• Veleta, galgos, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

    Veleta, galgos, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

    Elle appartenait à un galguero qui la maltraitait.

    Son histoire est celle de bon nombre de ses frères de misère en Espagne.

    Pays européen dans lequel les lois de protection animale ne sont pas respectées.

    Pays dans lequel 50 000 levriers galgos sont exterminés chaque année en toute impunité.

    Elle vivait dans un taudis, la faim,  les cris et les coups étaient son quotidien.

    Une blessure béante  rouge de sang sur tout le travers du dos laissait apparaître ses chairs.

    Sans doute une raclée qui a mal tourné.

    On ne sait pas ce qu’elle a bien pu faire pour mériter cela, rien sans doute, il suffit d’un rien pour qu’un galgo meure sous les coups.

    Un jour qui n’est pas fait comme un autre, l’ivresse, un regard de trop et le galguero calmera ses nerfs sur le premier qui tombera sous sa botte.

    A cause de la forte chaleur, les mouches et la vermine  auraient eu raison de cette pauvre créature.

    C’est une voisine de ce galguero qui lui a sauvé la vie, elle ne supportait plus d’assister impuissante  à l’agonie de cette pauvre galga.

    Elle ne supportait plus d’entendre l’indicible.

    Alors elle a osé et nous ne pouvons que saluer son geste de bravoure, elle a osé la voler pour l’emmener à la Fondation Benjamin Mehnert.

    Pour preuve que la population commence à s’élever contre les actes de torture et de barbarie commis sur cette race de chiens.

    Pour preuve que nous devons continuer à mener un combat sans merci pour qu’enfin l’union européenne intervienne auprès des autorités espagnoles pour que cesse le martyre de cette race de chiens utilisée pour la chasse récréative et pour les courses à pari d’argent.

    La pauvre galga était dans un bien sale état lorsqu’elle est arrivée à la Fondation, elle a été immédiatement prise en charge par les vétérinaires.

    Elle a un nom maintenant.

    Elle est enfin quelqu’un.

    Je vous présente Veleta

    C’est une brave galga et elle est bonne comme du bon pain alors elle mérite une famille aimante.

    Pas une famille qui aura pitié et qui nous la rendra dans comme un paquet

    Pas une famille qui ne respectera pas la charte de Lévriers sans Frontières

    https://www.levriers-sans-frontieres.com/charte-dethique-de-levriers-sans-frontieres/

    Pas une famille comme celle de Louane ou de Shaki.

    Elle mérite mieux que ça, ils méritent tous mieux que ça.

    Alors les enfoirés d’adoptants qui ne valent pas mieux que les galgueros Espagnols, on en veut plus.

    Si son état lui permet de voyager, elle sera dans notre transport du 15 septembre.

    https://www.levriers-sans-frontieres.com/

    Lévriers sans frontières


    5 commentaires
  • Son veau a été ramassé par le boucher. Elle a suivi le bétail jusqu'à ce qu'elle s'effondre - Son ♥ avait cessé de battre. !

    Essayez de manger moins de viande !!!


    6 commentaires

  • 3 commentaires
  • La patte arrachée, il se bat pour remarcher

    Piers est un petit chat d'à peine 2 mois qui a déjà connu beaucoup de souffrance.

    Il a été trouvé sur le parking d'un centre commercial. Il avait une de ses pattes avant arrachée au-dessus du coude avec les os apparents. Il ne restait plus qu'un moignon, prêt à s'infecter.

    Piers a été conduit en urgence chez le vétérinaire où il a été amputé chirurgicalement. Il présente également une luxation de la hanche, ce qui indique qu'il a été heurté par une voiture ou pire, victime de maltraitance. Il a besoin d'antibiotiques et d’anti-inflammatoires.

    Très choqué et traumatisé par ses mésaventures, Piers a des séquelles neurologiques. Il n'arrive pas à se lever, à marcher droit ni à faire ses besoins seul. Il faut le vidanger manuellement pour les urines et les selles. Il a un traitement à la cortisone pour l'aider à évacuer.

    Piers est resté hospitalisé 2 semaines pour reprendre du poil de la bête.

    Il se trouve actuellement en famille d'accueil sous haute surveillance, où on lui prodigue les soins dont il a besoin.

    Il faut encore l'aider à faire ses besoins et il faut stimuler ses pattes arrière pour qu'il puisse marcher à nouveau. Avec le temps, les séquelles neurologiques devraient s'estomper. Sa hanche devrait se replacer également en grandissant, mais il devra passer une nouvelle radio.

    L'association Le Souffle de Bastet qui a recueilli Piers n'a malheureusement pas les fonds nécessaires pour financer son sauvetage.

    « Face au courage de ce chaton, nous avons décidé de tout faire pour l'aider, mais la facture est très lourde.

    Nous sommes en pleine période de naissances et d'abandons et avons d'autres chats à charge.

    Nos moyens actuels ne nous permettront pas de payer tous les soins de Piers, mais face à sa détresse nous avons quand même fait le choix de lui offrir la chance d'être sauvé.

    Pour cette raison nous faisons appel à vous et aux généreux clicoeurs qui accepterons de nous aider.

    Il y a urgence. »


    Piers se bat toujours pour remarcher et retrouver toutes ses fonctions.

    Nous devons l'encourager dans son combat.

    Ensemble, nous allons le sauver !

      LIEN : http://www.clicanimaux.com/collecte-5216-la-patte-arrachee-il-se-bat-pour-remarcher

    Faîtes un appel du cœur, je viens déjà d'en faire un !

    Il y a trop d'animaux qui souffrent à cause des humains !

    Si vous aimez les animaux, n'oubliez pas d'aller cliquer dans mon menu à gauche :

    http://www.clicanimaux.com/?sites_id=1?sites_id=1

    et

    https://actuanimaux.com/accueil

     


    4 commentaires
  • Bande d'enfoirés d'humains !


    6 commentaires
  • Mulhouse : un homme arrêté pour avoir frappé et noyé son chien

    Image d'illustration

    La SPA de Mulhouse a déposé plainte pour acte de cruauté ayant entraîné la mort de l’animal de compagnie.

    Un homme âgé de 34 ans a été interpellé vendredi à Mulhouse (Haut-Rhin) par la brigade anticriminalité du commissariat de la ville. Ce Mulhousien était recherché depuis plusieurs jours pour avoir tué son chien dans des conditions atroces, rapporte l’Alsace.

    Le 18 juillet dernier, des promeneurs ont aperçu un homme jeter quelque chose dans un plan d’eau situé face d’un complexe cinématographique de Mulhouse.

    Il ne voulait plus de son animal !

    Alertés, les pompiers ont sorti de l’eau le corps sans vie d’un jeune labrador, âgé de deux ans. L’animal présentait de très nombreuses traces de maltraitance.

    Identifié puis interpellé, le propriétaire de l’animal a reconnu en garde à vue avoir frappé son chien à plusieurs reprises à l’aide d’une pierre avant de le jeter à l’eau. Il ne voulait tout simplement plus garder son chien, assure-t-il.

    La SPA de Mulhouse a déposé plainte pour acte de cruauté ayant entraîné la mort d’un animal de compagnie. L’auteur présumé des faits devrait prochainement être poursuivi par la justice.

    Le Parisien

    Jamais ces tortionnaires d'animaux ne seront assez condamnés !


    2 commentaires
  • Gironde : il tente de noyer un chat avant de le brûler

     La bouche d’égout où l’animal a été brûlé

    Samedi matin, une habitante d’une résidence de Saint-Denis-de-Pile a vu son voisin tenter de noyer un chat dans une bouche d’égout avant de mettre le feu. Le chat n’a pas survécu. Une plainte doit être déposée ce mardi.

    Un chat brûlé vif. Laure Lamblin l’a vu de ses yeux et n’en revient toujours pas. "Samedi matin, j’entendais beaucoup d’eau couler. Mon voisin a l’habitude d’arroser ses fleurs tôt, donc cela ne m’a pas surpris. Puis j’ai entendu un chat miauler fortement. Il était 5h30/5h45 quand ça a commencé", raconte cette habitante de Saint-Denis-de-Pile.

    Vers 6 heures, elle finit par se lever. À moitié endormie, elle voit alors son voisin en train d’essayer de noyer un chat dans une bouche d’égout en la remplissant abondamment d’eau. "Il n’y arrivait pas et le chat miaulait de plus en plus fort. Il est rentré chercher un produit inflammable, l’a arrosé avec et a jeté une allumette", témoigne-t-elle. Une épaisse fumée blanche se serait alors dégagée. Le chat n’a pas survécu. "Ils ont aussi jeté la litière dans une bouche d’égout à côté."

     

    "On regrette"

    "J’étais sidérée, je n’ai pas eu le réflexe de descendre", raconte cette amoureuse des animaux qui, après avoir signalé les faits à la gendarmerie de Guîtres, doit y retourner ce mardi pour un dépôt de plainte en bonne et due forme. Elle a par ailleurs sollicité 30 Millions d’amis qui se portera partie civile en cas de procès. Les gendarmes sont venus sur place ce mardi constater les faits et ont convoqué l’homme vendredi à la gendarmerie.

    "Mon mari a pris une décision brusque"

    Jointe par téléphone, la femme du voisin mis en cause (lui ne parle pas) explique que ce chat souffrait.

    "Je ne sais pas s’il a eu un accident ou si des gamins qui étaient en vacances il y a quelques jours ont installé un piège, mais j’ai fait comme j’ai pu pour m’occuper de lui. On ne conduit plus et on ne pouvait pas aller chez le vétérinaire"

    Lui et elle sont âgés de plus de 80 ans. Elle admet que toute cette affaire les dépasse et les effraie. "C’est malheureux. J’aime les animaux. On a adopté ce chat qui traînait il y a une dizaine de jours pour faire plaisir aux enfants. Il cherchait à manger. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour m’occuper de lui. J’adore les bêtes mais mon mari a pris une décision brusque. On regrette", explique-t-elle en pleurs, affolée par la tournure des événements.

    Sud-Ouest

    Ces deux vieux méritent quelques années de prison. On devrait leur brûler les pieds !


    5 commentaires
  • Inde : huit hommes traqués par la police pour avoir violé une chèvre

     

    L’animal, qui portait des petits, n’a pas survécu à cette agression sexuelle. Les hommes sont activement recherchés par les autorités indiennes.

    Une chasse à l'homme a été lancée dans le nord de l'Inde pour retrouver huit hommes accusés d'avoir eu des relations sexuelles avec une chèvre qui attendait des petits et est morte par la suite, a annoncé la police mardi. Les suspects font face à des poursuites en vertu d'une loi prohibant les "relations sexuelles contre nature", la même qui interdit les relations homosexuelles. Les fugitifs sont aussi accusés d'actes de cruauté envers des animaux.

    La police recherche activement les suspects dans une zone de l'Etat d'Haryana, à une centaine de kilomètres de New Delhi. "Nous avons identifié trois des huit suspects et des équipes de policiers sont lancées à leur poursuite pour les arrêter le plus rapidement possible", a déclaré à l'AFP Naazneen Bhasin, porte-parole de la police.

     

    Des prélèvements pour déterminer les causes de la mort

    Cette affaire a éclaté la semaine dernière quand le propriétaire de la chèvre a surpris trois hommes en train d'agresser sexuellement l'animal en pleine nuit. Un vétérinaire a collecté des échantillons sur la dépouille de l'animal pour déterminer les causes de la mort de la chèvre.

    Paris Match

    Honte à ces mecs, faudrait leur couper !


    2 commentaires
  •  

    LIEN de la video : https://www.youtube.com/watch?v=wR_U5qPVifY

    (Intégration désactivée !)


    7 commentaires
  • Nantes : 11 chiens, dont 9 chiots, abandonnés dans une camionnette en plein soleil.

    Photo d'illustration

     

    Les animaux étaient en grande souffrance lorsqu’ils ont été libérés. L’un des chiots n’a pas survécu.

    Sans l’intervention des voisins, l’affaire aurait pu s’avérer bien plus dramatique qu’elle ne l’était déjà. Ce mercredi 25 juillet dans le quartier des Dervallières de Nantes (Loire Atlantique), 11 chiens ont été découverts dans une camionnette garée en plein soleil. Les animaux n’avaient ni eau ni nourriture, ce qui a certainement coûté la vie à l’un des chiots.

    La chienne venait de mettre bas !

    Ce sont nos confrères de Ouest-France qui relaient l’information. Tout a commencé dimanche dernier lorsque la chienne, de la race des bergers fauves, a donné naissance à neuf chiots après un accouplement avec un labrador. Le propriétaire des animaux ne s’est pas vraiment préoccupé de leur sort puisqu’il les a abandonnés dans sa camionnette garée en plein soleil alors que la France traverse une période de canicule.

    Ce sont des habitants du quartier qui ont repéré la camionnette et ont compris qu’il se passait quelque chose d’anormal à l’intérieur. En ouvrant le véhicule, ce sont 2 chiens adultes et 9 chiots qui ont été retrouvés sous une chaleur écrasante, sans eau ni nourriture.

    Le propriétaire retrouvé

    Après ces 4 jours dans de telles conditions, un chiot n’a pas survécu et les autres chiens ont été retrouvés très affaiblis, mais ont été soignés par les associations spécialisées qui les ont pris en charge.

    La police a été alertée de la situation et a pu retrouver le propriétaire de la camionnette. Il s’agit d’un homme de 36 qui habitait l’immeuble devant lequel elle était stationnée. Ce dernier était fortement alcoolisé au moment de son interpellation. Placé en garde à vue, il risque deux ans de prison et 30 000 euros d’amende pour maltraitance.

    Début juillet, une vétérinaire britannique s’était enfermée dans sa voiture garée en plein soleil pour sensibiliser les propriétaires de chien aux dangers de la chaleur qui peut vite monter dans l’habitacle.

    24MATINS

    Hélas, ce genre d'actes n'est pas assez puni !


    3 commentaires
  • Benjamin Mendy en pleine polémique : les internautes l’accusent de maltraitance animale

    En vacances à Miami, Benjamin Mendy est depuis quelques heures au centre d’une grosse polémique sur Instagram. Photographié avec un bébé crocodile dans les bras, le footballeur s’est attiré les foudres des défenseurs de la cause animale.

    Sacrés champions du monde de football le 15 juillet dernier, les Bleus profitent actuellement tous de vacances bien méritées. Si Florian Thauvin, Olivier Giroud et Kylian Mbappé se sont retrouvés à Ibiza, Benjamin Pavard s’est envolé pour une destination paradisiaque en compagnie de sa chérie Rachel-Legrain Trapani, tandis que Benjamin Mendy se dore la pilule à Miami. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce dernier s’éclate comme jamais ! Entre des randonnées en quad et des virées en boîte de nuit avec le boxeur Floyd Mayweather et la légende du ballon rond Ronaldinho, le défenseur de Manchester City coule des jours heureux. Mais c’était sans compter sur la naissance d’une énorme polémique sur son compte Instagram.

    Très actif sur le réseau social, où il compte près de 2 millions d’abonnés, Benjamin Mendy a partagé ce jeudi 26 juillet une photo où il apparaît au bord d’une piscine. Et bien qu’il ait osé le combo claquettes-chaussettes, ce n’est pas sa tenue vestimentaire qui lui a valu de nombreuses critiques. Sur ce cliché, le footballeur de 24 ans a jugé bon de poser avec un bébé crocodile, muselé avec un morceau de gros scotch, dans les bras. Ni une ni deux, les internautes, visiblement très sensibles à la cause animale se sont empressés de lui faire part de leur indignation. Et certains d’entre eux se sont montrés particulièrement virulents.

    « Laisse les animaux en paix, il en a plus dans la tête que tu n’en auras jamais pauvre m**de », « Je t’aime bien mais là par contre c’est pas cool, laisse le tranquille dans son milieu naturel, c’est pas des objets les animaux », « Plus t’es riche plus t’es bête, c’est ça le concept ? Une honte cette photo », « C’est triste… L’être humain, la pire race au monde. On parle des rats, des pigeons, des renards etc. comme nuisibles à l’environnement mais le seul être nuisible c’est l’humain et sa connerie », peut-on lire dans les commentaires de sa publication. Pour l’heure, Benjamin Mendy n’a toujours pas réagi. 

    Voici

    On ne peut pas demander à un footballeur d'être intelligent !


    7 commentaires
  • Pour celles et ceux qui mangent encore de la viande !


    7 commentaires
  • L’ourson orphelin sauvé dans les Pyrénées est mortL’ourson orphelin sauvé dans les Pyrénées est mort

    Les agents de l’ONCFS suivaient son évolution grâce à un émetteur. C’est son « immobilité persistante » qui les a alertés.

    L’ourson de six mois, sauvé début juillet dans les Pyrénées, est finalement décédé. Il a été « retrouvé mort le 23 juillet malgré le sauvetage, les soins et le suivi intensif dont il avait fait l’objet », a annoncé ce mercredi la préfecture de la région Occitanie.

    Il est pour l’instant « impossible de conclure sur les raisons de la mort du plantigrade ». La préfecture précise qu’une autopsie et des analyses toxicologiques vont avoir lieu.

    Il avait pourtant repris des forces

    L’ourson avait été secouru le 5 juillet à Fos (Haute-Garonne), commune frontalière de l’Espagne et très proche de l’Ariège. Retrouvé « seul, fatigué et dérouté », le petit plantigrade, visiblement « séparé de sa mère » selon la préfecture, avait été « mis dans une cage, examiné par un vétérinaire puis nourri et abreuvé ». Il avait progressivement repris des forces avant d’être relâché, muni d’un émetteur radio placé sur son oreille.

    Les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) suivaient l’évolution de l’ourson grâce à l’émetteur. Après plusieurs jours « d’activité rassurante », ils ont constaté une « immobilité persistante » qui a généré un signal d’alerte.

    Ils se sont alors lancés dans plusieurs jours de recherche active, « rendue difficile par la météo capricieuse et la topographie accidentée du terrain ». Ils ont finalement trouvé le cadavre de l’animal.

    Plan de protection des ours bruns

    Trois oursons sur quatre en moyenne survivent à leur première année. Selon l’ONCFS, ce taux est moindre pour ceux livrés à eux-mêmes avant l’âge de six mois. Les petits ont habituellement besoin de leur mère jusqu’à environ un an.

    Dans les Pyrénées occidentales et centro-orientales, le Réseau ours brun décomptait 43 individus en 2017 contre 41 en 2016. L’Etat a défini en mai son plan ours pour 2018-2028, destiné à préserver l’ours brun dans les Pyrénées. Il prévoit aussi des mesures de soutien aux éleveurs.

    En mars, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé la réintroduction à l’automne de deux ours femelles dans les Pyrénées-Atlantiques, opération inédite depuis 12 ans.

    Le Parisien


    4 commentaires
  • Calvaire terminé pour 4 chiens de sécurité battus au Blanc-Mesnil

    Alertée par le commissariat du Blanc-Mesnil (93), la Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue pour libérer 4 chiens de sécurité enfermés sur un balcon et battus. Ils sont désormais hors de danger !

    Tout est parti d’un signalement. Dans un témoignage reçu par le commissariat du Blanc-Mesnil (93), un riverain fait état de chiens détenus sur un balcon et battus à coup de lattes en bois dans des hurlements de douleur. Les policiers sont intervenus rapidement dans cet immeuble de la commune pour les secourir (24/07/2018). Sur place, ils ont trouvé 2 malinois enfermés dans des caisses de transport et 2 autres à l’attache avec des muselières.

    Des chiens traumatisés

    La Fondation 30 Millions d’Amis a tout organisé pour accueillir en urgence Darko, Falco, Welcome et Orna. Placés dans une pension en attendant de rejoindre prochainement le refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie (77), les 4 malinois (une femelle et 3 mâles) sont visiblement très traumatisés par leurs mauvaises conditions de vie : « l’un des chiens n’arrête pas de tourner en rond compulsivement et s’automutile », témoigne Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis.

    Leur état de santé n’est pas bon : ils sont maigres, ont des traces de blessures probablement dues au port prolongé des muselières... L’un des mâles a également un kyste à l’épaule.

    Plainte déposée

    La Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour « acte de cruauté ». L’enquête se poursuit pour retrouver les différents propriétaires des animaux, identifiés aux noms de plusieurs personnes.

    Chiens de sécurité, une maltraitance régulière

    Malheureusement, la Fondation est régulièrement sollicitée pour porter secours à des chiens de sécurité maltraités. Depuis le début de l’année 2018, une trentaine de chiens de vigiles ont ainsi été recueillis par la Fondation 30 Millions d’Amis. Parqués dans des cages de transport ou dans des coffres de voiture, ils sont nombreux à vivre dans de très mauvaises conditions et à être utilisés pour le travail de leurs maîtres.

    La Fondation déplore une législation insuffisante pour protéger ces animaux et faire condamner leurs bourreaux.

    30 Millions d'amis


    4 commentaires
  • Brigitte Bardot : L'icône reçue à l'Elysée par Brigitte et Emmanuel Macron

    Brigitte Bardot : L'icône reçue à l'Elysée par Brigitte et Emmanuel Macron

    Mardi, Brigitte Bardot a été reçue par le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte à l'Elysée pour discuter de la cause animale. Après son entretien, la présidente de la fondatrice Brigitte-Bardot s'est confiée auprès de l'AFP.

     

    C'est une grande rencontre qui a été immortalisée par une simple photo. Mardi 24 juillet 2018, Brigitte Bardot a été reçu par Brigitte et Emmanuel Macron à l'Elysée pour évoquer la cause animale. La mythique ex-actrice et présidente de la fondation Brigitte-Bardot (FBB) s'est entretenue avec le président de la République et la première dame une heure durant. L'ex-dirigeante du Medef Laurence Parisot, très impliquée sur ce sujet, était également présente. "Moi qui n'était pas une fervente de Macron, j'ai été très étonnée et très surprise de voir l'attention, le sérieux et la bonne disposition qu'il a eu envers nous", a indiqué la militante de la cause animale à l'AFP.

    Fin mai, Brigitte Bardot avait ouvertement critiqué le chef d'Etat dans une lettre ouverte, lui reprochant de rester "inactif face à la souffrance des animaux". Une réflexion lancée après le refus de l'Assemblée nationale d'imposer la vidéosurveillance dans les abattoirs. "Sa première parole a été : 'Vous allez m'engueuler', et ma réponse a été : 'Non, puisque vous ne m'avez encore rien promis'", a-t-elle plaisanté au sujet d'Emmanuel Macron.

     

    Le président "favorable" à la fin de la consommation de viande de cheval

    Au cours de leur discussion, Brigitte Bardot et Emmanuel Macron ont abordé la question du broyage vivant des poussins, de l'abattage rituel des animaux sans étourdissement préalable et de la consommation de viande de cheval, qu'elle combat depuis des décennies. Selon elle, le président s'est dit "favorable" à la fin de l'hippophagie et s'est dit prêt à rencontrer des représentants religieux pour "voir de quelle façon les choses peuvent évoluer" au sujet de l'abattage rituel.

    Emmanuel Macron, qui "a rappelé qu'il avait conscience que c'est un sujet de société", s'est "engagé pour un nouveau rendez-vous à la fin de l'année pour faire un point d'étape", s'est réjouie Brigitte Bardot. L'Elysée a pour sa part qualifié l'entretien de "chaleureux". Emmanuel Macron avait promis de mettre des caméras dans les abattoirs et s'était engagé à interdire la vente des oeufs de poules en cage pour 2022. Finalement, le projet de loi agriculture et alimentation, en cours d'élaboration, a retenu pour l'instant la vidéo-surveillance expérimentale dans les abattoirs et n'a pas fixé de date pour l'interdiction de la vente des oeufs de poules en cage.

    Pure People

    Aucune confiance dans les promesses de Macron !


    4 commentaires
  • Des lions dévorent des braconniers dans une réserve animalière

    Image d'illustration de Chantou !

    En Afrique du Sud, on a retrouvé les vêtements d'au moins trois braconniers dans une réserve.

    Ce lundi matin, trois braconniers au moins ont pénétré dans une réserve animalière privée, armés de haches et de fusils.

    Ils étaient vraisemblablement à la recherche de rhinocéros, mais ont été interrompu dans leur braconnage.

    Quelques heures plus tard, des parties de leurs corps démembrés ont été retrouvés dans la réserve, comme le relate le propriétaire de la réserve "Ils se sont retrouvés au milieu d'un groupe de lions, un grand groupe apparemment, donc ils n'ont pas eu beaucoup de temps pour réagir. Nous ne savons pas exactement combien ils étaient, il n'en reste plus grand chose [...] on a retrouvé des habits pour trois personnes".

    Il continue "J'ai fait endormir nos lions le temps que les officiers de Police puissent pénétrer dans l'enceinte pour l'enquête. Nous avons déjà perdu 3 rhinocéros à cause des braconniers en mars 2016".

    Les rhinocéros sont devenus la cible des braconniers notamment pour leurs cornes, qui auraient des vertus médicinales, et plus particulièrement aphrodisiaques selon les chinois !

    buzger

    Bien fait ! Youpi !


    8 commentaires
  • Un réseau de braconnage d'ours noir démantelé au Canada

    En Chine, la bile d’ours noir est un produit particulièrement recherché pour ses propriétés soi-disant pharmaceutiques (à l’instar des cornes de rhinocéros).

    Et les braconniers n’hésitent pas à changer de continent pour pouvoir se fournir. Ainsi au Canada, un réseau de braconnage d’ours noirs a ainsi été démantelé, comme l’ont annoncé les autorités nord-américaines mercredi 18 Juillet.

    Mercredi 18 juillet dernier au Québec, un vaste réseau de braconniers trafiquant la vésicule biliaire d’ours noirs (un produit animal très recherché sur le continent asiatique pour des propriétés supposées médicinales) a été démantelé, ont déclaré les autorités de cette province du Canada.

    Une équipe organisée

    Selon un communiqué publié par le Ministère québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs, ce réseau bien organisé était parvenu à revendre plusieurs centaines de vésicules biliaires d’ours noirs depuis au moins trois ans.

    Or, cet organe est strictement interdit à la vente au Canada depuis la promulgation d’une loi en 1998.

    La plupart des perquisitions ont eu lieu à proximité de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, une zone particulièrement riche en faune sauvage et située à environ 500km au nord-est de la ville de Montréal.

    La demande de bile d’ours noirs est si forte en Asie que ce trafic arrive donc même sur un autre continent…

    Des chasseurs parmi les interpelés ! 

    Sur le marché noir du Québec, une vésicule biliaire de ces grands plantigrades peut se monnayer jusqu’à 300 dollars canadiens (ce qui donne environ 200 de nos euros). Mais à l’étranger, cette somme s’envole.

    En tout et pour tout, une soixantaine de braconniers a été interpelée. Parmi eux, on comptait des piégeurs, des revendeurs mais aussi sans surprise, des chasseurs.

    Tous les trois devront bientôt faire face à 121 chefs d’accusation et ils sont passibles d’amendes pouvant totaliser tout de même 325 000 dollars canadiens (210 653 euros).

    Enquête toujours en cours 

    Ce coup de filet est le plus important sur le territoire canadien depuis 2002, et ce réseau de malfaiteurs possédait des ramifications s’étirant jusqu’à la région de Montréal, où l’enquête est d’ailleurs toujours en cours.

    Au Québec, les naturalistes estiment la population totale d’ours noirs à environ 70 000 individus, mais l’espèce reste toujours menacée par la chasse, le braconnage et la destruction de son environnement naturel. La demande asiatique de bile ne peut donc qu’aggraver la situation de l’espèce.

    Oh ! My Mag

    Saloperies d'asiatiques ! Ils font tuer les éléphants, les rhinocéros, les ours, ils bouffent du chien, les japonais se mettent à bouffer du cheval.

    L'Asie, un continent qui devrait disparaître !!!


    6 commentaires
  • Ouf, ils ont eu de la chance qu'on les trouve ! Et après, on a retrouvé leur maman !


    4 commentaires
  • Marseille : horrible découverte d'animaux morts et brûlés, une femme en garde à vue

    L'un des chiens maltraités retrouvé dans sa cage / © Photo Facebook SPA Marseille

    Les enquêteurs de la SPA et ceux de la police ont fait une bien macabre découverte en pénétrant dans un appartement du 12e arrondissement de Marseille. Ils ont trouvé des restes d'animaux brûlés dans la cheminée familiale. Plusieurs chiens et chats affamés ont pu être sauvés.

    la SPA, on l'a surnommée "La maison de l'horreur". Grâce à l'alerte donnée par un témoin hier soir, les enquêteurs de la SPA ont pu se rendre dans un appartement d' un immeuble du 12 ème arrondissement de Marseille. Avec la police également alertée, ils ont découvert un spectacle d'horreur.
    Ils ont retrouvé "des restes d'animaux démembrés", selon Xavier Bonnard, le président de la SPA Marseille.

    Certains morceaux avaient été jetés dans la cheminée familiale pour y être brûlés. 

    Sur sa page Facebook, la SPA Marseille explique avoir découvert "3 chiens enfermés dans des cages non adaptées, des chats livrés à eux mêmes, vivants dans leurs excréments… un hérisson en guise d'animal de compagnie pour un enfant… tous ces animaux étaient sans eau et sans nourriture…. 

    Comble de l'horreur, des chiens découpés et incinérés… retrouvés dans les ordures ménagères…

    Une femme en garde à vue 

    "Nous avons sans doute sauvé d'une mort prochaine les animaux que nous avons récupérés", poursuit le président de la SPA Marseille.

    Marseille : horrible découverte d'animaux morts et brûlés, une femme en garde à vue

    L'un des cadavres calcinés retrouvés dans l'appartement / © Photo Facebook SPA Marseille

    Tous vivaient dans des conditions de maltraitance, enfermés dans de "toutes petites cages". Une femme d'une vingtaine d'année a été interpellée et placée en garde à vue.

     
    Selon une source policière, la femme n'a pas tué les animaux, mais a brûlé les corps de ceux décédés par manque de soins et de nourriture. "Elle les avait congelés, puis décongelés pour les faire brûler, afin de "faire partir leur âme" a précisé la source policière. 
    En fin de journée, la jeune femme a été laissée libre, et la procédure a été transmise au ministère public.

     

    De la protection à la maltraitance

    Comble de l'incompréhension, selon Xavier Bonnard, "cet appartement abrite une association de protection animale" !

    A la SPA, on cherche à connaître le nombre d'animaux passés par cette structure. "Nous enquêtons pour savoir si d'autres chiens et chats ont pu subir ces terribles conditions ", poursuit Xavier Bonnard. "Nous avons posté cette information sur notre site pour obtenir des renseignements sur cette association. Déjà, nous avons reçu des dizaines de posts".
    La SPA a porté plainte et s'est portée partie civile dans cette affaire. 

    France info .3

    Cette femme a "peut-être" voulu sauver des animaux mais n'a pas su faire face ?


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique