• 6 arguments islamiques qui dupent les occidentaux par Majid Oukacha

    6 arguments islamiques qui dupent les occidentaux par Majid Oukacha

    Majid Oukacha est un intellectuel ex-musulman de 29 ans, né en France, et amoureux de ce pays dans lequel il a grandit. Il raconte pourquoi il a quitté l’Islam. Sa critique est vive et sans langue de bois. il vient de publier un livre « Il était une foi, l’Islam » paru aux éditions Tatamis.

    Autres videos : https://www.youtube.com/channel/UCiU8hlLbqdubrjQ7qqXYxEg

    **************************************

    J’ai été musulman durant les 18/19 premières années de ma vie.

    Un musulman bien tranquille, qui ne mangeait pas de porc, allait à la mosquée plusieurs fois par semaine et éprouvait surtout les vertus de sa piété durant le ramadan. Durant l’été qui faisait un intermédiaire entre l’obtention de mon Baccalauréat en Sciences Économiques et Sociales et mon entrée à l’université en Faculté de Géographie, je me suis décidé à lire le Coran, défi assez peu enthousiasmant dans la mesure où ce livre est vraiment volumineux et sans fil conducteur thématique ou temporel linéaire. J’ai entamé la lecture du livre du Coran en étant le genre de musulman qui pense que ce n’est pas à un quelconque lointain savant de penser à sa place ni de définir le sens de sa propre foi ou de ses propres questionnements existentiels (facilité dans laquelle tombent tant de musulmans).

    Je me disais alors que je me devais de lire au moins une fois l’entièreté du livre sacré ultime envoyé par mon Dieu avant de pouvoir m’autoriser le comportement consistant à fanfaronner sur son contenu. Dans une moindre mesure, cette lecture devait aussi me permettre de saisir le véritable sens de ma foi.

    J’ai compris que tout ce sur quoi j’avais fantasmé à propos de ce livre, dont la promesse du caractère sacré n’engage que ceux qui y croient, s’est avéré n’être qu’une vaste escroquerie intellectuelle. Le Coran ne m’a semblé convaincant ni sur le fond (il y a plus que jamais un profond antagonisme moral et philosophique entre les lois juridiques de ce livre et moi) ni sur la forme (le simplisme technique de sa prose, à la fois lacunaire et suffisante, me donne à penser que l’auteur de ce livre ne peut pas être un Dieu omnipotent et omniscient à l’intelligence supérieure).

    Je voulais me justifier auprès de mes proches sur la perte de ma foi en l’islam et j’ai donc commencé à travailler sur un exposé censé expliquer quelles raisons furent responsables de mon apostasie vis-à-vis de l’islam. Perdre foi en l’islam a par ailleurs renforcé encore plus mon patriotisme national (déjà très fort en dépit de mon islamité) et mon souci de défendre la civilisation française et son peuple, mon peuple, contre toute menace nuisant à leur intégrité. J’ai arrêté mes études (ça n’avait pas d’importance, je voulais devenir scénariste pour le cinéma jusqu’alors, et il n’est nul besoin de diplôme pour savoir divertir ou mettre des mots sur de bonnes idées) et je suis monté sur Paris afin de me trouver un job alimentaire le temps de pouvoir écrire (et surtout terminer) mon livre.

    Huit années (environ) plus tard, le livre parfait dont je rêvais d’être l’auteur fut achevé. J’ai quitté mon CDI, mon emploi dans le marketing, rendu les clefs de mon studio et je vis dorénavant plus modestement, dans une semi-clandestinité sécurisante ne me faisant cependant pas toujours savoir où je dormirai le jour suivant. Je me lève chaque matin, pour faire la promotion de mon premier livre et écrire le second, avec le sentiment du devoir accompli.........


  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Août à 11:23

    Majid Oukacha se présente ainsi dans un article qui lui est consacré dans l’Agefi : Mes parents, des citoyens français d’origine algérienne et de confession musulmane, m’ont transmis une culture et une éducation religieuse qui me destinaient à demeurer durablement un musulman convaincu et concerné par le livre du Coran mais il s’est posé des questions sur cette prétendue religion (et il l’a quittée)…

    En effet, les musulmans prétendent que l’Islam est une religion qui repose sur le respect de préceptes consignés dans un livre, le Coran qui sont la transcription écrite des paroles de leur Dieu, Allah, qui les aurait transmis à un homme, le prophète Muhammad.

    Or il est bien précisé à plusieurs reprises dans le Coran que les musulmans doivent tuer tous ceux qui ne le sont pas, ou, en faisant preuve de mansuétude, il est possible de ne les obliger qu’à se soumettre (aux musulmans).

    Dès lors, l’Islam n’est plus une religion mais une organisation criminelle car en France comme dans tout pays démocratique évolué, la liberté n’est pas totale : l’appel au meurtre (au crime) y est clairement condamné,

    Les lois en vigueur ne sont pas appliquées en France et en Europe contre l’Islam et les musulmans. C’est grave.

    Pire : les personnes qui se permettent d’émettre la moindre critique contre l’Islam et les musulmans sont poursuivies et condamnées pour… islamophobie !

    Comment réagiraient les journaleux, tous les médias (auxquels il faudrait ajouter un R) et toute la nomenklatura de droite (officielle) et de gauche si la Marine Nationale et ses amis inversaient l’obligation faite aux musulmans (dans le Coran) de tuer tous ceux qui ne le sont pas ?

    Majid Oukacha connait très bien le Coran, tous les textes qui s’y rattachent et les réactions des musulmans. Son témoignage est donc particulièrement intéressant et fiable.

    Il a écrit un livre, à lire absolument pour connaitre ce qu’est en réalité le monde musulman : Il était une foi l’Islam.

    2
    Rakia
    Samedi 18 Août à 15:04
    Coucou Chantou ! Et Dieu lui repondit :« Il était une fois,le paradis !» ( MDR) Un des intellectuels que Dieu a cité dans le coran,tout un passage consacré à ces " Rejeïnes" !
      • Samedi 18 Août à 16:05

        Tu trouves que ce  qu'il dit est faux ?

        C'est quoi Rejeines ?

    3
    Françoise
    Samedi 18 Août à 17:24

    Je crois me souvenir que les Rejeines sont des femmes de la noblesse ,des Reines !   Ce mec a osé quitté sa doctrine ,on ne peut l'en blâmer ,il est vrai que le concordisme islamique un des principaux fondement du prosélytisme  des musulmans ! Il a le "chique "pour analyser  certains versets du Coran  notamment  le verset sur la création,la transformation  du monde ! Je l'avais déjà écouté et lu sur Europe-Israël! Un mec bien!

    4
    Samedi 18 Août à 17:34

    j' ai en plus  de lire le  coran  et quelques hadiths, lu aussi la vie du  prophète !

    Où a t on vu   un dieu qui obéit  à un prophète,  de façon  à lui pardonner  ses dérives sexuelles par ex !

    pour  moi le prophète n' est qu' un caïd qui voulait régner  sur le monde !

    et  l' islam est une religion intolérante

     Je connais  cet écrivain

    https://youtu.be/bLFYLhLcIXI

     

    5
    Rakia
    Samedi 18 Août à 18:50
    Les rejeïnes sont ceux qui sont rentrés dans l’islam et ils ont fait marche arrière ! C’est pas moi qui n’approuve pas ses paroles et ses actes mais Dieu !(rire)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :