• Une députée LREM provoque un tollé en parlant du "lobby LGBT à l'Assemblée"

    Une députée LREM provoque un tollé en parlant du "lobby LGBT à l'Assemblée"

    Agnès Thill s'est fait recadrer par plusieurs ministres et députés de la majorité !

     

    Interpellant l’une de ses collègues de la majorité sur le sujet brûlant de la PMA, la députée LREM de l’Oise Agnès Thill, a évoqué ce jeudi 8 novembre sur Twitter l'existence d'un "puissant lobby LGBT à l'Assemblée nationale".

    Alors que la députée de Paris Elise Fajgeles, ex-vallsiste membre de la Commission des lois, annonçait la tenue d'un "café citoyen sur l'ouverture de la PMA", Agnès Thill s'insurge sur le réseau social : "Est-ce 's'informer' s'il n'y a qu'une version donnée ? [...] L'objectivité est de mise, ou bien c'est de la propagande.

    "Tu es la bienvenue pour débattre avec nous Agnès !" lui répond Elise Fajgeles.

    "C'est tellement faux de faire croire qu'il n'y a qu'une vision", rétorque Agnès Thill, également ex-membre du PS.

    "Il y a un puissant lobby LGBT à l'Assemblée nationale et l'Assemblée nationale n'est pas la France. Ici [en circonscription], les avis sont tout autres." 

    "Absolument inacceptable"

    "Ce terme de 'lobby LGBT' est absolument inacceptable et n'a pas sa place dans le débat public", a dénoncé le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux. "Pas d’ambiguïté de mon coté."

    "Il n’existe aucun 'lobby LGBT', juste des gens qui veulent vivre librement et d’autres gens qui les soutiennent», a réagi la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, voyant dans le fait de "fantasmer sur un lobby gay" un "premier pas vers l’homophobie".

    Le chef de file des députés LREM, Gilles Le Gendre, a enfin appelé son groupe à "se garder de toutes polémiques et anathèmes personnels" sur la question de la PMA.

    "Nous devons aux Français d’engager fermement mais calmement ce débat."

    Mais dans la suite de la journée, plusieurs députés LREM ont enfoncé le clou. Matthieu Orphelin dénonce ainsi une "expression plus que malvenue", provenant des "sites d'extrême droite ou de désinformation". Le député de Charente-Maritime Raphaël Gérard a lui jugé "abject de qualifier" ainsi des parlementaires, accusant Agnès Thill de "représenter la Manif pour tous" et "des minorités religieuses radicales" au sein de l'Assemblée nationale.

    "Je ne représente aucune religion. Encore moins une minorité religieuse radicale. Ni la Manif pour tous. [...] "Peut-on encore parler dans ce pays ? Sans être aussitôt catalogué de réac, conservateur, religieux, homophobe ?" s'est désolée Agnès Thill, avant de présenter ses excuses :

    "Je regrette mes propos qui ont pu heurter certains de mes collègues et d'autres. Je ne juge aucune vie personnelle. Revenons sur le fond. Et que chacun puisse s'exprimer sereinement. Je m'y engage. Je remercie les collègues qui sont venus à moi individuellement pour parler."

    Heureusement que la consigne de ne pas étaler en public leurs divergences sur la PMA avait été donnée dès septembre aux députés marcheurs...

    L'OBS

    La pauvre députée avait oublié qu'il ne faut JAMAIS avoir un avis différent du petit roi ni donner un avis personnel !

    Une députée LREM provoque un tollé en parlant du "lobby LGBT à l'Assemblée"

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre à 18:54

    et  oui, ce n' est pas en  marche, mais au garde à vous !

     Et  elle a raison,  ce sont   aux  minorités qu' on donne la priorité

    2
    françoise
    Vendredi 9 Novembre à 19:07

    Cette femme a raison ce lobby existe bel et bien! Quelle dépravation que toutes cette clique de dégénéré du  bas ventre !Quelle décadence  bientôt du fait qu' ils et elles  demandent tellement de droits qu'ils finiront  par demander la légalisation de l'inceste !

    3
    Rakia
    Vendredi 9 Novembre à 19:10
    Elle a choisi son camp qu’elle assume les conséquences,personne ne lui a tapé sur les doigts de suivre les pas de la marche,elle a trébuché, malheureusement,personne pour la rattraper,les hommes de la LREM ne sont pas des gentlemen...!
    4
    fripouille
    Samedi 10 Novembre à 12:36
    C'est bien ce que tout le monde craint : une commercialisation de ce qui est un acte de générosité !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :