• Etats-Unis : de nouvelles évacuations à cause des incendies monstres en Californie

    Etats-Unis : de nouvelles évacuations à cause des incendies monstres en Californie

    Le foyer le plus important d'incendie progresse en direction de la grande ville de Santa Barbara, à une centaine de kilomètres de Los Angeles.

     

     

    Toujours pas d'accalmie sur le front des incendies en Californie. Les autorités ont ordonné, dimanche 10 décembre, de nouvelles évacuations. Le foyer le plus important, le "Thomas Fire", progresse non loin de la côte Pacifique en direction de la grande ville de Santa Barbara, à une centaine de kilomètres de Los Angeles.

    En une semaine, le "Thomas Fire" a parcouru 570 000 hectares, soit plus que la superficie de la ville de New York, et détruit près de 800 bâtiments. Dans l'histoire des sinistres ayant frappé la Californie, il est le cinquième incendie le plus important depuis 1932.

    Des incendies liés au réchauffement climatique ?

    Au total, 8 500 pompiers luttent depuis le début de la semaine contre une demi-douzaine d'incendies dans le sud de l'État. Après une légère amélioration, les conditions météorologiques se sont aggravées dimanche, avec un retour du vent à des vitesses proches de 90 km/h.

    Les différents foyers qui font rage, de Santa Barbara à San Diego, à l'extrême sud de l'Etat, ont fait au moins un mort, détruit un millier de maisons, bâtiments et autres structures. Au plus fort des évacuations, quelque 212 000 Californiens ont dû quitter leur maison.

    Publicité

    Le gouverneur de Californie, Jerry Brown, a décrété l'état d'urgence dans les comtés de Santa Barbara, San Diego, Los Angeles et Ventura. Il a souligné que l'ampleur de ces incendies était liée au réchauffement climatique et a prévenu que ces sinistres devenaient une "nouvelle norme". A Washington, Donald Trump a proclamé vendredi l'état d'urgence fédérale.

    Franceinfo

    Je suis triste pour tous les animaux qui meurent dans ces incendies


  • Commentaires

    1
    fripouille
    Lundi 11 Décembre 2017 à 16:42

    C'est catastrophique ! J'imagine le stress des animaux.

    2
    Lundi 11 Décembre 2017 à 17:45

    Depuis le temps que l' Amérique  connait  ces gigantesques incendies, ils n' ont rien trouvé  pour les combattre,  où donc est Red Ader

    3
    françoise
    Lundi 11 Décembre 2017 à 19:31

    C'est horrible je n'ose y penser!

    4
    Mardi 12 Décembre 2017 à 06:10

    Quand je vois le mépris du président Américain pour l'écologie, je trouve presque normal qu'ils en subissent un peu les conséquences, n'oublions que ceux qui paient le plus lourd tribu à l'inconscience des pays industrialisés, ce sont les pays les plus pauvres, ceux qui polluent le moins, alors pour une fois que le plus gros pollueur de la planète voient la colère de la nature se retourner contre lui.

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :