• En Irak, un ancien palais vieux de 3400 ans découvert après une sécheresse

    En Irak, un ancien palais vieux de 3400 ans découvert après une sécheresse

    Des archéologues allemands et kurdes ont mis au jour au Kurdistan irakien un palais vieux de plus de 3400 ans, jusque-là immergé, après une forte période de sécheresse dans la région à l'automne 2018.

    Une forte sécheresse a eu des conséquences inattendues en Irak. En automne 2018, dans le Kurdistan irakien, des archéologues allemands de l’université de Tübingen et kurdes de l’Organisation d’archéologie du Kurdistan ont ainsi mis au jour les ruines d'un palais vieux de plus de 3400 ans, jusque-là immergé.

    Situé à Kemune, sur les rives orientales du Tigre, le bâtiment date de l'âge de bronze, au moment où l'empire Mittani dominait le nord de la Mésopotamie et la Syrie, entre le XVe et le XIVe siècle avant J.-C.. Ce royaume est l'un des moins connus du Proche-Orient, souligne un communiqué, diffusé fin juin, de l'équipe qui a découvert le site.

    "Cette découverte archéologique est l'une des plus importantes réalisées dans le région depuis ces dernières décennies et illustre le succès de la coopération kurde-allemande", se félicite l’archéologue Hasan Ahmed Qasim dans ce communiqué.

    Dix tablettes retrouvées

    Le site de Kemune avait déjà été découvert en 2010, au moment où le niveau de l'eau avait baissé. "Une tablette d'argile et des restes de peintures murales bleues et rouges avaient été trouvées, mais nous n'avions pas pu creuser", explique Hasan Ahmed Qasim. La zone est immergée depuis les années 1980 en raison de la construction d'un barrage. 

    Le palace atteint une hauteur de 7 mètres. Plusieurs pièces ont été identifiées et huit d'entre elles ont pu être en partie mises au jour. Dix tablettes d'argile de l'empire Mittani ont été découvertes et sont en train d'être traduites et étudiées. Elles pourraient permettre d'obtenir de nouvelles informations sur la politique, l'économie et l'histoire de ce royaume méconnu.

    BFM.TV


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Dimanche 7 Juillet à 15:33

    L’Irak est un pays riche en histoire ,une telle découverte fera la joie 

    des archéologues du monde entier qui ne cherchent qu’à savoir plus sur 

    certains événements mystérieux !

    2
    fripouille
    Dimanche 7 Juillet à 17:44

    Les rives de la Méditerranée ont sans cesse changé. Nous ne connaissons guère que Noé et son arche...

    3
    françoise
    Dimanche 7 Juillet à 18:02

    Je ne sais si je vais pouvoir continuer ,un fort orage vient d'éclater et au dessus de la maison ,il pleut mais au moins on respire !L'Irak un pays déchiré par la guerre  et les djihadistes  y ont commis d'énormes destructions  de sculptures pré-islamique  !Cette découverte est fabuleuse pour leur histoire , le Musée de Bagdad était considéré  comme faisant partie  de l'un des plus beau au monde ,Daech s’est acharné à tout détruire ,voyions surtout  pas  de statues elles favorisent l’idolâtrie! L'Irak est un pays au riche passé mais hélas il aura eu des passages extrêmement difficiles  des épisodes atroces  et multiples  avec les Anglais  l'Iran les Juifs avant et bien d'autres ! souhaitons à ce pays de pouvoir se relever ! Je n’ai rien fait de particulier pour écrire en italique  j'écrivais normalement et soudain en début de phrase  je me suis retrouvée ainsi !

    4
    Dimanche 7 Juillet à 18:32

    la fameuse  Mésopotamie !

    Encore  une  civilisation  qui a périclité, comme est   en train de faire  la nôtre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :