• Egypte: une nouvelle pyramide vieille de 3700 ans découverte près du Caire

    Egypte: une nouvelle pyramide vieille de 3700 ans découverte près du Caire

    © afp.com/HO Une photo du ministère égyptien des Antiquités diffusée le 3 avril 2017 montre les restes d'une ancien pyramide à Dahchour, au sud du Caire.

     

    Des restes d'une pyramide en "bon état de conservation" ont été trouvés sur le site archéologique de Dahchour. Sa taille exacte n'a pu être encore établie.

    L'Egypte compte 123 pyramides découvertes à ce jour, mais semble n'avoir pas encore livré tous ses secrets. Les vestiges d'une construction vieille de 3700 ans ont été découverts "en bon état de conservation" près du Caire, a annoncé lundi le ministère égyptien des Antiquités.Datant de la XIIIe dynastie (1802-1640 avant J.-C.), la petite pyramide a été retrouvée dans la nécropole du site archéologique de Dahchour, au sud de la capitale, précise le ministère dans un communiqué. Les archéologues égyptiens ont découvert "un corridor conduisant à l'intérieur de la pyramide, prolongé par une rampe, et l'entrée d'une pièce", selon ce texte.

    Les fouilles en sont encore à leurs débuts et la taille exacte de la pyramide n'est pour l'instant pas établie. Sur les photos fournies par le ministère, on peut voir des blocs de pierres et le début du corridor. Les archéologues ont notamment retrouvé un petit bloc en albâtre noirci, affichant des inscriptions en hiéroglyphes, ainsi qu'un linteau de granit et des blocs de pierre qui permettent d'en savoir plus sur "l'architecture interne de la pyramide". Les recherches vont désormais continuer pour révéler le reste de la pyramide.

    Avec "Scan Pyramids", l'Egypte explore encore ses vestiges

    La découverte a été effectuée près de la pyramide rhomboïdale de Dahchour, construite par le pharaon Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie (environ 2600 avant J.C.) et père du pharaon Khéops, qui a lui-même donné son nom à l'une des plus célèbres pyramides égyptiennes, sur le plateau de Gizeh. Ces vestiges font encore l'objet d'importantes recherches. En octobre 2015, l'Egypte a dévoilé un ambitieux projet, baptisé "Scan Pyramids", visant notamment à découvrir des chambres secrètes au coeur des pyramides de Gizeh et de Dahchour et à éclaircir le mystère entourant leur construction.Ces tests sont notamment menés dans la pyramide de Khéops, la dernière des sept merveilles du monde antique encore debout. Ce monument géant de 4500 ans trône sur le plateau de Gizeh, dans la banlieue du Caire, aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos.

    À l'automne 2015, les autorités égyptiennes ont également lancé des analyses dans la tombe du pharaon Toutankhamon, dans la Vallée des Rois près de Louxor (sud), dans l'espoir d'y découvrir une chambre secrète qui pourrait bien abriter le tombeau de la reine Néfertiti.

    L'EXPRESS


  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril 2017 à 18:46

    Je suis toujours partagé, parce que d' un côté je ne vois pas ce que cela nous apporte vraiment, et d' autre part, c' est quand même une violation de sépulture et de l' irrespect pour la volonté des pharaons

    2
    françoise
    Samedi 8 Avril 2017 à 18:56

    Passionnant ! Encore beaucoup de secrets à percer !

    3
    fripouille
    Dimanche 9 Avril 2017 à 19:22

    Je pense comme Trublion que c'est un sacrilège ! Ce peuple était très raffiné, quand on voit ce qu'ils sont devenus...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :