•  

    Interventions de Philippe de Villiers, Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot.
    - le rapport Eurislam de l'Union Européenne
    - le projet de l'ONU pour le peuple Européen
    - les millions de migrants
    - l'attentat du 19 décembre 2016 à Berlin
    Une vidéo à visionner d'urgence et diffuser à volonté.
    NB: Philippe De Villiers appelle à voter MARINE LE PEN aux présidentielles 2017 !!!


    2 commentaires
  • Le clip de campagne FN tourné sans autorisation fâche en Bretagne

    Pour le tournage de son clip de campagne, les équipes de la présidente du FN n'ont pas demandé les autorisations necessaires ni payé la redevance qui peut s'appliquer dans ce genre de cas.

    Marine Le Pen n'a presque rien laissé au hasard dans son clip de campagne, rendu public au début du mois de février. Image léchée, décors idylliques, séquences aériennes et références exaltées à l'imaginaire de la culture française: l'équipe de campagne du FN n'a négligé presque aucun aspect de cette production. Enfin presque... Comme le rapporte ce mercredi Le Télégramme de Brest, les équipes de Marine Le Pen auraient tout de même omis l'essentiel en ne demandant pas l'autorisation pour le tournage d'une partie des images réalisées sur la côte morbihannaise.

    Les connaisseurs ne pouvaient pas s'y tromper: Marine Le Pen a choisi les décors magnifiques de la presqu'île de Quiberon pour promouvoir sa candidature. Une référence également aux racines de la famille implantées non loin de là, à La Trinité-sur-Mer, où Jean-Marie Le Pen a grandi. Une ascendance qui ne dispensait tout de même pas le Front National de prévenir le Conservatoire du littoral. «Il y a en effet des procédures à respecter. On ne peut pas tourner sur certains sites sans autorisation», assure le délégué adjoint de l'établissement, Gwenal Hervouët. Et de préciser dans le quotidien régional: «En général, on accorde l'autorisation si le tournage n'a pas d'impact sur l'environnement et n'est pas en opposition avec la fréquentation du public...»

     

    Et ce n'est pas qu'une question de principes pour l'organisme de protection du patrimoine du littoral. «Une redevance doit être versée pour chaque journée de tournage (qui peut s'élever à un millier d'euros par jour). Ce n'est pas de l'argent que nous allons garder, il est reversé au gestionnaire du site», souligne Gwenal Hervouët. Du côté de la commune de Saint-Pierre-Quiberon, l'édile Laurence Le Duvéhat a elle aussi découvert qu'une partie de terrains dépendant de sa commune ont été utilisés à des fins de propagande électorale. Signe de la grande discrétion qui a entouré la réalisation de la vidéo, même le FN local assure ne pas avoir été prévenu en amont: «Je n'étais pas au courant de ce tournage. Marine Le Pen n'a pas à me tenir informé de son passage», indique Bertrand Iragne, délégué départemental du FN.

    Le Figaro


    5 commentaires
  •  

    Nantes : car dégradé et feu de route en amont du meeting de Marine Le Pen

    Peu avant que la présidente du Front national ne livre un discours présidentiel au Zénith de Nantes, des incidents qui seraient imputables à des militants anti-FN ont éclaté : un feu, notamment, a été déclenché sur une route près de la ville.

     

    LIEN article RT France :

    https://francais.rt.com/france/34519-incidents-nantes-meeting-fn


    3 commentaires
  • Mise en ligne le 23 févr. 2017

    Florian Philippot (Vice-Président du Front National) était l’invité de News et Compagnie sur BFM TV. Il a notamment réagi à une dépêche AFP faisant état d’un ancien leader du Ku Klux Klan qui soutiendrait Marine Le Pen et a accusé l’agence d’avoir tu les noms de l’Assistant Parlementaire socialiste accusé d’apologie du terrorisme ainsi que du sénateur pour lequel il travaillait, parce que ce dernier est un soutien d’Emmanuel Macron. Florian Philippot a livré les noms face caméra.


    3 commentaires
  • Marine Le Pen refuse de porter le voile pour rencontrer le grand mufti à Beyrouth

    Marine Le Pen, candidate d'extrême droite à la présidentielle en France, a refusé mardi de porter le voile pour rencontrer le grand mufti de Beyrouth dans la capitale libanaise.

    A l'arrivée de la présidente du Front National pour rencontrer Abdellatif Deriane dans ses bureaux d'Aïcha Bakkar mardi matin, il lui a été tendu un voile.

    "La plus haute autorité sunnite du monde n'avait pas eu cette exigence, par conséquent je n'ai aucune raison de... Mais ce n'est pas grave, vous transmettrez au grand mufti ma considération mais je ne me voilerai pas", a dit Mme Le Pen, qui est repartie aussitôt.

    Elle faisait référence à sa visite en mai 2015 en Egypte où elle avait rencontré Ahmed al-Tayeb, le grand imam d'Al-Azhar au Caire.

    "La demande lui avait été transmise hier et elle avait fait savoir qu'elle ne le ferait pas. L'invitation n'avait pas été annulée" et Mme Le Pen s'est rendue à la rencontre, a-t-on précisé dans l'entourage de la présidente du FN.

    Mme Le Pen est en visite depuis dimanche et jusqu'à mardi après-midi au Liban. Elle doit rencontrer le patriarche maronite Bechara Raï et doit ensuite s'entretenir avec Samir Geagea, chef du parti des Forces libanaises.

    AFP


    4 commentaires
  • Conférence du prédicateur islamiste Hani Ramadan à la mosquée UOIF de Roubaix : le Préfet du Nord doit l’interdire !

    Communiqué de presse de Steeve Briois, Vice-président du Front National, Maire d’Hénin Beaumont et Député français au Parlement européen

    La mosquée UOIF de Roubaix, organise ce samedi 4 février 2017, une conférence avec deux prédicateurs islamistes, Eric YOUNOUS et Hani RAMADAN. Parce que ce dernier a déclaré que la lapidation des femmes adultères devait être considérée comme une « purification » ou encore qu’une femme non voilée était comme « une pièce deux euros » car « visible pour tous, elle passe d’une main à l’autre », le frère de Tarik Ramadan ne doit plus pouvoir sévir et prêcher un discours de haine des droits des femmes et de notre civilisation.

    Le Préfet du Nord doit considérer que tels propos tenus pour certains en 2016, dans un contexte de menace d’attentats islamistes, constituent une grave menace à l’Ordre public. C’est pourquoi, alors que la France vit encore sous l’Etat d’urgence, il n’est pas admissible qu’une telle conférence puisse avoir lieu ni que le ministre de l’intérieur Bruno Leroux laisse pénétrer sur notre sol, un prédicateur islamiste étranger qui entretient des liens notoires avec la confrérie des frères musulmans. A ce titre, le Préfet du Nord pourra se fonder sur un précédent arrêté d’interdiction à l’encontre d’Hani Ramadan, qui avait été pris par le maire de Nîmes en septembre 2016 et avait été validé par le juge des référés du tribunal administratif.

    Le Front National rappelle qu’en France, l’égalité homme-femme est un principe non négociable et que tout propos justifiant des pratiques barbares d’un autre âge n’aura jamais sa place dans aucun territoire de la République. A ce titre, l’accueil du prédicateur par une mosquée gérée par l’UOIF démontre la menace que fait peser cette organisation sur la laïcité et l’identité nationale et l’urgence qui commande sa dissolution. L’interdiction de la conférence d’Hani Ramadan et son expulsion du territoire national doivent désormais marquer le début d’une politique de tolérance zéro avec l’islamisme, terreau sur lequel prospère le terrorisme.

    Front National


    2 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Ce qui se cache derrière le logo de campagne de Marine Le Pen

    Marine Le Pen a dévoilé cette semaine son logo de campagne. Une rose bleue, dont la tige sépare le slogan "Marine présidente". Comment interpréter ce symbole? Eléments de réponse avec Anne-Claire Ruel, conseillère en stratégie d'opinion et enseignante en communication politique à l'Université Paris 13.

    Avec son nouveau logo de campagne, Marine Le Pen revisite un symbole éculé: la rose. Une rose bleue et sans épine, dont la tige particulièrement pointue sépare deux mots: Marine présidente. Pour sa campagne à la présidentielle de 2017, la présidente du Front national abandonne la flamme, le triptyque bleu-blanc-rouge et jusqu'à son nom de famille.

    Dans son QG, baptisé l'Escale, pour rappeler le vocabulaire marin qu'elle s'est approprié, la candidate est allée jusqu'à récupérer plusieurs oeuvres d'arts modernes autour de cette rose bleue: un célèbre portrait d'Einstein, où la fleur apparaît sur la langue du savant. Mais aussi une oeuvre du street artiste Banksy, où un jeune manifestant cagoulé lance, au lieu d'un bouquet classique, une botte des fameuses roses bleues.

    De toute évidence, Marine Le Pen espère jouer avec cet éventail d'images la carte du modernisme et de la nouveauté. Mais au-delà de cette simple lecture, plusieurs autres peuvent être proposées. Anne-Claire Ruel, conseillère en stratégie d'opinion et enseignante en communication politique à l'Université Paris 13 livre son analyse.

    Un appel à l'électorat féminin

    Avec ce logo, l'objectif pour Marine Le Pen est, selon elle, de capter l'électorat féminin, qui peut faire le succès d'un scrutin. "Marine Le Pen mène cette stratégie depuis quelque temps", souligne-t-elle. Sur son blog, Carnets d'espérance, la candidate met déjà en avant sa "féminité":

    "Je suis une femme libre, une mère, une Française et j'ai choisi de m'engager pour mon pays", écrit-elle dans sa bio.

    Comme le rappelle aussi Anne-Claire Ruel, lors de son passage dans l'émission Une ambition intime, la présidente du Front national a insisté sur le temps qu'elle a passé à éduquer ses enfants. Une façon pour elle de mettre en avant une image universelle, celle d'une femme et d'une mère, sur laquelle des potentielles électrices puissent se projeter. Dans la vidéo de présentation de son logo, Marine Le Pen assume d'ailleurs cette interprétation:

    La rose est "d'abord un symbole de féminité dans une élection où je serai une des seules femmes candidates".

    Un message aux autres partis

    Autre référence qui saute aux yeux dans ce logo, celle à la rose socialiste, mélangée au bleu de la droite, et en particulier des Républicains. Pour Anne-Claire Ruel, ce syncrétisme politique est "un message adressé aux concurrents", en particulier au Parti socialiste "au moment où il est ravagé et ne sait plus s'adresser à l'électorat populaire", précise-t-elle. Une manière de dire aux partis traditionnels que le Front national espère prendre leur place. Une lecture elle aussi assumée par Marine Le Pen dans la vidéo.

    "Certains auront une lecture plus politique, et verront dans la rose le symbole de la gauche et dans la couleur bleue celui de la droite. Cette vision des choses n’est pas pour me déplaire car c’est bien le rassemblement (…) que je recherche, au-delà de l’ancienne gauche, de l’ancienne droite, pour servir la France", explique la candidate. 

    Mais une image contradictoire

    Marine Le Pen oublie cependant de souligner le caractère contradictoire de cette double récupération. Elle reprend les symboles du PS et de l'UMP (Les Républicains), elle qui s'en est pourtant longuement pris à "l'UMPS". "Ils ne sont pas à une contradiction près, analyse Anne-Claire Ruel. "Ils se présentent comme anti-système et il n'y a pas plus dans le système" que le Front national.

    "C'est une stratégie de marque, on fait croire à de la nouveauté", résume l'enseignante.

    Une rose ou une épée?

    Derrière le logo présenté comme féminin, pourrait aussi se cacher un symbole plus guerrier, car la tige en pointe évoque aussi un fleuret ou une épée. Et malgré ses réutilisations sur des oeuvres d'art modernes, le logo en lui-même a un aspect "daté", selon le terme d'Anne-Claire Ruel. 

    Marine Le Pen revendique la création du logo, qu'elle aurait dessiné durant l'été, sans faire appel à une boîte de communication. Un moyen de faire passer l'idée qu'il n'y a entre elle et les Français aucun intermédiaire. Le slogan qui complète ce logo va d'ailleurs dans le même sens, puisqu'elle place sa candidature sous le signe de sa proximité avec le peuple: 

    "Au nom de peuple". Elle le rappelle également dans la vidéo de présentation. "Le président de la République n'est qu'un mandataire du peuple français", explique la candidate.

    "Les communicants ont mauvaise presse", analyse Anne-Claire Ruel, de même que les journalistes. Pour elle, cette mise en avant d'un logo "fait maison" entre dans la même logique que le blog ou les réseaux sociaux, où la parole politique s'exprime sans intermédiaire. "Il n'y a pas de contre-pouvoir, pas de confrontation", dans ces cas-là, ajoute l'enseignante. 

    Capter le vote "consumériste"

    D'après elle, ce logo de Marine Le Pen s'adresse donc à un nouveau public, plus large. A la manière d'une campagne de publicité, ce logo vise à capter selon elle "le vote consumériste", par opposition avec le vote d'idéologie, déjà acquis pour le Front national, et au vote citoyen. "C'est un peu un vote à la tête du client", résume Anne-Claire Ruel. "Le candidat doit paraître sympathique. C'est un vote assez important" vu le contexte actuel de défiance envers la politique, prévient l'enseignate. 

    BFM.TV


    2 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Marine Le Pen fera campagne pour 2017 sous le slogan "Au nom du peuple"

    La candidate du Front national pour la présidentielle 2017 Marine Le Pen a présenté son slogan et son logo de campagne.

    Marine Le Pen a présenté mercredi 16 novembre son slogan et son logo de campagne pour la présidentielle 2017. C'est avec une rose bleue et la phrase "Au nom du peuple" qu'elle tentera d'accéder à la présidence de la République.

    "'Au nom du peuple', c'est bien davantage qu'un slogan, c'est une ligne de conduite, explique la candidate frontiste. Une profession de foi, un rappel essentiel : la personnalité élue par les Français n'est qu'un mandataire du peuple français. J'ai voulu le remettre au centre pour rappeler une évidence : dans une démocratie, rien ne doit se faire sans le peuple".

    Rose bleue

    Quant à son logo, il s'agit d'une rose bleue, posée à l'horizontale entre les mots "Marine" et "présidente".

    Une rose bleue, c'est le "symbole de la féminité, dans une élection où je serai l'une des seules femmes candidates à la fonction suprême", justifie Marine Le Pen. "Dans le langage des fleurs, c'est rendre possible l'impossible", ajoute-t-elle.

    "Certains auront une lecture plus politique et verront dans la rose le symbole de la gauche et dans la couleur bleue, celui de la droite. Cette vision des choses n'est pas pour me déplaire, car c'est bien le rassemblement de tous les Français, au-dessus des clivages dépassés, trop souvent stériles que je recherche", a conclu Marine Le Pen.

    Franceinfo


    4 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Marine Le Pen sur la BBC fait enrager au Royaume-Uni

    Un entretien avec la présidente du FN a été diffusé ce 13 novembre dans l'émission politique phare de la BBC. Problème : c'est le jour où l'on commémore outre-Manche les morts des deux guerres mondiales.

    Andrew Marr, journaliste vedette de la BBC, a-t-il eu raison d'interviewer Marine Le Pen ce dimanche 13 novembre, jour où l'on commémore outre-Manche les morts des Première et Deuxième Guerres mondiale ? La réponse est non, pour de nombreux internautes britanniques. Alors qu'on commémore ce dimanche en France les victimes des attentats du 13 novembre 2015, la présidente du Front national a fait une apparition dans le Andrew Marr Show, l'émission politique vedette de la BBC.  

    Quatre jours après l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, Marine Le Pen se félicite de "l'émergence d'un nouveau monde". Et dit voir dans la victoire surprise du candidat des républicains américains un présage favorable pour sa propre candidature à la présidentielle française de 2017.

    "On souhaite qu'en France aussi, le peuple puisse renverser la table autour de laquelle les élites se partagent ce qui devrait revenir aux Français", a lâché la présidente du FN, en faisant un parallèle entre le non français au référendum sur la Constitution européenne en 2005 et le vote britannique pour un Brexit. Sur le site de la BBC, un article renvoie vers la vidéo de l'interview. Il est titré ainsi : "La victoire de Trump augmente mes chances."

    L'interview a fait enrager bon nombre d'internautes britanniques. Selon eux, Marine Le Pen est avant tout une "fasciste". Et la BBC, c'est-à-dire le service public, n'a pas vocation à lui donner la parole. Encore moins en ce "Remembrance Sunday", ce jour où les Britanniques saluent la mémoire de leurs aînés tombés sous les balles des fascistes.

    Le présentateur se justifie

    Des élus travaillistes ont également critiqué le choix d'Andrew Marr d'interviewer l'eurodéputée française. "Pourquoi ne pas interroger nos vétérans qui ont combattu les fascistes ?" interroge ainsi Angela Rayner, députée travailliste dans le comté de Lancashire. Tandis que Tristram Hunt, lui aussi député du Labour, estime qu'il est "grotesque" d'avoir accueilli l'élue française dans l'émission Andrew Marr Show en ce "dimanche du souvenir".

    Dans une courte vidéo, le présentateur Andrew Marr a tenu à justifier son choix éditorial : "Certains sont offensés et choqués [...]. Je le comprends mais [...] Le Pen pourrait, sous certaines conditions, devenir la prochaine présidente de la France [...] et je ne pense pas que le meilleur hommage qu'on puisse rendre aux soldats tombés soit de ne pas analyser le prochain grand défi qui attend la sécurité du monde occidental", s'est justifié le présentateur, Andrew Marr. 

    L'OBS


    4 commentaires
  • Marine Le Pen, fausse amie des animaux (Cliquez sur photo)

    Avant élection 2012

    Ces derniers jours, Marine Le Pen s'est fait remarquer en évoquant la souffrance des animaux dans les abattoirs pratiquant l'abattage sans étourdissement pour la viande halal. Elle a même reçu le soutien de Brigitte Bardot qui a intercédé en sa faveur auprès des maires. La généralisation de l’obligation de l’étourdissement préalable serait indéniablement un progrès pour les bêtes tuées pour la consommation. Il serait dès lors tentant de qualifier Marine Le Pen d'amie des animaux.

    Le site politique-animaux.fr montre qu'on est loin du compte et qu'au contraire Marine Le Pen penche contre les animaux !

    Marine Le Pen et les animaux

    Marine Le Pen amie des éleveurs industriels

    Lors de l'élaboration de la Directive européenne sur la protection des poulets de chair, au parlement européen, Marine Le Pen vote contre l'amendement prévoyant d'abaisser les densités maximales autorisées dans les élevages intensifs de poulets.

    Marine Le Pen amie des chasseurs

    Marine Le Pen défend les pratiques les plus cruelles comme la chasse à la glue ou la tenderie aux grives. Marine Le Pen manifeste à Valenciennes pour la défense de la chasse.

    Marine Le Pen amie des pêcheurs professionnels

    Au Parlement européen, Marine Le Pen vote contre la proposition du rapport Romeva de réduire la taille des flottes de pêche afin d'éviter la surpêche.

    Marine Le Pen défend la pêche professionnelle, s'oppose aux quotas de pêche et souhaite lui « substituer un système basé sur la saisonnalité et la sélection des modes de captures, plus simple à mettre en œuvre, à faire évoluer et, surtout, moins contraignant pour les marins pêcheurs ».

    → Sur les ravages de la surpêche

    Une amie des animaux sélective

    Marine Le Pen part en croisade contre l'abattage halal en évoquant la protection animale. Elle est pourtant prompte à oublier les animaux quand il s'agit d'aborder des sujets qui n'ont pas de lien direct avec la religion musulmane. Marine Le Pen va t-elle condamner les éleveurs industriels de porcs ? Va t-elle s'engager à interdire l'élevage des poules pondeuses en batterie ? Va t-elle interdire le gavage des oies et canards pour la production de foie gras ? Va t-elle s'engager à interdire la corrida ? Quelques questions auxquelles il serait intéressant d'avoir des réponses.

    Contact presse :
    Sébastien Arsac : 06 17 42 96 84


    4 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Après Trump, Marine Le Pen à l'Élysée ? La classe politique s'inquiète

    -À gauche comme à droite, la victoire du candidat républicain vient rappeler, comme après le Brexit, que tout est possible.

     

    Lien : http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/11/09/25002-20161109ARTFIG00129-apres-donald-trump-marine-le-pen.php


    4 commentaires

  • 2 commentaires