• Yvelines - Les Clayes-sous-Bois : le couple maltraitait enfants et animaux

     

    Yvelines - Les Clayes-sous-Bois : le couple maltraitait enfants et animaux

    Dérive sociale et maltraitance. Les quatre enfants, ainsi que les six chiens et deux chats d’un couple ont été placés, mercredi, dans des structures d’accueil après une intervention de la police en pleine nuit à leur domicile, aux Clayes-sous-Bois.

    Vers 5 heures du matin, les forces de l’ordre interviennent place du chemin de ronde pour une bagarre entre concubins. « C’est un endroit où les policiers interviennent sans cesse depuis des mois », précise une source proche de l’affaire. À l’arrivée des fonctionnaires sur place, quatre enfants, âgés de 5, 6, 12 et 15 ans, sont réveillés. L’aînée indique que son beau-père lui a donné un coup sur la main. Au passage, les policiers relèvent l’état d’insalubrité de l’appartement : le sol est jonché d’excréments d’animaux et de cafards. L’homme accusé de violence accepte de quitter les lieux mais ni la fille, ni sa compagne ne souhaitent déposer plainte contre lui. Une heure plus tard, la mère de famille rappelle pourtant la police car les choses ont encore une fois dégénéré. Cette fois, le suspect, ivre, est interpellé et placé en garde à vue commissariat de Plaisir.

    Publicité

    Quelques heures plus tard, les fonctionnaires reviennent dans l’appartement pour chercher la mère et la fille afin de les entendre. Et faire des découvertes inquiétantes. « Les enfants présentent des carences éducatives et semblent ne pas manger à leur faim », rapporte une source proche de l’affaire. Les six chiens et les deux chats sont d’une maigreur plus qu’avancée pour certains. « Les animaux étaient privés d’eau et de nourriture », relève une autre source. Un des chiens était même enfermé dans une chambre et se montrait désespérément agressif.

    Des animaux d’une extrême maigreur

    Les animaux étaient privés d’eau et de nourriture, les enfants et les animaux ont été placés. « La famille était suivie par un juge pour enfants de Versailles et les services sociaux, ajoute une autre source. Une mesure de placement était envisagée. Cet événement aura accéléré la procédure ».

    L’homme a reconnu les violences sur sa belle-fille et sa compagne, qu’il justifie en expliquant qu’il ne supporte plus la présence de tous ces animaux chez lui. Il a été remis en liberté. Le commissariat de Plaisir a ouvert une enquête pour mauvais traitements infligés à des animaux domestiques.

    Le Parisien


  • Commentaires

    1
    Dimanche 27 Août à 07:08

    il me parait clair que cette famille ne doit  avoir droit ni  à des enfants ni  à des animaux, des déchets humains

    2
    françoise
    Mercredi 30 Août à 18:43

    Remis en liberté ? c'est démentiel , qu'elle justice à dégueuler!

    3
    françoise
    Mercredi 30 Août à 18:50

    Effectivement!  à renfermer d'urgence et  ne pas sortir de chez les fous et en camisole de force du matin au soir et du soir au matin on peut tout voir ,tout entendre  actuellement ,la bonne femme est aussi responsable!

    4
    fripouille
    Samedi 9 Septembre à 22:12

    Ils étaient au courant depuis des mois et ils n'interviennent que maintenant ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :