• Egypte: un enfant de quatre ans devant la justice

    Egypte: un enfant de quatre ans devant la justice

    Les réseaux sociaux égyptiens se sont récemment fait l'écho d'une histoire aussi incroyable que vraie : un garçonnet de quatre ans traîné en justice sous l’accusation « d’agression » contre une fillette de trois ans.

    Encore une fois, ce sont les réseaux sociaux égyptiens qui ont révélé l'affaire et ont ainsi coiffé les médias classiques. Les premiers tweets et publications Facebook parlaient d’accusation de harcèlement sexuel. Selon le père de la fillette, le petit garçon, Mohamad, aurait embrassé sa fille, Mirna, sur la joue au jardin d’enfant d’une école de la province de Béheira au nord-ouest du Delta. Une seconde version parlait d’agression, le garçon aurait frappé la fillette. Toujours est-il que le père a porté plainte au poste de police qui a transféré l’affaire au parquet qui a déféré le garçon devant la cour correctionnelle. Cette dernière s’est déclarée incompétente et a « refilé le bébé » à la cour des mineurs. Quand le juge a vu l’âge de l’accusé, il a dit à son père de rentrer chez lui mais a quand même retenu l’affaire pour jugement à la fin du mois de mai 2018.

    Stupéfaction virale

    Les internautes étaient, dans leur majorité, partagés entre incrédulité et consternation d’autant plus que la loi sur l’enfance de 2014 stipule qu’un enfant ne peut pas être traduit en justice avant l’âge de 7 ans. Les qualificatifs qui reviennent le plus souvent sont ceux de « folie » ou de « délire » d’un système judiciaire qui traîne devant les tribunaux un enfant en bas-âge. « Pourquoi le parquet n’a-t-il pas classé l’affaire ? », se demandent des internautes. « Rien d’étonnant dans un pays qui juge des enfants pour mépris des religions ou d’atteinte à la sécurité de l’Etat », répondent d’autres usagers des réseaux sociaux.

    La justice égyptienne applique la loi, selon certains

    Il y a toutefois des internautes qui défendent le système. Il s’agit de partisans inconditionnels du pouvoir ou d’islamistes. Pour les premiers, la police, le parquet et le tribunal n’ont fait que leur devoir conformément à la loi et que s’il y a quelqu’un à blâmer, c’est le père de la fillette. Côté islamistes, on trouve inadmissible qu’un garçon embrasse une fillette, même sur la joue. Certains s’en prennent même au gouvernement qui permet l’existence de jardins d’enfants mixtes. Un internaute conclut ironiquement que l’affaire de Mohamad et Mirna pourrait un jour inspirer une nouvelle version, à l’égyptienne, de Romeo et Juliette.

    RFI

    Amusant quand on sait que l'on marie des filles de 9 ans chez eux !


  • Commentaires

    1
    fripouille
    Lundi 14 Mai à 18:12

    Chez les enfants, tomber amoureux est naturel ! De même que jouer au docteur ! Comment croire une bande de timbrés quand il y a  à juger des événements importants ?

    2
    Françoise
    Lundi 14 Mai à 18:45

    Hélas il n'y a pas que chez eux! Al-Bukhari qui était reconnu comme le biographe  de Mahomet  sur le statut légal de la de la pédophilie dans leur religion est toujours en vigueur au Yémen en Arabie,l'Irak  et dans bien d'autres pays musulman  voilà ce qu'il prônait déjà ,l'homme peut avoir le plaisir sexuel avec un enfant aussi jeune qu'un bébé , et aussi Les pères sont autorisés à donner en mariage leurs filles même quand elles sont au berceau mais leur maris ne peuvent  les pénétrer que quand elles sont aptes à cela et aussi quand elle peuvent supporter le poids du mari ! et  ça n'a pas changé ,On trouve plein de jolies passage dans ce sens dans le livre écrit Khomeini ,  cette vieille saleté qui était chez nous fut un temps était  l'apôtre de la pédophilie ! Chez eux la maturité sexuelle est déterminée pas l'aspect physique et pas question de se plaindre il faut appliquer la charia !Tous les musulmans n'agissent pas ainsi et heureusement !  L’Égypte est entrain de aire un sacré retour en arrière!

    3
    Rakia
    Lundi 14 Mai à 19:08

    Bonsoir Chantou !

    Cette histoire si drôle me rappelle les propos de Sarko,

    il faut détecter les marginaux dès la maternelle ,je me demande

    s’il n’avait pas raison ?(rire) Certains sont vraiment des débiles,

    porter plainte contre un enfant de 4 ans,c’est honteux ! Une discussion 

    entre les deux familles suffira à résoudre le problème ! Les internautes 

    trouvent toujours une faille qui les amusent,ils sont horribles (rire)

    L’Egypte d’aujourd’hui fait honte à ses ancêtres ,c’est bien triste !

    4
    Lundi 14 Mai à 19:12

    C' est vraiment du n' importe quoi, et évidemment les islamistes ont leur mot à dire

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :