• "Kim Jong-Un fait la même chose qu’Hitler" : à Pyeongchang, les "Jeux de la paix" divisent les réfugiés nord-coréens

    "Kim Jong-Un fait la même chose qu’Hitler" : à Pyeongchang, les "Jeux de la paix" divisent les réfugiés nord-coréens "Kim Jong-Un fait la même chose qu’Hitler" : à Pyeongchang, les "Jeux de la paix" d

    Les deux Corées réunies sous un même drapeau : l’image va faire le tour du monde vendredi lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pyeongchang. Ce dégel, sur fond de Jeux d’hiver, est plus ou moins bien perçu par les réfugiés nord-coréens que franceinfo a rencontrés à Seoul.

     

    Ils sont environ 30 000 Nord-Coréens établis au sud du 38e parallèle. Kim Ryen-Hi, 49 ans, en fait partie, malgré elle. En 2011, elle quitte Pyongyang pour un court séjour en Chine. Influencée par un passeur, elle décide d'aller en Corée du Sud pour gagner de l'argent, elle en a besoin pour financer son traitement médical. Elle ne voulait rester que quelques mois au Sud. Mais les autorités l'obligent à signer un document qui officialise sa défection : c'est un aller sans retour.

    Désormais son souhait le plus cher est de repartir en Corée du Nord pour retrouver sa famille et les Jeux olympiques sont pour elle l'espoir de voir se lever le rideau de fer. "Enfin à Pyeongchang, les frères du Sud et du Nord pourront se rencontrer", explique-t-elle. Kim Ryen-hi est allée cette semaine à Incheon pour assister à un match de préparation de l’équipe réunifiée de hockey sur glace. "Les hockeyeuses ont une vingtaine d'années, comme ma fille. C'est comme si elle avait été là. J'ai pleuré du début à la fin du match".

    Je ne veux pas que nos descendants subissent la même chose que moi

    Kim Ryen-Hi franceinfo

     

    "Il n'y a personne qui n'aime pas son pays natal, moi j'aime mon pays, assure-t-elle. Je veux revoir ma famille, je veux tellement les retrouver, mais c'est impossible à cause de cette division. Alors à l'occasion des Jeux de Pyeongchang, je souhaite que les familles séparées puissent se retrouver, et qu'enfin il y ait la réunification."

    Madame Kim a été très émue quand a retenti la chanson Arigang juste avant le coup d'envoi du match de hockey. Arigang est un chant traditionnel que se partagent les deux Corées. Il fait partie de la culture populaire au nord comme au sud. Il devient donc l'hymne de cette équipe réunifiée et Kim Ryen-Hi en est ravie. "J'avais les larmes aux yeux quand j'ai entendu la chanson, se souvient-elle. J'ai ressenti profondément qu'en fait nous ne sommes qu'un. Ça m'a rappelé que nous sommes le peuple d'Arigang : un seul peuple."

    Kim Ryen-Hi explique qu'elle voulait voir les joueuses de son pays natal. "Elles étaient dans cette équipe mais je n'ai pas réussi à les reconnaître, indique-t-elle. Elles se ressemblent beaucoup, donc j'ai compris qu'on était des frères et sœurs qui se ressemblent, à tel point qu'il est impossible de nous différencier. Je les ai encouragées en brandissant le drapeau de la Corée réunifiée."

    Park Sang-Hak, militant de 48 ans, fait, lui, enrager la Corée du Nord qu'il connaît très bien puisqu’il y est né. Il y a grandi et en est parti en 1999. Il est devenu célèbre ces dernières années en organisant des lâchés de ballons au-delà de la frontière, garnis de propagande anti-Pyongyang. Récemment, le 24 janvier, il a déchiré un portrait de Kim Jong-Un devant l'Assemblée nationale sud-coréenne pour protester contre ce qu’il appelle "les jeux de Pyongyang".

    "Hitler a aussi organisé les Jeux olympiques de Berlin et ce n'étaient certainement pas les Jeux de la paix, s’emporte Park Sang-hak. Il a fait semblant de vouloir la paix et il s'est servi du sport. Kim Jong-Un fait la même chose."

     

    Kim Jong-Un est le Hitler du 21e siècle !

    Par Sang-Hak à franceinfo

     

    Pour ce militant, ces Jeux ne sont "qu’une tromperie. Kim jong-Un est sanctionné économiquement et politiquement par l'ONU et la communauté internationale, assure-t-il. Son objectif est de faire tomber ces sanctions et d'empêcher l'alliance entre les États-Unis et la Corée du Sud en utilisant les JO. Il ne veut pas sincèrement y participer. D'ailleurs il organise une parade militaire juste avant l'ouverture. Au départ cette parade était programmée le 25 avril et tout d'un coup il change la date et la déplace au 8 février, la veille des JO, Pyongyang menace la communauté internationale avec ses missiles et sa parade militaire. C'est une duperie !"

    Park Sang-hak est bien décidé à jouer les trouble-fêtes à Pyeongchang. Il promet une manifestation devant le stade olympique pendant la cérémonie d'ouverture. Il va brandir le drapeau de la Corée du Sud et tenter de mettre en sourdine le chant du Arigang.

    Franceinfo

    **********************

    Pourquoi y a-t-il deux Corée ?

     

    La Corée du Nord et du Sud, forment eux deux une péninsule. Il s'agit d'une partie de terre émergée et rattachée à une masse continentale (l'Italie en est une, la Bretagne en est une).

     

    Alors pourquoi il y a la Corée du Nord et la Corée du Sud qui sont au passage, deux pays bien différents ?

     

      Pour répondre, il faut remonter avant le XXème siècle, ces deux pays n'en formaient qu'un seul : la Corée. En 1910, le Japon envahit le pays dans le but de le coloniser. Chose facile, à l'époque la Corée est un état pauvre et archaïque, le Japon a un large avantage. Conquis, la Corée devient une région japonaise, et ce, jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. Pour libérer le pays, les Etats-Unis et l'Union soviétique (ennemis jurés) viennent en aide à la Corée. Chacun défend ses idéaux politiques, en militarisant sa partie. Le Nord est sous l'influence socialiste-soviétique, le sud sous l'influence amériquaine, la limite utilisée entre les deux blocs est le 38ème parallèle nord. Nous sommes en 1950, la guerre de Corée éclate, elle va durer 3 ans. Elle sera marquée par l'assault nord-coréen, puis par la contre-attaque de la Corée du Sud, épaulée par 16 autres pays membres de l'ONU. En 1953, les 2 pays ont signé un armistice, une zone précise et démilitarisée est dessinée, c'est la frontière au niveau du 38eme parallèle. Cette frontière longue de 238 km mais surtout large de 4 km sépara à tout jamais plusieurs familles. La guerre de Corée aura fait quelques 3 millions de morts, pour au finale, garder la même frontière.

     

    Depuis 1953, la Corée est officiellement séparée en deux états :

     - Au nord : la république populaire démocratique de Corée, qui prend environ 55 % du territoire

    - Au sud : la république de Corée qui occupe 45 % du territoire et qui est deux fois plus peuplée

    "Kim Jong-Un fait la même chose qu’Hitler" : à Pyeongchang, les "Jeux de la paix" divisent les réfugiés nord-coréens "Kim Jong-Un fait la même chose qu’Hitler" : à Pyeongchang, les "Jeux de la paix" d

    La frontière intercoréenne, à Panmunjom, le seul point de contact entre les deux Corée. Les soldats se surveillent froidement, le moindre dérapage peut tourner au coup de feu.

    Au premier plan, deux soldats sud-coréens, ils sont au total 410 000 en faction sur tout le long de la frontière.

    Et à l'arrière plan, trois soldats nord-coréens, eux sont 700 000 le long de la frontière.

    Le blog de Charles BESSIERES-MIRAY

     


  • Commentaires

    1
    fripouille
    Jeudi 8 Février à 16:18

    Il paraît que la bombe du missile envoyé par Kim-Jong-Un avait la puissance de 16 fois Hiroshima.

    Encore une histoire de conquête. Le Japon voulait ces territoires en plus parce qu'ils sont près de chez eux...et la pagaïe s'est installée. Sous un prétexte  de bonnes intentions, chacun des grands pays voisins s'est arraché un bout de terrain. Les populations ne sont que les dégâts "collatéraux"...

    2
    Jeudi 8 Février à 16:54
    moi, ça me fait penser à l' ancien mur de Berlin ! Les américains et les russes voulaient se partager le gâteau ! Pour la France, heureusement que DE Gaulle ne s' était pas laissé faire ! Kim jung est un fou, alors, il faut s' en méfier
    3
    Vendredi 9 Février à 08:22

    Bien entendu ! tout cela n'est que propagande !

    Ce qui est curieux, c'est cette habitude qu'ont toutes les dictatures du monde de se baptiser "populaire" et ou "démocratique" !!!

    4
    Rakia
    Vendredi 9 Février à 17:11

    Un petit fou qui est sûrement fasciné par Hitler ,au point de l’incarnation !

    S’il continue à ce rythme,il va provoquer la 3 ème guerre mondiale !

    5
    françoise
    Vendredi 9 Février à 18:06

    Ce gros mec adipeux ,dégoulinant de graisse est extrêmement dangereux ,un malade mental! Cela finira mal!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :