• Les voitures à essence interdites à Paris en 2030

    Les voitures à essence interdites à Paris en 2030

    Zone à circulation restreinte (ZCR), Paris se ferme aux véhicules les plus anciens et au diesel Euro 2. La capitale a décidé d'interdire les véhicules diesels dès 2024 et ceux à essence en 2030

     

    Pointée par la Commission européenne pour ses émissions de particules fines et de dioxydes d'azote, la France risque des pénalités financières. En 2016, d'après le ministère de la Transition écologique et solidaire, 16 agglomérations dépassaient les concentrations autorisées pour les NOx et 3 pour les particules fines.

    Pour lutter contre la pollution de l'air, le système de vignette Crit'Air permet de mettre en place des zones à circulation restreinte (ZCR). Classés selon leur nocivité en six catégories, les véhicules doivent afficher une vignette Crit'Air sous peine de contravention dans les villes qui l'ont déjà adoptée dont Lyon, Lille, Grenoble ou Toulouse. Dans certaines d'entre elles dont Paris, les véhicules les plus polluants sont interdits en permanence. D'autres villes ont choisi de mettre en place une circulation différenciée lors des pics de pollution.

    Publicité

    Depuis le 1er janvier 2016, Paris interdit l'accès aux voitures et camionnettes immatriculées avant le 1er janvier 1997, soit les véhicules qui ne peuvent bénéficier de la vignette Crit'Air. Depuis le 1er juillet 2016, cette interdiction est étendue aux véhicules diesels mis en service avant 2001. Ce sont les véhicules arborant une vignette Crit'Air de niveau 5. La Mairie de Paris a mis en place des aides pour aider les professionnels à adapter leur parc automobile. Pour le remplacement d'une camionnette ou d'un camion par une autre camionnette neuve ou d'occasion roulant à l'électrique ou au GNV et ce, quel que soit son mode financement (achat, location longue durée ou location avec option d'achat), la capitale verse 3000 à 9000 euros d'aide dans la limite de 15 % du prix d'achat. La ville distribue également une aide aux professionnels parisiens qui achètent des vélos à assistance électrique, des triporteurs (électrique ou non) et des cyclomoteurs électriques. Ce coup de pouce est limité à 400 euros et à 10 deux-roues électriques pour chaque site. Pour les professionnels qui hésitent à investir dans de nouveaux véhicules, Paris a déployé un service de camionnettes électriques en autopartage.

    Le Figaro

    Hidalgo a perdu la tête !

    Donc, à partir de 2030, tout le monde va devoir rouler électrique !!!


  • Commentaires

    1
    lajugie
    Mercredi 15 Novembre à 17:17

    Et ceux qui travaillent avec leurs voitures, genre VRP aussi ? Ils poseront leurs voitures à l'extérieur de Paris, puis via les transports en commun, chargés comme des mulets avec leurs dossiers ? Pratique de faire du stop en autopartage...Ou alors leurs sociétés vont devoir leur acheter un second véhicule ! Bonjour les prix de ce qu'ils vendront...

    2
    Mercredi 15 Novembre à 18:47

    avant de prendre de telles décisions, encore faudrait il que les véhicules soient au point, ce qui est loin d' être le cas

    3
    françoise
    Mercredi 15 Novembre à 19:08

    Son intellect à l'Espagnole lui fait sérieusement défaut !elle est en plein délire ,elle doit penser dans sa tête de tarée   que en supprimant toutes les voitures  l'espérance de vie des Parisiens  grimpera en flèche en quelques jours sous prétexte que l'atmosphère sera plus pur ,elle va mal la gonzesse  à part emmener Paris à la faillite ce sera ça sa Grande Réussite!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :