• CHANTOUVIVELAVIE : Le boom des cosmétiques halal

    CHANTOUVIVELAVIE : Le boom des cosmétiques halal

    Les vernis à ongles d'automne sont arrivés. Les flacons taupe, bleu électrique ou violines s'étalent sur le présentoir. Taille, forme, look... rien ne les distingue d'un produit « traditionnel », si ce n'est ce petit logo octogonal apposé en bas à gauche : « halal ».

    « Ils sont perméables. Ça veut dire qu'ils laissent passer l'eau pour faire les ablutions (NDLR : le lavage à l'eau claire avant la prière) », vante Amel, la chic patronne d'Hasna Cosmetics dont le voile noir contraste avec le rouge à lèvres (halal) rouge pétant. Cette petite boutique qu'elle et son mari ont ouverte en toute discrétion il y a maintenant un an est la première en France 100 % dédiée au cosmétique halal.

    Signe d'un marché en pleine croissance, c'est dans une galerie des Champs-Elysées, la prestigieuse avenue parisienne, que le couple a installé ses dizaines de références de maquillage, parfums et crèmes présentées ici comme « compatibles » avec la religion musulmane. Face au succès grandissant, le duo est déjà à l'assaut de nouveaux projets.

    « Qu'un magasin physique ait pu ouvrir n'est pas étonnant, lance-t-on au Conseil français du culte musulman. Mais cela répond à un business, pas à la religion », prévient Abdallah Zekri, le vice-président de l'instance. « La demande est forte », assure Amel. Malgré le sourire qui ne quitte pas son visage, elle préfère rester en retrait : ne pas « trop » parler d'elle et ne faire qu'une photo « pas trop nette ». « Dans le contexte actuel, notre activité n'est pas anodine et attire quelques gens haineux », dit-elle sans s'épancher davantage.

    Hasna Cosmetics se repère pourtant de loin dans la galerie. Pour cause : ses vitres sont cerclées de noir. « Pour que les femmes puissent s'y sentir bien à l'intérieur », argumente Rachid, le (presque) quadragénaire qui l'a cofondée. En 2013, ce professionnel du luxe décide de lancer avec son épouse un site Internet spécialisé dans la vente en ligne de maquillage halal.

    Succès immédiat. « La plupart des sites étaient étrangers ; il y avait une niche franco-française à prendre. Le challenge était excitant. Depuis, notre croissance est de manière permanente à deux chiffres », assure ce père de famille décontracté qui a fait le choix de commercialiser des produits — majoritairement fabriqués en Turquie, en Asie ou aux Emirats — à des prix « accessibles ». Pour un vernis comptez 10 €. 8 € pour un rouge à lèvres, 10 € pour un tube de BB cream.

    Les végans et adeptes du naturel adhèrent

    Les clientes qui entrent dans la petite et modeste surface (50 m 2) ne sont pas toutes des touristes. Parmi les fidèles acheteuses, Amina vient régulièrement de Cergy (Val-d'Oise) pour faire son shopping. A 28 ans, cette assistante de direction qui a choisi de laisser libre sa longue et ondulée chevelure brune se dit fan de maquillage. Dans sa salle de bains arrivent chaque mois entre 50 et 150 € de nouveautés.

    « Avoir ces produits me permet de me sentir plus sereine par rapport à ma religion même si je ne m'interdis pas d'en acheter des non halal, explique-t-elle. C'est agréable de voir que des marques se soucient de nous. C'est une reconnaissance et une forme d'intégration, reprend celle qui a récemment emmené une de ses copines... véganes. « Il n'y a pas de graisse animale dans nos produits. On a donc beaucoup d'adeptes du naturel », affirme Rachid.

    A quel endroit envisage-t-il de faire installer ses nouveaux projets avec Amel ? « Une grande ville en France, lâche-t-il, sans plus de précision. Mais on n'exclut pas non plus de nous exporter à l'étranger. »

    Ni alcool ni graisse animale

    Jusque-là connue pour l'alimentaire, la certification halal — c'est-à-dire conforme à la loi islamique — s'étend progressivement aux produits de beauté. Par cosmétique halal, il faut ainsi comprendre que les maquillages, crèmes, parfums sont fabriqués sans alcool et sans graisse porcine, proscrits dans l'islam et, plus largement, sans aucune graisse animale.

    C'est pour cette raison qu'ils sont également plébiscités par les végétariens. En France, il est facile d'en acheter dans toutes les foires et salons musulmans. Mais c'est en ligne que la majorité des commandes se font. Deux marques françaises sont leadeurs du marché Internet : Khadija et Hasna Cosmetics.

    De grandes marques hexagonales comme L'Oréal sont déjà implantées sur le marché... mais uniquement à l'étranger. « Nous avons commencé à travailler il y a trois ans sur les certifications halal en Indonésie avec la marque Garnier. La plupart des produits de soin de la peau sont désormais certifiés », confirme le groupe.

    Des « contrefaçons » apparaissent

    Dans un marché en plein boom, la tentation de se dire halal est grande... et les « contrefaçons » de plus en plus fréquentes ! Abdallah Zekri, vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), dénonce, lui, la « foutaise » de cette dénomination. « Un rouge à lèvres n'a pas de religion ! Le Coran ne dit rien là-dessus. Il faut en finir avec la surenchère du halal qui vire au n'importe quoi. A ce rythme-là, certains refuseront bientôt de prendre des médicaments sous prétexte qu'ils ne seraient pas halal. »

    Le Parisien


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Octobre 2016 à 17:27

    Je m'en fous, moi, je dis que cela devrait être interdit dans les abattoirs d'égorger des animaux sans étourdissement préalable !

    Je croyais que l'on était dans un pays laïque. on nous bassine avec les crèches de Noël alors stoppons les viandes halal et cascher !

    Pourquoi faire souffrir des animaux au nom d'une religion ?

    2
    Lundi 24 Octobre 2016 à 17:46

    Mine de rien c' est encore une avancée de la pensée islamiste !

    Mais ce sera comme pour le bio , en arrière plan c' est juste une question de pognon pour  ces  femmes qui ont compris le marché que cela représentait

    3
    fripouille
    Lundi 24 Octobre 2016 à 18:06

    Nouveau ! Ca vient de sortir ! Pour éviter l'utilisation de graisses animales, je suis d'accord, je n'y avais pas pensé. Mais vu où c'est fabriqué, gare aux allergies, boutons et autres...Tu as raison, il faut supprimer les viandes halal et casher, puisque nous sommes un pays laïc. Mais on n'est pas près de l'obtenir...Enfin, tu fais bien de me l'apprendre.

    4
    françoise
    Lundi 24 Octobre 2016 à 18:53

    Au point où nous en sommes arrivé avec les musulmans n'a plus rien d'étonnant ,France complètement déboussolée pourrie qui ne sait même plus où elle va, on   est définitivement entrain de se faire hara-kiri,nous nous allons devenir les damnés de la terre puisque la préférence n'est plus à démontrer !  Des animaux égorgés il y en aura de plus en plus avec la populace qui rentre  et ,+ il y aura de  contre façon mieux ce sera en espérant vivement qu'elle déclarent de + en + d'allergies sur la tronche !A quand les chaussures halal   car si le cuir ne l'est pas ils vont tous et toutes  se retrouver avec de graves problèmes aux pieds   !La connerie n'a aucune limite et les animaux en sont les premières victimes de tout temps les textes ont été manipulés  très habilement pour faire croire que Dieu voulait que les animaux soient torturés ,tués de façon horrible pour lui ,Je hais toutes ces fêtes où l'on sacrifie des animaux  pour une religion ,même pour les cathos Noël et  Pâques,Kippour pour les juifs  et pour les musulmans des animaux purs impurs quelle connerie humaine que ces croyances ,le monde est fou ,malade  de toute façon l'humanité a toujours été malade  et dans la confusion  ,dans les guerres  pour la religion ,Quel besoin de prouver qu'une religion est supérieur à une autre ?

    5
    Lundi 24 Octobre 2016 à 20:06

    c du grand n importe quoi

    ou va t on..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :