• Espagne: la Catalogne lutte contre un incendie hors de contrôle

    Le feu de forêt, d’une gravité inédite depuis 20 ans, s’est déclaré mercredi dans une zone rurale du nord-est de l’Espagne, touchée par la vague de chaleur européenne. Il a déjà ravagé plus de 5500 hectares, et pourrait en dévorer plus de 20.000.

    Plus de 500 pompiers s’emploient à maîtriser un incendie hors de contrôle, ce jeudi, dans une zone rurale du nord-est de l’Espagne, touchée par la vague de chaleur européenne, ont indiqué les autorités locales. Le feu s’est déclenché mercredi après-midi près du village de Torre del Espanol, en Catalogne. Les autorités indiquent d’ores et déjà qu’il s’agit de l’incendie le plus important depuis 1998 en Catalogne.

    Ce jeudi après-midi, le feu, qui aurait la forme d’une langue, avait déjà détruit plus de 5500 hectares de végétation, selon le ministre régional de l’Intérieur, Miquel Buch. «Les difficultés sont telles que l’on ne peut pas parler d’un feu en phase de contrôle ou d’extinction. Au contraire, nous sommes dans une phase où le feu progresse», a-t-il expliqué à la radio catalane dans la matinée. L’incendie devrait en effet continuer à se propager en raison de la hausse des températures tout au long de la journée. Plus de 50 personnes ont été évacuées, a indiqué le gouvernement régional  et une centaine de moutons auraient été tués par les flammes.

    À l’heure actuelle, 90 unités terrestres et 15 unités aériennes sont mobilisées contre cet incendie classé à «risque extrême», qui pourrait dévorer 20.000 hectares dans cette région couverte de vergers, d’oliviers et de vignobles, selon un communiqué du gouvernement régional de Catalogne. La propagation du feu est accélérée par de forts vents et des températures en hausse dans la vallée de l’Ebre, une des régions d’Espagne qui enregistre régulièrement les températures les plus élevées.

    L’incendie a peut-être été causé par une «accumulation de fumier dans une ferme, qui a généré suffisamment de chaleur pour exploser et provoquer des étincelles», selon Miquel Buch. L’incendie survient en pleine vague de chaleur dans une grande partie de l’Europe, où plusieurs records de températures pour un mois de juin sont déjà tombés. Le thermomètre devrait dépasser les 40 degrés jeudi et vendredi en Espagne, en France et en Grèce.

    Le Figaro.fr

    Je pense aux pauvres animaux qui vont être brûlés vifs


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Vendredi 28 Juin à 15:53

    Avec cette vague de chaleur ,les incendies risquent de se déclencher  un peu 

    partout et la première sont ces pauvres animaux sans défense ,c’est bien triste !

     

     

    2
    Vendredi 28 Juin à 16:29

    Bonjour Chantou, je viens te faire un coucou dans ma petite pause (bien que j'ai fait quand même 2 articles), mais je retourne en pause car je reçois ma petite famille et je n'aurais pas le temps de venir. Les incendies sont pour moi un peur extrême ! j'ai déjà eu un incendie dans ma maison (tout le premier étage est parti en flamme) et je suis maintenant traumatisée. Dans le sud j'habite dans l'estérel et là encore il y a souvent des feux criminels !!!! Je n'étais pas au courant pour l'espagne. C'est horrible, toi tu penses aux animaux oui mais moi je pense aussi aux arbres qui ont mis des centaines d'années à grandir et qui disparaisse comme ça. Les animaux et les hommes ont le temps de s'enfuir (bon ok pas tous) !!! mais les plantes non !!!! ça me fait un stress terrible quand je vois cela. Merci de tes visites, je te souhaite une bonne fin de semaine, n'oublie pas de boire et de te brûmiser un peu. je te fais de gros bisous.

                                                       Image associée

    3
    Vendredi 28 Juin à 17:46

    Oui  c' est   l' horreur, et  j' ai  bien  peur  que d' autres  incendies  se déclarent  vu  la chaleur  qui   nous vient du  Maghreb

    4
    françoise
    Vendredi 28 Juin à 18:00

    C'est l'horreur absolue et l’écosystème va encore souffrir pendant quelques années et tous ces animaux ces insectes qui auront brulés vifs  je n'ose imaginer leur souffrance !les ravages  que subissent toutes les espèces de végétaux qui sont importants pour notre oxygène ,qui absorbent certaines pollutions de l'atmosphère ,et aussi tous les fruitiers !Prions de ciel pour qu'ils puissent le stopper !

    5
    fripouille
    Lundi 1er Juillet à 18:01

    Quand j'ai habité près de Marseille, tout le monde avait la crainte de l'incendie. Il faut savoir aussi que 90% de ces incendies sont criminels : les promoteurs immobiliers en font leurs choux gras !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :