• Italie: Salvini veut définitivement bloquer les secours en mer faits par les ONG

    © AFP Emmanuel Macron lors de la signature des contrats pour l'Outre-mer

    Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini a convoqué lundi soir en urgence le Comité national pour l'ordre et la sécurité.

    Au menu : l'immigration et les mesures qu'il envisage de prendre pour renforcer son décret sécurité-bis contre les ONG qui sauvent la vie des migrants au large de la Libye et entrent en force dans un port italien. Comme l'ont fait, à quelques jours de distance, le navire de l'ONG allemande Sea-Watch et le voilier de l'ONG italienne Mediterranea qui ont accosté, sans autorisation, à Lampedusa pour mettre en sécurité les migrants secourus.

    Avec notre correspondante à Rome,  Anne Le Nir

    Encore un tour de vis pour les ONG en Méditerranée. En accord avec le ministère de la Défense, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini prévoit l'utilisation de navires de la Marine militaire pour bloquer les bateaux avec des migrants à bord, avant qu'ils n'atteignent les eaux territoriales italiennes.

    Salvini prévoit aussi un renfort des vedettes de la police des douanes à l'entrée des ports italiens, en particulier celui de Lampedusa. Par ailleurs, Rome envisage d'utiliser des radars et des avions pour repérer les embarcations autonomes au moment de leur départ de la Libye et pour avertir à temps les garde-côtes libyens afin qu'ils interviennent. Pour cela, l'Italie serait prête à offrir à Tripoli dix nouvelles vedettes.

    Construire un mur flottant est impossible, mais le concept est bien là, au risque d'agrandir le cimetière Méditerranée.

    Quarante-sept migrants dont dix femmes vont accoster au port de Pozzallo en Sicile, ils ont été récupérés par un patrouilleur de la police des douanes, leur arrivée est prévue dans la nuit de lundi à mardi.

    RFI


  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Juillet à 18:59

    il a raison, un pays   a quand  même   le droit  d' accepter ou  pas   des migrants  musulmans !

     Qu'ils  se cherchent  un pays  musulman

    2
    Rakia
    Mardi 9 Juillet à 19:10

    Matteo vise les présidentielles qui mieux que les immigrés pour sévir 

    de marchés d’ escaliers à gravir ...!( rire) Les noirs clandestins sont des 

    musulmans ???( rire)

    3
    françoise
    Mardi 9 Juillet à 20:20

    Musulmans où pas Musulmans trop c'est trop ,nous ne pouvons continuer à accueillir toute la misère et les maladies que ces noirs nous ramènent !Il a  parfaitement raison !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :