• Y en a qui ont essayé... la moralisation à travers les âges

    Y en a qui ont essayé... la moralisation à travers les âges

    Le nouveau gouvernement promet une "grande loi" pour épurer la République. Le projet ne date pas d'hier…

    Les affaires ont-elles précipité la défaite de François Fillon ? Les politologues en débattront longtemps. Une chose est sûre : la question de la probité fut l'une des principales préoccupations de ce scrutin. Au point que le vainqueur, Emmanuel Macron, a promis une grande loi de moralisation de la vie politique… Un sujet toujours glissant, au moment où apparaît déjà l'affaire Richard Ferrand !

    Nouvelles révélations sur les petits arrangements de Richard Ferrand

    Si le terme de "moralisation" est assez récent, l'histoire est jonchée de bonnes résolutions. On pourrait citer François Hollande en 2011 ("la gauche doit être exemplaire") et Nicolas Sarkozy, en 2007 ("une démocratie irréprochable"). On pourrait ainsi descendre l'échelle chronologique en posant chaque fois le pied sur de grands serments. Pierre Bérégovoy, en avril 1992, qui entend "vider l'abcès de la corruption" ; François Mitterrand, en novembre 1965, en pleine affaire Ben Barka, qui promet "le nettoyage des bas-fonds" ; les radicaux du début du XXe siècle qui brocardent les vices de leurs prédécesseurs, les "opportunistes", qui, eux-mêmes, avaient dénoncé en leur temps les excès du second Empire.

    L'OBS


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Juin à 02:05

    C'est moi qui ait choisi la photo !!!

    2
    Lundi 5 Juin à 06:26

    Comme on dit, les promesses n' engagent que ceux qui les croient, et  ce président n' est pas très net quand à sa déclaration de patrimoine

    3
    fripouille
    Lundi 5 Juin à 11:58

    On dirait un carnassier ! Pour ce qui est de la moralisation, en remontant plus loin on trouve l'Eglise catholique et ses  saints, par exemple Saint Augustin qui détestait les femmes et on arrive aux Jésuites, de sombres hypocrites !

    4
    françoise
    Lundi 5 Juin à 19:38

    Ce Freluquet que nous  avons récolté comme président a déjà pas mal d'épines aux pieds ,c'est la série noire .qui continue ,comme renouvellement dans la moralisation c'est gagné tous pourris de chez pourris ! il y a d'autres affaires qui suivent sur des Eurodéputés et  "assistants députés Européens "  emplois fictifs au total une enquête sur 19 d'entre eux  pour emplois fictifs  à suivre...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :