• L'histoire des jours fériés en France

     

    Les jours fériés à date fixe : à dominante historique

    Avec 5 jours sur 9 fériés pour commémorer des événements de l'Histoire ou à des traditions, les jours fériés à date fixe sont à dominante historique.

    Jour de l’an

    Le jour de l’an, 1er janvier est le premier jour de l’année civile. Il a été déclaré jour férié le 23 mars 1810 par arrêté du conseil d’Etat, pour consacrer une pratique plus populaire que religieuse. En France, le réveillon « de la Saint Sylvestre qui consiste à fêter l’arrivée de la nouvelle année en veillant jusqu’à minuit.

    1er mai

    Le 1er mai est férié en France depuis 1947. Cette journée consacre la « fête du travail », et trouve ses origines dans un mouvement de grève ayant eu lieu aux Etats-Unis le 1er mai 1886. Une journée de pression extrême des syndicats sur le patronat et le gouvernement dans le but d’obtenir « la journée de 8 heures ». 200 000 travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction. La fête du travail est fériée dans de nombreux pays dans le monde. En France, c’est le seul jour férié obligatoirement chômé et payé. La coutume veut que l’on offre à ses proches un brin de muguet ce jour-là, en l’honneur du printemps.

    8 mai

    Le 8 mai 1945 est la date de la victoire des Alliés (URSS, Grande Bretagne, France, Etats-Unis…) sur l’Allemagne nazie et marque la fin de la deuxième Guerre mondiale en Europe. Le 7 mai 1945, à 2h41, la reddition de l’armée allemande est signée à Reims. Ceci provoque la fureur de Staline, qui souhaite que la reddition soit faite à L’Armée Rouge, à Berlin. Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai à Karlshorst, dans la banlieue de Berlin. L’acte de capitulation allemande est signée à 23h01, heure locale. Le 8 mai est déclaré jour férié le 2 mars 1953. Par décret du 11 avril 1959, le président Charles de Gaulle supprime ce caractère férié. Dans une logique de réconciliation avec le voisin allemand, le président Giscard D’Estaing supprime à son tour la commémoration de la victoire de 1945. Cette commémoration et ce jour férié sont finalement rétablis, le 23 septembre 1981, à la demande du président Mitterrand.

     

    14 juillet

    L’institution du 14 juillet comme fête nationale remonte au 14 juillet 1790, en référence au premier anniversaire de la prise de la Bastille un an auparavant, journée hautement symbolique puisqu’elle marqua la fin de la monarchie absolue, des privilèges et de la société d’ordres. La tradition française veut qu’en ce jour, les troupes françaises défilent sur les Champs Elysées à Paris. Des feux d’artifice sont tirés dans la plupart des villes et villages dans la nuit du 13 au 14 juillet, suivi de nombreux bals populaires. En réalité, l’instauration de la fête nationale le 14 juillet est aussi liée à un événement survenu 1 an plus tard, le 14 juillet 1790 : jour d’union national, lors de la fête de la fédération.

    15 août

    Le 15 août est une fête chrétienne qui célèbre l’Assomption, jour de la montée aux cieux de la vierge Marie. L’Assomption est un dogme de l’église catholique selon lequel, au terme de sa vie terrestre, la mère de Jésus a été « élevée au ciel ». le terme « Assomption », du latin « assumere », signifie « prendre, enlever ». En France, le 15 août est un jour férié depuis 1638, date à laquelle le roi Louis XIII a confié le Royaume de France ) la Vierge Marie pour la remercier d’avoir permis à sa femme Anne d’Autriche de tomber enceinte après de nombreuses années de mariage !

    1er novembre

    Fête catholique elle aussi, la « Toussaint » a lieu chaque année le 1er novembre.Comme son nom l’indique, c’est le jour où l’Église honore tous ses saints. La « fête des morts » a lieu le lendemain (2 novembre) mais ne fait pas partie des jours fériés. De ce fait, par tradition, les français ont l’habitude de se rendre dans les cimetières le jour de la Toussaint pour célébrer la fête des morts et se recueillir sur les tombes de leurs proches. Le jour de la Toussaint est reconnu férié dans l’hexagone depuis le Concordat signé en 1801, officialisant les relations entre l’Etat français et la papauté.

     

    11 novembre

    Le 11 novembre commémore l’anniversaire de la capitulation allemande le 11 novembre 1918 qui met un terme à la première Guerre mondiale. Ce jour là, à 5h15, la signature du document scelle la défaite allemande face aux Alliés. C’est à 11 heures que le cessez-le-feu prend effet, les généraux Alliés et Allemands se réunissant à bord du wagon restaurant du train d’Etat major du maréchal Foch, en forêt de Compiègne, dans la clairière de Rethondes. La fin de cette guère terrible est enfin actée, laissant derrière elle plus de 18 millions de morts et des centaines de milliers d’invalides. Ce n’est que 4 ans plus tard, le 24 octobre 1922, que le 11 novembre devient officiellement « fête nationale », suite à une décision émanant du Parlement. Dès lors, des cérémonies officielles ont lieu dans la plupart des communes de France, en hommage aux morts.

    25 décembre

    Fête chrétienne commémorant la naissance de Jésus, Noël est célébrée le 25 décembre de chaque année. Historiquement, l’année et le jour de naissance de Jésus de Nazareth ne sont pas connus, et les Évangiles ne donnent aucune information quant aux circonstances exactes de sa naissance ! L’estimation la plus souvent retenue par les historiens évoque une date de naissance oscillant entre 5 et 7 avant notre ère. Depuis la fin du XXème siècle la fête de Noël revêt un aspect commercial et prend une ampleur considérable avec l’essor des sociétés de consommation. Échange de cadeaux, regroupement familial autour d’un repas festif en font désormais une fête folklorique.

     

    Les jours fériés à dates variables : à dominante religieuse

    Les jours fériés dont la date varie en fonction du calendrier sont exclusivement des jours célébrant des évènements liés à la religion chrétienne. 

    Lundi de Pâques

    Le lundi de Pâques, dont la date est variable en fonction du calendrier, peut tomber entre le 23 mars et le 26 avril. Pâques est une fête chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus Christ, 3 jours après sa crucifixion. Cette fête commune aux catholiques et aux protestants est célébrée pendant 2 jours : le jour de Pâques, un dimanche, et le lendemain, « le lundi de Pâques ». En France, la tradition veut que les cloches passent le jour de Pâques, apportant des œufs en chocolats qu’elles déposent dans les jardins. Dans les églises, elles ont cessé de sonner depuis le jour qui précède Pâques, en signe de deuil pour la mort du Christ. On dit aux enfants qu’elles partent à Rome et reviennent le jour de Pâques. La célébration de Pâques est pratiquée dans une grande partie de l’Europe. Célébrée depuis le 11ème siècle, Pâques faisait l’objet d’une semaine complète fériée, réduite au seul lundi depuis le concordat (accord religieux) entre Napoléon Bonaparte et le pape en 1801.

    Jeudi de l’Ascension

    La fête chrétienne de l’Ascension célèbre la montée au cieux de Jésus Christ, et la fin de sa présence terrestre 40 jours après la fête Pâques, durée pendant laquelle il est resté auprès de ses disciples. Le jeudi de l’Ascension est férié dans la plupart des pays d’Europe, à l’exception de l’Espagne, le Portugal, la Grèce et la Hongrie notamment.  

    Lundi de Pentecôte

    La fête chrétienne de la Pentecôte a lieu 50 jours après Pâques. Elle commémore la descente de l’Esprit Saint parmi les apôtres. Elle est fêtée pendant deux jours : le jour de la Pentecôte, un dimanche, et le « lundi de Pentecôte », qui est par conséquent férié. Sa célébration est attestée depuis le IVème siècle. En France, la loi du 8 mars 1886 déclare le lundi de Pentecôte officiellement férié. En 2004, le gouvernement Raffarin décide de faire du lundi de Pentecôte une journée de solidarité envers les personnes âgées. Il reste férié mais non chômé dans beaucoup d’entreprises. Revirement de situation en 2008, date à laquelle ce jour redevient férié, sauf dans certaines branches relevant de l’Etat. 


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Mercredi 16 Mai à 16:50

    Coucou Chantou !

    Je suis passée tout à l’heure,pas d’acticle,j’ai cru que Chantou 

    est partie se promener ou couper son herbe (rire)

    13 jours fériés,j’espère qu’ils sont tous porte-bonheur !

    Merci de nous avoir mis le qui du pourquoi,une petite leçon

    d’histoire pour les bleus,pardon,je voulais dire pour les nuls (rire)

    2
    Mercredi 16 Mai à 17:28

    c' est intéressant de connaître l' origine de ces jours fériés,  c' est  là aussi qu' on voit que la France  est de tradition catholique, c' est surement  pour ça  que les bobos de gauche cherchent au  minimum à en changer le nom

    3
    fripouille
    Mercredi 16 Mai à 18:13

    Lorsqu'on est salarié, tous les jours de congés sont bons à prendre. Mais aussi ils nous enseignent l'Histoire, et cela ne fait de mal à personne. Tout le monde n'ayant pas autant de culture.

    4
    Françoise
    Mercredi 16 Mai à 18:18

    Au point où nous en sommes ils n'ont qu'a tous les faire sauter,déjà que notre arrogant et infecte Président et sa clique  vient de faire cadeau de millions d'euros aux plus riches en supprimant l’impôt sur la fortune  donc il pense très fortement aux Français en grande précarité économique de travailler une deuxième journée gratuitement  il se fiche vraiment et continue à être dédaigneux de certains Français ,il veut continuer à appauvrir  de plus en plus une partie des Français les plus vulnérables  ,et la Buzin de la santé est d'accord ,il faut bien combler l'ISF!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :