• 4 commentaires

  • 3 commentaires
  • Emmanuel Macron va accorder une interview à la chaîne conservatrice Fox News

    Il veut continuer de casser les codes. À quelques jours de sa vite d'État outre-Atlantique, Emmanuel Macron a décidé d'accorder une interview à la chaîne conservatrice Fox News. L'entretien, qui doit être enregistré ce vendredi à l'Élysée, sera diffusé dimanche sur les télévisions américaines. «Il y a une volonté de s'adresser à tous les capteurs de la société américaine. En l'occurrence ce sera principalement l'électorat de Donald Trump», décrypte un conseiller auprès du Figaro.

    L'entourage du président français souligne toutefois avec insistance que c'est un «journaliste reconnu» qui animera le programme en question, présenté comme «l'émission dominicale de référence» aux États-Unis. «Une première interview avait été accordée en septembre dernier à CNN International, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, et une autre à CBS en décembre, en marge du One Planet Summit. Il faut un peu de rotation», conclut ce proche, sans ignorer que le choix de cette chaîne controversée pourrait faire couler beaucoup d'encre... Surtout depuis l'épisode des «no-go zones», qui avait poussé Anne Hidalgo à porter plainte.

     

    Macron va s'exprimer en anglais devant le Congrès

    Emmanuel Macron, qui doit s'envoler lundi soir, va passer trois jours aux États-Unis. Il sera le premier président à effectuer une visite d'État outre-Atlantique depuis l'élection de Donald Trump. Accompagné de son épouse, la première dame Brigitte Macron, le chef de l'État entamera son voyage par un dîner privé avec le couple présidentiel américain à Mount Vernon, la demeure historique de George Washington.

    Mardi matin, le locataire de l'Élysée s'entretiendra à la Maison Blanche avec son homologue, avant de se rendre au département d'État pour un déjeuner avec le vice-président Mike Pence. Là, il assistera à une cérémonie militaire au cimetière d'Arlington, avant un dîner d'État à la Maison Blanche. Mercredi, enfin, il s'exprimera en anglais devant le Congrès, pendant une trentaine de minutes, pour y évoquer les «valeurs» et la démocratie. L'après-midi, il discutera avec des étudiants à l'Université George Washington, puis il repartira à Paris où se tient le jeudi une conférence internationale contre le financement du terrorisme.

    Le Figaro

    Encore un beau voyage pour Jupiter et sa vieille maigrichonne aux frais des fainéants, des riens, des vieux ! !

    Je pense que la vieille va picorer à tous ces repas pour rester maigre ! 


    4 commentaires

  • 5 commentaires
  • Hélas, il y a encore des cons qui admirent macaron !


    3 commentaires
  • Vosges: Après un doigt d'honneur à Emmanuel Macron, un sexagénaire placé en garde à vue

    Lors du déplacement d'Emmanuel Macron dans les Vosges ce mercredi, un homme de 61 ans a été interpellé pour avoir fait un doigt d'honneur au président de la République...

    En ce début de semaine, le président de la République s’est déplacé pendant deux jours à Strasbourg et dans les Vosges. Et à Saint-Dié, Emmanuel Macron a notamment été chahuté par des cheminots en sortant de la mairie lors de sa visite. Pendant ce temps-là ou presque, sans aucun lien, un sexagénaire a pour sa part été interpellé par les policiers.

    Convoqué au tribunal fin mai

    Présumé coupable d’un doigt d’honneur au président dans la ville vosgienne, l’homme âgé de 61 ans a été placé en garde à vue, selon nos confrères de L'Est Républicain. Le Lorrain aurait reconnu les faits, commis lors d’un échange avec des retraités. Libéré, il passera finalement devant le tribunal pour un rappel à la loi fin mai.

    20 Minutes

    Ce doigt d'honneur a été fait lors d'un échange au sujet de l'augmentation de la CSG !

    Et oui, mettre en garde à vue un brave français de souche de 61 ans pour un doigt d'honneur, c'est plus facile que de mettre en garde à vue des dizaines, que dis-je des centaines, que dis-je des milliers de jeunes chances pour la France dans toutes les banlieues françaises pour avoir caillasser des pompiers, des policiers et brûler des dizaines de voitures !

    Les étrangers sont mieux traités que les français, les vrais français !!!


    5 commentaires
  •  

    Je viens de trouver une super video !!!


    3 commentaires
  • Si je l'ai déjà mise, tant pis, j'aime bien !


    4 commentaires
  • Les débats ont été vifs mardi lors du débat sur l'Europe organisé mardi par le Parlement européen de Strasbourg entre Emmanuel Macron et les députés européens. Philippe Lamberts, un élu écologiste belge, a pris la parole pour s'adresser à Emmanuel Macron. A la tribune, il a dénoncé l'ensemble de sa politique. Reprenant la devise française, il en a souligné chaque terme: "Où est la liberté lorsque vos citoyens peuvent être assignés à résidence et perquisitionnés sur de simples soupçons de la justice? (...)".

    Puis, s'arrêtant sur le terme "égalité", il a fait remarquer que "la précarité des travailleurs" s'accentue. Il se saisit alors du terme "premier de cordée" prononcé par le président: "ce qui définit la cordée, c'est la corde. Elle permet aux premiers d'avancer et aux derniers de ne pas tomber. Mais dans nos sociétés, cette corde n'existe plus. Les riches s'enrichissent, les classes moyennes stagnent et se précarisent tandis que les plus fragiles sont abandonnés à leur sort".

    Après avoir dénoncé la politique française vis-à-vis des migrants, l'eurodéputé a finalement brandi alors une corde d'escalade neuve, qu'il a "offert" à Emmanuel Macron !

     

    "Vous tenez des propos d'estrade"

    Le chef de l'Etat, qui prenait des notes pendant l'intervention, a ensuite répondu sans dissimuler son agacement;

     

    "Vous pouvez tenir des propos d'estrade car vous avez le confort de ce salon (...) Au nom du respect que j'ai pour ce Parlement, je ne peux vous laisser dire des bêtises et contre-vérités", a-t-il rétorqué.

     

    Puis il a particulièrement répondu au premier point de Philippe Lamberts concernant la liberté:

     

    "La loi de sécurité intérieure permet de lutter contre les terrorismes intérieurs de notre pays. C'est à ce titre qu'elle permet des visites domiciliaires, la protection d'espaces publics... je l'assume totalement. Parce que je suis le président d'un pays attaqué par des terroristes à de multiples reprises. Et je ne saurais expliquer à mon peuple que nous désarmons face à ce risque parce que des gens comme vous se permettent de proférer des contre-vérités." 

    BFM.TV

    D'accord avec ce belge sauf quand il dit qu'il faut mieux accueillir les migrants !


    5 commentaires
  • Intégration désactivée sur demande  !!!

    LIEN video youtube :

    https://www.youtube.com/watch?v=vmCTumG4gjM

     

    Il en dit des conneries !


    5 commentaires

  • 4 commentaires