissait ce mercredi devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour « tentative de meurtre ». L’ancien gendarme volontaire, devenu responsable de la sécurité du casino d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), était jugé pour avoir fait feu à cinq reprises sur une fourgonnette dont le conducteur lui avait fait des appels de phare, le 5 mars 2014, sur l'A7.

    La victime, un homme de 51 ans, transportait alors des médicaments et avait réagi au dépassement dangereux de l’accusé. Il avait été grièvement blessé et garde encore aujourd’hui d’importantes séquelles à une jambe.

    L’accusé clame son innocence

    « Il est réellement passé très près, mon fourgon a tangué. J’ai fait des appels de phares, peut-être six ou sept, je n’ai même pas klaxonné », a témoigné Francesco A., dont le fourgon avait ensuite essuyé les tirs alors qu’il roulait à 120 km/h. La victime avait réussi à arrêter son véhicule et à se mettre à l’abri derrière une barrière de sécurité.

    Si Mehdi Kerbadou a reconnu s’être trouvé dans sa Peugeot 207 à l’endroit et au moment des faits qui lui sont reprochés, il a continué de nier la tentative de meurtre. Interrogé sur la présence de résidus de tirs identiques dans les deux véhicules, il a lâché : « Je ne saurais vous expliquer ».

    Déjà condamné à trois reprises pour des actes de violence

    Mais le passé de l’accusé n’a pas joué en sa faveur. Il a été condamné à trois reprises pour des violences commises sur son lieu de travail, au casino d’Aix-en-Provence, et pour un accident dans lequel un automobiliste avait été blessé, alors qu’il avait consommé de l’alcool et de la cocaïne.

    « Les éléments réunis ne permettent pas de caractériser sa responsabilité, à tout le moins son intention de tuer », a plaidé l’avocat du prévenu lors du procès. Mercredi, à la mi-journée, le procureur avait requis une peine de 15 ans de prison ferme. La cour a finalement condamné Mehdi Kerbadou à 12 ans de réclusion criminelle.

    Ouest-France

    10 ans, c'est bien mais il sera sûrement libéré avant !


  • Commentaires

    1
    fripouille
    Vendredi 6 Octobre à 12:12

    Il y a du progrès ! Les peines sont plus élevées, même s'il ne fera pas tout...et cela peut faire jurisprudence. On s'énerve parfois au volant, mais aller jusque là ! Dire une grossièreté (à l'intérieur) cela défoule déjà...

    2
    Vendredi 6 Octobre à 19:34

    ça ne m' étonne pas ces réponses, ce sont bien celles des arabes !

     J' en ai pris un qui tenait encore  un objet qu' il venait de voler dans une voiture, et  il affirmait quand même n' y être pour rien

    3
    françoise
    Vendredi 6 Octobre à 20:27

    Encore un Arabe  il est vrai que quand on aime on ne compte pas! cet ignoble individu  s'est sentit froissé dans sa dignité de mahométan ,ses pauvres yeux en ont pris un sacré coup!Fera-t-il ses 12 ans ? souhaitons le!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :