• Henri Salvador : l’affront que son fils Jean-Marie Périer n’a jamais pu accepter

     

     

    Henri Salvador : l’affront que son fils Jean-Marie Périer n’a jamais pu accepter

    S’il a multiplié les épouses au cours de sa vie, Henri Salvador était le père d’un unique enfant, Jean-Marie Périer, qu’il n’a jamais voulu reconnaître. Et s’ils ont essayé de renouer le contact à plusieurs reprises, les tentatives n’ont jamais été concluantes.

    L’image que dégageait Henri Salvador en a fait sourire plus d’un. Grand et coquet, le chanteur égayait n’importe quel endroit dans lequel il se rendait. À renfort de rires et de bonne humeur, l’interprète de J’ai tant rêvé se mettait toutes les personnes qu’il croisait sur son chemin dans la poche. En particulier les femmes. Au cours de sa vie, Henri Salvador s’est marié quatre fois. S’il a fini sa vie avec Catherine Costa, une productrice télé de quarante ans de moins que lui, c’est avec Lili Lusini qu’il l’a commencée. Mais l’artiste n’était à l’époque pas des plus fidèles. Du temps de cette histoire d’amour, Henri Salvador allait trouver du réconfort auprès de l’actrice Jacqueline Porel

    Leur liaison secrète a donné naissance à un enfant, Jean-Marie en 1940. Ce fils, Henri Salvador n’a jamais voulu le reconnaître. C’est finalement François Périer, que Jacqueline épouse en 1941, qui le considèrera comme son fils. Dès lors que le photographe a retrouvé un équilibre familial, son père biologique est sorti de sa vie : « Heureusement que j’avais François Périer, livre-t-il à Gala. Mon père biologique, Henri Salvador, était un grand artiste, mais humainement… ».

    Malgré le fossé qui s’était creusé entre les deux hommes, Henri Salvador avait signé quelques tentatives de rapprochement des plus maladroites que Jean-Marie Périer n’a jamais digérées : « Un jour, sur le tard, il a voulu rencontrer mes gosses et il s’est mal conduit avec eux. Il leur a fait des promesses, puis, adieu, plus de nouvelles ». Que le chanteur se soit mal comporté avec lui est une chose mais que ses propres enfants Lola, Arthur et Paul, y soient mêlés a été, selon Jean-Marie, inacceptable : « Pour moi, c’est comme s’il n’avait jamais existé » a-t-il conclu. Une relation ponctuée de fausses notes pour Henri Salvador, contrairement à celle qu’il entretenait avec son public.

    VOICI


  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Janvier à 18:08

    Je me demande bien pourquoi il n'a jamais voulu reconnaître son fils !

    2
    fripouille
    Vendredi 11 Janvier à 18:22

    Jamais je n'aurais été avec lui, je le trouve répugnant, sa bouche lippeuse me dégoûte ! Il papillonnait et apparemment n'a jamais eu envie d'être raisonnable. Donc un grand égoïste !

    3
    françoise
    Vendredi 11 Janvier à 18:24

    Un amuseur de talent un très bon musicien,mais dans la vraie vie ,un bonhomme exécrable avec un très mauvais caractère !

    4
    Rakia
    Vendredi 11 Janvier à 18:37
    Mais, il n’était pas le seul, chantou, la majorité des célébrités refusent de reconnaître un enfant qu’ils qualifiaient d'illégitime ,un exemple vivant , Alain Delon malgré la ressemblance flagrante , il a refusé même de le voir ! Pourquoi eux seuls le savent ..,! C’est bien triste quand même qu’ils laissent la haine et les rancœurs s’installer !!!
    5
    Vendredi 11 Janvier à 18:45

    comme quoi j' ai raison de séparer l' homme et  l'artiste !

    Ne pas se fier aux apparences

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :