• Bordeaux : Un jeune autiste de 22 ans séquestré, torturé et violé durant plusieurs semaines

    Un jeune homme sous curatelle âgé de 22 ans a vécu un terrible calvaire durant plusieurs semaines. Cinq personnes ont été mises en examen et placées en détention provisoire dans cette affaire.

    Les faits se sont déroulés durant l’été, pendant plusieurs semaines, dans un appartement du quartier de la gare à Bordeaux (Gironde) explique Sud Ouest. C’est dans ce logement qu’un autiste âgé de 22 ans souffrant du syndrome d’Asperger a été séquestré, torturé et violé par cinq individus : deux couples de marginaux d’une vingtaine d’années ainsi que le locataire de l’appartement, un homme de 30 ans.

    Ces derniers ont tous été mis en examen pour séquestration avec actes de torture et de barbarie en réunion, viols avec actes de torture et extorsion avec actes de torture. Ils sont désormais derrière les barreaux. Une information judiciaire a également été ouverte par le parquet et confiée à un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Bordeaux.

     

    Les investigations ont débuté le 10 septembre dernier, lorsque la victime de 22 ans s’est présentée au CHU de Bordeaux. Le jeune autiste grièvement blessé est accompagné de son curateur. La victime souffre de côtes cassées, de brûlures sur certains membres et présente des scarifications sur une importante partie du corps. Cette dernière a également indiqué avoir subi des agressions sexuelles. Les médecins lui ont prescrit une Incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 30 jours.

    Une amie d’enfance de la victime parmi les geôliers

    Les enquêteurs de la brigade criminelle de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) ont été saisis. Ils ont rapidement interpellé trois des mis en cause : un couple ainsi que le locataire de l’appartement. La jeune femme qui est enceinte, est une amie d’enfance du jeune homme autiste indique le quotidien. Une personne dont il n’avait pas de raison de se méfier. La voyant dans une situation difficile, il avait donc décidé de l’accueillir chez lui, avec son compagnon. Le couple a fini par s’en prendre très violemment à son hôte, jusqu’à lui voler des objets, avant de déménager dans l’appartement où les faits se sont déroulés.

     

    L’enfer de la victime a alors débuté. Forcée à faire le ménage, les sévices qui lui ont été infligés sont devenus de plus en plus dur au fil des semaines. Les auteurs ont également récupéré le montant de sa pension d’invalidité. Ils ont ensuite découvert que le jeune autiste avait déposé une plainte à leur encontre. En guise de punition, la victime a été ligotée, dénudée, brûlée avec un briquet à plusieurs endroits du corps et tailladée profondément avec un couteau. Un simulacre d’exécution sera aussi réalisé.

    Le curateur du jeune autiste a donné l’alerte après l’avoir appelé sur son téléphone portable et être entré en contact avec ses geôliers. Le second couple de marginaux a été interpellé la semaine dernière près de Limoges. Dans l’appartement, les enquêteurs de la brigade criminelle ont notamment découvert des traces de sang sur le sol ainsi qu’aux murs.

    ACTU 17


  • Commentaires

    1
    Françoise
    Jeudi 1er Octobre à 18:24

    Asperger des enfants extrêmement intelligents !  ces deux ordures  devraient elles aussi être torturées , comment peut-on agir ainsi  ils ont le sadisme à fleur de peau ! Des déchets comme on n'en trouve à la pelle !

    2
    Jeudi 1er Octobre à 18:24

    Ces  gens  là   sont    des   monstres   qu'il  faut  éliminer !

    s'en  prendre   à   un  malade  est  particulièrement   lâche

    3
    Fripouille
    Vendredi 2 Octobre à 10:44

    La curatelle est moins restrictive que la tutelle. C'est peut-être pourquoi son répondant a mis autant de temps avant de s'en apercevoir ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :