• Lorraine: Un homme gravement blessé au sabre en plein milieu d'une rue par son beau-frère

    Ce sont des voisins qui ont alerté la police. Ce samedi midi, plusieurs témoins ont vu un homme tenter de s’enfuir en courant en plein milieu de leur rue avec, derrière lui, une autre personne armée d’un sabre. Selon le récit du Républicain Lorrain, le premier a été sérieusement blessé par le second au Ban-Saint-Martin, près de Metz (Moselle).

    Tandis que la victime - touchée à l'abdomen - a été prise en charge par les secours, son agresseur présumé a été placé en garde à vue par les représentants des forces de l’ordre.

    Il s’agirait de son beau-frère, habitant de la rue, avec lequel il avait un différend. Une enquête a été ouverte. Les voisins ont été entendus. La police scientifique est intervenue

    20 Minutes

    Maintenant tout se règle au couteau, au sabre, au révolver, triste époque !


    4 commentaires
  • Meurtre d’Angélique: Le suspect transféré vers un hôpital psychiatrique pour détenus

    David Ramault, suspecté d’avoir violé et tué la petite Angélique, 13 ans, a été transféré mardi vers un hôpital psychiatrique pour détenus à Seclin (Nord), a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

    « Il est hospitalisé dans l’unité hospitalière spécialement aménagée de Seclin pour une durée indéterminée, il s’agit d’une structure pénitentiaire, mais médicalisée pour des soins psychiatriques », a indiqué cette source, confirmant une information du Journal du dimanche (JDD). Selon l’hebdomadaire, David Ramault est tout particulièrement surveillé depuis qu’il a fait part de son envie de se suicider à son avocat.

    Une enquête ouverte pour exhibition sexuelle

    Le 25 avril, à Wambrechies près de Lille, Angélique avait suivi chez lui David Ramault, un ancien voisin, qui prétextait avoir des objets à lui remettre pour ses parents. Ce père de deux enfants, chauffeur de bus, a avoué l’avoir alors violée puis étranglée. Il a caché ensuite son corps dans un bois. L'homme de 45 ans, interpellé trois jours après le meurtre, a été mis en examen pour séquestration, viol et meurtre sur mineur de moins de 15 ans et incarcéré à la prison de Sequedin, au quartier d’isolement.

    Lors de leur rencontre le 30 avril, son avocat, Me Éric Demey, avait affirmé que son client regrettait son crime, décrivant un homme « complètement effondré, hagard, abasourdi, en larmes ». David Ramault avait été condamné en 1996 pour « viol avec arme », « attentats à la pudeur aggravés » et « vol avec violence », et était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS). Une enquête préliminaire distincte pour exhibition sexuelle avait par ailleurs été ouverte à son encontre.

     

    20 Minutes

    Vous allez voir, on va le faire passer pour irresponsable !

    Dommage que Badinter ait fait supprimer la peine de mort !


    5 commentaires
  • Un migrant se noie à Paris, Hidalgo interpelle le gouvernement

    Un jeune migrant est mort noyé dans la nuit de lundi à mardi dans le canal de l'Ourcq, dans le nord de la capitale où est installé un campement de migrants, un drame qui montre l'urgence d'une "mise à l'abri" selon Anne Hidalgo. Les faits, révélés par France Bleu Paris, remontent à la nuit de lundi à mardi.

     

    "Un migrant a sauté volontairement dans le canal de l'Ourcq au niveau du quai de Valmy" vers 00h30, a indiqué une source policière.

     

    Il a été sorti de l'eau par les pompiers vers 00h45 et son décès a été constaté vers 01h10, selon cette source. Il ne disposait d'aucun papier permettant de l'identifier. Selon les témoignages sur place recueillis par la police, le jeune homme, âgé de 20 à 25 ans, serait de nationalité afghane et était "fortement alcoolisé".

     

    "Ecoeurement et colère"

    "Des vies sont en jeu. L'Etat doit au plus vite mener une opération de mise à l'abri des migrants présents dans ces campements parisiens. C'est un devoir humanitaire. C'est aussi une nécessité d'ordre public. La Ville de Paris est prête à le soutenir dans cette démarche", a réagi mercredi sur Twitter la maire PS de la capitale, Anne Hidalgo.

     

    Nous craignions le pire, et le pire est arrivé. Nous sommes présents tous les jours avec nos équipes, et nous demandons depuis des mois aux autorités de prendre leurs responsabilités et de mettre les personnes à l'abri de toute urgence et en toute dignité", a tweeté pour sa part Terre d'Asile.

     

    Entre écoeurement et colère, je ne sais que choisir. En deux ans, nous avons mis à l'abri plus de 30.000 personnes. J'ai du mal à croire que le 'nouveau monde' ne sache pas agir pour quelques milliers", a également dénoncé Emmanuelle Cosse, conseillère régionale d'Ile-de-France et ancienne ministre du logement de François Hollande.

     

    1.500 personnes le long du canal

    Un autre corps avait été repêché le 6 mai dans le canal Saint-Denis, à hauteur d'Aubervilliers, selon deux sources policières. Il s'agit "d'un homme mais le corps en état de décomposition n'a pas été identifié", a relevé l'une de ces sources, précisant que "rien ne permet de dire s'il s'agit d'un migrant".

    Installé depuis plusieurs mois le long du canal Saint-Denis, près de la porte de la Villette, ce campement a grossi jusqu'à compter 1.500 personnes environ qui vivent dans des conditions très insalubres, suscitant depuis plusieurs semaines une polémique entre la mairie et le gouvernement.

    L'OBS

    Une seule mesure : stopper l'arrivée de ces migrants et fermer nos frontières !

    Emmanuel et Brizitte pourraient peut-être en loger dans leur villa au Touquet puisqu'ils habitent à l'Elysée !

    Quant à ce migrant, il n'avait pas besoin de sauter dans l'eau !!!


    5 commentaires
  •  

    Ma petite coccinelle du 7 mai 2018 !

    J'ai cassé l'herbe et je l'ai emmenée sur le muret !

    Ensuite, je l'ai prise, je l'ai apportée sur le rosier et elle s'est envolée !


    6 commentaires
  • Caricaturiste-portraitiste, Laurent Malard se consacre au dessin dès 1990.

    Original !


    6 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONJOUR - JEUDI 03 05 2018

     

    Je vous souhaite une bonne journée


    5 commentaires
  • Syrie : des soldats français des forces spéciales ont été envoyés en renfort

    Le ministre américain de la Défense a révélé que les Français ont renforcé les effectifs contre Daech en Syrie, une information que la France ne confirme pas d'ordinaire.

     

    Des soldats des forces spéciales françaises ont été envoyés en renfort en Syrie ces deux dernières semaines, a révélé ce jeudi le ministre américain de la Défense Jim Mattis. "Les Français nous ont renforcés en Syrie avec des forces spéciales au cours des deux dernières semaines", a indiqué le ministre, qui témoignait devant le Congrès.

    Le ministre américain de la Défense a révélé que les Français ont renforcé les effectifs contre Daech en Syrie, une information que la France ne confirme pas d'ordinaire.

     

    Des soldats des forces spéciales françaises ont été envoyés en renfort en Syrie ces deux dernières semaines, a révélé ce jeudi le ministre américain de la Défense Jim Mattis. "Les Français nous ont renforcés en Syrie avec des forces spéciales au cours des deux dernières semaines", a indiqué le ministre, qui témoignait devant le Congrès.

    L'Obs


    5 commentaires
  • Un peu d'humour pour finir la journée !

     

    Passez une bonne soirée


    6 commentaires

  • 4 commentaires
  • Je pense que ce sont des peintures d'un indien ?


    5 commentaires
  • Discussion avec Alain Delon réalisée en 2012 dans le cadre du 65ème Festival du Film de Locarno. (Suisse)


    13 commentaires

  • 5 commentaires
  • CHANTOUVIVELAVIE : BONSOIR - 21 04 2018

     

    Passez une bonne soirée


    8 commentaires
  • Franck Bauer, la voix de Radio Londres, est mort

    © PATRICK KOVARIK / AFP Franck Bauer, ancien résistant, en 2009.

    « Ici Londres… Les Français parlent aux Français… » Franck Bauer prononça 578 fois ces mots célèbres sur Radio Londres. Celui qui fut la voix de la résistance contre l’occupant nazi est mort le 6 avril, au Cateau-Cambresis (Nord) à l’âge de 99 ans.

    Né le 2 juillet 1918 à Troyes (Aube), Franck Bauer grandit dans une famille tournée vers l’art et la musique. Son père est architecte des monuments historiques et du diocèse, sa mère joue du piano. Jeune batteur et pianiste de jazz, Franck Bauer s’oriente vers des études d’architecture.

    Sur le chantier de l’Exposition universelle de 1937, à Paris, il se fait embaucher comme assistant de l’architecte Albert Speer sur le pavillon de l’Allemagne, face à celui de l’URSS. L’expérience tourne court : son père lui ordonne de renoncer à travailler pour l’architecte d’Hitler. Franck Bauer n’ignorait pourtant rien des dangers du nazisme. En 1933, lors d’un voyage scolaire en Allemagne, il avait été frappé par l’accueil des étudiants le bras tendu au cri de « Heil Hitler ! ». « On va avoir la guerre et on va la perdre », avait-il annoncé à ses parents à son retour.

     

    Le choix de la Résistance

    Pas mobilisable au début de la guerre, il remplace des musiciens professionnels appelés sous les drapeaux dans différents orchestres à Paris. Dès que le maréchal Pétain annonce aux Français, le 17 juin 1940, la demande de l’armistice, il fait le choix de la Résistance. Avec sa sœur Denise, il traverse la France à vélo, mais celle-ci, blessée à un genou, doit se réfugier dans un presbytère. Il arrive seul au Verdon-sur-Mer (Gironde), d’où il s’embarque pour le Royaume-Uni sur un paquebot polonais, sous le bombardement de la Luftwaffe. Arrivé à Londres, il s’engage dans les Forces françaises libres (FFL).

    Envoyé dans les Cornouailles, il a pour mission d’établir des relations avec les pêcheurs bretons pour organiser des passages clandestins entre l’Angleterre et la France. En novembre 1940, il part aux Etats-Unis, afin d’espionner les actions des autorités de Vichy qui s’efforcent de convaincre les marins français de la marine marchande qui s’y trouvent de ne pas rejoindre la France libre.

    « Je dois dire que mon plus grand courage, pendant cette guerre, est de ne pas être resté aux Etats-Unis en 1941. Il y avait tout dans ce pays »

    A New York, puis à La Nouvelle-Orléans, il en profite pour fréquenter les petits clubs de jazz et rencontrer des musiciens tels Benny Carter ou Coleman Hawkins. « Je dois dire que mon plus grand courage, pendant cette guerre, est de ne pas être resté aux Etats-Unis en 1941. Il y avait tout dans ce pays, surtout pour un jeune homme, tout ce dont on pouvait rêver : l’automobile, l’opulence… », confiera-t-il, en 1999, à Jazz Hot, revue à laquelle il contribua pendant de longues années.

     

    « Messages personnels »

    A son retour à Londres, il rejoint en mars 1941 l’équipe de Radio Londres où il devient l’un des deux annonceurs de l’émission « Les Français parlent aux Français ». De mars 1941 à avril 1943, il fait ainsi partie de cette petite équipe de journalistes qui, sur les ondes de la BBC, se relaient pour porter l’espoir durant les heures les plus sombres de l’histoire de France. Outre les « messages personnels », il assure la présentation d’une émission hebdomadaire de jazz, Radio Swing Club.

    Dans 40 à Londres, l’espion qui venait du jazz (Bayard, 2004), Franck Bauer expliquera qu’avant de partir en avril 1943 à Madagascar, pour y prendre en main la radio des Français libres, il avait fait promettre à Maurice Schumann, camarade de Radio Londres, de le prévenir à temps pour prendre part au Débarquement en France. Il ne pourra réaliser ce souhait : après avoir rejoint Alger, puis l’Ecosse, Franck Bauer ne touche le sol normand qu’en juillet 1944.

    Après la Libération, il part en Extrême-Orient comme reporter couvrir la guerre d’Indochine, d’abord pour Les Nouvelles du matin, puis pour l’Agence France-Presse (AFP). De retour à Paris, il devient chef de cabinet de son ancien collègue de Radio Londres, Pierre Bourdan, alors ministre de la jeunesse, des arts et des lettres (1947), puis conseiller d’Eugène Claudius-Petit, ministre de la reconstruction (1948-1953). De 1953 à 1979, il dirige Franck Bauer Conseil, cabinet de relations publiques. S’il se retire du milieu du jazz après la guerre, il n’en transmet pas moins son goût de la musique à son fils Axel, figure de la pop française.

    Le Monde

    Quand j'ai lu la phrase en rouge, je me suis mise à pleurer !

    De mauvais souvenirs qui sont remontés, involontaire de ma part !


    4 commentaires
  • J'espère que le mec a tout de même souffert un peu !


    5 commentaires
  • Le Musée Lallique

     

    LALIQUE : ART NOUVEAU, ART DECO PARFUM FLACONS ANCIENS

    René Jules Lalique (né le 6 avril 1860 à Aÿ dans la Marne et mort le 1er mai 1945) est un maître verrier et bijoutier français.

    Il s'est rendu célèbre par ses créations étonnantes de bijoux, puis de flacons de parfum, de vases, chandeliers, horloges et, à la fin de sa vie, de cabochons de voitures. L'entreprise qu'il a fondée fonctionne toujours. Son nom est resté attaché à la créativité et la qualité, car il a toujours su dessiner des objets fastueux mais restant discrets.Après avoir ouvert une boitique place vendôme a Paris il commence à concevoir en 1895 des flacons de parfum en verre .Etant ainsi le premier à imaginer de commercialiser cet emblème de luxe et du raffinement dans un emballage tout aussi splendide .Il le fait aussi dans le but de produire de beaux objets en séries importantes et donc de rendre son art accessible a un nombre croissant de personnes.Cette même année 1895 le musée des arts décoratifs de Paris fait entrer René Lalique dans ses collections. 

     

    Bijoux Lallique 

    Le Musée Lallique et collection flacons de parfum et bijoux


    6 commentaires
  • Le Petit Prince ( C'est bien joli d'être Copains ) 1963 en présence de CLOCLO !

     

    10 novembre 1964
    Frank ALAMO et PETIT PRINCE chantent en duo "Chante avec moi".

     

    PASCAL KRUG :  LE PETIT PRINCE 43 ANS APRES ! [TSR (Télévision Suisse Romande) - COUP DE COEUR NOEL 2007]  

    Petit Prince : Voici mon passage 43 ans après l'époque du petit prince dans l'émission coup de cœur en compagnie d’Alain Morisod, Dave...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique