• Un étudiant oublié dans une grotte pendant trois jours raconte avoir léché les parois pour survivre

    Un étudiant oublié dans une grotte pendant trois jours raconte avoir léché les parois pour survivre

    Photo d'illustration

    Pour survivre dans une grotte durant 60 heures, cet étudiant américain oublié par son groupe de spéléologie a dû lécher les parois des cavités pour y trouver de l'humidité.

    Personne ne s'est rendu compte de son absence, avant presque trois jours. C'est le calvaire qu'à vécu un étudiant, Lukas Cavar, qui a été retrouvé dans une grotte dans le sud de l'Indiana, aux Etats-Unis. Il aura passé trois jours, confiné dans le noir, avant que l'on revienne le chercher. 

    Les étudiants de l'Université de l'Indiana exploraient des grottes situées à des kilomètres de l'université. Ils étaient accompagnés d'une association de spéléologie, qui prévoit des excursions dans des grottes.

     

    Le groupe de spéléologie a refermé la grotte derrière eux

    Après plusieurs heures d'exploration, Lukas Cavar a été séparé de son groupe, et les membres du club de spéléologie ont quitté la grotte, en fermant l'entrée de celle-ci derrière eux. Lukas s'est alors retrouvé enfermé, seul, dans une grotte plongée dans le noir.

    Le jeune homme de 19 ans raconte que le premier jour a été le plus difficile. "J'étais paniqué, j'étais confus. Je n'ai pas du tout pris le temps de m'asseoir pour réfléchir à ma situation", raconte-t-il au Washington Post. Le jeune homme explique avoir alors passé des heures à crier, dans l'espoir que quelqu'un l'entende et rebrousse chemin. En vain.

     

    L'étudiant a eu l'idée de lécher les parois de la grotte 

    N'ayant aucun réseau, Lukas a commencé à noter sur son téléphone les conditions dans lesquelles il s'est perdu, puis a rédigé des mots d'adieux à ses proches, avant que son téléphone n'ait plus de batterie. Lukas s'est ensuite demandé: "De nombreuses salamandres et araignées sont présentes dans la grotte. Serait-ce une source possible de nourriture?"

    L'étudiant était persuadé d'être confronté à une mort certaine. Pour survivre le plus longtemps possible, il a eu l'idée de lécher les parois de la grotte, pour y trouver de l'humidité, et a raclé les papiers de ses barres chocolatés. 

    Publicité

    Ses proches, ne le voyant plus ni en cours ni au travail, ont commencé à s'inquiéter. Et c'est seulement au bout de la deuxième nuit passée dans la cave que Lukas a été retrouvé, puis libéré de la grotte. Il a assuré qu'il n'était pas près de remettre un pied dans une grotte. 

    BFM.TV


  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Septembre à 17:53

    le pire  est surement qu' il n' avait pas d' éclairage

     On a quand même mis du temps  à constater son absence

    2
    françoise
    Mercredi 27 Septembre à 20:06

    Il a dû avoir les"chocottes " comme on dit!  En plus peut-être la pensée de sa mort prochaine  dans de telles conditions la t-elle effleurée! Il a eu du bol qu'ils finissent quand même à s'apercevoir qu'il manquait "à l'appel" j'aime mieux que ce soit lui que moi,ce doit être hyper angoissant comme situation!

    3
    fripouille
    Jeudi 28 Septembre à 17:11

    Il avait l'âge où on ne les compte plus, comme en primaire...Il faut croire  qu'il n'était pas assez "grand" pour suivre correctement ! Cependant, quand j'allais en randonnée, on nous comptait dans le car pour voir si on n'oubliait personne.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :