• Choléra au Yémen : près de 250 morts et 23 500 cas déclarés en trois semaines

    Choléra au Yémen : près de 250 morts et 23 500 cas déclarés en trois semaines

    L'épidémie de choléra, qui sévit au Yémen depuis fin avril, a fait 242 morts et 23 425 cas suspects dans ce pays en guerre, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS), vendredi 19 mai. Près de 250 000 cas ont été déclarés d'ici six mois. "La vitesse de recrudescence de cette épidémie de choléra est sans précédent", a déclaré le représentant de l'OMS au Yémen, Nevio Zagaria.

     

    Etat d'urgence dans la capitale

    Lundi, l'état d'urgence a été décrété à Sanaa, la capitale contrôlée par les milices chiites houthies. Le ministère yéménite de la Santé a lancé un appel aux organisations humanitaires et aux associations caritatives afin de l'aider à éviter "une catastrophe sans précédent". Le conflit entre les milices chiites houthies, proches de l'Iran, et les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite a fait plus de 10 000 morts.

    Les cas aigus de choléra peuvent tuer en quelques heures s'ils ne sont pas traités à l'aide de fluides intraveineux et d'antibiotiques. Nombre d'infrastructures, comme les stations de pompage d'eau, ont été détruites au Yémen en deux ans de conflit. Seules quelques antennes médicales sont encore opérationnelles et les deux tiers de la population n'ont plus accès à l'eau potable, estiment les Nations unies.

    Franceinfo

    Encore des guerres entre musulmans !


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mai à 17:23

    et là, comme c' est bizarre, les gendarmes du monde ferment les yeux !

     Ces maladies finiront chez nous avec les migrants !

    2
    françoise
    Vendredi 19 Mai à 18:52

     Dommage pour eux  mais nous ni pouvons rien ,ils n'ont qu'à demander de l'aide à leurs chers frères musulmans des pays qui ne sont pas en guerre!

    3
    fripouille
    Vendredi 19 Mai à 20:24

    Une épidémie dans un pays en guerre n'arrange pas les populations. Ils sont encore nombreux malgré cela, sans doute dû à leur démographie. Autrefois en Chine si on faisait beaucoup d'enfants c'était pour qu'il en reste suffisamment pour qu'ils puissent prendre en charge leurs parents âgés...Autres pays autres moeurs !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :