• Un jeune homme de 17 ans a été tué par balles dans les quartiers nord de Marseille dimanche soir, a-t-on appris auprès des pompiers, confirmant une information de La Provence

    Le mineur a été abattu alors qu'il se trouvait sur une place connue pour abriter un trafic de stupéfiants située dans le 15e arrondissement.

    Les pompiers ont tenté de ranimer la victime qui était en arrêt cardio-respiratoire à leur arrivée.

    Cinq morts depuis le début de l'année

    Cinq hommes sont décédés depuis le début de l'année dans des règlements de compte liés au trafic de drogue dans la région marseillaise. Le 11 avril, dans la nuit, un jeune homme de 19 ans avait été tué de deux balles dans le 3e arrondissement de Marseille par deux hommes cagoulés qui se sont enfuis à pied.

    Europe 1


    3 commentaires
  • Une femme tuée de trois balles à Marignane

    Selon nos informations, aux environs de 19 heures ce soir, une femme âgée d'une trentaine d'années a été mortellement touchée par trois balles alors qu'elle se trouvait à l'arrêt dans son véhicule. La victime se serait rendue chez son ex-compagnon pour récupérer leur fils, dans une zone pavillonnaire de Marignane, quand elle a été atteinte par les tirs.

    Les policiers sont actuellement sur place pour faire les premières constatations. Si l'heure est à la prudence sur les motivations de ce meurtre, de bonne source, on indique que l'homme est actuellement recherché.

    Plus d'informations demain dans La Provence 

    ********************************

    Une femme enceinte de 29 ans a été tuée par balles dimanche soir dans sa voiture à Marignane (Bouches-du-Rhône), selon les pompiers et le parquet d’Aix-en-Provence. Elle a été abattue d’une balle dans la tête et une dans le ventre.

    Son ex-compagnon, âgé de 32 ans, soupçonné de l’avoir tuée, s’est rendu à la police vers 22 heures. Il a été placé en garde à vue, a précisé le procureur de la République d’Aix-en-Provence Achille Kiriakides.

    Sud-Ouest


    8 commentaires
  • Gard : deux enfants retrouvés morts, leur père grièvement blessé

     

     

    Les corps de deux enfants ont été découverts samedi soir dans la campagne de Beaucaire, près de Nîmes (Gard). À leurs côtés, leur père a été retrouvé vivant, mais grièvement blessé. Son pronostic vital serait engagé, selon Midi Libre.

    Selon actu.fr, les corps des enfants - qui seraient une fillette et son frère âgés de 6 et 4 ans - ont été retrouvés vers 22 heures, gisant dans un champ, dans le secteur du chemin du Calvaire, à Beaucaire. Leur père a été pris en charge par les pompiers et transporté vers l’hôpital universitaire Carémeau, à Nîmes.

    Un double infanticide suivi d’une tentative de suicide ?

    Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers du SRPJ de Montpellier. Le père, dont la disparition avait été signalée, pourrait être placé en garde à vue dès que son état sera jugé compatible avec ce régime.

    Le Parisien

    Le monde devient fou !


    4 commentaires
  • Une femme de 36 ans a survécu mercredi à une chute du 9e étage de l'immeuble d'un quartier de Grenoble où elle réside, a appris l'AFP auprès de la police.

    La jeune femme a été retrouvée polytraumatisée mais miraculeusement consciente au pied de son immeuble par une voisine peu après sa chute, survenue vers 9h10 ce mercredi dans un quartier populaire de Grenoble. Souffrant de multiples fractures au bassin, aux bras et aux jambes, elle a été transportée à l'hôpital, ont indiqué les pompiers, précisant que son pronostic vital n'est pas engagé.

    Des arbres ont amorti sa chute

    La trentenaire, qui souffre de troubles psychiatriques, selon la police, aurait semble-t-il eu la vie sauve grâce aux arbres situés au pied de son immeuble, qui ont amorti sa chute.

    La police a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de cette défenestration.

    Paris Match


    4 commentaires
  • Les circonstances de l’agression ne sont pas encore connues. Mais un homme de 49 ans est mort et une femme de 30 est grièvement blessée après une agression violente à l’arme blanche dans la nuit de vendredi à samedi, dans un appartement, situé à Fougères (Ille-et-Vilaine). Une information révélée par Ouest-France.

    Ce samedi au petit matin aux environs de 4 heures, deux personnes ont été agressées à l’arme blanche, dans un appartement de Fougères, ville de 20 000 habitants située à une cinquantaine de km au nord-est de Rennes.

    Un homme, âgé de 49 ans, est mort. La femme, âgée de 30 ans, qui souffre d’une plaie importante au niveau de la gorge, a été transportée au CHU de Rennes, selon une source proche de l’enquête.

    Le Parisien


    3 commentaires
  • Un seul coup de feu. Vers 1 heure du matin, dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune homme de 18 ans a été tué par balle à Saint-Herblain, dans la périphérie de Nantes. Le déroulé des faits est encore flou, mais d’après les premiers éléments, le jeune homme sortait d’un hall d’immeuble où il se trouvait avec une autre personne. Il se dirigeait au devant d’une voiture qui se rapprochait.

     

    D’après les riverains, cités par Presse Océan, il y a eu une seule détonation. La victime, touchée au thorax, a été rapidement ramenée dans le hall de l’immeuble. Les secours, dépêchés sur place, n’ont pas pu le sauver et ont constaté le décès à 1h15.

    L’enquête a été confiée à l’antenne nantaise de la police judiciaire, qui devra saisir les contours de cette attaque.

    Le Parisien


    3 commentaires
  • Corinne est miraculée. Cette Belge de 45 ans a été retrouvée vivante dans sa voiture après six jours de recherches et un accident de la route qui l'avait faite basculer dans le contre-bas d'un bois.  

     

    Six jours passés seule

    Le 23 juillet dernier dans l'est de la Belgique, à Saint-Georges-sur-Meuse, Corinne, 45 ans, fait le plein dans une station service. Ensuite, ses proches n'auront plus aucune nouvelles de sa part pendant six jours. Elle sera finalement retrouvée en contre-bas, dans un petit bois suite à accident qui l'aura propulsé au-delà d'une rambarde de sécurité. 

    Six jours après l'accident, lors d'une battue, ses proches aperçoivent la voiture. Elle est y retrouvée dedans, miraculeusement vivante, alors que le pays était touchée par la canicule. Durant six jours, elle n'avait rien mangé ni rien bu, mis à part  de l'eau de la pluie, ce qui lui a sans doute permis de survivre.

    Sauvée grâce aux fortes pluies?

    "Elle m’a expliqué rapidement que la direction ou les freins de sa voiture avaient lâché et, qu’avec les fortes chaleurs, elle a été obligée de boire l’eau des fortes pluies de ce week-end. Moi je pense que c’est ça qui l’a sauvée parce qu’elle a été retrouvée complètement déshydratée, desséchée à plusieurs endroits du corps, un peu dans les vapes", a expliqué à la RTBF son fils Hadrien.

    Immédiatement, Corinne a été transporté à l'hôpital de Liège. Son pronostic vital est alors engagé. Après plusieurs examens et interventions chirurgicales, notamment au niveau des cervicales, son état s’est amélioré. Elle est désormais hors de danger.

    RMC


    4 commentaires
  • Durant la canicule, un Marseillais de 78 ans a été retrouvé inanimé au milieu d’un indescriptible capharnaüm. L’homme accumulait depuis des années des détritus dans son logement, si bien qu’il a fallu en évacuer 24 tonnes durant son hospitalisation.

    Le syndrome de Diogène n’en finit pas de faire des ravages. Dernière victime en date de ce trouble du comportement poussant ses victimes à vivre dans l’accumulation de détritus, un Marseillais de 78 ans. Comme le rapporte La Provence, l’homme était connu depuis des années pour sa manie de récupérer quotidiennement des détritus dans la poubelle du coin de sa rue du 1er arrondissement de Marseille pour aller ensuite les stocker dans son logement. Une situation qui génère évidemment de terribles nuisances pour le voisinage, décuplées par la canicule.

    C’est d’ailleurs l’épisode caniculaire de juillet qui a raison de la santé du vieil homme, retrouvé inanimé, allongé sur un matelas sur son palier. Dans un état critique, il a été immédiatement hospitalisé. Une intervention qui a permis de débloquer quelque peu la situation de ce vieux monsieur vivant seul, sans eau ni électricité, selon le récit de La Provence. Suite à une mise en demeure des autorités sanitaires, la tutrice de l’occupant du logement a pu organiser le déblaiement et le nettoyage des lieux.

    À en croire le syndic de l’immeuble et l’entreprise spécialisée qui s’est chargée de l’opération, ce sont pas moins de 24 tonnes de cartons, entassés du sol au plafond, auraient été sortis de l’appartement, soit une douzaine de bennes. Une opération de déblaiement qui a duré près d’une semaine. Désormais, les occupants de l’immeuble craignent le retour de leur voisin, désormais hospitalisé dans un établissement psychiatrique. Ils estiment que son état nécessite désormais un encadrement permanent, d’autant qu’à en croire le voisinage, l’homme serait multipropriétaire et n’aurait donc pas de souci pour financer ce type d’hébergement.

    Le Figaro

    Sa tutrice ne devait pas s'en occuper beaucoup, seul son pognon devait l'intéresser ! !


    4 commentaires
  • Inde : Une fillette violée, décapitée puis jetée dans les buissons

    Trois hommes ont été arrêtés en Inde en lien avec le viol et la décapitation d'une fillette de trois ans, a annoncé jeudi la police, nouveau cas de violences sexuelles sur mineurs dans le pays d'Asie du Sud.

    Les forces de l'ordre ont découvert mardi le torse sans tête de la petite fille près d'une usine de la ville de Jamshedpur, dans l'État pauvre du Jharkhand (est de l'Inde).

    «La fille a été enlevée la semaine dernière tandis qu'elle dormait à côté de sa mère sur un quai de gare», a déclaré à l'AFP Noor Mustafa Ansari, un responsable de la police ferroviaire.

    Corps nu jeté dans les buissons

    «Elle a été violée et décapitée et son corps nu a été jeté dans des buissons. Nous avons déployé des équipes de recherche pour trouver la tête manquante», a-t-il ajouté. Un homme présenté comme l'amant de la mère fait partie des personnes interpellées. Il aurait ordonné aux deux autres hommes d'enlever la petite fille.

    Une foule en colère a essayé d'attaquer les suspects avant que la police ne les emmène. L'Inde présente un piètre bilan en matière de violences sexuelles sur mineurs, avec près de 20.000 viols d'enfants enregistrés en 2016, selon les derniers chiffres officiels disponibles. Selon l'ONU, une victime de viol sur trois en Inde est mineure. Près de la moitié des agresseurs sont connus des victimes.

    Le gouvernement indien a rendu l'année dernière le viol d'un mineur de moins de 12 ans passible de la peine de mort. Les exécutions sont toutefois rarissimes en Inde.

    Le Matin.ch - 01 08 2019

    Encore un pays de dégénérés et de sauvages


    7 commentaires
  • Yvelines: arrêté à 217 km sur l’A 10, sans permis et sous stupéfiants

    Un chauffard de 22 ans a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Versailles, à un an de prison dont huit mois avec sursis. Il a été interpellé mercredi matin à 217 km/h par les gendarmes du péage de Saint-Arnoult au volant d’une Golf 7 de location. Ce jeune marseillais conduisait sans être titulaire du permis de conduire et sous l’effet du cannabis.

     

    Il est 8 h 30 sur l’autoroute A 10 à hauteur de Longvilliers, lorsque les gendarmes le prennent au radar dans le sens province Paris. Mohammed est au volant et un ami se trouve sur le siège passager. Ils remontent de Marseille (Bouches-du-Rhône) pour aller à Orly et s’envoler vers La Réunion où il vit avec sa compagne. « Je savais que j’étais en retard et je ne voulais pas rater mon avion », assure ce jeune homme qui conteste tout sauf l’essentiel. Quelques jours avant, il a été flashé à deux reprises sur les routes de la cité phocéenne avec cette même voiture. « Oui je l’ai conduit six ou sept fois. Elle a été louée par un ami, reconnait-il. Mais je ne pensais pas à plus tard, assure-t-il. C’est une Golf 7, je ne me suis pas rendu compte que ça allait si vite. C’est vrai. J’ai 22 ans, je suis originaire des quartiers nord et je suis bête. »

    Cinq condamnations pour des délits routiers

    La présidente du tribunal lui fait remarquer que le TGV roule beaucoup plus vite que 217 km/h et permet de mieux s’organiser. « Je n’ai pas pensé au train, on avait décidé de prendre une voiture, ajoute-t-il. Et pour les stups, oui je reconnais, je suis dépendant ». Son casier judiciaire est fort de cinq condamnations pour des faits de délinquance routière. Il veut monter un commerce à La Réunion pour couper avec la banlieue de Marseille où vit encore sa famille.

    Le procureur a requis 18 mois de prison dont six avec sursis. Son avocat révèle que son client fume du cannabis depuis l’âge de 13 ans. Il a plaidé contre l’incarcération qu’il juge inefficace pour prévenir la délinquance. Le chauffard a été incarcéré à l’issue des débats et devra travailler, suivre des soins et passer le permis de conduire durant sa période de probation.

    Le Parisien


    4 commentaires
  • Grèce: deux jeunes Françaises se noient dans la piscine d’un hôtel

    Deux jeunes sœurs françaises sont mortes noyées ce mercredi dans la piscine d’un hôtel à Ialyssos, station balnéaire sur l’île touristique de Rhodes, en Grèce, où elles passaient leurs vacances en famille.

    « Les responsables de l’hôtel ont été présentés au procureur de l’île », selon une responsable du ministère du Tourisme grec. Le drame s’est produit mercredi vers 18h30 locales, 17h30 françaises, une demi-heure après le départ du maître nageur, a rapporté l’agence de presse semi-officielle Ana.

    Les parents des victimes, âgées de 19 et 16 ans, ont indiqué à la police que leurs enfants ne savaient pas nager, selon l’Ana. Aucune information n’a été publiée sur leur identité. « L’affaire est suivie de près par le consulat de France à Athènes », a indiqué une source diplomatique.

    Une fillette de 8 ans morte noyée le même jour

    Un autre drame similaire s’est produit mercredi en Crète. Une fillette de huit ans, d’origine israélienne, s’est noyée dans la piscine d’un hôtel à Hersonissos, à l’est de la ville de Héraklion, chef-lieu de l’île.

    La fillette jouait dans la piscine et elle s’est évanouie avant que ses parents, qui se trouvaient tout près avec leurs deux autres enfants, ne s’en rendent compte, selon des médias.

    La police a ouvert une enquête pour savoir si un maître nageur était présent et déterminer les responsabilités des propriétaires de l’hôtel.

    Le Parisien


    6 commentaires
  • Un bateau arrivé à Concarneau avec un mort et 3 blessés à bord

    Un trentenaire a été retrouvé mort dans la nuit du jeudi 1er août à Concarneau (Finistère), à bord d'un bateau avec trois blessés, dont l'un en urgence absolue, rapporte vendredi France Bleu Breizh Izel.

     

    A bord de leur bateau, un semi-rigide, ils ont réussi à rejoindre le port de Concarneau un peu avant deux heures du matin. Ils venaient de l'archipel des Glénan. Une personne blessée en urgence absolue a été transportée à l'hôpital de Quimper. On ne connaît pas encore les circonstances précises du drame. Leur bateau aurait talonné entre l'archipel et Concarneau, rapporte France Bleu.

    Un bateau talonne lorsque la coque ou sa quille heurte le fond de la mer. C'est une cause d'accident assez courante en navigation de plaisance. En février dernier, le Breizh Nevez I, le bateau qui relie Groix à Lorient, dans le Morbihan a talonné à hauteur de la citadelle, à l’entrée de la rade de Lorient, ce qui avait provoqué une voie d'eau. Les 38 personnes à bord avaient dû être évacuées.

    franceinfo


    4 commentaires
  • Un psychiatre de 58 ans, soupçonné de viol sur deux patientes, a été mis en examen à Versailles, a-t-on appris jeudi de sources policière et judiciaire, confirmant une information du Parisien.

    Le médecin a été placé en garde à vue lundi à la suite du dépôt de deux plaintes de patientes en mars, a indiqué une source policière.

    Il a nié les faits dans un premier temps puis, confronté à des preuves ADN sur des scellés, il a évoqué des relations sexuelles dont il affirme qu'elles étaient consenties, selon la même source.

    Déféré mardi devant un juge, il a affirmé avoir eu des rapports consentis avec "une vingtaine" de ses patientes, a ajouté cette source. L'enquête va s'attacher à déterminer la nature de ces relations et si elles étaient consenties.

    Le praticien, qui exerçait à Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines), a été mis en examen pour "viol sur personne vulnérable" et placé sous contrôle judiciaire, avec l'interdiction d'exercer une profession médicale, a indiqué une source judiciaire.

    Une information judiciaire a été ouverte et les investigations confiées à la sûreté urbaine du commissariat de Plaisir, a précisé cette même source.

    AFP

    Le commissariat de Plaisir, un nom qui va bien avec l'histoire !(rire)


    3 commentaires
  • Tarbes : le corps d'un homme retrouvé brûlé dans un champ

    Le corps d'un homme a été retrouvé ce mercredi après-midi à Soues, au sud de Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. Ce sont des promeneurs qui ont repéré des flammes dans un champ. Ils ont donné l'alerte en supposant qu'il s'agissait d'un mannequin en train de se consumer.
     
    Une enquête a été diligentée pour découvrir l'identité de la victime et connaître les circonstances de sa mort. "L'hypothèse du suicide est à l'heure actuelle privilégiée" précise le procureur de la République, Pierre Aurignac.

    Il pourrait en effet, s'agir d'un homme, un tarbais, qui ne faisait pas mystère de ses idées suicidaires. Mais aucune conclusion n'est encore d'actualité.

    Les policiers devraient progresser dans leurs investigations notamment grâce aux analyses ADN et à l'autopsie dont les résultats seront connus lundi 5 août.

    France 3 occitanie


    4 commentaires
  • Moselle : un mineur meurt poignardé dans une rixe

    Un mineur de 17 ans est mort après avoir reçu un coup de couteau dans une rixe qui a également fait deux blessés graves, mercredi après-midi, à Fameck, en Moselle, a appris l'AFP jeudi auprès du maire. 

    Selon Michel Liebgott, une première altercation aurait opposé des jeunes de Fameck à un habitant d'Uckange, commune voisine, dans l'après-midi, à proximité du club de Prévention, un local dédié à l'accompagnement des adolescents.

     

    "Ils se sont ensuite déplacés près du terrain de football où les faits se sont produits", a-t-il ajouté. Trois jeunes ont été blessés à coups de couteau et hospitalisés dans un état grave. Un mineur de 17 ans est mort des suites de ses blessures "en fin de soirée", selon Michel Liebgott.

    Des communes classées en zone de sécurité prioritaire

    "Il doit y avoir une histoire" à l'origine de la rixe, "mais on ne sait pas encore laquelle, il y a des rumeurs", a-t-il ajouté. Sa commune de 14.000 habitants est classée en zone de sécurité prioritaire, tout comme Uckange, ville distante de quelques kilomètres et qui compte près de 7.000 habitants. Des forces de l'ordre ont été déployées dans la nuit sur les communes de Uckange et Fameck, ainsi qu'à proximité de l'hôpital de Mercy, où les blessés ont été pris en charge, pour éviter tout incident, a indiqué la gendarmerie.

    Europe 1

    On imagine qui habite dans ces quartiers !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique