• Ils font croire à leur ado qu'il a un cancer du cerveau pour détourner des fonds

    Ils font croire à leur ado qu'il a un cancer du cerveau pour détourner des fonds

    Ils ont fait croire à leur propre fils qu'il était atteint d'un cancer du cerveau, en phase terminale. Le but? Détourner à leur profit les fonds versés pour soi-disant aider à la lutte contre le cancer. Ginny Irovando Long, 34 ans, et Robert Edward Long, 47 ans, ont été arrêtés jeudi par le bureau du shérif du comté d'Okaloosa et accusés d'un chef de maltraitance et de neuf chefs de fraude, selon un communiqué de la police locale, rapporte ABC News.

     

    "Le garçon de 13 ans a passé huit mois en croyant qu'il allait mourir d'un cancer du cerveau", explique le bureau du shérif du comté d'Okaloosa dans un post sur Facebook.

    En conformité avec la législation de l'État de Floride, l'identité du garçon n'a pas été rendue publique. La page Facebook de Ginny Irovando Long indique cependant qu'elle est la mère du garçon.

     

    Convaincu qu'il allait mourir bientôt

    Selon le rapport d'arrestation abondamment évoqué par ABC, c'est en novembre que le vent a commencé pour le couple d'escrocs. Un agent des ressources de l'école où était scolarisé l'enfant s'est inquiété en novembre dernier de voir organiser une collecte de fonds. Cette vente de T-shirts au profit de la lutte contre le cancer avait éveillé ses soupçons.

    Quand un enquêteur a interrogé la mère du garçon, celle-ci ne s'est pas démontée. Elle a prétendu qu'un médecin lui avait dit que son fils avait sept tumeurs au cerveau. Pire, elle devait faire face à un affreux dilemme. Soit, son fils mourrait de son cancer. Soit une opération pouvait le sauver, mais il devenait alors un légume. Du coup, elle avait soutenu avoir choisi de ne pas lui faire subir la lourde opération chirurgicale.

    Le garçon avait pour sa part confié à plusieurs reprises, notamment à ses enseignants, qu'il allait mourir sous peu. Interrogé en décembre, il a déclaré à un enquêteur qu'il avait un cancer mais qu'il n'aimait pas en parler.

    Les investigations policières n'ont réussi à trouver aucun document médical attestant d'un quelconque cancer de l'adolescent.

     

    Une escroquerie à la petite semaine

    Qu'ont gagné les parents à l'issue de cette escroquerie présumée ? Les T-shirts auraient rapporté quelque 140 dollars. Et une campagne de dons en ligne organisée sur le site GoFundMe, aurait totalisé presque 1.000 dollars. Un porte-parole de la plate-forme de "crowndfunding" a assuré que la compagnie avait pris des mesures et interdit l'accès à ces individus. Les donateurs sont par ailleurs remboursés, a précisé la société qui soutient que les campagnes frauduleuses ne représentent que "un dixième de pourcent" des campagnes lancées sur la plate-forme.

    Le ministère de la Famille et de l'Enfance a indiqué que le garçon de 13 ans et un frère ont été placés dans une famille d'accueil, en attendant que l'enquête soit menée à terme.

    BFM.TV

    Des parents écoeurants !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Février à 18:47
    des parents iniques et débiles, je plains le gamin !
    2
    françoise
    Mercredi 7 Février à 19:12

    Quel beau duo!tout droit sorti d'un film d'épouvante !  Tout est bon pour se faire du fric coûte que coûte!

    3
    fripouille
    Mercredi 7 Février à 20:26

    Ces parents sont ignobles ! Mais je me demande si le fils n'était pas dans la confidence ? En effet, il aura eu tout loisir d'en parler avec des médecins et d'entendre ce qu'ils disaient à son sujet.

    4
    Jeudi 8 Février à 08:16

    Hallucinant !!!

    Bon jeudi, Chantou.

    5
    Rakia
    Vendredi 9 Février à 17:19

    Des parents indignes qui méritent d’être enfermés dans une asile

    psychiatre à vie ! Le pauvre gamin,il est traumatisé à vie ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :