• Ben Ali réapparaît à l'occasion du mariage de sa fille

     

    Ben Ali réapparaît à l'occasion du mariage de sa fille

    Le dictateur tunisien déchu se fait très rare depuis sa fuite en Arabie Saoudite en 2011. Il a refait surface une semaine avant l'anniversaire de la révolution du 14 janvier.

    Tous les samedis, chronique de la vie quotidienne, sociale et culturelle dans les pays arabes.

    Les commentaires moqueurs des Tunisiens se multiplient sur le physique et l’état de santé de leur ex-président depuis la diffusion de deux photos. Lundi 7 janvier, soit une semaine avant la huitième commémoration de la révolution du 14 janvier 2011, Zine el-Abidine Ben Ali âgé de 82 ans est réapparu pour la troisième fois seulement depuis sa fuite en Arabie Saoudite.

    C’est à l’occasion du mariage de sa fille aînée Nesrine avec le rappeur K2Rhym qu’on voit Ben Ali poser sur une photo postée sur le compte Instagram de son gendre, à côté des deux époux et de sa femme Leila Trabelsi. La photo est publiée avec le message suivant : «La famille… là où la vie commence, et où l’amour ne s’épuise jamais.»

    Cette réapparition surprise de l’ancien couple présidentiel met fin aux rumeurs persistantes depuis 2011 sur sa mort dans sa résidence de Riyad ou encore le départ de sa femme Leila Trabelsi, accusée régulièrement d’être à l’origine de la révolution à force de corruption. Sur cette photo, massivement relayée sur Facebook, Twitter et Instagram, les Tunisiens pointent du doigt les traits tirés de l’ex-président, qu’ils trouvent «affaibli» et «vieillissant», ainsi que la perte de ses dents.

    Sur une deuxième photo publiée cette fois-ci sur le compte Instagram de Nesrine Ben Ali, on voit l’ancien président tunisien serrer la main de son gendre, avec la précision de la localisation à Djedda en Arabie Saoudite, le lieu d’exil des Ben Ali. De quoi couper court aux rumeurs sur leurs déplacements.

    Ben Ali réapparaît à l'occasion du mariage de sa fille

     

    Le couple a fui à Djedda, après la condamnation de Ben Ali à la perpétuité le 13 juin 2012 pour son rôle dans la sanglante répression de la révolution. Une demande d’extradition avait été adressée aux autorités saoudiennes qui n’ont pas donné suite. Un sujet qui n’a d’ailleurs pas été abordé lors de la visite du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en Tunisie, en novembre dernier.

    L’ancien couple présidentiel est jusqu’à présent épargné en Arabie Saoudite, à condition de rester discret. Les deux dernières apparitions de Ben Ali remontent à 2017 et 2013. En 2017, il avait refait parler de lui avec une photo prise lors des fiançailles d’une de ses filles. En 2013 c’est une photo de lui en pyjama rayé qui avait beaucoup circulé via le compte Instagram de son fils.

    Pour rappel, le Conseil de l’Union européenne devrait statuer, fin janvier, sur la poursuite ou non du gel des avoirs des Ben Ali-Trabelsi.

    Libération


  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Janvier à 18:54

    Affaibli et vieillisant !!! Bien sûr, il a 82 ans comme moi !

    On n'a pas la même forme qu'à 30 ans (rire)

    2
    Rakia
    Dimanche 13 Janvier à 19:16
    Ton commentaire m’a fait bien rire , entre 82 et 30 ans, 52 ans qui auront raison de la forme de chacun de nous !( rire)
    3
    françoise
    Dimanche 13 Janvier à 19:17

    On peut dire qu'il aura volé le peuple celui-là et fait des malheureux  et sa vieille peau aussi Sa fille est montée sur des échasses ,elle du  a bouffé la perruque de son mari ,elle est jolie mais lui il est moche!

    4
    Dimanche 13 Janvier à 19:19

    ça en dit  long sur l'  Arabie saoudite d' recueillir ce dictateur !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :