• Des enfants migrants obligés de se prostituer pour passer la frontière franco-italienne, selon une association

    Des migrants mineurs obligés de se prostituer pour entrer en France.

    Voilà le terrible constat dressé par l'ONG Save the Children Italia à la frontière transalpine. Ces mineurs, principalement issus des pays sub-sahariens seraient forcés de recourir à la prostitution afin de payer des passeurs et traverser la frontière. Sans argent, certains se prostitueraient aussi contre de la nourriture.

    "De très jeunes filles, particulièrement exposées, composent un flux invisible de migrants mineurs non accompagnés qui transitent du nord de l’Italie pour tenter de retrouver leurs proches dans d’autres pays européens. Elles sont privées du droit à voyager de manière sécurisée et légale", déplore Raffaela Milano, directrice des programmes Italie-Europe de Save the Children, dans The Guardian.

    Une situation qui se dégrade à Vintimille

    Ces filles sont alors très exposées à un risque d'abus et d'exploitation. Et la situation se serait aggravée depuis le démantèlement du camp de migrants de la rivière Roya, aux abords de Vintimille (Italie). Selon l’organisation humanitaire, plus de 16 500 migrants, dont un quart d’enfants, auraient franchi Vintimille durant les neuf mois précédant avril 2018.

    franceinfo


    5 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONSOIR - 25 07 2018

     

    Bonne soirée et douce nuit


    5 commentaires
  •  

    Offusqués par le transfert de Ronaldo à la Juventus, les ouvriers de Fiat font grève

    Le transfert de l'attaquant portugais pour 100 millions d'euros a révolté les ouvriers de Fiat.

    Une page se tourne. Cristiano Ronaldo a officiellement quitté le Real Madrid après neuf saisons pour rejoindre la Juventus Turin. Un transfert d'un montant de 100 millions d'euros (plus divers bonus) et 30 millions d'euros de salaire net qui a provoqué un tremblement de terre sur le mercato d'été mais qui n'a pas réjoui tout le monde.

    Les salariés de Fiat de la ville de Melfi (province de Potenza au sud de l'Italie), dont la famille Agnelli est le propriétaire historique (ainsi que de la Juventus Turin), se sont offusqués de ce transfert. «On nous demande de faire des sacrifices économiques depuis des années, c'est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football», explique le communiqué.

    «Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d'argent pour une seule ressource humaine (...) Est-ce normal tout ça? Est-ce normal qu'une seule personne gagne des millions pendant que des familles n'arrivent pas à la fin du mois?», peut-on lire. «Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d'une vie de misère (...) Pour toutes ces raisons, une grève est prévue du dimanche 15 juillet au mardi 17 juillet», concluent-ils.

    Le Figaro.fr

    Comme ils ont raison !


    5 commentaires
  • Risques d'orages violents: 28 départements du Sud et du centre en vigilance

    Neuf départements du centre et du Sud de la France ont été placés mercredi sous vigilance orange, portant à 28 le nombre de départements concernés par un risque d'orages violents à partir de l'après-midi, a indiqué Météo France dans son dernier bulletin.

    Les départements ajoutés sont l'Ariège, l'Aveyron, le Cher, l'Indre, la Loire, la Nièvre, le Rhône, la Saône-et-Loire et le Tarn, selon ce bulletin.

    Auparavant, Météo France avait placé sous surveillance orange 19 départements du Sud-Ouest.

    Ces départements sont l'Allier, le Cantal, la Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, la Haute-Loire, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Vienne.

    "En cours d'après-midi, une forte dégradation orageuse débute sur les départements côtiers du littoral aquitain puis s'étend rapidement vers la Gascogne, le Limousin, et le Massif Central de manière plus générale", précise Météo France.

    Ces orages, précédés d'un temps très chaud et lourd avec des températures maximales souvent comprises entre 30 et 33°C, "seront très soudains et souvent violents", met en garde Météo France.

    Ils seront caractérisés par de "fortes rafales atteignant souvent 80 à 100 km/h, localement 130 km/h sous les grains les plus forts, de fortes chutes de grêle, et de précipitations intenses".

    "En soirée de mercredi et début de nuit, ces orages débordent vers l'ouest de Rhône-Alpes, le Berry et le sud de la Bourgogne", précise Météo France.

    AFP

    Pour l'instant, chez moi, ciel gris,  quelques petits coups de tonnerre, quelques gouttes de pluie...

    Attendons la suite ...


    5 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONSOIR - 03 07 2018

     

    Je vous souhaite une bonne soirée


    5 commentaires
  • Condamné mardi 15 mai à quatre ans de prison dont deux avec sursis pour fraude fiscale, Jérome Cahuzac ne devrait pas être incarcéré. On en parle avec Fabrice Arfi, journaliste à l'origine de cette révélation. - Mediapart

     


    4 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONSOIR - 02 07 2018

     

    Passez une bonne soirée


    8 commentaires
  • Commencez par la 1 !


    3 commentaires

  • 4 commentaires

  • 3 commentaires
  •  

    Après son discours à Quimper, Macron agacé par les questions sur la piscine à Brégançon

    Emmanuel Macron s'est adressé aux journalistes sur un ton agacé ce jeudi à Quimper, après avoir été interrogé sur sa volonté de disposer d'une piscine au fort de Brégançon. Le chef de l'Etat reproche aux médias de ne pas s'intéresser assez à l'objet de son déplacement en Bretagne. 

    Ces jours-ci, chaque déplacement du président de la République se conclut par un recadrage de sa part. Alors qu'il s'exprimait devant 700 personnes ce jeudi à Quimper, sous un chapiteau monté près de la cathédrale Saint-Corentin, Emmanuel Macron a notamment déclaré qu'il comptait faire de la Bretagne, qui l'a accueilli le temps d'un déplacement de deux jours, "un laboratoire de projets". 

     

    "Je ne suis pas une agence de réactions"

    Le contenu de ses propos a changé à sa descente de l'estrade, quand des journalistes ont interrogé le chef de l'Etat sur la volonté du couple présidentiel d'installer dans l'enceinte du fort de Brégançon une piscine hors-sol. La coupe était apparemment pleine pour Emmanuel Macron, qui a aussitôt reproché aux reporters de ne pas prêter assez d'intérêt à ses voyages. "Je ne vais pas réagir à tout ce qu’il se passe dans le reste du monde, quand je suis sur un déplacement. J’ai accepté de réagir à une question parce que c’était sur un sujet connexe. Mais je le dis collectivement: pour les déplacements il faut qu’on se discipline", a-t-il commencé. 

    "Je ne suis pas une agence de réaction à tout ce qu’il se passe dans le pays ou dans le reste du monde", a-t-il ajouté. Cette remarque s'est attirée une objection d'un journaliste: "Là, c'est chez vous!" Emmanuel Macron a répondu: "On est en Bretagne. Vous venez avec moi, je fais 1h40 de discours, deux jours de déplacement… Essayez de vous intéresser aux sujets qu’on traite". "Vous pouvez me poser des questions sur le sujet, la vie des gens…", a-t-il encore suggéré. La phrase n'a pas plu à son auditoire. "A un moment, on peut poser les questions qu'on veut poser!" a lancé un journaliste.  Emmanuel Macron a rétorqué:

    "Non mais d'accord, mais du coup, vous ne me posez jamais de questions sur les sujets qui font l’objet… Ne prenez pas l’habitude de poser des questions qui n’ont rien a voir avec le schmilblick… Je n’enlève rien à l’intérêt de chacune de ces questions, mais il faut avoir du respect, on est en Bretagne. On a un discours, on est avec des gens, il faut parler d’eux!"

    BFM.TV


    3 commentaires

  • 4 commentaires
  • Les additifs cancérigènes contenus dans vos bonbons

    Les confiseurs français se sont engagés officiellement à retirer de leurs bonbons le dioxyde de titane, un pigment cancérigène. Cependant, l’E171 n’est pas le seul colorant mutagène contenu dans les sucreries. Découvrez dans le tableau ci-dessous les additifs problématiques et les marques qui les utilisent.

    Les confiseurs français vont bannir définitivement le dioxyde de titane de leurs bonbons, un pigment blanc incorporé sous forme de nanoparticules. Le colorant est classé "peut-être cancérigène pour l'homme" par le Centre international de recherches sur le cancer (CIRC). Une "charte de déontologie et d'engagement" a été signée ce mardi par l’ensemble de la profession. "90% l’ont déjà supprimé à date", précise dans un communiqué le Syndicat national de la confiserie. Le gouvernement avait annoncé l'arrêt du E171 avant la fin de cette année.

    Cependant, cette mesure est loin d’être suffisante pour protéger les consommateurs. Les plus grands utilisateurs du dioxyde de titane sont des confiseurs américains: 46,6% des produits de la marque Hollywood Chewing-Gum recensés sur le site participatif Open Food Facts contiennent le colorant cancérigène et 44,8% chez M&M’s.  

    Sept additifs cancérigènes trouvés dans les bonbons 

    L’E171 est loin d’être le seul additif problématique utilisé dans les sucreries. Nous avons trouvé sept additifs alimentaires potentiellement cancérigènes dans les listes d’ingrédients des 3855 produits de la catégorie "confiseries" d’Open Food Facts (voir le tableau ci-dessous).???  Parmi eux, plusieurs colorants sont commercialisés sous forme de laque d’aluminium. Or, l’accumulation d’aluminium dans le corps, même à faible dose, a potentiellement des effets neurotoxiques.

    Par ailleurs, la majorité des colorants pétrochimiques sont suspectés de causer de l'hyperactivité chez l'enfant. Pour le pigment jaune Tartrazine, ce risque est avéré, les emballages doivent obligatoirement le mentionner. Les M&M’s sont de loin les plus gros utilisateurs du E102, puisqu’il est cité dans un paquet sur dix. Par ailleurs, ces sucreries chocolatées obtiennent les moins bons résultats de notre classement, six produit sur dix contenant du bleu brillant FCF, un pigment cancérigène et combiné à de l’aluminium.

    BFM.TV

    (pas de tableau au bas de l'article !)


    4 commentaires