• Grasse: un homme qui déambulait le sexe à l'air condamné à un an de prison

    Grasse: un homme qui déambulait le sexe à l'air condamné à un an de prison

    Un quinquagénaire a été condamné à un an de prison ce jeudi pour exhibitionnisme dans les rues de Grasse. Il se baladait le sexe en dehors du pantalon.

     

    Il est 8 heures du matin ce jeudi dans les rues de Grasse, dans les Alpes-Maritimes. Une femme se retrouve face à un homme torse nu de 52 ans en train de déambuler le sexe hors du pantalon, muni de revues pornographiques et d'un sexe en plastique, rapporte Nice-Matin.

    La passante appelle immédiatement la police municipale, qui procède à son interpellation. Or il s'avère que l'homme, originaire de Paris mais vivant désormais à Grasse, est un habitué de ce genre de pratiques. Doté d'un lourd passé familial, il est cuisinier de formation mais ne travaille plus depuis 2011.

     

    21 condamnations depuis 2001 !

    Depuis 2001, son casier judiciaire mentionne 21 condamnations dont 13 pour des faits similaires. Lors des faits, il venait de sortir de détention depuis moins d'un mois.

     

    "Des sanctions il y en a eu beaucoup, qu’est ce qu’il faut faire pour que vous arrêtiez?" l'interroge la présidente du tribunal correctionnel de Grasse. Il murmure, inaudible: "Faut que je me soigne."

     

    Le prévenu prétend alors qu'il venait d'uriner et cherchait "un endroit calme pour se masturber". "Pourquoi donc ne faites-vous pas ça chez vous?" lui demande le magistrat, ce à quoi il répond :

    "Ma chambre ne ferme pas à clé et j’habite chez ma mère." !

     

    Son avocate Me Caroline Roch-Elfort, était revenue sur l'enfance difficile de son client, demandant une nécessité de soins plutôt qu'une condamnation. Mais cette fois, il sera condamné à un an de prison.

    BFM.TV

    Je l'aurai plutôt vu dans un asile psychiatrique avec du bromure !

    Ce pauvre mec est malade !


  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Août à 18:56

    je suis d' accord avec toi, sa place est en psychiatrie

    2
    Rakia
    Dimanche 12 Août à 19:06

    La pauvre dame qui s’est trouvée en face d’un marginal à 8 h du matin,

    certaine qu’elle a vomi le café du matin,je la plains d’avoir assisté à un vilain 

    spectacle !( mdr) Avoir une enfance difficile ne pardonne pas son geste ,il doit 

    être enfermé dans un asile psychiatrique pour se faire soigner,ce malade !

    3
    Françoise
    Dimanche 12 Août à 19:25

    Il avait envie de faire prendre l'air à son service trois pièces ,il n'y a pas mort d'homme ! Des malades comme lui on n'en trouve à la pelle !

    4
    fripouille
    Dimanche 12 Août à 22:05

    On donnait bien du bromure aux soldats pendant leur service militaire ! Pourquoi une telle hypocrisie des juges ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :