• Un chasseur meurt écrasé par un éléphant qui vient d'être abattu

    Un chasseur meurt écrasé par un éléphant qui vient d'être abattu

    Un organisateur de chasse aux animaux sauvages est mort vendredi au Zimbabwe, pays d'Afrique australe, écrasé par un éléphant. 

    Theunis Botha, un Sud-Africain âgé de 51 ans, accompagnait un groupe de clients dans une réserve lorsqu'ils se sont accidentellement retrouvés au milieu d'un troupeau de reproduction, indique The Telegraph.

    Trois pachydermes ont alors chargé les chasseurs. Theunis Botha, armé d'un fusil, a fait feu. Mais il n'a pas vu qu'un quatrième éléphant arrivait par le côté pour l'attaquer. Alors que l'animal soulevait le quinquagénaire avec sa trompe, l'un des chasseurs a tiré et a mortellement touché l'éléphant, qui s'est effondré sur lui.

    Spécialiste de la chasse au léopard et au lion !

    L'homme était bien connu du milieu de la chasse aux animaux sauvages pour organiser des traques au gros gibier avec sa meute de chien. Il était même spécialiste de la chasse au léopard et au lion. Il avait fondé sa propre société dans les années 80 et emmenait dans ses chasses de riches étrangers.

     

    De nombreux chasseurs ont adressé leurs condoléances et salué "une légende", "un chasseur de classe mondiale". Mais sur les réseaux sociaux, les internautes ne se sont pas montrés tendres, s'indignant que de telles chasses aient toujours lieu. "Un mauvais karma", pour les uns, "une honte" pour les autres, estimant qu'ôter la vie à un animal sauvage ne devrait jamais être fait pour le simple plaisir de tuer.

     

    Des restes humains dans des crocodiles

    Au mois d'avril, c'était un ami et collègue de chasse de Theunis Botha qui était tué par un crocodile. Scott van Zyl, un chasseur professionnel de 44 ans et organisateur de safaris de chasse au Zimbabwe, avait disparu. Des recherches avaient été lancées, une récompense de 5000 dollars avait même été promise après que ses chiens étaient revenus seuls au campement.

    Des traces de pas ainsi que son sac à dos avaient été retrouvés sur les bords du fleuve Limpopo, où se trouvaient trois crocodiles du Nil. Ils avaient été abattus et des restes humains avaient été découverts dans les estomacs de deux d'entre eux, rapportait The Independent. Des tests ADN avaient confirmé qu'il s'agissait bien du chasseur.

    BFM.TV

    Saloperies de chasseurs. Contente que ce chasseur ait été tué.

    Ecoeurant d'avoir tué l'éléphant.

    Bravo les crocodiles, ils sont chez eux, foutons leur la paix !


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Mai à 17:13

    à la limite je suis même contre les safaris photos !

     Les animaux n' ont plus de tranquillité, qu' on leur foute la paix dans les réserves !

     Quand aux chasseurs, ce n' est pas la peine de parler de contrebande, quand d' un autre côté c' est permis

    2
    fripouille
    Lundi 22 Mai à 22:57

    A l'époque actuelle avec les magnifiques reportages qu'on peut voir à la télé je ne vois pas l'intérêt d'aller chasser dans ces pays. C'est une distraction de riches qui ont épuisé toutes les ressources autour d'eux. Bien fait pour eux, ils ont pénétré dans un monde qui se défend ! j'espère que les éléphants vont s'en souvenir et mener la vie dure à tous ces envahisseurs !

    3
    françoise
    Mardi 23 Mai à 15:36

    Super !pour être une bonne nouvelle ,c'est une bonne nouvelle ,dommage que cela ne se produise pas plus souvent! Et merci à cet adorable crocodile!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :