• Paris : des élus demandent la fermeture d'une maison close avec des poupées sexuelles

    Paris : des élus demandent la fermeture d'une maison close avec des poupées sexuelles

     

    Cette maison close, la première avec des poupées sexuelles en France, a ouvert à Paris le 1er février.

    Près de deux mois après son ouverture, le lieu continue de créer la polémique. Le groupe communiste - Front de gauche au Conseil de Paris a demandé l'interdiction de Xdolls, la première maison close avec des poupées sexuelles en France, a rapporté Le Parisien, vendredi 16 mars.

    Selon le journal, le président du groupe, Nicolas Bonnet Oulaldj, ainsi que les élus du groupe ont déposé un vœu au Conseil de Paris, afin d'obtenir la fermeture de cet appartement situé dans le 14ème arrondissement de Paris. "Xdolls véhicule une image dégradante de la femme", a justifié le président du groupe, considérant Xdolls comme "un lieu de prostitution avec un propriétaire pouvant être assimilé à un proxénète", poursuit Le Parisien.

    Cette maison close de 70m2 est composée de trois chambres, dans lesquelles se trouvent des poupées sexuelles, nues. Les clients payent 89 euros de l'heure pour des rapports sexuels avec ces poupées en silicone, précise le journal.

     

    Une maison de close déclarée comme "une maison de jeux"

    Le groupe communiste - Front de gauche souhaite également la fermeture du lieu, car "Xdolls a été déclaré au registre de commerce en tant que maison de jeux, comme si c’était une salle avec des baby-foot ou des flippers", précise Le Parisien.

    Interrogé par 20 Minutes, Nicolas Bonnet Oulaldj promet d'"interpeller la maire de Paris" à ce sujet. Il souhaite "que la ville envisage une procédure adéquate afin d’aller vers la fermeture de ces maisons closes, et que le législateur soit interrogé quant à la possibilité d’interdire ces établissements".

    Franceinfo


  • Commentaires

    1
    françoise
    Lundi 19 Mars à 08:26

    La luxure des mecs n'a aucune limite ,mais il vaut mieux qu'il aillent au dégorgeoir  sur ces poupées plutôt que sur des fillettes ,ils devraient en distribuer aux migrants cela éviterait les viols ,il y a encore une gamine en Allemagne qui vient de se faire étriper par un Afghan ,remarque cette imbécile croyait surement au grand amour avec cette vermine importée!

    2
    Lundi 19 Mars à 10:07

    Bonjour 

    c'est sur que ce genre d'établissement devraient depuis longtemps être fermé

    bonne journée

    3
    fripouille
    Lundi 19 Mars à 10:27

    Il y aura toujours des gens pour se mêler de ce qui ne les regarde pas ! S'ils n'en ont pas besoin, tant mieux pour eux, mais qu'il ne contrôlent pas les autres ! Avec ces poupées, les candidats ne risquent pas l'agression, les MST et les proxénètes.

    4
    Nicole
    Lundi 19 Mars à 10:40

    Bonjour CHANTOU

    Il fait un froid de canard,et je dors beaucoup,ce n'est pas dans mes habitudes,mais je crois que je suis encore en train d'hiberner

    Pour ma boite mail, Sonny a fait bloquer par orange,c'est un peu long mais c'est un petit groupe qui s'occupe de ça,et,ils ont beaucoup de travail avec ce genre de problèmes

     

    Bonne journée

    Amitiés bisous,Nicole

    5
    Rakia
    Lundi 19 Mars à 10:42

    Je me demande qui a donné l’autorisation d’ouvrir des salles d’horreurs !?

    Rien que de voir la tête de la poupée, tu as une idée sur les malades qui 

    fréquentent ces lieux ! Une très bonne initiative la fermeture de ces établissements !!!

    6
    Lundi 19 Mars à 10:48

    Je suis pour la fermeture de ce truc, ou à défaut, une mise en garde bien visible car il y a beaucoup de personnes allergiques au silicone hehe

    Bon début de semaine, Chantou.

    7
    Lundi 19 Mars à 17:43

    A une époque où les "progressistes" sont arrivés à faire accepter le mariage gay, l'adoption d'enfants et la PMA par des couples homos et bientôt la GPA.., où l'on ouvre des salles de shoot, où des politiciens font des parties fines dans des soirées roses ou bleues.., où une ministre légalise un age de maturité sexuelle pour les enfants...

    Alors que les mélenchonistes trouvent à redire sur des établissements qui  proposent ni plus ni moins à des tordus de se taper un bout de silicone consentant à 89€ de l'heure... il y a comme un problème dans l'échelle des valeurs chez ces gens là, puis s'il y a des cons pour s'en satisfaire, ça dérange qui..? C'est pas les chèvres qui vont s'en plaindre.

    Ou dans ces conditions il faudra peut-être aussi interdire la vente et l'utilisation des godemichés, un produit qui fait fureur aujourd'hui si l'on en croit les vendeurs comme Amazone et même la Redoute. 

    Les maisons closes avaient été créées pour raisons sanitaires et canaliser le marché du sexe, jusqu'à ce que Marthe Richard ponde sa loi qui n'a rien résolu, et ça n'a fait fait que cacher la saleté sous le tapis.

    Stan

    PS: Pour 89€ on peut aussi s'acheter un bon stock de tubes de silicone a Bricomarché et puis au moins ça sert à faire des joints.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :