• Condamnée pour avoir planté un crucifix dans le cœur de sa fille

    Condamnée pour avoir planté un crucifix dans le cœur de sa fille

    Une mère américaine a été condamnée à la prison à vie en début de semaine pour avoir tué sa fille en 2016.

     

    Juanita Gomez attendait de connaître sa peine. Elle a été condamnée en début de semaine à la prison à vie en Oklahoma. Cette femme de 51 ans déclarée coupable du meurtre de sa fille n’a montré que peu d’émotion tout au long de son procès. Les faits remontent à 2016, lorsque le petit ami de la victime l’a trouvée gisant au sol dans son sang, au domicile de sa mère. Les bras écartés en croix, elle avait un crucifix placé au niveau de la poitrine. 

    Possédée par Satan

    A l’époque, les médias avaient indiqué que la jeune femme avait été tuée d’un crucifix planté dans le cœur, rapporte CBS. Juanita Gomez avait rapidement été arrêtée et avait reconnu les faits. En plus d’avoir enfoncé le crucifix dans le cœur de sa fille, elle l’a également planté dans sa gorge jusqu’à ce que du sang sorte de sa bouche.

    Juanita Gomez présentait elle aussi des blessures, notamment aux mains et aux bras. Elle a expliqué qu’elles avaient été faites au cours de la bagarre avec sa fille, alors qu’elle essayait «de faire sortir Satan de son corps». Examinée par un psychologue, elle avait été cependant déclarée apte à un procès.

    Paris Match

    C'est l'horreur. j'espère qu'elle ne sortira jamais de prison

    Elle mérite la peine de mort !


  • Commentaires

    1
    Rakia
    Jeudi 15 Février à 16:14

    Faire sortir Satan,mais c’est elle Satan cette sale meurtrière ! 

    J'espère qu’elle sera condamnée à la chaise électrique ou à une bonne

    dose de poison injecter dans sa poitrine et son coup !Pauvre fille que Dieu ait pitié de son âme !

    2
    fripouille
    Jeudi 15 Février à 16:53

    Il faut être fanatique pour tuer son enfant de cette façon-là ! De quelle secte vient-elle ?

    3
    Jeudi 15 Février à 17:57
    c' est un cas de possession par le diable, et cette femme devrait être exécutée !
    4
    françoise
    Jeudi 15 Février à 18:51

    Une tarée de chez taré ,la chaise où l'injection pour cette ordure ,mais dans l'état dont elle issue  bien que ce soit une migrante vu son nom la peine de mort est-elle   toujours appliquée!

    5
    Vendredi 16 Février à 18:42

    Toutes les radicalisées ne se revendiqueraient donc pas de l'Islam ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :