• Gibraltar va retirer son pavillon à l'Aquarius

    Gibraltar va retirer son pavillon à l'Aquarius

    Les ONG affrétant l'Aquarius n'ont pas cherché à obtenir le feu vert de Gibraltar à la reprise de ses activités de sauvetage.

    Le gouvernement de Gibraltar a annoncé lundi qu'il allait retirer son pavillon à l'Aquarius après lui avoir demandé de suspendre ses activités de sauvetage pour lesquelles il n'est pas enregistré dans le territoire britannique.

    Enregistré en 2009 à Gibraltar en tant que navire de recherche, l'Aquarius opérait depuis 2016, après avoir été affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, "exclusivement sous la direction des autorités italiennes pour des opérations de sauvetage", explique le gouvernement dans un communiqué.

    Mais "en juin/juillet 2018, il a été demandé à l'Aquarius de suspendre ses opérations en tant que navire dédié au sauvetage par l'administration maritime de Gibraltar et de revenir à son activité initiale de 'navire de recherche'", poursuit le gouvernement du territoire britannique. Le gouvernement de Gibraltar justifie sa demande par le manque de "disponibilité de ports de débarquement pour nombre de bateaux de sauvetage dans la zone italienne de sauvetage", Rome et son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini refusant l'accès des ports italiens aux navires d'ONG.

    Date limite le 20 août

    Les ONG affrétant l'Aquarius n'ayant pas cherché à obtenir le feu vert de Gibraltar à la reprise de ses activités de sauvetage en août, elles ont reçu un "ordre de retrait" du pavillon le 6 août avec une date limite fixée au 20 août. A cette date, "le navire quittera le registre de Gibraltar et retournera dans celui de son propriétaire, l'Allemagne", poursuit le gouvernement de Gibraltar.

    L'Aquarius a secouru vendredi 141 personnes à bord de deux barques en bois, dont une moitié de mineurs et plus d'un tiers de femmes et se trouvait lundi entre Malte et l'île italienne de Lampedusa, a indiqué la présidente de SOS Méditerranée, Sophie Beau, en appelant "l'ensemble des pays européens à prendre leurs responsabilités" pour accueillir ces migrants alors que l'Italie refuse. "Propriété allemande, loué par une ONG française, équipage étranger, dans les eaux maltaises, battant pavillon de Gibraltar: l'Aquarius peut aller où il veut mais pas en Italie!", a réagi sur Twitter Matteo Salvini.

    En juin, l'Aquarius a été au coeur d'une crise diplomatique après avoir récupéré 630 migrants au large de la Libye, dont une partie transférés par les garde-côtes italiens ou des militaires. L'Italie et Malte avaient refusé de les laisser débarquer et l'odyssée du navire s'était achevée dans le port espagnol de Valence.

    Dans son communiqué, Gibraltar demande par ailleurs aux ports les plus proches de "remplir leurs obligations (...) et de permettre à l'Aquarius de débarquer".

    L'Express


  • Commentaires

    1
    Françoise
    Mardi 14 Août à 15:10

    Encore une ONG qui s'engraisse sur la misère ,la détresse humaine leur seul  intérêt c'est que cela ne cesse surtout pas ! C'est une honte, leur fameuse compassion à bon dos comme on dit ,Il faudra bien que cela cesse ,où vont-ils prendre le pognon comme dit Macron pour assumer toute cette populace ,quelques soient les circonstances nous aurons forcément des conflits économiques ,sociaux et culturels  la diversité est loin d'être une richesse comme le proclament haut et fort ceux qui font semblant de s'indigner  de gauche comme de droite car bien au chaud dans leurs privilèges ils ne subiront pas grand chose avec ces invasions subies ,la France implosera forcément à un moment où un autre  face à ce Désastre Programmé de toutes pièces ,mais pas grave la propagande continue de carburer dans le mauvais sens ,je plains les jeunes ,qui pour l'instant ne réfléchissent pas ,s'en moquent mis à part les jeux vidéos ,le smartphone ,danser ,chanter ,ne se doutent pas de ce qui va leur tomber sur la tête ,qu'ils en profitent ils auront bouffé leur pain blanc en premier!

    2
    Rakia
    Mardi 14 Août à 15:30
    Coucou Chantou !
    Voilà une sage décision qui mettra des bâtons dans les roues des soit disant humanitaire, ils embarquent des gens dans une aventure périlleuse et sans issue ! Ils arrivent dans un port quelconque et impose le droit d’asile , des irresponsales qui n’ont rien à perdre ! Les 141 migrants ont trouvé le port de Sète pour les accueillir , encore un encouragement qui fait grincer les dents !
    3
    Mardi 14 Août à 17:07

    c' est là qu' on voit que tout n' est que magouilles !

    Il faudrait  que personne n' accepte de les recevoir, et qu' ils se débrouillent  avec leurs clandestins !

    au fait, le  port le plus près est en Tunisie, pays musulman

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :