• Rennes. Deux enfants de 3 ans s’échappent du centre de loisirs et prennent le métro

    Rennes. Deux enfants de 3 ans s’échappent du centre de loisirs et prennent le métro

    Mercredi vers 16 h, à Rennes, deux enfants de trois ans ont échappé à la vigilance des animateurs du centre de loisirs Pascal Lafaye. Ils ont marché jusqu’à la station de métro Triangle avant d’entrer dans une rame. C’est une autre mère de famille qui les a repérés fortuitement deux stations plus loin.

     

    Mercredi 29 mars, vers 16 h, deux bambins, une fille et un garçon, âgés de trois ans, ont échappé à la vigilance des animateurs du centre de loisirs Pascal Lafaye, boulevard du Portugal, dans le quartier du Blosne, à Rennes.

    Deux stations de métro

    Ils ont marché sur plus de 800 mètres avant de descendre à l’intérieur de la station de métro Italie et de monter à bord d'une rame. « C’est une autre maman dont le fils fréquente le même centre de loisirs qui les a aperçus et qui les a récupérés deux stations plus loin, vers 17 h » raconte un peu sonnée la mère de la fillette.

    La police pas alertée

    L’assistante maternelle avait eu la surprise de ne pas apercevoir l’enfant qu’elle venait récupérer au centre comme tous les jours, à 16 h 15. « J’ai été sidérée de ne pas avoir été alertée et que personne n’ait appelé la police », confie la mère de famille. « On n’a même pas dit à la nounou que les enfants avaient disparu ! »

    C’est en rentrant du bureau que la jeune femme a appris que sa fille s’était échappée avec un camarade. « Il était déjà 18 h. Je n’en revenais pas, j’étais vraiment sous le choc. »

    « Une défaillance inacceptable »

    Dans un communiqué, la Ville de Rennes confirme que les deux enfants ont échappé à la vigilance des encadrants « entre le moment du goûter et de la récréation alors que le groupe d’enfants traversait à ce moment-là l’espace public, sur quelques mètres, entre l’espace goûter et l’espace de récréation ».

    « Cette défaillance est inacceptable. Une enquête interne a été ouverte afin de faire toute la lumière sur ce dysfonctionnement et prendre dans les plus brefs délais les mesures nécessaires pour qu’un tel incident ne puisse se reproduire ».

    Une rencontre vendredi

    Les deux familles seront reçues ce vendredi 31 mars par Lénaïc Briéro, adjointe à l’éducation, accompagnée des directrices du service enfance et du centre de loisirs.

    « Je me réserve le droit de porter plainte après cet entretien. C’est grave ce qui est arrivé », n’en revient toujours pas la maman de la petite fille.

    Ouest-France


  • Commentaires

    1
    françoise
    Lundi 3 Avril à 19:31

    Confier vos enfants  même à un centre,ça devient inquiétant ,peut-être ont-ils trop d'enfants à surveiller mais cela n'excuse pas tout! Il  faut dire, bien reconnaître  que les mômes d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec ceux  des années antérieures ,il regarde la télé à cet âge ,possèdent pour certains des téléphones ,ils regardent  et font des jeux qui ne sont pas pour eux , ils ont des tablettes etc.. etc..l'éducation n'est plus ce qu'elle était  il n'y a pas si longtemps !

    2
    Mardi 4 Avril à 06:42

    ça ne donne pas envie de confier ses enfants !

     Cette aventure aurait pu très mal se terminer

    3
    fripouille
    Mardi 4 Avril à 20:33

    J'avais pu personnellement constater la négligence de deux maîtresses lors d'un déplacement de classe. Je m'étais positionnée en voiture-balai pendant que celles-ci papotaient !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :