•  

    Passez une bonne journée


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • 3 commentaires
  • Une enquête a été ouverte après la mort d'un jeune homme tué par arme blanche lors d'une rixe à La Courneuve (Seine-Saint-Denis) opposant des vendeurs de cigarettes à la sauvette, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. La victime, 19 ans, a été "mortellement blessée par coup de couteau au niveau de la carotide" jeudi vers 21h30, a précisé une source policière.

    Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire, mais aussi tentative d'homicide volontaire sur une seconde victime âgée de 18 ans, a indiqué le parquet de Bobigny. Elle a été confiée aux enquêteurs de la police judiciaire.

    L'auteur toujours en fuite

    L'auteur présumé de l'agression était toujours recherché vendredi matin. L'altercation a eu lieu jeudi soir sur la place du 8-mai 1945, un des carrefours principaux de cette ville.

    Les premières investigations privilégient la piste d'un "différend entre vendeurs de cigarettes à la sauvette", a ajouté une source policière. Cette activité s'avère prospère pour les trafiquants, enhardis par les hausses du prix du tabac en France. Au 1er mars le paquet de Marlboro, marque la plus vendue en France, atteindra ainsi la barre symbolique des dix euros.

    Les principaux points de trafic se situent au nord de Paris et sa proche banlieue, ainsi qu'à Marseille, où des contrôles renforcées sont menées par les autorités.

    Les vendeurs "peuvent se mettre des coups de couteau pour un territoire, pour une place" mais pour l'heure "ce n'est pas aussi sanglant" que les règlements de compte liés au trafic de stupéfiants, analysait récemment une source proche de ces dossiers.

    BFM.TV


    4 commentaires
  • Les ânes kényans sauvent leur peau, très prisée des Chinois

    Le trafic d'équidés a augmenté dans le pays.

    Le Kenya a décidé d'interdire l'abattage d'ânes destinés à être utilisés pour la médecine chinoise, a-t-on appris le 28 février 2020 de source officielle. La pratique est condamnée par les défenseurs des animaux qui la jugent cruelle, inutile et dévastatrice pour les populations d'ânes du continent.

    L'interdiction, entrée en vigueur cette semaine, intervient après que "des personnes ont adressé une pétition (en ce sens) à mes services (...) parce que le vol d'ânes pour les vendre a augmenté", a déclaré le ministre de l'Agriculture Peter Munya à l'AFP. La multiplication des vols d'ânes porte préjudice aux agriculteurs, qui les utilisent pour transporter des produits agricoles et de l'eau, et provoque "un chômage massif", a précisé le ministère dans un communiqué.

    Quatre abattoirs d'ânes ont un mois pour mettre un terme à leur activité.

    L'organisation de défense des animaux Peta a salué la décision du Kenya de "rompre les liens avec un commerce cruel, qui condamne par millions de doux ânes à une mort lamentable""Personne n'a besoin de peau d'âne, sauf l'animal né avec elle", a déclaré un responsable des campagnes de Peta, Jason Baker.

    Réservé aux empereurs

    Les peaux d'âne sont exportées en Chine pour fabriquer un remède traditionnel connu sous le nom d'"ejia". Celui-ci est utilisé pour améliorer la circulation sanguine, ralentir le vieillissement, et stimuler la libido et la fertilité. Autrefois réservé aux empereurs, ce produit est désormais prisé de la classe moyenne.

    En 2019, une enquête de Peta avait montré que les ânes étaient battus ou mouraient après de longs voyages en camion en provenance de pays voisins. L'organisation de défense des animaux The Donkey Sanctuary, basée en Grande-Bretagne, avait alors déclaré à l'AFP que selon certaines informations, les animaux étaient rassemblés et tués à la mitrailleuse ou matraqués à mort.

    La Chine se tourne de plus en plus vers l'Afrique pour satisfaire sa demande. Ces dernières années, sa propre population d'équidés a diminué de près de la moitié.

    Plusieurs pays africains ont cependant interdit les abattoirs financés par des Chinois ou ont mis en œuvre des politiques visant à mettre un terme à l'exportation de peaux d'âne vers la Chine. Les ânes se reproduisant lentement et résistant mal au stress, les défenseurs des animaux redoutent qu'ils disparaissent en Afrique de l'Est d'ici quelques années.

    franceinfo

    Vraiment un peuple à exterminer ces chinois !


    3 commentaires
  • Désignée par ses camarades pour intégrer la liste d’union conduite par Michaël Delafosse aux municipales, la militante Samira Yakhlef a été écartée au motif qu’elle porte le voile.

    Une candidate voilée écartée, des militants qui claquent la porte et des camarades embarrassés qui préfèrent se taire pour « ne pas affaiblir le parti »… Le débat sur le voile qui enflamme la gauche à intervalles réguliers vient de ressurgir à Montpellier à l’heure du dépôt des listes en vue des élections municipales. Il divise cette fois les socialistes et les communistes, deux alliés qui ont pourtant uni leurs forces localement sous le slogan « La gauche qui rassemble »

    Le sujet a éclaté quand le socialiste Michaël Delafosse, à la tête d’une liste d’union PS-PCF-PRG, a décidé de refouler la militante communiste Samira Yakhlef au motif qu’elle porte un voile. « La façon dont on fait campagne dit la façon dont on exercera le mandat d’élu », se justifie-t-il auprès de « l’Obs ». Cet enseignant de 42 ans, ancien membre de l’équipe Frêche qui se dit très attaché à la laïcité, explique avoir choisi d’étendre aux candidats de sa liste, potentiels futurs élus, le principe de neutralité qui s’impose aux fonctionnaires :

    « Je considère que ceux qui vont avoir autorité sur des agents publics ne doivent pas manifester leur appartenance religieuse. »

    « Comment gère-t-on ce paradoxe ? »

    Un argument que ne comprennent pas du tout Samira Yakhlef et plusieurs de ses camarades. Militante au PCF depuis deux ans, cette mère de famille de six enfants est décrite comme une parent d’élèves très investie dans le combat pour la mixité scolaire. Agée de 36 ans, cette « touche-à-tout » du monde associatif se serait bien vue élue à la mairie pour « changer la face de la ville », dit-elle à « l’Obs ». Elle se défend de mélanger religion et politique et s’appuie sur la loi : « Les fonctionnaires n’ont pas le droit de porter le voile, mais les élus oui. Hors de question que je l’enlève pour une place, je ne suis pas une vendue. »

    Dans les faits, les deux n’ont pas tout à fait tort. La loi interdit bien aux fonctionnaires de porter un signe religieux. Les élus, en revanche, sont tout à fait libres de le faire. A une exception près, définie par le Conseil d’Etat : lorsqu’ils exercent une mission de service public telle que la célébration d’un mariage.

    Dans cette histoire, il est clair que le débat dépasse le cas pratique du mariage. « La question posée est celle de la représentation républicaine », expose Hervé Martin, chef de file des communistes montpelliérains qui est aujourd’hui candidat sur la liste conduite par Michaël Delafosse et qui soutient sa décision. En clair : une femme voilée peut-elle devenir une élue de la République ? « La loi le permet, mais je serai gêné de demander à une fonctionnaire d’enlever son voile avec à mes côtés une élue qui le porte », expose-t-il. Et d’interroger : « Comment gère-t-on ce paradoxe ? »

    « Une hiérarchie paternaliste ? »

    Au-delà du programme, l’accord conclu en octobre 2019 entre socialistes et communistes prévoyait de réserver au PCF 12 places sur un total de 65. Lors d’une assemblée générale devant choisir l’ordre et les noms de ces 12 candidats, la section communiste a décidé à 75 % de placer Samira Yakhlef en quatrième position.

    Après de nouvelles discussions, les communistes ont pris acte du refus socialiste et choisi de maintenir l’accord malgré tout. Mais, dans le même temps, trois jeunes militants ont préféré se retirer de la liste.

    Dans un appel national intitulé « La laïcité rassemble et ne divise pas » – et signé notamment par le politologue Bertrand Badie, le journaliste Alain Gresh, l’essayiste Rony Brauman… –, Robert Kissous, économiste et figure du PCF local, dénonce « un acte inacceptable qui stigmatise une partie du peuple de France ». Il interroge : « Au nom d’une laïcité détournée en machine à diviser, on instaurerait une inégalité profonde entre citoyennes françaises, excluant d’emblée de toute élection politique des femmes portant un foulard ? Y aurait-il des Françaises de seconde catégorie ? Une hiérarchie paternaliste ou pire encore ? »

    Au total, neufs communistes sont présents sur la liste conduite par le socialiste Michaël Delafosse. Samira Yakhlef assure qu’elle n’a pas l’intention de quitter le PCF mais plutôt de continuer à mener ses combats sans être élue.

    L'OBS


    3 commentaires
  • La Turquie dit n’avoir ni « les moyens ni les ressources » d’accueillir plus de migrants sur son territoire

    Désormais, la Turquie n’empêchera plus les migrants qui essaient de se rendre en Europe de franchir la frontière. La décision d'« ouvrir les portes » a été prise lors d’un conseil de sécurité extraordinaire présidé par le chef de l’Etat Recep Tayyip Erdogan dans la nuit de jeudi à vendredi.

    Cette mesure a été prise après la mort d’au moins 33 militaires turcs dans la région d’Idleb (nord-ouest de la Syrie) dans des frappes aériennes attribuées par Ankara au régime syrien. « Nous ne retiendrons plus ceux qui veulent se rendre en Europe », a déclaré ce responsable sous couvert d’anonymat. Selon les médias turcs, des groupes de migrants se dirigeaient vendredi matin en direction de la frontière avec la Grèce dans l’ouest de la Turquie. L’agence de presse DHA a ainsi rapporté qu’environ 300 migrants syriens, irakiens ou encore iraniens étaient arrivés dans la province d’Edirne, à la frontière grecque.

    Une hausse des arrivées enregistrée

    Dans le passé, la Turquie a plusieurs fois menacé d'« ouvrir les portes » de l’Europe aux migrants, les observateurs y voyant une manière de faire pression sur les pays de l’Union européenne encore traumatisés par la crise migratoire de l’été 2015. Plusieurs centaines de milliers de personnes, fuyant en majorité les conflits au Proche-Orient, s’étaient alors rendues en Europe en transitant par la Turquie. En mars 2016, la Turquie et l’Union européenne ont conclu un pacte migratoire controversé qui a fait chuter drastiquement le nombre de passages vers la Grèce.

    Mais Athènes et l’UE ont noté une hausse des arrivées ces derniers mois. Ces derniers mois, Ankara a plusieurs fois réclamé davantage d’aide européenne pour faire face à la catastrophe humanitaire à Idleb, où près d’un million de personnes ont fui les bombardements du régime de Damas et de son allié russe, se réfugiant pour la plupart près de la frontière turque.

    « Nous accueillons déjà près de quatre millions de réfugiés et n’avons pas les moyens ni les ressources d’autoriser l’entrée sur notre territoire à un million de personnes supplémentaires », a déclaré ce vendredi le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun.

    20 Minutes


    2 commentaires
  • Alors que Roman Polanski a pris la décision de faire l'impasse sur la cérémonie des César, où son film «J'Accuse» est nommé dans douze catégories, Brigitte Bardot s'est exprimée pour lui apporter son soutien.

    Comme de nombreuses autres personnalités et anonymes, Brigitte Bardot soutient Roman Polanski. Le cinéaste de 86 ans, qui est toujours poursuivi par la justice américaine et qui est visé depuis novembre par une nouvelle accusation de viol, a annoncé hier qu'il renonçait à se rendre vendredi à la soirée des César, où son film «J'Accuse» caracole en tête des nominations avec douze citations, dont celle du meilleur film.

    Jeudi 27 février 2020, Brigitte Bardot s'est donc saisie de sa page Twitter pour publier une nouvelle note. Dans celle-ci, l'iconique star française de 85 ans prend la défense du réalisateur, affirmant par ailleurs qu'elle «regrette de ne jamais avoir tourné avec lui». «Heureusement que Polanski existe et sauve le cinéma de sa médiocrité ! Je le juge sur son talent et non sur sa vie privée ! (...) Vive Roman !», a-t-elle également écrit.

    "Pas d'autre choix" que de renoncer aux César

    Jeudi, Roman Polanski avait affirmé qu'il n'avait pas «d'autre choix» que de renoncer à se rendre aux César, désireux de «protéger sa famille, sa femme et ses enfants, à qui on fait subir injures et affronts». «Le déroulé de cette soirée, on le connaît à l'avance. Des activistes me menacent déjà d'un lynchage public. Certains annoncent des démonstrations devant la salle Pleyel. D'autres comptent en faire une tribune de combat contre une gouvernance décriée. Cela promet de ressembler davantage à un symposium qu'à une fête du cinéma censée récompenser ses plus grands talents», poursuivait-il.

    La 45e soirée des César, qui sera animée par Florence Foresti, promet de se dérouler dans une ambiance sous tension mais avec une forte volonté de renouveau après la démission de la direction de l'Académie, accusée d'opacité et d'entre-soi, et alors que des associations féministes ont appelé à manifester contre les douze nominations de «J'Accuse». La productrice Margaret Menegoz («Amour») a par ailleurs été nommée présidente intérimaire de l'Académie, en remplacement à Alain Terzian qui travaillait à la tête de l'organisation depuis 2003.

    Paris Match

    J'estime aussi que sa vie privée n'a rien à voir avec son film !

    Les Césars, c'est pour récompenser des films !


    3 commentaires
  • Une joueuse iranienne de 23 ans décède du coronavirus

    Triste nouvelle.

    Ilham Chikhi, une joueuse iranienne de futsal âgée de 23 ans, est décédée mercredi des suites du coronavirus, dans la ville de Qom, au sud de Téhéran, comme l'a révélé l'agence Rokna News.

    L'internationale avait été hospitalisée il y a une dizaine de jours, alors que l'Iran déplore pour le moment un bilan de 245 personnes infectées, avec 26 morts. Il s'agit de la première athlète professionnelle à décéder du Covid-19. Plusieurs médias locaux précisent que les autorités iraniennes ont ordonné la suspension de tous les évènements sportifs au pays, tout en maintenant les rencontres de football et de futsal.

    SO FOOT.com


    3 commentaires
  • Le coup de sang du Professeur Charles Hugo-Marquette, chef de service de la pneumologie au CHU de Nice, n’a pas fini de faire parler. Et pour cause : il dénonce des vols récurrents de masques de protection à l’hôpital Pasteur 1.

     

    Ce vendredi, le chef de service de la pneumologie au CHU de Nice est en colère et il le fait savoir. Le professeur dénonce le comportement « irrationnel » des gens, après avoir constaté de multiples vols de masques de protection au sein de l’hôpital Pasteur 1.

    « Aberrant ! » lance-t-il en dénonçant le fait qu’à cause de ces vols, plus aucun masque ne se trouve au bloc opératoire, relate Nice Matin.

    Des masques indispensables

    Le pneumologue pointe du doigt les visiteurs du service dont certains ont un comportement qu’il qualifie d’irresponsable. Ces personnes s’emparent des masques de protection qui se trouvent dans les penderies situées à l’entrée des chambres d’isolement.

    Des vols de matériel indispensable pour la protection des patients et des soignants et qui risquent de les mettre en grand danger. Cette information intervient alors qu’un premier cas confirmé de coronavirus Covid-19 a été enregistré ce vendredi matin dans les Alpes-Maritimes.

    ACTU 17


    5 commentaires
  • Le drame a eu lieu sur fond d’alcool et de chahut entre copains, sur la ligne 12 du métro parisien, à la station de métro Porte de Versailles (XVème).

     

    Un groupe de plusieurs personnes chahutait sur les quais de la station, ce jeudi vers 17h40, quand le drame s’est produit. Sur fond d’alcool, un homme du groupe a décidé d’uriner sur les voies.

    Le conducteur n’a pas le temps de stopper la rame

    Deux autres personnes présentes sur le quai s’amusaient entre elles à se pousser, lorsque celui qui soulageait ses besoins aurait été déséquilibré.

    Le malheureux est tombé sur les voies et une rame est arrivée sans que son conducteur n’ait le temps de s’arrêter. La victime est morte écrasée, relate Le Parisien.

    La station bouclée par la police

    Alertés, les pompiers sont intervenus mais n’ont pas pu réanimer la victime. Les policiers, sur place également, ont bouclé la station pour procéder aux constatations et aux auditions des témoins.

     

    Les deux suspects qui chahutaient au moment du drame ont été interpellés et placés en garde à vue. L’enquête a été confiée au 3ème District de police judiciaire (DPJ).

    Les suspects et le conducteur sous le choc

    En état de choc, les deux suspects ont dû être hospitalisés. Ils devraient faire l’objet de poursuites pour « homicide involontaire ». Le conducteur de la rame, tout aussi traumatisé par cette vision, a été pris en charge par une cellule de soutien psychologique.

    Le trafic a été interrompu durant cinq heures sur la ligne 12, entre la gare Montparnasse et la mairie d’Issy. Il n’a pu reprendre qu’à 23h16.

    ACTU 17


    4 commentaires
  • Le chien d’une femme atteinte du coronavirus a été placé en quarantaine à Hong Kong, ont annoncé ce vendredi les autorités.

     

    Des échantillons prélevés sur le chien d’une femme atteinte du coronavirus ont été testés positifs. Le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement a précisé que le chien ne présente aucun symptôme de la maladie.

    Toutefois, « des échantillons prélevés dans les cavités nasales et orales ont été testées faiblement positifs au virus du Covid-19 » ont déclaré les autorités, qui ont placé l’animal en quarantaine, selon plusieurs médias locaux.

    14 jours en confinement dans des refuges dédiés

    Le chien a été récupéré mercredi au domicile de sa propriétaire, une sexagénaire qui avait été testée positive la veille puis hospitalisée. Aucune preuve que des animaux comme des chats ou des chiens pourraient transmettre le virus à l’homme n’existe.

    De manière préventive, le ministère a estimé que les animaux domestiques de personnes contaminées devaient être placés durant 14 jours en confinement dans des refuges dédiés. D’autres tests vont être réalisés sur cet animal, jusqu’à ce qu’il soit testé négatif, a indiqué la cheffe des services de santé de Hong Kong, Sofia Chan.

     

    On dénombre actuellement à Hong Kong 91 cas de coronavirus, et deux personnes décédées.

    ACTU 17


    4 commentaires
  • Au moins cinq familles ont découvert des larves ou des vers dans des boîtes de lait infantile de la marque Gallia. Deux plaintes ont été déposées.

     

    Plusieurs consommateurs de lait infantile en poudre Gallia de Danone ont fait une désagréable découverte. Cinq familles se sont manifestées auprès des autorités ou de la marque depuis le 5 janvier dernier : en Bretagne, dans le Puy-de-Dôme, les Landes, le Var et les Bouches-du-Rhône. Les signalements se multiplient depuis le mois de novembre dernier.

    Le bébé régurgite un ver de 6 cm environ

    Certains parents ont retrouvé des larves, mais Elodie, une mère de famille d’Ille-et-Vilaine, a été confrontée à un problème plus grave. Au mois de novembre, sa fille de trois mois a subi de la fièvre et a été emmenée aux urgences. Le nourrisson a suivi un traitement dans un premier temps, mais quelques jours plus tard, la fillette a vomi un ver de 6 à 7 centimètres, relate RTL.

    Le ver proviendrait pour ce cas d’une boîte de lait Galliagest 0-6 mois. Mais d’autres cas auraient touché des types de lait en poudre différents de la marque Gallia.

    Au moins deux plaintes enregistrées

    D’après la mère de famille, le ver a été analysé et « l’hôpital a conclu à un ver parasitaire ». Une plainte a été déposée, et ce n’est pas la seule. Une autre famille du Puy-de-Dôme a également fait une déposition après avoir découvert une larve encore vivante dans la boîte de lait infantile.

     

    Danone demande à recevoir les boîtes concernées

    « On a besoin de récupérer ces boîtes pour procéder à des analyses plus approfondies », a déclaré ce vendredi Florent Lalanne, directeur des affaires médicales de Danone qui commercialise le lait.

    « Cette situation est très surprenante pour nous parce que c’est quelque chose d’exceptionnel. On souhaite absolument comprendre comment ces larves ont pu arriver sur le produit », a-t-il ajouté, relate France Bleu. « Dans la chaîne de production l’ensemble de la poudre de lait n’est jamais en contact avec l’air et est conditionnée sous atmosphère protectrice où le pourcentage d’oxygène, de l’ordre de 2%, est très faible, ce qui rend impossible la survie d’un organisme vivant dans nos laits », a-t-il enfin affirmé.

    Les familles concernées sont invitées à contacter l’entreprise via un numéro de téléphone 0800 202 202 ou le site laboratoire-gallia.fr.

    ACTU 17


    3 commentaires
  • Les sapeurs-pompiers ont tout tenté pour le sauver, en vain. Il se serait lui-même tiré une balle dans la tête en voulant jouer.

     

    Son geste lui a coûté la vie. Le drame s’est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi peu avant 2 heures du matin dans un bar situé sur la place du Général Leclerc à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis).

    Un revolver 357 magnum

    Le gérant de l’établissement est resté sur place après la fermeture avec une cliente. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait absorbé de la cocaïne puis aurait exhibé une arme de poing de calibre 357 magnum dans le but d’impressionner cette femme.

    Le gérant aurait retiré toutes les cartouches de son arme en prenant soin d’en laisser une à l’intérieur, avant de faire tourner son barillet et de le fermer. Un jeu extrêmement dangereux connu sous le nom de la roulette russe.

    Déclaré mort sur place

    L’homme n’a pas eu la chance qu’il espérait. Il a pointé son arme au niveau de sa tête et a pressé la détente. Le coup de feu est parti. Très grièvement blessé, il a été pris en charge par les pompiers qui n’ont rien pu faire pour le sauver. L’homme a été déclaré mort quelques minutes avant 3 heures du matin.

    Une enquête a été ouverte afin de confirmer l’hypothèse d’un acte volontaire. Les investigations ont été confiées au commissariat de Stains.

    ACTU 17


    4 commentaires
  • Arctique : Les ours polaires sont obligés de devenir cannibales pour survivre

    Cette pratique serait due à la réduction de leur habitat naturel et de leur zone de chasse à cause du changement climatique et de l’activité humaine

    Les ours blancs s’entre-dévorent pour survivre. Les cas de cannibalisme recensés parmi les ours polaires de l’Arctique russe sont en hausse. Alors que ces cas étaient « rarement constatés » auparavant, « ils le sont maintenant assez souvent, ce qui nous inquiète », a expliqué ce mercredi Ilia Mordvintsev, de l’Institut de l’écologie et de l’évolution Severtsov de Moscou.

    Habitat et zone de chasse menacés par les humains

    Le chercheur n’a pas donné de chiffres mais estime que le manque de nourriture pourrait pousser les mâles à manger les oursons. L’habitat des ours et leur zone de chasse sont menacés par les effets du changement climatique et l’activité humaine accrue en Arctique, devenue une priorité économique et militaire stratégique de la Russie.

    L’expert évoque ainsi l’impact de l’extraction de gaz dans la péninsule de Yamal, dont les bénéfices atteignent plusieurs milliards d’euros. La hausse du trafic maritime entre la mer des Barents et le golfe du fleuve Ob, en lien avec ce projet, a réduit le territoire de chasse des animaux. « Maintenant la glace dans le golfe de l’Ob, qui avait toujours été une terre de chasse pour les ours blancs, est brisée toute l’année », selon le chercheur.

    Les ours se rapprochent des humains

    Mais la hausse des cas de cannibalisme peut aussi s’expliquer par la présence accrue d’humains observant le phénomène. Des signalements sont aujourd’hui faits par des chercheurs mais aussi par des « employés d’entreprises gazières et pétrolières et du ministère de la Défense », précise Ilia Mordvintsev.

    Selon un autre expert russe, Vladimir Sokolov, la taille des glaces arctiques en fin d’été a baissé de 40 % lors des 25 dernières années. Selon lui, les ours blancs pourraient bientôt ne plus chasse sur la banquise mais uniquement sur les côtes ou les archipels de haute latitude.

    Les incursions d’ours polaires en quête de nourriture près de zones habitées sont de plus en plus fréquentes dans le nord de la Russie. En juin 2019, une ourse polaire affamée a été aperçue près d’une ville russe à plus de 800 km de son habitat naturel. Elle a été capturée et prise en charge par des vétérinaires. En février 2019, les autorités ont décrété l’état d’urgence en Nouvelle-Zemble après l’arrivée de dizaines d’ours polaires affamés et agressifs.

    20 Minutes


    4 commentaires
  •  La drogue devait arriver dans le port de Marseille, où trois personnes ont été interpellées

    C’est une saisie d’une valeur marchande d’environ 230 millions d’euros. Un peu plus de trois tonnes de cocaïne ont été saisies en Italie, et trois personnes ont été interpellées à Marseille, a annoncé la procureure de Marseille Dominique Laurens.

     

    En provenance d’Amérique du Sud, la drogue devait arriver à Marseille. Trois personnes qui devaient prendre livraison de la drogue en France ont été interpellées près de Marseille, a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse avec la patronne de l’Office antistupéfiants français (OFAST) Stéphanie Cherbonnier et, en vidéoconférence, le procureur italien Giuseppe Creazzo.

    Pris la main dans le sac

    Conditionnée dans 90 sacs de sport cachés dans un conteneur au milieu d’une cargaison de purée de bananes, la cocaïne a été saisie par les Carabinieri italiens lors de l’escale du navire à Livourne, dans le nord-ouest du pays, lundi. C’est alors qu’elle a été remplacée « par des produits de substitution », avant que le conteneur reparte pour Gênes (Italie) puis Marseille, sa destination finale, a précisé Dominique Laurens.

    A Marseille, jeudi matin, après le déchargement du conteneur, trois hommes ont pris en charge ce qu’ils croyaient donc être de la cocaïne. Ils ont été interpellés à Saint-Mitre-les-Remparts, à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Marseille, alors qu’ils déchargeaient les sacs, dans une villa.

    20 Minutes


    3 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONJOUR - VENDREDI  28 02 2020


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires