• En Suisse, on ouvre un sanctuaire pour d'anciens ours maltraités

    En Suisse, on ouvre un sanctuaire pour d'anciens ours maltraités

    Sur la commune d’Arosa, dans le canton des Grisons en Suisse, on s’apprête à recevoir de nouveaux habitants un peu particuliers… C’est en effet sur les hauteurs de cette ville que le pays ouvrira très prochainement un sanctuaire consacré à l’accueil d’ours au passé difficile : exploités, captifs, battus… Zoom sur cette initiative inspirante !

    En ce début de mois de juillet, le premier ours est arrivé sur les hauteurs de la commune d’Arosa, en Suisse, après un long trajet depuis la Serbie. Objectif : l’installer dans son nouveau chez-lui, à savoir un sanctuaire dédié aux ours qui ont connu un passé de souffrance et de douleur.

    Un parc unique en Suisse 

    Cette nouvelle institution gérée par une organisation de protection des animaux sauvages devrait ouvrir ses portes au grand public le 3 août prochain.

    Le premier ours accueilli dans le canton des Grisons s’appelle Napa. Il a enfin pu poser ses valises après un long voyage de 1400 kilomètres et qui aura duré près de vingt-huit heures avec, comme étape finale, un petit passage en téléphérique !

    Car son enclos se trouve tout de même à 2000 mètres d’altitude. Un enclos d’adaptation, pour être tout à fait précis. À l’intérieur, Napa aura le temps de découvrir son nouvel environnement avant de pouvoir profiter librement des 30 000 mètres carrés du parc, ce qui correspond à environ quatre terrains de football.

    Une association à l'initiative 

    Tout cela, grâce à l’association Quatre Pattes, à l’origine de ce sanctuaire hors-norme et qui va désormais prendre soin de lui.

    Avant d’arriver en Suisse, Napa a connu un début de vie difficile. Issu d’un croisement entre un ours brun et un ours polaire, il est né au sein d’un zoo avant d’être vendu à un cirque itinérant, où sous la contrainte, il a appris à prendre part à des spectacles.

    Mais en 2009, la Serbie a pris une décision importante : interdire la présence d’animaux sauvages au sein des cirques.

    Un passé mystérieux 

    Qu’est-il alors arrivé à Napa ? Mystère, mais les vétérinaires pensent qu’il a dû vivre de nombreuses années en cage… Mal nourri et probablement maltraité, il a dû subir une intervention chirurgicale en Suisse pour soigner sa mâchoire, en très mauvais état.

    Prévu pour ouvrir le 3 août 2018, le parc aux ours « Bärenland » (pays des ours, en allemand) d’Arosa organisera des journées portes ouvertures les 4 et 5 août, en présence de la Conseillère Fédérale Doris Leuthard.

    C’est là en effet le toute premier centre de protection des ours en Suisse. Et avant sa création, un référendum avait été organisé : les habitants de la commune grisonne avaient approuvé ce projet à une nette majorité (78%) au mois de novembre 2016.

    La construction du parc a coûté 6.5 millions de francs suisses (ce qui nous donne environ 5.5 millions de nos euros). Le parc est conçu pour accueillir 7 ours qui vivaient en captivité dans des conditions indignes.

    Oh!my mag

    Bravo la Suisse !


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Juillet à 18:29

    C' est  émouvant de voir  des  animaux captifs retrouver la liberté de leurs mouvements,  on voit qu' ils sont heureux !

     Une très bonne initiative de la Suisse

    2
    Françoise
    Jeudi 12 Juillet à 18:30

    Merveilleuse initiative !la France devrait suivre  l'exemple !

    3
    Rakia
    Jeudi 12 Juillet à 18:34
    5.5 millions d’euros pour accueillir 7 ours, franchement , un grand bravo à la suisse qui a fait de 7 malheureux des heureux !
    4
    fripouille
    Jeudi 12 Juillet à 20:17

    Bravo pour cette géniale initiative ! En espérant que d'autres pays s'y mettent aussi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :