• Une faille géante apparaît dans le sol après le séisme en Californie

    Une faille géante apparaît dans le sol après le séisme en Californie

    Une faille géante apparaît dans le sol après le séisme en Californie

    C’est une cicatrice qui restera à tout jamais ancrée dans le sol californien. Le séisme de magnitude 7,1, survenu vendredi près de Ridgecrest en Californie, a laissé des traces indélébiles. D’après les images satellitaires immortalisées par les appareils de l’entreprise américaine Planet Labs, une énorme faille s’est formée pendant la secousse. La craquelure est si importante qu’elle traverse une partie du désert de Mojave ainsi qu’une autoroute. Planet Labs nous indique que les clichés ont été pris à 500 mètres d’altitude. En revanche, nous n'avons pu prendre connaissance de la taille de la faille.

    Selon USA Today, la fissure est déjà devenue une attraction incontournable dans le troisième État le plus grand des États-Unis. «La faille avait au début une largeur d'environ deux pouces (5 centimètres, ndlr) et finissait par devenir suffisamment profonde pour que des spectateurs courageux puissent y glisser leurs membres à l'intérieur».

    Quels sont les dégâts ?

    C'est dans le comté de Kern, à la périphérie de Ridgecrest, que «l'intensité de la secousse a atteint son plus haut niveau», a relevé Mark Ghilarducci, directeur des services d'urgence pour l'État de Californie. C'est là également qu'un incendie s'est déclaré dans un parc de Mobil homes, faisant craindre une extension des dégâts, même si les pompiers ont précisé que personne n'était porté disparu. Dans la nuit de vendredi à samedi, le gouverneur de Californie Gavin Newsom avait déclaré l'état d'urgence à la fois dans le comté de Kern et dans celui, voisin, de San Bernardino.

    «Des maisons qui ont bougé, des fondations fissurées, des murs porteurs à terre. Un blessé (léger) et les pompiers le soignent», avaient rapidement indiqué sur Twitter les secours du comté voisin de San Bernardino, lui aussi proche de l'épicentre.

    Environ 1.800 résidents se retrouvaient sans électricité. À Trona, petite communauté isolée au nord-est de Ridgecrest, un habitant cité par le Los Angeles Times, Ivan Amerson, a fait état de dégâts importants, citant notamment des maisons ayant été jetées à bas de leurs fondations par les secousses.

    La peur du "big One"

    À Los Angeles, les dégâts étaient minimes, avec quelques lignes électriques tombées et des coupures d'électricité par endroit. Les cinémas ont été évacués dès le début de la secousse. «Tout le monde est resté calme quand le cinéma a commencé à trembler, puis à trembler de plus en plus fort. Nous nous sommes tous dirigés vers les sorties et les escaliers, sans panique. Mais ça faisait peur», a écrit sur Twitter le journaliste de NBC Lester Holt. À Disneyland, les attractions ont été fermées pour vérification, tandis que l'aéroport signalait n'avoir pas subi de dégât et continuait à fonctionner normalement.

    Mais ces deux tremblements de terre successifs ont ranimé le spectre du «Big One », un mégaséisme potentiellement dévastateur tant redouté dans l'Ouest américain. La sismologue Lucy Jones, du Caltech, a toutefois assuré que les deux séismes s'étaient produits «sur la même faille», qui n'est pas celle de San Andreas, susceptible de provoquer ce redouté Big One. 

    Paris Match


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Jeudi 11 Juillet à 15:46

    Si la faille était sur San Andreas ,aucun californien ne serait là pour 

    témoigner ,ce fameux San est la plus grande réserve au monde ,

    rien qu’à en parler ,j’ai peur !( rire) 

    2
    fripouille
    Jeudi 11 Juillet à 16:52

    Pourquoi ne sont-ils pas allés construire ailleurs dès qu'ils ont appris la présence de la faille de San Andréa ?

    3
    Jeudi 11 Juillet à 17:20

    ça montre   bien que  les plaques tectoniques  continuent à se rencontrer !

     Et  il  y a  aussi  le  super volcan  de Yellowstone  qui  un  jour  se réveillera

    4
    françoise
    Jeudi 11 Juillet à 18:56

    Et bien voilà encore une preuve que la nature est bien supérieure à l'homme et nous sommes bien parti pour des éruptions volcaniques quand,c'est un phénomène naturel comme d'autres  sont amplifiés par l'activité humaine ! cela commence à bouger  c'est ainsi ,nous n'avons pas connu  d'inversion polaire depuis  7800 000 ans  et aujourd’hui selon certains scientifiques les prémices se feraient sentir ,le champ magnétique tout simplement et une inversion des pôles  pourrait bouleverser  tous les équilibres naturels de notre terre  il y a un Russe Vladimir  Pavlov  de l'institut  de physique et   en plus affilié  à l'académie des sciences  Russe  l'a très bien expliqué sans pour cela avoir des conséquences catastrophiques (je ne sais plus où j'ai lu cela )et d'après des chercheurs Anglais  l'inversion aurait déjà commencé ,alors la planète doit surement posséder son propre calendrier et elle ne nous annoncera pas les catastrophes à venir!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :