• J'ai bien aimé, alors je vous l'ai mis !


    5 commentaires
  • CHANTOU : NDA sur LCI: "Je serai le candidat de la baisse des impôts"


    4 commentaires
  • Antoine Conté, footballeur de Reims, en garde à vue pour une très violente agression

    Le défenseur de Reims Antoine Conte (22 ans) a été placé en garde à vue jeudi après une violente agression sur un jeune de 19 ans qui tentait de s’interposer entre le joueur et sa compagne, une information dévoilée par Europe 1 et confirmée par RMC Sport. La victime est entre la vie et la mort.

    Défenseur en Ligue 2 au Stade de Reims, Antoine Conte est en garde à vue depuis jeudi annonce ce vendredi matin Europe 1. Le joueur âgé de 22 ans a été interpellé après une grave agression sur un jeune homme de 19 ans qui s’est déroulée jeudi après-midi. Le Franco-Guinéen s’était disputé avec sa compagne à son domicile. Après qu’il l’eut frappée, celle-ci a réussi à s’échapper dans la rue. Antoine Conte l’a rattrapée et a continué à la violenter.

    Trauma crânien et hémorragie cérébrale

    Alors qu’un passant a tenté de s’interposer, le footballeur a renvoyé sa femme à son domicile puis est allé chercher une batte de baseball pour rouer de coups le jeune de 19 ans. Celui-ci est entre la vie et la mort. Il souffre d'un trauma crânien, d'une hémorragie cérébrale annonce Europe 1.

    RMC Sport


    5 commentaires
  • Regardez la vite car elle va disparaître comme la précédente  du 23 11 que j'avais retrouvé sur un autre site, !!! mais celle du 16 11 annulée !


    2 commentaires
  • Je n'en ai jamais vu d'aussi beau !


    3 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Commission européenne : encore plus d’immigrés

    Une réunion inter-religieuses s’est tenue ce mardi, à la Commission européenne, sur le thème Migration et valeurs européennes. Des représentants religieux catholiques, orthodoxes, protestants, musulmans, juifs, hindous et bouddhistes ont été reçus  au siège de la Commission européenne à Bruxelles, autour de son Premier Vice Président, Frans Timmermans.

    Bien entendu et sans surprise, il s’agissait d’encourager une fois de plus les Européens à accueillir sans broncher toujours plus d’immigrés. Il a même été question de faciliter le regroupement familial qui, concrètement, devrait permettre à des immigrés arrivés chez nous illégalement de faire venir ensuite légalement des membres de leurs familles.

    Les participants à cette réunion ont aussi estimé qu’il fallait prendre des dispositions pour permettre à ces immigrés de pratiquer la religion de leur choix. Ce qui promet de nombreuses nouvelles constructions de mosquées…

    A aucun moment, il n’a été question de préserver les racines chrétiennes de l’Europe. Mais ceci n’étonnera personne.

    JForum.fr

    2 commentaires

  • 9 commentaires
  • Jacques Chirac, 84 ans aujourd'hui, s'est réjoui de la défaite de Nicolas Sarkozy

    L'ancien chef de l'Etat, qui fête ses 84 ans le 29 novembre, va mieux, et a même gardé un œil sur le dénouement de la primaire de la droite et du centre.

    Les Français s’étaient inquiétés pour lui. A la rentrée, Jacques Chirac avait été hospitalisé pour soigner une pneumonie. L’état de santé de l’ancien président de la République, qui fête ses 84 ans aujourd’hui, s’est amélioré. On sait même qu’il a réagi en privé aux résultats de la primaire de la droite et du centre.

    Une vielle animosité

    En vérité, Jacques Chirac a surtout réagi à un résultat : la chute de Nicolas Sarkozy dès le premier tour. Une élimination qui ne l’a pas peiné. Il a même, nous dit-on, manifesté sa satisfaction. Sa rancœur à l’égard de celui qui lui a succédé à l’Elysée n’a manifestement pas disparu.

    Une visite de François Hollande

    Cela fait maintenant un mois et demi que l’ancien président de la République est sorti de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Evidemment, Jacques Chirac est encore faible : il s’exprime peu et son état de santé ne lui permet pas pour le moment de quitter l’appartement mis à sa disposition près du Sénat par son ami, l’homme d’affaires François Pinault.

    Mais il peut désormais passer une partie de sa journée dans son fauteuil. C’est dans ces conditions qu’il peut accueillir ses rares visiteurs : sa fille Claude et François Pinault, évidemment, mais aussi, il y a peu, le président de la République, François Hollande.

    Europe 1

    Bon anniversaire Chichi !


    7 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Accident mortel au passage du convoi de Hollande :

    © DR/FAMILLE BRICHÉ Lagord (Charente-Maritime), le 8 novembre. Les pompiers ont dû désincarcérer le conducteur de sa voiture.

    L’enquête progresse après la mort d’un automobiliste, victime d’un accident début novembre L’Express, l’enquête ouverte initialement pour « recherche des causes de la mort » a été requalifiée en « homicide involontaire ».

    Le 8 novembre dernier, Marcel Briché, 83 ans, entre sur la rocade de La Rochelle à hauteur de Lagord. Selon le récit de ses proches, il est surpris par un motard de la police, qui lui ordonne de se déporter pour laisser passer le convoi. Le retraité obtempère mais vient percuter le véhicule qui le précède. Conscient à son arrivée à l’hôpital, Marcel Briché, victime d’une fracture de la nuque, décède finalement deux jours plus tard d’un arrêt cardiaque à la suite d’une cyanose.

    «Le cadre juridique n’est pas très favorable»

    Malgré cette requalification, l’avocat des proches de la victime, Me Charles-Etienne Gudin, reste prudent. « Cela ne préjuge en rien du résultat de l’enquête. (…) Le cadre juridique n’est pas très favorable, nous a-t-il précisé. En France, il est impossible de poursuivre pénalement l’Etat. (…) Mais l’affaire est prise très au sérieux et nous travaillons pour établir précisément les faits. »

    Les enfants de Marcel Briché vont se constituer partie civile. L’Express annonce également qu’une nouvelle expertise médicale doit être menée pour déterminer si la victime possédait des antécédents médicaux.

    Le Parisien

    CHANTOUVIVELAVIE : Accident mortel au passage du convoi de Hollande

    Lire cet autre article :

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/convoi-de-fran%c3%a7ois-hollande-lenqu%c3%aate-requalifi%c3%a9e-en-homicide-involontaire/ar-AAkRfZ7#image=1


    5 commentaires
  • CHANTOUVIVEAVIE : Comment Marine Le Pen veut battre François Fillon

    Marine Le Pen et Florian Philippot ont commencé à cibler François Fillon. (Reuters)

    C'est loin de Paris, à La Réunion, que Marine Le Pen a connu le nom de son adversaire de droite pour la prochaine élection présidentielle. La candidate du Front national est arrivée ce week-end sur l'île, pour un long déplacement qui doit durer jusqu'à jeudi et la mènera également à Mayotte. Etre sur le terrain auprès de ce qu'elle appelle la "France des oubliés", pendant que les électeurs de la primaire choisissaient leur champion : c'est le message voulu par la dirigeante frontiste, même si son entourage assure que ce voyage ne pouvait être calé à un autre moment dans son agenda.

    Marine Le Pen n'a pourtant pas manqué de réagir à la victoire de François Fillon sur plusieurs médias dès dimanche soir. Sur Europe 1, devant la presse à Saint-Denis de La Réunion ou bien encore - peu avant que l'ex-Premier ministre ne soit proclamé vainqueur - sur le plateau d'Antenne Réunion. François Fillon est un "très bon candidat pour elle", a ainsi assuré la dirigeante, en le qualifiant déjà de candidat de la "casse sociale".

     

    "On a renversé quelques priorités"

    Le créneau est trouvé : face à ce candidat de la droite dure, elle veut l'attaquer en priorité sur son programme économique qui frapperait, selon elle, les classes populaires. C'est auprès de ces personnes que la candidate frontiste espère récupérer de précieuses voix... "Son électorat n'est pas le nôtre. C'est le peuple de la droite classique, CSP +, plutôt de l'ouest", détaille au JDD Sébastien Chenu, ex-UMP aujourd’hui chargé des questions de stratégie et de communication dans l'équipe de Marine Le Pen. "Fillon peut à la limite reconquérir ceux qui ont été déçus ces dernières années par la droite, mais ce sont des personnes qui, de toute façon, cherchaient une bonne raison pour ne pas voter FN."

    Comme tout le monde, les frontistes ont été surpris par le score de François Fillon lors du premier tour (44%). Une réunion autour de Marine Le Pen lundi dernier a permis d'affiner les angles d'attaques. "Ça ne change rien à notre discours, mais on a renversé quelques priorités. Déjà, lorsqu'il a commencé à progresser dans les sondages, on s'est mis à dépouiller son programme", reprend Sébastien Chenu. "Ne vous inquiétez pas, nos éléments de langages sont prêts!", s'amusait également vendredi dernier un cadre du parti.

     

    "L'européisme", les "mosquées salafistes" et… Frédéric Mitterrand

    De fait, les "éléments de langage" ont été rodés tout au long de la semaine dernière, entre les deux tours, par les lieutenants de Marine Le Pen. Le vice-président Florian Philippot, le directeur de campagne David Rachline ou encore le secrétaire général du FN Nicolas Bay défilent depuis lors sur les plateaux de télévision ou les studios radio pour dire le mal qu'ils pensent de François Fillon. De son bilan à Matignon - le même que celui de Nicolas Sarkozy, rappellent sans cesse les cadres frontistes - à son programme économique drastique. François Fillon est également accusé d'être l'agent de "la troïka" européenne ou bien d'avoir été laxiste face à la montée de l’islamisme…

    Autant d'attaques reprises par Marine Le Pen dimanche soir. "C'est le pire programme européiste qui n'ait jamais existé", "pendant cinq ans, il a ouvert des mosquées salafistes et fermé des entreprises", a-t-elle notamment asséné. Et de prendre sur Antenne Réunion une cible moins attendue : "Il a choisi Frédéric Mitterrand comme ministre et après l’explosion de la polémique sur le tourisme sexuel de M. Mitterrand, il l’a conservé à son gouvernement." Sous-entendu : François Fillon, qui a promis de ne pas conserver des ministres mis en examen s’il était élu Président, ne serait pas le dirigeant intègre qu'il prétendait être au cours de cette campagne.

    Au FN, on reconnaît que le vainqueur de la primaire offre moins de prises qu'un Alain Juppé, qui aurait pu libérer un espace à la droite de la droite, ou un Nicolas Sarkozy, pour sa personnalité trop polarisante. Marine Le Pen fait toutefois le pari de prolonger l'anti-sarkozysme avec François Fillon, grimé au passage en candidat des riches. Reste à savoir si cette stratégie sera payante d'ici à l'élection présidentielle. Pour l'heure, l'ex-Premier ministre devrait profiter d'une dynamique post-primaire. Deux sondages publiés dimanche soir tendent à le montrer. Pour la première fois face à François Fillon, Marine Le Pen n'est plus donnée en tête du premier tour : descendue entre 22 et 24% d'intentions de vote, elle accuse un retard de deux à dix points sur son nouvel adversaire.

    Le JDD.fr

    Fillon pro islam !

    Lien : https://ripostelaique.com/Honte-sur-Fillon-il-inaugure-une.html


    3 commentaires
  • Domfront, devant l'église (cliquer sur photo)

    Bonne journée et excellent week-end


    9 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Taquiné sur ses couvertures de magazines, Macron s'emporte

    Emmanuel Macron, candidat des médias? L'homme politique invité de l'émission C à vous jeudi n'a pu contenir son agacement lorsqu'Anne-Elisabeth Lemoine a évoqué ses 39 couvertures de magazines.

    Invité de l'émission C à vous, jeudi soir sur France 5, Emmanuel Macron est venu présenter son ouvrage Révolution, paru le 24 novembre. En fin d'entretien, Anne-Elisabeth Lemoine n'a toutefois pas pu s'empêcher d'interroger le candidat à la présidentielle de 2017 sur sa passion pour les couvertures de Paris Match.

    39 couvertures de magazines

    "Arnaud Montebourg a eu ce commentaire grinçant à votre égard: 'Emmanuel Macron c'est le candidat des médias, il en est à 75 couvertures de magazines'. On a vérifié, il a un peu extrapolé, c'est pas 75, c'est 39, quand même, avec la Une de Paris Match de cette semaine", plaisante-t-elle.

    CHANTOUVIVELAVIE : Taquiné sur ses couvertures de magazines, Macron s'emporte

    Interrogé sur la couverture qui lui plaît le plus, Emmanuel Macron rappelle qu'il n'est "pas propriétaire de ces titres de presse". "C'est rarement la personnalité qui décide de faire la une", insiste-t-il.

    Anne-Elisabeth Lemoine ironise: "Il y a des unes où vous apparaissez aux côtés de votre épouse [...] C'était en avril dernier. [...] A l'époque vous aviez qualifié ça de 'maladresse'. 'Exposer son couple est sans doute une maladresse, c'est une stratégie qu'on ne réutilisera plus.' [...] Depuis, il semble que vous avez commis deux autres maladresses. Finalement, c'est une bonne stratégie?"Emmanuel Macron s'insurge. "C'est intéressant, ce snobisme... Paris Match, c'est dégueulasse! [...] Ce n'est pas moi qui décide. Il se trouve que je vis en couple et que ma femme est importante dans mon quotidien."

    "Ce n'est pas moi qui fais la une de Paris Match monsieur Cohen!"

    Accusant les journalistes de lui faire "un procès", Emmanuel Macron explique ne "pas vouloir changer de vie" parce que les journalistes de Paris Match le poursuivent. "Ce n'est pas moi qui fais la une de Paris Match, monsieur Cohen!", assure Macron, haussant le ton. Et de rappeler avoir refusé de participer à Une ambition intime, sur M6, contrairement à d'autres candidats.

    Quant aux images de son mariage, diffusées dans le documentaire Macron, la stratégie du météore, le lundi 21 novembre sur France 3, Emmanuel Macron indique ne pas les avoir données lui-même au réalisateur. "Ce n'est pas moi qui lui ai données, d'ailleurs je ne les avais pas. Je n'ai simplement pas procédé à une censure. J'ai accepté qu'il obtienne des choses.

    "Le réalisateur Pierre Hurel et la coproductrice du documentaire Béatrice Schönberg, avaient affirmé dans C à vous avoir obtenu ces images grâce à Emmanuel et Brigitte Macron.

    L'Express


    3 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONSOIR - 24 11 2016

    Bonne soirée et douce nuit


    6 commentaires
  • Suggestion de mon amie Eliane (LIANOU). Quelques œuvres de Julian Beever

    Julian Beever, né en 1959 à Cheltenham (Gloucestershire), est un artiste britannique, surtout connu depuis les années 1990 pour ses trompe-l'œil au pastel réalisés sur des trottoirs en France, Angleterre, Écosse, Belgique, Pays-Bas, États-Unis, Canada et Australie.

    Il crée ses œuvres depuis 10 ans. Ces œuvres, lorsqu'on les regarde sous un angle précis, donnent l'illusion d'être en trois dimensions et de sortir du sol. Elles sont peintes au moyen d'une technique de projection appelée anamorphose et paraissent défier les lois de la perspective.

    Lien pour d'autres dessins :

    <iframe width="853" height="480" src="https://www.youtube.com/embed/Xb3B-52FLbI" frameborder="0" allowfullscreen></iframe> 

     


    2 commentaires
  •  l'Islam colonise la France


    8 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : Les éboueurs écrasent un chien, puis le jettent dans leur camion-benne

    Le chien, un Berger des Pyrénées prénommé Voyou, avait été tué par accident par les employés de l’entreprise privée de récupération des déchets. Plus que sa mort, c’est la manière dont son corps a été traité par les éboueurs qui a choqué ses propriétaires.

    Voyou le Berger des Pyrénées vivait depuis 12 ans auprès de la famille de Christophe Adam, à Fréjus dans le département du Var. Boulanger de son état, ce dernier gardait toujours le chien près de lui dans la boutique et tous les habitués de la boulangerie appréciaient sa compagnie.

    C’est donc avec une grande tristesse, mais aussi beaucoup d’incompréhension, que la famille de Voyou a appris la mort de leur compagnon à 4 pattes la semaine dernière. Il aurait été percuté, par accident, par le camion-benne des éboueurs de Pizzorno Environnement, une société privée chargée de la collecte des déchets. Au lieu de prévenir les propriétaires du chien pour qu’ils puissent connaître le sort de leur animal et lui offrir une sépulture décente, ils ont décidé de jeter le corps dans la benne, au milieu des ordures.

    Ce n’est qu’après avoir insisté auprès de l’entreprise que Christophe Adam et ses proches ont pu savoir ce qu’il s’était réellement passé. La déchetterie de Fréjus et l’employé qui conduisait le camion les ont appelés le lendemain pour leur présenter leurs excuses.

    La famille a porté plainte auprès du commissariat de police. Elle est également entrée en contact avec des associations de défense des animaux.

    Interrogé par Nice-Matin, le boulanger a fait part de son indignation face à un tel comportement : « Je comprends qu'un tel accident puisse arriver, mais nous trouvons très choquant que les éboueurs aient ensuite jeté le corps avec les ordures ménagères. C'est indécent et illégal ».

    Chien.fr a décidé de se mobiliser afin de punir cet acte comme il se doit. Signez notre pétition ici...

    Chien.fr


    5 commentaires