• "Aquarius" : 78 réfugiés secourus par le bateau humanitaire sont arrivés en France

    "Aquarius" : 78 réfugiés secourus par le bateau humanitaire sont arrivés en France

    Les personnes concernées, "originaires principalement d'Erythrée et du Soudan" ont été identifiées préalablement par l'’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) "comme relevant d’un besoin de protection au titre de l’asile".

    C'est la fin d'un long périple. Dans un communiqué de presse publié jeudi 12 juillet, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, "salue l'arrivée ce midi depuis Valence (Espagne) de 78 réfugiés débarqués du navire Aquarius". Les personnes concernées, "originaires principalement d'Erythrée et du Soudan" ont été identifiées préalablement par l'’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) "comme relevant d’un besoin de protection au titre de l’asile".

    Réparties par l’Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) dans plusieurs régions de France, elles devraient bénéficier d'un "hébergement" et "d'une formation linguistique et aux valeurs de la République dans le cadre du contrat d'intégration républicaine".

     

    "Politique équilibrée" en matière d'immigration

    Comparant cette opération à l'accueil, le 5 juillet dernier, de 52 réfugiés débarqués à Malte du Lifeline, Gérard Collomb déclare qu'elle "illustre à nouveau la politique équilibrée mise en œuvre par la France pour accueillir les réfugiés tout en agissant contre l'immigration économique irrégulière dans une logique européenne". Le 3 juillet dernier, le directeur général de l'Ofpra, Pascal Brice, avait indiqué que la France accueillerait"environ 80"réfugiés du navire de l'ONG SOS Méditerranée.

    Publicité

    Suite au refus de l'Italie de l'accueillir dans ses ports, le vaisseau avait dû, en juin dernier, se diriger vers l'Espagne après avoir porté assistance en mer à 630 migrants. Alors critiquée pour n'avoir pas proposé d'ouvrir ses ports, la France avait pris l'engagement d'accueillir une partie des rescapés pouvant prétendre au statut de réfugié.

    France info

    Tout baigne (rire)


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Juillet à 18:16

    Là aussi, c' est du baratin, d' un côté on dit qu' on ne recevra  qu' un minimum de  migrants, et de l' autre on laisse les portes grandes ouvertes !

      D' ailleurs, les clandestins n' ont besoin de personne pour  venir chez nous, et  ils savent  que même s' ils n' ont pas droit à l' asile, ils ne seront pas renvoyés

    2
    Rakia
    Jeudi 12 Juillet à 18:22
    « Tout baigne» et comment !(mdr) Une belle accolade entre le marin blanc et le réfugier noir , va dire que la France est raciste, Jamais !(rire)
    3
    Françoise
    Jeudi 12 Juillet à 19:28

    Les français vont pouvoir bosser pour entretenir toutes ces populaces ,ras le bol pour la compassion ,c'est l'Afrique musulmane qui débarque ,et ils connaissent déjà leur droits avant de mettre le pied à terre !Toujours plus de mecs seuls que de femmes ,et celle qui débarquent sont seules et faites engrosser avant de partir une ONG en a  récupéré une qui avait "accouché" au milieu d'une centaine de mec sur un rafiot en bois ,elle  avait son môme sur le ventre et le cordon n'était même pas coupé !

    4
    fripouille
    Jeudi 12 Juillet à 20:29

    Va-ton vraiment les trier ? En échange, on pourrait en virer d'autres ? Je crois qu'on va garder tout le monde. Pévoir serrures de sécurité, chiens de garde et caméras embarquées pour se rendre dans la rue !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :