• Lyon: Accusée d'avoir violenté une vétérinaire après la mort de son yorkshire

    Depuis l’agression, elle va travailler la boule au ventre. Dimanche dernier, une vétérinaire de Pierre-Bénite, au sud de Lyon, a été violentée par une de ses clientes, dont le chien venait de mourir, rapporte Le Progrès.

     

    L’animal, un yorkshire souffrant d’une pancréatite, avait été amené à la clinique vétérinaire mi-juin. Mal en point, le chien avait été transféré à Saint-Etienne pour être opéré, transfusé et placé en soins intensifs. Malgré cette prise en charge, il n’a pas pu être sauvé.

    15 jours d’ITT

    Lorsque la propriétaire du chien apprend la nouvelle, elle demande à voir la dépouille de son yorkshire. Une requête habituelle. La vétérinaire de Pierre-Bénite ne se doute pas un instant de la violence dont elle va faire les frais. En voyant son animal mort, la cliente, âgée d’une trentaine d’années, serait entrée dans une rage folle, insultant la victime, l’accusant d’avoir euthanasié la bête, la menaçant de mort puis la giflant avec force, la faisant tomber au sol. La suspecte aurait alors frappé une nouvelle fois la vétérinaire de 56 ans avant de quitter le cabinet, son chien mort dans les bras.

    Sous le choc, la victime se réfugie dans la boulangerie voisine, où des témoins lui viennent en aide. La police est appelée. Mais avant même que les forces de l’ordre n’arrivent, la trentenaire serait revenue à la charge, n’hésitant pas à asséner une nouvelle gifle à la vétérinaire malgré la présence d’un témoin. La victime a subi 15 jours d’ITT.

    Interpellée par une patrouille de police d’Oullins, la cliente a été laissée libre à l’issue de son audition. Sans être calmée pour autant. Selon le quotidien régional, elle n’aurait pas hésité à retourner à la clinique vétérinaire dans la semaine pour proférer de nouvelles menaces de mort. La suspecte devrait être jugée dans les prochains mois devant le tribunal correctionnel de Lyon pour « violences » et menaces de mort.

    20 Minutes


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Vendredi 12 Juillet à 15:20

    Qui devrait avoir les deux belles gifles ,c’est la justice qui 

    a laissé une tarée libre ,il faut un meurtre pour l’enfermer ,c’est honteux ! 

    Un chien qui meurt après une opération est très fréquent surtout si son état 

    est très sérieux ,une bien triste fin pour ce pauvre chien qu’il repose en paix !

    2
    Vendredi 12 Juillet à 17:42

    cette  femme avait manifestement  disjoncté en   voyant  son chien   mort !

    Hélas ,  les  vétos  n' arrivent pas toujours  à  sauver les animaux qu' on leur  a confié

    3
    françoise
    Vendredi 12 Juillet à 18:08

    Une cinglée et le mot est faible ! Je suppose que la vétérinaire avait dû la prévenir  que cette opération  présentait des risques mortels pour son petit chien !J'ai eu une Barzoï qui a déclaré une Pancréatite  le véto m'avait bien spécifié l'échéance de cette maladie ,nous l'avons prolongée deux ans grâce à des enzymes Pancréatique humaine (Eurobiol) issue du Pancréas du porc ,les Pancréas  frais pour leur donner à manger c'est terminé  car dans les abattoirs  ils sont  sont bien souvent réservés pour les laboratoires Pharmaceutiques  !Les trois quart du temps les Pancréatites sont due à un manque d'enzymes digestives ,la faute aux croquettes  ,un chien ne devrait manger que de la viande crue et aussi cuite à l'occasion ,c'est un carnassier ,sa dentition est prévue pour cela !Pour leur conserver une bonne digestion les miens font des cures de temps à autre !

    4
    fripouille
    Samedi 13 Juillet à 11:14

    Manifestement cette femme est folle ! De nos jours on peut facilement se renseigner sur internet, elle aurait du s'attendre au pire ! Et pendant qu'on déplaçait son chien, celui-ci devait souffrir ! Quand un de mes animaux est malade, je m'efforce de le faire euthanasier avant que celui-ci souffre, si je sais que l'issue est fatale. C'est moi qui pleure mais je sais pourquoi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :