• Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

    Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

    © FETHI BELAID / AFP Le ministre tunisien de la Santé Slim Chaker au Parlement, à Tunis, le 11 septembre dernier.

    Le ministre tunisien de la Santé Slim Chaker, 56 ans, est décédé dimanche 8 octobre après avoir fait un malaise cardiaque lors d'un marathon organisé au profit d'une association luttant contre le cancer, a annoncé le ministère.

    "J'ai perdu un frère et un collègue," a écrit le Premier ministre Youssef Chahed sur sa page Facebook. "Il est parti (...) en faisant son devoir, et il est mort en faisant un noble acte humanitaire", a-t-il ajouté.

    Le ministre avait couru dimanche matin quelque 500 mètres d'un marathon organisé à Nabeul par une association collectant des fonds pour construire un hôpital destiné aux enfants cancéreux, a indiqué le service de communication du ministère de la Santé à l'AFP.

    "Engagement patriotique"

    Le ministre a fait un discours puis il est monté dans sa voiture où il a fait un malaise, selon la même source, et il est mort à l'hôpital militaire de Tunis où il avait été transporté.

    Médias et réseaux sociaux ont rendu hommage à cet ancien conseiller du président Béji Caïd Essebsi, nommé au gouvernement lors du remaniement de septembre 2017.

    "Il aura payé de son sang le prix de son engagement patriotique", a notamment souligné sur Twitter le magazine tunisien Leaders.

    D'autres internautes voulaient voir en lui une victime des défaillances du système de santé tunisien, qui n'est pas parvenu à le sauver.

    Publicité

    Slim Chaker avait déjà siégé au gouvernement à plusieurs reprises depuis la révolte de 2011, notamment comme ministre de la Jeunesse et des Sports, puis des Finances en 2016.

    France 2


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Octobre à 16:59

    on peut s' étonner que l' hôpital n' ait pu rien faire !

    500 mètres ce n' est pas grand chose

    2
    fripouille
    Mercredi 11 Octobre à 10:00

    L'essentiel n'est-il pas de participer ? C'est une pub d'enfer pour la cause cardiaque...

    3
    françoise
    Mercredi 11 Octobre à 19:11

    Honneur à lui! sans doute avait -il déjà un problème  cardiaque  non détecté!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :